08 octobre 2017

RVH2017 Numerique gadget ou revolution ?

 

rvh-num-gadg-revo

Numérique : gadget ou véritable révolution industrielle ?
table ronde filmée par le CD41
Intervenants : Jean-Hervé Lorenzi
Françoise Benhamou, Patrick Verley, Cyril Zimmermann
http://www.youtube.com/watch?v=xYYB8s1U9xM



Le titre est nuancé par Lorenzi
(Faut-il démanteler Google, 1 livre et 1 autre débat)

vers la 43e minute, Cyril Zimmermann ne voit pas une revolution industrielle,
mais 1 mutation radicale du business, à partir du modèle des USA :

pour bcp de patrons du numérique,
la priorité, c'est de marchandiser toutes les activités,
en éliminant tous les interstices non-marchands (prêt de livre, d'auto, d'appart) 
ne plus vendre des biens mais vendre à la découpe des services monétisés

les discours des patrons actuels sont en rupture radicale
avec le message des pionniers (tout accessible à tout le monde)
une interrogation : comment gérer les conséquences sociales de cette évolution ?

La conclusion évoque la compétition entre les grandes entreprises
et la redistribution entre elles du pouvoir et de l'argent.


NB : pour l'instant, les informaticiens du Loir-et-Cher savent mieux gérer dans la durée
une chaîne Youtube que ceux des RVH :-)
http://www.youtube.com/user/leloiretcher/videos

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


01 avril 2017

G et le capitalisme de surveillance

 

Google, nouvel avatar du capitalisme, celui de la surveillance, traduction Framablog
Shoshana Zuboff est professeur émérite à Charles Edward Wilson, Harvard Business School.
http://framablog.org/2017/03/28/google-nouvel-avatar-du-capitalisme-celui-de-la-surveillance/
http://www.faz.net/aktuell/feuilleton/debatten/the-digital-debate/shoshana-zuboff-secrets-of-surveillance-capitalism-14103616.html


La plupart des gens attribuent le succès de Google à son modèle publicitaire.
Longtemps la force de Google a reposé sur l’efficacité de son moteur de recherche.
Les données sur les utilisateurs ne servaient qu'à affiner la recherche.

Avec le capitalisme de surveillance, ce sont les données personnelles qui sont privatisées et font la fortune des multinationales qui s’en servent pour vendre des prédictions sur le comportement possible des internautes. « C’est une forme de marché sans précédent dont les racines se développent dans un espace de non-droit. Il a été découvert et consolidé par Google, puis adopté par Facebook et rapidement diffusé à travers l’Internet »

« Le capitalisme de surveillance est une mutation économique nouvelle, issue de l’accouplement clandestin entre l’énorme pouvoir du numérique (avec l’indifférence radicale et le narcissisme intrinsèque du capitalisme financier) et la vision néolibérale qui a dominé le commerce depuis au moins trois décennies, en particulier dans les économies anglo-saxonnes ».

« A partir de l’exemple de Google, Shoshana Zuboff analyse les pratiques sauvages de l’extraction de données par ces grands acteurs économiques, à partir des individus, des sociétés, et surtout du quotidien, de nos intimités. Cette appropriation des données comportementales est un processus violent de marchandisation de la connaissance « sur » le comportement de l’autre et son contrôle. C’est ce qu'elle nomme Big Other est la puissance souveraine d’un futur proche qui annihile la liberté que l’on gagne avec les règles et les lois »



Quelles réponses possibles ?
Quel vaccin ?

Nous avons besoin de nouvelles interventions qui interrompent, interdisent ou réglementent :

1) la capture initiale du surplus du comportement,
2) l’utilisation du surplus du comportement comme matière première gratuite,
3) des concentrations excessives et exclusives des nouveaux moyens de production,
4) la fabrication de produits de prévision,
5) la vente de produits de prévision,
6) l’utilisation des produits de prévision par des tiers pour des opérations de modification, d’influence et de contrôle,
et 7) la monétisation des résultats de ces opérations.

