18 octobre 2016

CdF : Migrations, réfugiés, exil

 

- Migrations, réfugiés, exil - Symposium Collège de France 12-14 oct 2016
Une crise européenne ? Les sociétés face aux migrants
http://www.college-de-france.fr/site/colloque-2016/symposium-2016-2017.htm

dont
Deux millions d'années de migrations, de dispersions et de remplacements, Jean-Jacques Hublin
Les Grecs et les autres au Proche-Orient hellénistique Pierre Briant
Sur les histoires de trois immigrations en France au XXᵉ siècle Benjamin Stora
Conclusion par Patrick Boucheron

Toutes les vidéos des interventions du colloque sont en ligne :
http://www.college-de-france.fr/site/colloque-2016/symposium-2016-2017.htm


- Pour une intelligence hospitalière du monde face à la peur des migrants
article (payant) d’Antoine Perraud Mediapart 16.10.2016
http://www.mediapart.fr/journal/culture-idees/161016/pour-une-intelligence-hospitaliere-du-monde-face-la-peur-des-migrants

« Le Collège de France a fait le pari de l’intelligence politique en organisant, du 12 au 14 octobre, un colloque salutaire et suivi avec passion.
Alors que le galimatias haineux de l’extrême droite semble avoir contaminé la République - le discours sur les migrants est devenu fielleux à droite et frileux à gauche -, il était juste et bon que des voix à la fois scientifiques et civiques s’élevassent.
Les migrations ne menacent pas, elles fécondent. N’en déplaise au sens commun paniqué, chicaneur, vétilleux, hermétique à l’Autre, voire raciste ».

« Une vingtaine de fois une trentaine de minutes, le monde a été mieux décrit, comme pour le rendre compréhensible, vivable, hospitalier »




.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


19 mars 2016

1 - Mabanckou au Collège de France

 

- Alain Mabanckou, chaire de Création artistique, Collège de France
Leçon inaugurale le 17 mars 2016
fichiers audio et vidéo
http://www.college-de-france.fr/site/alain-mabanckou/inaugural-lecture-2016-03-17-18h00.htm
http://www.college-de-france.fr/media/presse/UPL181793705361781418_DP_A_Mabanckou.pdf


extraits dans Le Monde
« Comment justement entrer dans la mondialisation sans perdre son âme pour un plat de lentilles ? Telle est la grande interrogation de cette littérature africaine en français dans le temps présent...

J'appartiens à cette génération-là. Celle qui s'interroge, celle qui, héritière bien malgré elle de la fracture coloniale, porte les stigmates d'une opposition frontale de cultures dont les bris de glace émaillent les espaces entre les mots, parce que ce passé continue de bouillonner, ravivé inopportunément par quelques politiques qui affirment, un jour, que " l'homme africain n'est pas assez entré dans l'histoire " et, un autre jour, que la France est " un pays judéo-chrétien et de race blanche ", tout en évitant habilement de rappeler que la grandeur du pays en question est aussi l'œuvre de ces taches noires, et que nous autres Africains n'avions pas rêvé d'être colonisés, que nous n'avions jamais rêvé d'être des étrangers dans un pays et dans une culture que nous connaissons sur le bout des doigts. Ce sont les autres qui sont venus à nous, et nous les avons accueillis à Brazzaville, au moment où cette nation était occupée par les nazis ».
Lettres noires : des ténèbres à la lumière, la leçon inaugurale d'Alain Mabanckou au Collège de France, est à paraître chez Fayard en avril 2016

 « Je n’aurais pas accepté cette charge si elle était fondée sur mes origines africaines », Alain Mabanckou  Le Monde, 17.03.2016
http://www.lemonde.fr/afrique/article/2016/03/17/je-n-aurais-pas-accepte-cette-charge-si-elle-etait-fondee-sur-mes-origines-africaines_4885195_3212.html

à suivre : Olfert Dapper, Mungo Park et René Caillié

 

Littérature africaine et bonnes manières - La suite dans les idées, 19.03.2016
Au salon du livre, Alain Mabanckou sur l'histoire politique et sociale de la littérature africaine et de sa réception en France.
http://www.franceculture.fr/emissions/la-suite-dans-les-idees


mabanckou

Alain Mabanckou

.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

23 décembre 2015

P. Boucheron, Ce que peut l’Histoire 3

 

Patrick Boucheron, une nouvelle histoire au Collège de France, Les Matins - FC - 23.12.2015
http://www.franceculture.fr/emission-les-matins-patrick-boucheron-une-nouvelle-histoire-au-college-de-france-2015-12-23
http://www.franceculture.fr/emission-l-invite-des-matins-2eme-partie-0


rappel :
Histoire : le Collège de France vire à gauche, Rue 89 18.12.2015 (avec extraits de la Leçon)
http://bibliobs.nouvelobs.com/idees/20151218.OBS1634/histoire-le-college-de-france-vire-a-gauche.html
payant - http://bibliobs.nouvelobs.com/idees/20151217.OBS1584/patrick-boucheron-l-historien-qui-veut-monter-le-son.html

