17 avril 2017

1917 - La Chanson de Craonne

 

La Chanson de Craonne
un dossier sur l'histgeobox

Un billet qui doit beaucoup aux travaux de Guy Marival et André Loez
précise Julien Blottiere
http://lhistgeobox.blogspot.fr/2017/04/la-chanson-de-craonne.html

extraits de l'article :

La chanson de Craonne.
Ci-dessous le texte stabilisé qui s'impose au lendemain de la guerre par l'intermédiaire de Vaillant-Couturier. Aujourd'hui la version la plus connue.

Quand au bout d’huit jours, le repos terminé,
On va reprendre les tranchées,
Notre place est si utile
Que sans nous on prend la pile.
Mais c’est bien fini, on en a assez,
Personn’ ne veut plus marcher,
Et le cœur bien gros, comm’ dans un sanglot
On dit adieu aux civelots.
Même sans tambour, même sans trompette,
On s’en va là haut en baissant la tête…

Refrain :
Adieu la vie, adieu l’amour,
Adieu toutes les femmes.
C’est bien fini, c’est pour toujours,
De cette guerre infâme.
C’est à Craonne, sur le plateau,
Qu’on doit laisser sa peau
Car nous sommes tous condamnés,
C'est nous les sacrifiés !

Huit jours de tranchées, huit jours de souffrance,
Pourtant on a l’espérance
Que ce soir viendra la r'lève
Que nous attendons sans trêve.
Soudain, dans la nuit et dans le silence,
On voit quelqu’un qui s’avance,
C’est un officier de chasseurs à pied,
Qui vient pour nous remplacer.
Doucement dans l’ombre, sous la pluie qui tombe,
Les petits chasseurs vont chercher leurs tombes… (au refrain)

C’est malheureux d’voir sur les grands boul’vards
Tous ces gros qui font leur foire ;
Si pour eux la vie est rose,
Pour nous c’est pas la mêm’ chose.
Au lieu de s’cacher, tous ces embusqués,
F’raient mieux d’monter aux tranchées
Pour défendr’ leurs biens, car nous n’avons rien,
Nous autr’s, les pauvr’s purotins.
Tous les camarades sont enterrés là,
Pour défendr’ les biens de ces messieurs-là. (au refrain)

Ceux qu’ont l’pognon, ceux-là r’viendront,
Car c’est pour eux qu’on crève.
Mais c’est fini, car les troufions
Vont tous se mettre en grève.
Ce s’ra votre tour, messieurs les gros,
De monter sur l’plateau,
Car si vous voulez faire la guerre,
Payez-la de votre peau


.

 

Posté par clioweb à 08:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


14 mars 2017

De la Russie tsariste à l'URSS



De la Russie à l’URSS (1917-1921)
Hachette, première, 1982, plan du chapitre


A - La guerre, « un cadeau fait à la révolution »

1- La Russie tsariste : une puissance fragile
Une économique qui progresse à pas de géants
Un régime qui consolide ses bases sociales
Des problèmes aigus

2 - des mouvements révolutionnaires divisés sur leur stratégie
La création d’un parti libéral
Le parti socialiste révolutionnaire (SR)
Le parti social-démocrate, mencheviks et bolcheviks
Les socialistes et la guerre

3 - La guerre, accélérateur de l’histoire


B - 1917 : l’année des révolutions

1 - La révolution de Février
La détérioration de la situation
L’impréparation des partis
Les Cinq jours de Février

2 - Les hésitations du gouvernement provisoire
Un passage pacifique au socialisme ?
L’impuissance du GP

3 - Les journées d’Octobre
L’ascension des bolcheviks
Le triomphe des bolcheviks


C - Le communisme de guerre

1 - Reculer pour mieux unir
Les décrets d’Octobre
La paix de Brest-Litovsk

2 - La dictature du prolétariat
La guerre civile
La désorganisation économique
Un pouvoir dictatorial

La Russie en 1921

.