Tout cela est nécessaire pour la société, pour les personnes, pour l’avenir,
et c’est également nécessaire pour rétablir une saine évolution du capitalisme lui-même.

 

.
.

 

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

02 septembre 2015

Réfugiés, migrants et murs

 

Le mur qui efface les migrants, Olivier Ertzscheid, Affordance.info 01.09.2015
http://affordance.typepad.com//mon_weblog/2015/09/le-mur.html

extraits :

- « Les mots ne désignent pas seulement la réalité. Ils décident de notre manière de l'appréhender, de la traiter, et de la documenter ».
« Le migrant n'est ni un réfugié que nous aurions le devoir d'accueillir, ni un immigré venu affoler nos sens patriotiques en mode le bruit et l'odeur »



-  1989, c’est l’année de la chute du mur et de la naissance du web.
« 25 ans plus tard, nous ne savons que construire des murs » ou contempler celui de Facebook vendu depuis 2004.
« En 1989, il y avait environ onze murs, barrières ou clôtures dressés, aujourd'hui, on en compte une cinquantaine », selon Courrier international

- Facebook a publié les photos de quatre cadavres d'enfants sur les plages de Lybie.
« un cadavre d'enfant choque moins la milice du code qu'un sein allaitant »


- « Migrants », la même requête sur Google images, Twitter et Facebook.

La réponse de Google est « saturée de réalité. Celle d’hommes, de femmes et d’enfants en errance et en souffrance » (fuyant la guerre)

Avec Facebook, « la réalité est travestie et édulcorée ». « Le mur de FB a rempli son office : il a retenu, empêché la réalité des migrants d'exister ; il a circonscrit la circulation visuelle de la représentation des migrants, il a permis au milliard de personnes connectées devant ce mur le jeudi 27 août 2015 de regarder ailleurs, de regarder autre chose ».

« Sur la plage de Zouara en Lybie, hier, les enfants dans les vagues étaient terriblement silencieux » écrit Maître Eolas sur Twitter.

refugies-gi

Google Images, « réfugiés » , quelques images sélectionnées...

 

migrants-gi

Google images, « migrants », quelques images sélectionnées

Mutio : « Je suis Charlie, je suis policier, je suis juif, je suis... »
« T'es Migrant, c'est tout » Urtikan.net
http://www.urtikan.net/dessin-du-jour/violences-policieres-contre-les-migrants-a-calais/


.
.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

21 avril 2015

Google : l'historique des requêtes

 

Google vous permet de télécharger l’historique des requêtes que vous avez effectuées sur son moteur de recherche.
http://www.presse-citron.net/voici-comment-telecharger-votre-historique-de-recherche-sur-google/

il vous suffit de vous connecter à votre compte Google,
d’aller sur la page d’historique de compte,
http://history.google.com/history/
de cliquer sur le petit engrenage en haut à droite puis sur Download ou Télécharger.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

02 mars 2015

Google +, un échec ?

 


La direction de Google s’est enfin décidée à reconnaitre l’échec de sa plateforme sociale et à morceler les fonctionnalités les plus populaires

[Malgré sa puissance financière et technique] « Google n’a pas réussi à faire de Google+ une grande plateforme sociale ».
La marque « Google+ » s’efface au profit de services isolés (Stream/Communities, Photos avec Picasa, G Talk/Hangouts) qui ont réussi à trouver leurs publics. Mais nous vous y trompez pas, ces services ne sont que des « danseuses » pour Google qui voulait initialement associer chaque contenu et interaction à un profil. De ce point de vue là, l’opération est une réussite, car de milliards de comptes ont été créés, et, car le système d’authentification de Google remporte un vif succès »

http://www.mediassociaux.fr/2015/03/02/google-suit-la-tendance-en-morcelant-google/

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


13 décembre 2014

Google n’est pas un monopole ?