La magistrale leçon, Le Monde 19.12.2015
Etonner la catastrophe, Vigilance critique, chantiers historiographiques majeurs
http://www.lemonde.fr/culture/article/2015/12/19/la-magistrale-lecon-inaugurale-de-patrick-boucheron-au-college-de-france_4835207_3246.html


Gilles Fumey, Geographica 17.12.2015
http://geographica.net/2015/12/ce-que-peut-lhistoire-patrick-boucheron-au-college-de-france/
Les inrocks
http://www.lesinrocks.com/2015/12/21/idees/au-coll%C3%A8ge-de-france-la-le%C3%A7on-de-libert%C3%A9-de-lhistorien-patrick-boucheron-11794480/


Patrick Boucheron, L’histoire chevillée au corps, La Croix 17.12.2015
http://www.la-croix.com/Ethique/Sciences-humaines/Patrick-Boucheron-l-histoire-chevillee-au-corps-2015-12-17-1394117#link_time=1450359323

L'émotion est un ressort de connaissance et d'écriture La Croix 16.09.2015
http://www.la-croix.com/Culture/Livres-Idees/Livres/Patrick-Boucheron-L-emotion-est-un-ressort-de-connaissance-et-d-ecriture-2015-09-16-1356915
L'hospitalité n'est pas un devoir, elle est un droit, La Croix 17.09.2015
http://www.la-croix.com/Culture/Livres-Idees/Livres/Patrick-Boucheron-l-hospitalite-n-est-pas-un-devoir-elle-est-un-droit-2015-09-17-1357570


Telerama 18.12.2015
http://www.telerama.fr/idees/au-college-de-france-la-magistrale-lecon-inaugurale-de-l-historien-patrick-boucheron,135840.php
PB s'appuie sur Victor Hugo, Jules Michelet, Michel Foucault, Georges Duby, Jacques Le Goff, Marc Bloch, Fernand Braudel, Montaigne ou Dante...
PB aime à détricoter les chronologies trop pesantes, à réfuter les bavardages sur le déclin et à affronter « tous ceux qui répugnent à l’idée d’une intelligence collective »

Les mots de la riposte, Philomag
http://www.philomag.com/lepoque/breves/lhistorien-patrick-boucheron-prononce-sa-lecon-inaugurale-au-college-de-france-13448


Assouline, L'histoire 22.12.2015
http://www.histoire.presse.fr/actualite/infos/patrick-boucheron-au-college-france-22-12-2015-139475
Patrick Boucheron, l’historien qui veut rendre le passé habitable, Assouline, 18.12.2015
http://larepubliquedeslivres.com/patrick-boucheron-lhistorien-qui-veut-rendre-le-passe-habitable/



L'audio de la Leçon inaugurale est en ligne. La vidéo vient dans la semaine.
http://www.college-de-france.fr/site/patrick-boucheron/inaugural-lecture-2015-12-17-18h00.htm


.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

20 décembre 2015

P. Boucheron, Ce que peut l’Histoire 2

 


Histoire : le Collège de France vire à gauche, Rue 89 18.12.2015
http://bibliobs.nouvelobs.com/idees/20151218.OBS1634/histoire-le-college-de-france-vire-a-gauche.html


« Patrick Boucheron a livré une fresque historique brillante, comme il sait faire, avec de beaux effets de chronologie, des points bluffants d’érudition et des formulations fulgurantes »

« il s’est engagé... il a renversé la table.
D’abord en se référant à plusieurs reprises à Bourdieu et Foucault... »

« Ensuite en martelant que l’histoire ne doit pas se contenter de raconter la façon dont les pouvoirs se sont établis (les rois, la formation des nations, des Etats), mais aussi les tentatives d’organiser la cité autrement, même et surtout quand elles ont échoué. Ces « expérimentations politiques », qui pullulent dans l’Italie des trecento et quattrocento, l’historien doit s’y montrer attentif, car elles nous indiquent d’autres mondes possibles. « Ce que peut l’histoire, c’est aussi de faire droit aux futurs non advenus, à ses potentialités inabouties.»

« Ce que peut l’Histoire », c’était le titre de la leçon. Boucheron y a tordu le cou à l’idée que l’Histoire serait là pour remonter aux origines et fixer des identités. Il a taclé les déclinistes de tous poils, qui « répugnent à l’existence même d’une intelligence collective ». Il a contesté que l’Histoire soit finie.
« Pourquoi se donner la peine d’enseigner sinon, précisément, pour convaincre les plus jeunes qu’ils n’arrivent jamais trop tard? »


Rien n’est plus mortifère que de faire l’Histoire une machine à fabriquer des leçons de désespoir. « Comment se résoudre à un devenir sans surprise, à une histoire où plus rien ne peut survenir à l’horizon, sinon la menace d’une continuation ? Ce qui surviendra, nul ne le sait. Mais chacun comprend qu’il faudra, pour le percevoir, être calme, divers, et exagérément libres.»