 

Posté par clioweb à 07:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

09 août 2016

Les Japonais et la guerre

 

9 août 2016 - Le Monde
Les Japonais ont commémoré mardi 9 août l’attaque nucléaire qui, trois jours après celle de Hiroshima, détruisit Nagasaki il y a soixante et onze ans, tuant soixante-quatorze mille personnes. A 11 h 2, l’heure exacte à laquelle la bombe atomique explosa le 9 août 1945, une cloche a retenti et les habitants se sont figés pour une minute de silence

sur le bombardement en 1945 et la cérémonie de 2015
http://clioweb.canalblog.com/archives/2015/08/09/32461673.html

 

lucken-japonais-guerre

Michael Lucken
Les Japonais et la guerre 1937-1952, Fayard 2013
http://www.fayard.fr/les-japonais-et-la-guerre-9782213661414


compte rendu Arnaud Doglia, Cipango 20  2013
http://cipango.revues.org/1978

Posté par clioweb à 12:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

19 janvier 2016

Plateforme 14-18

 

resal-famille

Photo Famille Résal
http://www.plateforme1418.com/la-famille-resal

 

Plateforme 14-18 est une application plurimédia conçue à partir des archives d'une famille de la bourgeoisie bordelaise. L'objectif était de croiser histoire familiale et histoire de la Grande Guerre, en tenant compte des avancées récentes de la recherche historique.
http://www.plateforme1418.com/

Eugène Résal, le père, est responsable des Tramways de Bordeaux. Les quatre fils font des études supérieures : Salem est ingénieur agronome, Younès est polytechnicien, Paul est licencié en Lettres, Louis étudiant en Droit. Les deux filles ont reçu une culture classique, Mériem enseigne le piano pendant la guerre et Chérifa plus jeune passe le diplôme d'infirmière à l'occasion du conflit. Les quatre fils sont soldats pendant la guerre, Younès décède dès le début du conflit 10 septembre 1914 dans la Meuse), Salem occupe un poste de sous-officier dans l'artillerie. Les deux plus jeunes se passionnent pour l'aviation.

Les archives (3500 lettres, 300 photos) ont été numérisées et indexées. Le fond a été complété par des documents venant de l'ECPAD, du SHD, de la BNF et de la BDIC.
La plate-forme comporte des entrées par personnages (familles et amis), par thèmes (par exemple, La guerre est le reflet de la modernité (une guerre industrielle, des armes nouvelles, propagande...), par lieux (avec carte interactive).  

Des activités ont été conçues par des enseignants de plusieurs académies, avec l'intention de montrer comment l'historien appuie son travail sur différents sources pour forger une interprétation du passé et structurer des récits. Elles sont utilisables par l'ensemble des collègues :  rédaction d'une notice biographique de Younès (Wikipédia) , fiche pédagogique à propos du même personnage, fausse page Facebook, exposition virtuelle, photo-récits sur l'histoire de l'aviation... *

L'interface wiki permet d'accueillir des contributions de chercheurs ou d'enseignants sur les thèmes abordés par la plateforme.
A partir de ces archives, en 2013, Laurent Veray a produit le documentaire " La cicatrice ". Il été diffusé en mars 2014 sur France 3.

 

resal-themes

 

resal-lieux

http://www.plateforme1418.com/lieux

 

* Les élèves de collèges et de lycée n’ont pas vocation à naviguer seuls dans une telle masse de documents. L’équipe élargie de Plateforme 14/18 est constituée de collègues de plusieurs académies qui enseignant en collège, en lycée et en classes préparatoires aux grandes écoles. Nous avons conçu le projet de proposer des activités pédagogiques précises aux classes que nous avons en charge.

Ainsi, Frédéric Durdon et Marie-Christine Bonneau ont construit une tâche complexe pour des classes de Première avec comme objectif la réalisation d’une exposition virtuelle. Le résultat est en ligne sur le site du lycée Bergson d’Angers.

Emilie Kochert, après avoir fait une sélection rigoureuse de lettres et de photographies a fait rédiger à ses élèves de Première le faux Facebook de Younès Résal.

À l’occasion du festival War on Screen à Chalons en Champagne, en octobre 2014, Christine Galopeau de Alméida et Maryse Pisano-Bolaers ont fait réaliser à leurs élèves de troisième des photo-récits sur le thème de l’aviation pendant la Première Guerre mondiale. Les travaux ont été projetés pendant le festival.

Au collège Jules Verne de Buxerolles, en REP, les troisièmes ont rédigé la biographie de Younès Résal et l’ont publié sur une encyclopédie participative.