Une résolution votée par le Parlement européen « appelle la Commission à envisager des propositions visant à séparer les moteurs de recherche des autres services commerciaux » à long terme. Elle a été adoptée par 384 voix pour, 174 contre et 56 abstentions. [curieux parlement : c'est la commissoin qui détient le monopole de l’initiative législative !].
http://ecrans.liberation.fr/ecrans/2014/11/27/

« Google n’est pas un monopole », c'est Pascal Salin (prof honoraire, Dauphine) qui l'affirme dans Les Echos :
« Google n’a jamais empêché aucune entreprise de créer un moteur de recherche ».
« Ses concurrents potentiels qui se plaignent maintenant n’avaient qu’à faire mieux et plus vite et leurs plaintes n’ont aucune légitimité ».
Pour PS, « S’il existe un abus de position dominante c’est bien le pouvoir discrétionnaire absolu des Etats et celui du cartel d’Etats que constituent les institutions européennes. C’est ce pouvoir qu’il conviendrait de limiter et même de supprimer au lieu de s’en prendre à des entreprises innovatrices ». http://www.lesechos.fr/editos
(autre argument parfois utilisé : si Google est si dominant, c'est la faute des seuls internautes)


Avec les intégristes du marché et de la privatisation, on a l’impression de repartir avant 1900 aux USA

- Le Sherman Antitrust Act  (cf. American Tobacco et Standard Oil (SO)) - 1890
https://fr.wikipedia.org/wiki/Sherman_Antitrust_Act
https://en.wikipedia.org/wiki/Sherman_Antitrust_Act

- Robbers barons / les barons pillards :
« By the late 1800s, the term was typically applied to businessmen who used what were considered to be exploitative practices to amass their wealth. These practices included exerting control over national resources, accruing high levels of government influence, paying extremely low wages, squashing competition by acquiring competitors in order to create monopolies and eventually raise prices, and schemes to sell stock at inflated prices ». http://en.wikipedia.org/wiki/Robber_baron_(industrialist)


L'intégriste de la privatisation ne dit rien de l'évasion fiscale
que maîtrise le GAFAM avec l'aide de pays comme l'Irlande ou le Luxembourg. 
http://clioweb.canalblog.com/tag/yahoo

.


Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

28 septembre 2014

Google et FB : ce qui résiste

 

O Ertzscheid, Le moteur et le social. Ce qui résiste. Affordance.info 27.09.2014 @affordanceinfo
La mort annoncée de Google + ?
http://affordance.typepad.com//mon_weblog/2014/09/le-moteur-et-le-social-ce-qui-resiste-.html

Google ne pourra jamais être un media social. FB jamais un moteur.
Google classe et chasse le bruit, FB l'entretient pour nourrir et monétiser la conversation.
Ce qui résiste à FB, c'est la part documentaire de l'activité humaine
Ce qui résiste à Google, la part humaine de l'activité documentaire


sur le sujet, Cardon Dominique, « Dans l'esprit du PageRank » Une enquête sur l'algorithme de Google, Réseaux 2013/1 n° 177. pdf disponible sur le web :
http://ecole-ident-num.sciencesconf.org/conference/ecole-ident-num/pages/Cardon_Dans_l_esprit_du_PageRank.pdf
http://www.cairn.info/revue-reseaux-2013-1-page-63.htm (payant)
http://www.territoiresweb.com/dominique-cardon-classification-web-google-facebook/


.

Posté par clioweb à 08:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

23 juin 2014

Google et le droit à l'oubli

 

Droit à l’oubli : Google met la gomme, Libération 03.06.2014
http://ecrans.liberation.fr/ecrans/2014/06/03/droit-a-l-oubli-google-met-la-gomme_1032971

Le 13 mai 2014,  la Cour de justice européenne a donné raison à un citoyen espagnol qui se plaignait de voir ressortir sur Google son souci de saisie immobilière vieux de 1998. Elle a débouté Google et contredit ses avocats.