« Que ceux qui se flattent de leur désespérance en tenant boutique de nos désarrois, ceux qui s’agitent et s’enivrent aux vapeurs faciles de l’idée de déclin, ceux qui méprisent l’école au nom des illusions qu’ils s’en font, tous ceux qui, finalement, répugnent à l’existence même d’une intelligence collective, que ceux-là se souviennent de ces jours. Car la littérature y fut aussi, pour beaucoup, une ressource d’énergie, de consolation et de mobilisation ».

L'audio de la Leçon inaugurale est en ligne. La vidéo vient dans la semaine.
http://www.college-de-france.fr/site/patrick-boucheron/inaugural-lecture-2015-12-17-18h00.htm

 
.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

18 décembre 2015

P. Boucheron, Ce que peut l'Histoire 1

 

Ce que peut l'histoire
Patrick Boucheron
chaire Histoire des pouvoirs en Europe occidentale, XIIIe-XVIe siècle

Leçon inaugurale, Collège de France, 17 décembre 2015
L'audio est en ligne. La vidéo vient dans la semaine.
http://www.college-de-france.fr/site/patrick-boucheron/inaugural-lecture-2015-12-17-18h00.htm


Le texte en accès libre sur Open Edition
http://books.openedition.org/cdf/4507



- 6 pages de présentation
http://www.college-de-france.fr/media/presse/UPL8677482630731159683_DP_P_Boucheron.pdf
dont
« Saint Louis, comédien et martyr : l’écriture d’une vie », Médiévales, 34, 1998
(à propos du Saint Louis de Jacques Le Goff)
« On nomme littérature la fragilité de l’histoire », Le Débat 165

« Ce que peut l’histoire »
Cette leçon inaugurale présentera les ambitions et les enjeux d’une « Histoire des pouvoirs », mais aussi une réflexion d’ensemble sur les pouvoirs de l’histoire aujourd’hui. En abordant tour à tour l’histoire du Collège de France (et du genre même des « leçons inaugurales »), de l’invention par Michelet du concept de Renaissance et des transformations contemporaines de l’idée de Moyen Âge, on tâchera de se « donner » une période d’étude (XIIIe-XVIe siècle) qui, enjambant les frontières académiques, définit quelque chose comme un entretemps. Il ne s’agit pas de lui conférer une consistance propre, pas davantage qu’on ne cherche à faire de « l’Europe occidentale » autre chose qu’une province de l’Ancien Monde. Il ne s’agit pas non plus de ramener l’histoire des pouvoirs à la chronique désespérante de la domination. Car le crépitement d’expériences politiques qui caractérise ce temps incertain (et notamment dans le monde urbain) ne se réduit pas à une étape dans la construction territoriale ou étatique, la rationalisation ou la modernisation. Il constitue un foyer d’inventivité qui, définissant des potentialités inabouties du devenir historique, peut aujourd’hui encore servir de ressources d’intelligibilité pour notre contemporanéité. C’est en ce sens qu’il faut comprendre « ce que peut l’histoire » : non pas l’affirmation hautaine de sa puissance, mais l’ouverture d’une possibilité ».


- des entretiens, dont 1 avec Christophe Naudin, 1 avec Vincent Casanova
http://www.college-de-france.fr/site/patrick-boucheron/Principaux-entretiens__1.htm



boucheron

Patrick Boucheron, Collège de France



.


.

Posté par clioweb à 08:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

04 juillet 2015

Ginzburg La longue durée, à la loupe,

 

ginzburg-heidelberg-062015

Carlo Ginzburg à l'université d'Heidelberg, 22.06.2015


La longue durée, à la loupe,


4 conférences de Carlo Ginzburg au Collège de France
http://www.college-de-france.fr/site/roger-chartier/guestlecturer-2014-2015.htm

L'écouter aussi dans la première partie de La Fabrique du lundi 29.06.2015
http://www.franceculture.fr/emission-la-fabrique-de-l-histoire-1
http://www.franceculture.fr/emission-la-fabrique-de-l-histoire-histoire-de-l-imprimerie-14-2015-06-29

Vers la 20e minute :
Dans mes livres et mes conférences, j'essaie de prendre le public au sérieux, de lui faire partager la démarche du chercheur.

Vous avez parlé d'internet.
C'est un support d'une richesse extraordinaire, qui véhicule aussi du mensonge et des insultes.
Il faut apprendre à s'en servir : internet peut servir à vérifier des connaissances préalables, à répondre à des questions. Plus encore, internet permet de découvrir des choses inconnues, insoupçonnées.

Certains voient dans internet un élément de démocratie.
En fait, pour utiliser internet, il faut avoir des moyens, des capacités, des repères.
L'internet renforce les inégalités existantes : ceux qui ont auront (encore davantage)


Carlo Ginzburg, Peur, Révérence Terreur. Quatre essais d'iconographie politique
http://www.franceculture.fr/emission-les-lundis-de-l-histoire-dialogue-avec-carlo-ginzburg-2013-12-23

 
.

.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,