Toutes ces propositions sont publiées sur Plateforme 14/18 et les collègues qui le souhaitent peuvent s’en emparer, les utiliser telles quelles ou les modifier. Les productions réalisées par leurs élèves, peuvent être publiées, après validation du comité pédagogique.

Pierrick Hervé, professeur au lycée Guist’Hau de Nantes et Marie-Christine Bonneau-Darmagnac, professeur au collège Jules Verne de Buxerolles coordonnent l'élaboration de cette plate forme numérique sur l’histoire de la Grande Guerre. L’ensemble des contenus est validé par Tristan Lecocq, IGEN
LKP 18.12.2015 - http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2015/12/18122015Article635860200114098488.aspx




.

 

 

Posté par clioweb à 08:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

11 septembre 2015

La géo et les femmes

 

- Les premières géographes universitaires en France :
enquête sur les débuts d’une féminisation disciplinaire (1913-1928)
Nicolas Ginsburger, Cybergeo 09.09.2015
http://cybergeo.revues.org/27138


- Lien vers une thèse de 2010, dir. Annette Becker - 1682 pages... **
Ginsburger N.  « La guerre, la plus terrible des érosions »
Cultures de guerre et géographes universitaires, France-Allemagne-Etats-Unis (1914-1921),
http://bdr.u-paris10.fr/theses/internet/2010PA100195.pdf


- Sirens within the IGU -
an analysis of the role of women at International Geographical Congresses (1871-1996)
Marie-Claire Robic, Mechtild Rössler et UNESCO,  Cybergeo 14.12.1996
http://cybergeo.revues.org/5257



** Nicolas Ginsburger, Cultures de guerre et géographes universitaires
Table des matières
http://bdr.u-paris10.fr/theses/internet/2010PA100195.pdf
http://clioweb.free.fr/dossiers/14-18/ginsburger-geo-guerre.pdf


Introduction générale

Première Partie : Tableau des géographies universitaires européennes et états-unienne en 1914
Chap I : Le paysage des géographies universitaires nationales en 1914 : poids académique et surface sociale
Chap II : Entre local, national et mondial : les échelles de la géographie universitaire
 
Deuxième partie : Géographes sur les fronts et travail géographique en zones de combats (1914-1918)
Chap III : « Toute une géographie pathologique » :
les géographes universitaires entre combats, terrain et deuil (1914-1918)
Chap IV : Le travail militaire de terrain : sciences de la terre et géographes aux armées

Troisième partie : S’organiser dans et pour les violences : les géographes face à la guerre européenne (1914-1918)
Chap V : « Nous aussi, Savants, avons des sentiments ardents » :
 croisades, controverses et atrocités allemandes
Chap VI : « Ne pas paraître comme s’il ne se passait rien dans le monde » :
Vie académique et vie des formes en temps de guerre

Quatrième partie : La « résolution de faire tous les sacrifices » :
mobilisations américaines, remobilisations européennes
Chap VII : Tourisme, enseignement et propagande :
action internationale et géographes diplomates
Chap VIII : Rapidité et limites d’une mobilisation polymorphe :
les géographes étatsuniens dans la mêlée
Chapitre IX : Concurrence ou collaboration ?
Les relations entre les géographes du Comité d’Etudes et de l’Inquiry

Cinquième partie : Démobilisation et fruits amers de la guerre et de la paix :
reconstruction, bilans, recompositions des géographies universitaires (1918-1921)
Chapitre X : « Nous avons reçu, ces derniers temps, de nouvelles missions » :
les géographes face à la demande sociale des lendemains de la guerre
Chap XI : La guerre, une parenthèse ? Heure des comptes et retour à la géographie
Chapitre XII : L’empreinte de la guerre, la persistance des fronts et des alliances

Conclusion générale


.