Google a immédiatement mis en place un formulaire de droit à l’oubli qui aurait attiré 41 000 plaignants en une semaine.
Les aspects problématiques sont innombrables.


.- Droit à l'oubli numérique : la réponse de Google, Le Bien commun, 22.05.2014
http://www.franceculture.fr/emission-le-bien-commun-droit-a-l-oubli-numerique-la-reponse-de-google-2014-05-22
un paradoxe : la dette sociale de M Gonzales va entrer dans les annales de droit ; des genérations d'étudiants connaîtront le détail de ses démêlés avec la Sécurité sociale espagnole.

Posté par clioweb à 08:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

15 février 2014

Google maître du monde

 

cda-google



Google maître du monde -
C dans l’air, 13.02.2014
http://www.dailymotion.com/video/x1c01x5_c-dans-l-air-google-maitre-du-monde-13-02-14_tv
http://www.france5.fr/c-dans-l-air/sciences/google-maitre-du-monde-40913
invités  : Isabelle Falque-Pierrotin (CNIL) - Benjamin Bayart (Quadrature) - Laurent Alexandre - Pascal Perri

« Google est-elle en passe de dominer le monde ?
Le géant de l’Internet multiplie les rachats de société dont certaines ne concernent plus seulement le numérique, mais la médecine, la robotique… Et semble en parallèle se jouer des lois, en étant sous le coup d’un énorme redressement fiscal en France ».

« ... le géant est devenu une pieuvre avaleuse de données qui en a profité pour s’essayer dans des domaines divers. La téléphonie mobile bien sûr, avec Android, mais aussi les réseaux télécoms, les objets intelligents (Google Glass, montre), la voiture sans conducteur, etc. »

B. Bayart : « Vous n'êtes pas un client de Google, au mieux vous êtes l'utilisateur  ; le client, c'est le vendeur de la pub, vous, vous êtes la marchandise ».
L'écouter aussi sur la prétention à l'intelligence artificielle (15e mn).
et sur le viol (à but commercial) des correspondances (26e mn) :
Que Google s'amuse à conserver tout ce que j'ai recherché sur son moteur, c'est déjà embêtant. Je ne suis pas sûr que le fichier qu'ils ont constitué soit parfaitement légal, parce qu'il est nominatif ... c'est un vrai problème : ils vous profilent à votre insu.
Le cran suivant, c'est la correspondance sur Gmail : ils ont accès à la totalité de ce que vous écrivez et recevez ; ils vous doivent un secret sur ce courrier. C'est votre correspondance, elle ne leur appartient pas, ils n'ont pas le droit de la lire sans votre autorisation. Leur pratique, c'est comme si la Poste vous livrait une lettre décachetée, numérisée et archivée ; ils se comportent comme si ce courrier leur appartenait et qu'ils vous donnaient aimablement accès à une copie temporaire...

Google est un des moteurs de l'évasion fiscale, grâce à la concurrence faussée entre Etats européens (premier reportage

et l'article Irlande, Pays-Bas, Bermudes : guide du roublard fiscal selon Google, Libération Ecrans 10.12.2010

 Gsandw-20120430

« ... Première étape du montage : établir que c’est bien Google Ireland Holdings, dont la société mère est domiciliée aux Bermudes (paradis fiscal des Caraïbes), qui détient les droits sur les brevets développés aux Etats-Unis (moteur de recherche, système d’enchères publicitaires en ligne) et les marque du groupe. L’autre filiale irlandaise, Google Ireland Ltd, gère l’ensemble des activités Europe, Moyen-Orient et Afrique et concentre 88% des 12,5 milliards de dollars du chiffre d’affaires encaissé en dehors du territoire américain. Pour ne quasiment pas payer d’impôt sur les bénéfices, Google Ireland Ltd va reverser sous forme de royalties (5,4 milliards de dollars) l’essentiel de ses bénéfices à Google Ireland Holdings, dont le portefeuille de brevets est à l’origine de la fortune du moteur de recherche. Et ça tombe très bien puisque la fiscalité irlandaise prévoit une taxation minime sur les royalties générées sur son sol par la propriété intellectuelle, et exempte même d’impôts les royalties reversées à certains membres de l’UE comme les Pays-Bas.
Il n’y a plus qu’à activer le «sandwich néerlandais» et faire transiter le tout via Google Netherlands Holdings BV qui reversera ensuite à 99,8% des sommes dans une coquille aux Bermudes ».
http://ecrans.liberation.fr/ecrans/2010/12/10/irlande-pays-bas-bermudes-guide-du-roublard-fiscal-selon-google_957412

