10 mars 2017

1906 : La catastrophe de Courrières

 

PlanCourrieres

Courrières 1906

La catastrophe de Courrières, Mathilde Larrère
http://storify.com/LarrereMathilde/la-catastrophe-de-courrieres-1906

1906 : La catastrophe de Courrières embrase le bassin minier
10 mars 2016 par Commission Journal
http://www.alternativelibertaire.org/?1906-La-catastrophe-de-Courrieres


extraits :

« Le samedi 10 mars 1906 une explosion dévaste la fosses n° 3 à Méricourt (Pas-de-Calais), appartenant à la compagnie des mines de Courrières. Par extension, les fosses n° 2 à Billy Montigny, et n° 4 à Salaumines sont touchées aussi.
Cette catastrophe a causé la mort de 1099 personnes, ce qui en a fait la plus meurtrière jusqu’à celle de Benxihu (Chine) en 1942.
Rapidement, la gestion de la mine et celle de l’accident par la compagnie et les autorités publiques sont mises en cause ... »

« Un mouvement de grève gagne tous les bassins miniers.Le 17 mars, le nombre de grévistes a atteint les 32 000.
Un « jeune syndicat », affilié à la CGT et dirigé par Benoît Broutchoux réclame « 8 heures de travail, 8 francs de salaire ».

Emile Basly, « le mineur indomptable » a fondé le premier syndicat des mineurs en 1882 (« le vieux syndicat). Il est maire de Lens depuis 1900. Ce vieux syndicat réclame un salaire à 4,8 F et des primes...Il prépare une rencontre avec les représentants des compagnies minières.

Dès le matin, Basly et les autres dirigeants du vieux syndicat rencontrent Georges Clemenceau, ministre de l’intérieur, qui vient d’arriver à Lens, accompagné du préfet et d’un ingénieur des mines de Paris. Le ministre leur fait part de son intention d’envoyer des troupes... »



courrieres-grevistes-police-20mars1906

 

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


03 mai 2014

Laïcité : Lettre à Manuel Valls

 

Laïcité : Lettre ouverte à Manuel Valls : L'exemple de Georges Clémenceau
Henri Pena-Ruiz
http://www.libre-penseur-adlpf.com/article-laicite-lettre-ouverte-a-manuel-valls-123503463.html
ou au format pdf
http://clioweb.free.fr/debats/lettre-ouverte-valls.pdf

extraits :
Monsieur le Ministre,

« … sans polémique, j’entends vous dire mon incompréhension devant votre décision de représenter la France, ès qualité, dans l’exercice de vos fonctions, pour la canonisation de deux papes. Il n’y aurait évidemment aucun problème si vous vous rendiez à Rome à titre privé, en ne représentant que vous-même. En république laïque les
croyants sont pleinement libres, mais leur foi ne doit engager qu'eux seuls. De même pour l’athéisme… »

En novembre 1918, Clémenceau, Président du Conseil, dissuade Poincaré de se rendre à Notre-Dame de Paris :
« Suite à la loi sur la séparation de l'Eglise et de l'Etat, le gouvernement n'assistera pas au Te Deum donné à Notre Dame. Mmes Poincaré (femme du président de la République) et Deschanel (femme du président de la chambre des députés) n'étant pas membres du gouvernement pourront par contre y assister ».

« Quand Nicolas Sarkozy a eu l’audace, dans le Discours de Latran, de placer le prêtre au-dessus de l’instituteur, j’ai rédigé un article pour lui rappeler l’ineptie d’une telle hiérarchisation. Car l’instituteur ne vise que la liberté de l’élève, telle que la fonde la culture, et refuse toute inculcation. C’est cela la grandeur de l’école laïque, ce lieu où l’élève apprend ce qu’il ignore pour pouvoir un jour se passer de maître ».

« Ne pensez vous pas, Monsieur le Ministre, qu'un si bel idéal requiert une défense et illustration exemplaire de la part des responsables politiques ? »

Dernier ouvrage paru :
Dictionnaire amoureux de la laïcité (Editions Plon)

rappel : Laïcité http://clioweb.free.fr/debats/laicite.htm

.

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

20 juillet 2010

La République vit de liberté

Attention aux références aux années 1930 !
Dans Le Monde Opinions, l'historien Vincent Duclert réagit aux attaques récentes contre la presse indépendante (« méthodes fascistes », « presse des années 1930 », « relents d'extrême droite et de trotskisme mêlés »)

Selon lui, ces accusations nourrissent « le soupçon de la dissimulation et le refus de l'explication ». Elles témoignent d'une triple méconnaissance : celle de l'histoire (« le sens des références historiques utilisées »), celle de la défiance pour la justice [aux ordres] , celle du « désarroi de nombreux Français devant le recul des valeurs démocratiques ».

« La République vit de liberté ; elle pourrait mourir de répression (...) comme tous les gouvernements qui l'ont précédée et qui ont compté sur le système répressif pour les protéger » répond en 1881 Clémenceau à ceux qui auraient voulu instituer un délit d'« outrage à la République ».

Posté par clioweb à 10:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,