Posté par clioweb à 11:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


11 mars 2015

1945 : Le Japon en guerre

 

tokyo-raids


« Dans la nuit du 9 au 10 mars 1945, 335 B-29, des avions au large rayon d’action, ont déversé plus de 1 700 tonnes de bombes sur le nord et l’est de la capitale japonaise. Le déluge de bombes explosives et d’engins incendiaires a réduit à néant plus de 40 kilomètres carrés (un tiers de la ville)
et tué 95 000 personnes ».
http://www.liberation.fr/monde/2015/03/09/la-nuit-ou-les-tokyoites-ont-ete-bouillis-et-cuits-a-mort_1217244


L'histoire a besoin de complexité.
Michael Lucken semble en avoir introduit bcp dans l'ouvrage Les Japonais et la guerre.
http://www.liberation.fr/livres/2013/06/26/tokyo-conflit-a-part_913962

résumé par Olivier Wieviorka, cela donne :
« Ferme quant aux objectifs, le pouvoir japonais a, pour parvenir à ses fins, plutôt misé sur la persuasion que sur la contrainte »
« la guerre fut davantage le produit des circonstances que le fruit d’une décision préméditée »


Pertes humaines :
La Chine a perdu de 3 à 4 millions de militaires, de 7 à 16 millions de civils, dans une guerre provoquée par le Japon dont les dirigeants militaires n’ont reculé devant aucune atrocité.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Pertes_humaines_pendant_la_Seconde_Guerre_mondiale

Alors le Japon de 1937-1945 un pays victime ?
C’est ce que les nostalgiques du militarisme voudraient croire et faire croire.


- "Très suspectes photos d'Hiroshima..."
En 2008, Le Monde, à la suite de la Repubblica avait pris des photos du séisme de 1923 pour celles du bombardement de 1945, à partir d’une collection achetée par la Hoover Institution à Stanford
http://clioweb.free.fr/dossiers/39-45/hiroshima.htm
Michael Lucken, publiait alors 1945 – Hiroshima : les images sources
http://etudesphotographiques.revues.org/2891

.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

06 août 2014

Les deux morts de Jaurès

 
« Ne le pleurez pas ». C’est, à propos de Jaurès, une provocation
d’un des avocats de son assassin (que la justice acquitte en 1919).

Ecouter et lire Antoine Perraud :
. Pourquoi ont-ils tué Jaurès ? Médiapart, 31.07.2014 (25, 41, 56e minutes)
http://www.dailymotion.com/video/x22jhyy_pourquoi-ont-ils-tue-jaures_news

. Les deux morts de Jean Jaurès, Antoine Perraud, Médiapart, 29.07.2014
http://www.mediapart.fr/dossier/france/les-deux-morts-de-jean-jaures
http://democratie-reelle-nimes.over-blog.com/article-comment-jaures-fut-assassine-par-deux-fois-1-3-124204523.html
http://democratie-reelle-nimes.over-blog.com/article-comment-jaures-fut-assassine-par-deux-fois-2-3-124225048.html
http://democratie-reelle-nimes.over-blog.com/article-comment-jaures-fut-assassine-par-deux-fois-3-3-124232280.html

Egalement : Jacqueline Lalouette, Pourquoi Raoul Villain fut acquitté, L’Histoire, n° 397
http://www.histoire.presse.fr/dossiers/jaures/pourquoi-raoul-villain-fut-acquitte-01-03-2014-85965

Charles Silvestre, Le deuxième assassinat de Jean Jaurès. Le procès de l’assassin de Jaurès, Éditions Pagala, 2013.
http://www.humanite.fr/17_03_2011-pourquoi-raoul-villain-t-il-été-acquitté ?
http://www.jaures.eu/ressources/sur_jaures/pourquoi-raoul-villain-lassassin-de-jaures-a-t-il-ete-acquitte/


Antoine Perraud, extraits
La première mort, c'est le 31 juillet 1914, au café du Croissant, rue Montmartre.
« Jaurès est mort de la haine qu'il suscitait chez les jusqu'au-boutistes enragés... En 1914, La Sociale écrit : « S'il y a un chef en France qui soit un homme, M. Jaurès sera "collé au mur", en même temps que les affiches de mobilisation. Sinon, les Français auront l'ennemi devant eux et la trahison dans le dos ».

La seconde, c'est le procès de son assassin (25-29 mars 1919)
« Tout est piteux chez Raoul Villain » (l’assassin).