Le secret de polichinelle de l'optimisation fiscale d'Apple, Anthony Nelzin, 30 avril 2012
http://www.macg.co/aapl/2012/04/le-secret-de-polichinelle-de-loptimisation-fiscale-dapple-77097

NB : quand C dans l'air s'intéresse à l'Internet :
Internet : les escroqueries à la carte bleue 11/12/2012
Cartes bancaires : l'explosion des fraudes 02/03/2012
Internet : libres ou prisonniers ? 29/09/2011
La France et l'affaire des fuites 01/12/2010
Attention, fausses nouvelles ! 18/03/2010

.

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

19 décembre 2013

Google, le meilleur des mondes ?



- L’avis très privé de Vinton Cerf, Libération Ecrans, 12.12.2013
Vinton Cerf est le père, avec Bob Kahn au début des années 70, du protocole TCP/IP. Depuis 2005, il est  «chef évangéliste» chez Google. « La vie privée est peut-être réellement une anomalie » vient-il d'affirmer.
Il aurait pu s'abstenir.
http://ecrans.liberation.fr/ecrans/2013/12/12/l-avis-tres-prive-de-vinton-cerf_966159


- Le projet Google est-il totalitaire ? Du Grain à moudre, 18.12.2013 -
avec Vincent Puren, Gilles Babinet, Ariel Kyrou
http://www.franceculture.fr/emission-du-grain-a-moudre-0

L'entreprise est devenue un monopole mondial, à cause des services offerts, mais surtout du fait des choix et des usages internautes (surtout en France). La force de G, c'est la capacité à s'insinuer partout (cf Android), la plateforme, un moteur d'innovation et un pari financier permanent. G., c'est une marque commerciale vivant de la publicité ; son existence dépend donc des consommateurs.
Les profits de Google viennent aussi de l'évasion fiscale et l'entreprise tient un discours libertarien, voisin de ceux du tea-party : l'Etat est toujours l'ennemi.

Ces gens portent conviction de la technologie est bonne par nature. Avoir inventé un moteur de recherche très efficace, avoir développé des services utiles ne donne pas légitimité à imposer à l'ensemble de l'humanité une idéologie à tonalité religieuse.

33e mn : L'entreprise prétend connaître les internautes mieux qu'eux-mêmes grâce à la collecte et à la commercialisation des données personnelles. Google crée pour chaque internaute un avatar de données. Il faut juste éviter de se prendre pour son double, pour son ombre d'information

Si G. ne s'était pas hors la loi pour la numérisation des livres, le contenu de millions de livres ne serait indexé que localement, dans quelques bibliothèques.


- Le Google Art Project divise les patrons des musées. France-Culture
« Si le château de Versailles ou le musée d’Orsay ont déjà conclu un accord avec Google, d’autres institutions restent rétives. Le Louvre et le Centre Pompidou ont jusqu’à présent refusé les propositions du groupe californien ».
Un prétexte : la pub ne va-t-elle pas bientôt submerger la consultation des pages web ?
http://www.franceculture.fr/2013-12-10-numerisation-google-joue-sur-tous-les-tableaux

- Aurélie Filippetti a refusé de servir de caution à Google.
Fleur Pellerin l'a remplacée.
http://lexpansion.lexpress.fr/high-tech/aurelie-filippetti-refuse-de-servir-de-caution-a-google-pour-une-inauguration_419676.html

.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,