« Comment sauver pareil client ? L'un des deux avocats de Raoul Villain, Me Henri Géraud, l'une des plus somptueuses barbes de cette IIIe République pileuse à souhait, atteint au prodige dans sa plaidoirie, qui commence ainsi : C'est l'heure où la défense implore… Il s'agit d'implorer la pitié pour un criminel, que la magie du verbe présente telle une victime. Voire un persécuté attirant sur lui la compassion ». Il est comparé à Jeanne d'Arc dont le Vatican annonce la sanctification

Pour l’avocat de l’assassin, « Ne plaignez pas (Jaurès) »
« Me Géraud, labourant le vieux fond chrétien des douze jurés qui boivent ses paroles, réalise un salto arrière oratoire. Citant quelque sainte écriture (" Ne le plaignez pas, car il n'est pas mort comme un lâche "), l'avocat escamote alors Jean Jaurès (dont le fils était tombé au "champ d'honneur"), avec une virtuosité vipérine : « Ne le plaignez pas, puisque cet apôtre du verbe, qui avait parlé toute sa vie, qui avait trop parlé peut-être, dont on avait mal interprété les paroles, a été foudroyé au moment où il prononçait une phrase inachevée, laissant à ses disciples qui suivront son exemple et qui essaieront d'égaler son talent, de reprendre le dernier testament, la dernière pensée… Ne le plaignez pas, car il n'a pas connu nos angoisses, ne le plaignez pas, car il n'a pas connu la douleur de perdre son fils, ne le plaignez pas car il n'a pas vu sombrer le rêve de ses illusions, de sa crédulité peut-être. Ne le plaignez pas, mais surtout ne le vengez pas !... »

Les socialistes pro-guerre métamorphosent Jaurès en « commandeur de la défense nationale ».
« Au moment de plaider, Joseph Paul-Boncour, l'avocat de la partie civile, enfonce une dernière fois le clou : « Parce qu'il avait été attaqué dans son patriotisme, il était de notre devoir de restituer sa figure nationale ». N'eût-il pas été plus judicieux de restituer le combat de Jaurès contre les chantres du carnage ? N'eût-il pas été plus approprié de contester toute légitimation de la guerre chez ceux qui se drapaient dans les plis sanglants de la victoire ? »

« La partie civile s'enfonce dans la nasse cocardière, avec l'espoir d'acclimater son grand homme au fond de l'air, bleu horizon, du moment. Fallacieusement et illusoirement. La mauvaise foi de la droite française attendait ce reniement pour expliquer que si Jaurès déclenchait tant de justifications contradictoires, son assassin n'était pas blâmable : son geste relevait  d'une légitime erreur de perspective !  C'est très exactement le sens de la prose laborieuse mais scélérate de L'Action française, le 30 mars 1919 »


Dans les discours de Jaurès :
21 janvier 1914 - obsèques de Francis de Pressensé - L'Humanité
« Je demande à tous ceux qui prennent au sérieux la vie, si brève même pour eux, qui nous est donnée à tous, je leur demande : Qu’allez- vous faire de vos vingt ans ? Qu’allez-vous faire de vos cœurs ? Qu’allez-vous faire de vos cerveaux ? »
http://www.jaures.eu/ressources/de_jaures/la-jeunesse-poussee-vers-la-guerre-1914/
http://www.jean-jaures.org/content/download/18737/185203/version/1/file/Note-1-Jaures2014.pdf
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb327877302/date (l'exemplaire manque)

29 juillet 1914 - Jaurès, discours de Bruxelles :
« Voulez-vous que je vous dise la différence entre la classe ouvrière et la classe bourgeoise? C’est que la classe ouvrière hait la guerre collectivement, mais ne la craint pas individuellement, tandis que les capitalistes, collectivement, célèbrent la guerre, mais la craignent individuellement. (Acclamations) C’est pourquoi, quand les bourgeois chauvins ont rendu l’orage menaçant, ils prennent peur et demandent si les socialistes ne vont pas agir pour l’empêcher. (Rires et applaudissements) »

« Mais pour les maîtres absolus, le terrain est miné. Si dans l’entraînement mécanique et dans l’ivresse des premiers combats, ils réussissent à entraîner les masses, à mesure que les horreurs de la guerre se développeraient, à mesure que le typhus achèverait l’oeuvre des obus, à mesure que la mort et la misère frapperaient, les hommes dégrisés se tourneraient vers les dirigeants allemands, français, russes, italiens, et leur demanderaient: quelle raison nous donnez-vous de tous ces cadavres? Et alors, la Révolution déchaînée leur dirait: « Va-t-en, et demande pardon à Dieu et aux hommes! » (Acclamations) »
http://dormirajamais.org/jaures-1/
http://www.ps.be/Pagetype1/Actus/News/29-juillet-1914-dernier-discours-de-Jean-Jaures-a.aspx

24 novembre 1912 - Jaurès, discours de Bâle
http://dormirajamais.org/jaures/

Autres textes et discours de Jaurès :
http://clioweb.canalblog.com/archives/2014/07/23/30296993.html


Anatole France : « On croit mourir pour la patrie ; on meurt pour des industriels »
« Le 18 juillet 1922, L'Humanité rachète les palinodies socialistes du procès de mars 1919, en publiant une lettre magnifique de lucidité signée du vieil Anatole France :  « Ceux qui moururent dans cette guerre ne surent pas pourquoi ils mouraient. Il en est de même dans toutes les guerres. Mais non pas au même degré. Ceux qui tombèrent à Jemmapes ne se trompaient pas à ce point sur la cause à laquelle ils se dévouaient. Cette fois, l'ignorance des victimes est tragique. On croit mourir pour la patrie ; on meurt pour des industriels ».
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k4004637/f1.zoom
https://archive.org/details/lepassdelaguerr00richgoog

L'authentique penseur et militant socialiste sera symboliquement assassiné une troisième fois
ce 8 novembre 2014 à Paris affirme Antoine Perraud.


deux rappels :
http://clioweb.free.fr/jaures/jaures.htm
http://clioweb.canalblog.com/tag/jaures

.
.
.

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

31 juillet 2014

Jaurès les énerve encore

 

Encore Jaurès… titre Jean-Luc Porquet, dans Le Canard enchaîné 30.07.2014

Il cite un discours de Jaurès à la Chambre des députés, le 7 mars 1895 :

  « Toujours votre société violente et chaotique, même quand elle veut la paix, même quand elle est à l’état d’apparent repos, porte en elle la guerre, comme la nuée dormante porte l’orage. Messieurs, il n’y a qu’un moyen d’abolir enfin la guerre entre les peuples, c’est d’abolir la guerre entre les individus, c’est d’abolir la guerre économique, le désordre de la société présente, c’est de substituer à la lutte universelle pour la vie, qui aboutit à la lutte universelle sur les champs de bataille, un régime de concorde sociale et d’unité ».

« Tant que, dans chaque nation, une classe restreinte d’hommes possédera les grands moyens de production et d’échange, tant qu’elle possédera ainsi et gouvernera les autres hommes, tant que cette classe pourra imposer aux sociétés qu’elle domine sa propre loi, qui est la concurrence illimitée, la lutte incessante pour la vie, le combat quotidien pour la fortune et pour le pouvoir ; tant que cette classe privilégiée, pour se préserver contre tous les sursauts possibles de la masse, s’appuiera ou sur les grandes dynasties militaires ou sur certaines armées de métier des républiques oligarchiques ; tant que le césarisme pourra profiter de cette rivalité profonde des classes pour les duper et les dominer l’une par l’autre, écrasant au moyen du peuple aigri les libertés parlementaires de la bourgeoisie, écrasant ensuite, au moyen de la bourgeoisie gorgée d’affaires, le réveil républicain du peuple ; tant que cela sera, toujours cette guerre politique, économique et sociale des classes entre elles, des individus entre eux, dans chaque nation, suscitera les guerres armées entre les peuples. C’est de la division profonde des classes et des intérêts dans chaque pays que sortent les conflits entre les nations ». [...]
http://www.jaures.eu/ressources/de_jaures/le-capitalisme-porte-en-lui-la-guerre-1895/


La droite (Guaino) et un candidat d'extrême droite ont tenté de récupérer la notoriété de Jaurès. La presse nationaliste d'avant 1914 a violemment combattu le dirigeant socialiste. Son héritière d'aujourd'hui n’est pas avare en coups de pied de l’âne.

En 2009, un chroniqueur du Figaro livres écrit : « Le 31 juillet, Jaurès est assassiné par un déséquilibré, sans doute intoxiqué par l'atmosphère du moment, mais sans lien, contrairement à la légende, avec la droite nationaliste » (sic).
Dans Le Figaro Magazine du 21.02.2014, Sevillia copie Rioux : Jaurès ? « son incurable optimisme et son culte naïf des Lumières - la raison, le progrès, la fraternité universelle - font aussi de lui un homme qui, vivant largement dans ses rêves, peine à appréhender le réel ».
Et Zemmour, qui agit sans doute beaucoup,  ajoute le 19.06.2014 : « son assassinat a donné un sens à sa vie, qui fut celle d'un homme qui parle mais n'agit pas ».

« Et voilà pourquoi, même si la droite s’échine à le récupérer, au fond elle l’abhorre » écrit Jean-Luc Porquet qui conclut :
« La preuve que Jaurès n'est pas tout à fait mort, c'est qu'il les énerve encore ».

.

Posté par clioweb à 07:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

23 juillet 2014

Jaurès, Textes sur le Web

 
- La Société d'études jaurésiennes : Discours, articles, études, colloques...
http://www.jaures.info/

- Textes de Jaurès sur Wikisource :
http://fr.wikisource.org/wiki/Jean_Jaurès

Histoire socialiste de la France contemporaine
Histoire socialiste de la Révolution française (posthume, 1924)
Les Preuves (1898)
Pour la laïque (1892)
Discours à la jeunesse (1892)
Patriotisme et internationalisme (1895)
Images : http://commons.wikimedia.org/wiki/Jean_Jaurès

Jaurès, discours à la jeunesse, Albi, 31 juillet 1903
http://clioweb.free.fr/jaures/jaures-jeunesse-1903.pdf



- Classiques des Sciences Sociales
Jean Jaurès, “République et socialisme” (1893).
Jean Jaurès, Discours parlementaires. Recueillis et annotés par Edmond Claris.
http://classiques.uqac.ca/classiques/jaures_jean/jaures_jean.html


- Rallumer tous les soleils - Jaurès ou la nécessité du combat -
textes et discours de Jaurès : http://www.jaures.eu/category/ressources/de_jaures/
(une liste des textes et discours : http://clioweb.canalblog.com/archives/2014/07/23/30296993.html )


- L'édition des Œuvres de Jean Jaurès,
présentation par la société des études jaurésiennes
http://www.jaures.info

- Jaurès, Articles, discours, conférences indexés par Gallica


- La laïcité selon Jean Jaurès
Discours de Castres, 30 juillet 1904, L’Humanité 2 Août 1904
http://clioweb.free.fr/jaures/jjlaicite.htm


- Jaurès, Combattre la guerre , comprendre la guerre
http://www.jean-jaures.org/Publications/Essais/Jean-Jaures.-Combattre-la-guerre-comprendre-la-guerre

.

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

10 mars 2014

1914 : l'Internationale face à la guerre

 

1914, l’Internationale et les internationalismes face à la guerre
les hommes, les structures, les internationales, les barrières, retour aux idées de l'AIT ?

Colloque international organisé par la Société d'études jaurésiennes
Paris, salle des ventes du crédit municipal, 24 et 25 mars 2014

14-internationale

Page Actualités jaurésiennes :
http://www.jaures.info/news/index.php

contact : jeanjaures2014@gmail.com


Egalement à lire ou à écouter :

Jean Jaurès et la Guerre sur France Inter le 3 mars 2014 02/03/2014
http://www.franceinter.fr/emission-la-marche-de-l-histoire-jean-jaures-et-la-guerre

colloque 12 avril à Toulouse : Jaurès , Clemenceau, deux voix ( voies) vers la République 19/02/2014
http://www.jaures.info/news/index.php?val=182_colloque+12+avril+toulouse+jaures+clemenceau+deux+voix+voies+vers+republique
Les cafés Jaurès : http://www.amisdejaures-toulouse.org/

Entretien avec Vincent Duclert 19/02/2014 sur le parcours et l’héritage de Jaurès
http://www.nonfiction.fr/article-6919-la_republique_et_lheritage_de_jaures_entretien_avec_vincent_duclert.htm

Les défenseurs de la paix 1899-1917 : approches actuelles, nouveaux regards - colloque
http://www.jaures.info/news/index.php?val=169

A télécharger : Jean Jaurès. Combattre la guerre, comprendre la guerre 16/10/2013
http://www.jean-jaures.org/content/download/18234/179292/version/1/file/Duclert_Jaures.pdf

.

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,