16 février 2012

L'observateur critique des médias

 

acrimed-manuel

 

Sur le site d’Acrimed, un petit manuel de l’observateur critique des médias (22 pages).

ce texte a été rédigé en 2004 par Henri Maler (pour Acrimed) et Pierre Rimbert (PLPL - Pour Lire Pas Lu).
Une version partiellement actualisée est à télécharger en pdf.


dans le sommaire, entre autres :
http://www.acrimed.org/article1446.html
. Faire usage des ressources disponibles
. Rendre visible ce qui est visible et ... ce qui est moins visible.
. Tous médias confondus : lexique, postures, silences, figures imposées, amnésies.
. L’observation critique des médias, pour quoi faire ? - Pour faire savoir - Pour cesser de laisser faire.


- Reconnaître les figures imposées :
. La domination (la marque du « racisme de classe » et du « racisme de l’intelligence»)
. La promotion et les renvois d'ascenseurs au sein d'une élite auto-proclamée
. La dépossession. « L'art de priver de parole ceux-là même à qui l’on donne la parole, quand on la leur donne ».
. Les sondages, le moyen de faire dire au peuple ce que pensent des journalistes…


A compléter pour l'organisation économique de la presse et de la TV de la TNT, sous le contrôle des marchands d'armes dont la fortune vient des commandes d'Etat ... (cf Dassault, Lagardère...), ce qui leur permet de soutenir des discours anti-Etat et anti-service public.

.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


05 décembre 2011

La finance contrôle le débat économique

 

La finance contrôle le débat économique dans les médias. article du 16 novembre 2011 - source SES -

Ce n’est pas Frédéric Lordon qui l’affirme, mais Bertrand Rothé, « certifié en cuisine, a des aptitudes professionnelles en économie, puis que la faculté l’a Agrégé. Il enseigne à l’Université de Cergy-Pontoise ».
http://www.marianne2.fr/BertrandRothe/
http://www.acrimed.org/article3721.html

« En août 2011, dix articles du Monde traitent de la crise dans les pages Débats. Sur ces 10 articles, 16 citations proviennent d’individus liés aux institutions financières, et 6 d’individus non liés directement à la finance.
Pourquoi les journalistes sont-ils si prompts à gober pareilles mystifications ? ... Leur réponse est invariable : « On n’a pas le temps ». Et c’est le génie des banques de l’avoir compris, comme l’explique une journaliste de L’Expansion : « Les banquiers savent répondre vite, ils sont payés pour ça. Ce qui n’est pas le cas des universitaires qui réfléchissent, et dont les nuances sont difficiles à retranscrire » ».

« Un enseignant peut cacher un supplétif du système financier : ... l’un des experts est aussi le patron de l’EDHEC pour lequel « le débat entre marché et science n’a pas lieu d’être dans une grande école de commerce ! ». Circulez, Pas de débat. Dommage ».

« Le Conseil d’analyse économique, créé par Lionel Jospin, est aussi une citadelle imprenable de la planète finance... Sur les 28 membres, 19 sont directement ou indirectement liés à la finance. Une économiste ose présenter les fonds spéculatifs comme des victimes collatérales de la crise du crédit ».

« Les banques sont les premiers employeurs d’économistes ... les salaires vont de 4 000 € par mois pour un économiste confirmé à 15 000 € pour une star, bien plus qu’un agrégé d’économie en fin de carrière. Et voilà nos économistes dans le toboggan…
... C’est à Joseph Stiglitz que l’on doit le salaire d’efficience. Sa description est relativement simple : comment s’assurer de la fidélité de ses salariés ? Il suffit de les payer un peu au-dessus du marché, et par peur de perdre ce petit avantage, ils fourniront un maximum d’efforts et se comporteront en chiens fidèles  ».


À Fukushima - La Parisienne Libérée – ASI 18 mars 2011
« Si tout se passe comme prévu, il n'est pas exclu... »
http://www.laparisienneliberee.com/a-fukushima/
et
http://www.dailymotion.com/video/xhp6rm_a-fukushima-la-parisienne-liberee_news

« La France toujours fière de ses experts ... »



Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

08 août 2009

Frédéric Lordon, les medias et la crise

La crise en cours a mis à mal les discours d'éditorialistes et d'experts financiers.
Pourquoi les "disqualifiés" continuent-ils de squatter les médias ?
Pourquoi Jon Stewart n'est-il pas français ?

Frédéric Lordon, "économiste critique",
s'entretient avec Maja Neskovic pour
Arrêt sur images - (15 juillet 2009 - 81 mn).
24/02/2010 : http://www.lelotenaction.org/rubrique,j-ai-theorise-ma-condition-de,450879.html

Très intéressante émission, à regarder pour une fois en accès libre et gratuit.

Frédéric Lordon commente les propos des éditorialistes et champions de la finance,
tous tenants de la privatisation et de la déréglementation,
voyants extralucides qui ont retourné leur veste depuis octobre 2008
mais continuent de sévir dans les médias.

Pour ceux qui manqueraient de temps en vacance :-),
regarder la séquence avec Jon Stewart et Jim Cramer (1 h 02 - 1 h 06)
ou vers la 56e mn, Les prédictions de Mme Irma... chez Yann Barthès

Pour les autres, de nombreuses questions
. sur le formatage des médias,
[un "expert" est convoqué en moyenne 15 secondes à l'écran, pour conforter le discours du présentateur. Ce qui n'empêche pas les journalistes d'utiliser le sort des experts contre Wikipedia...]
. sur le rôle réel des "faiseurs d'opinion",
. sur l'analyse des responsabilités dans la crise
. sur la congruence non délibérée entre 2 logiques,
la logique fait-diversière des médias (montrer de vraies crapules menottées),
la logique idéologique de sauvegarde du système.

L'écouter également dans les Jeudis d'Acrimed (5 février 2009),
pour la typologie des retourneurs de veste : les enragés, les repentis, les fileurs en douce...

un détail technique :
en cache, le fichier peut avoir .on2 comme extension.
il suffit de le renommer en .avi pour le lire avec VLC

Une occasion de compléter une sélection de liens,
depuis l'article sur "Elie Cohen, Nicolas Baverez, Jaques Attali, Les disqualifiés" (nov 2008)
jusqu'au blog du Diplo (La pompe à phynance)
et à l'ouvrage "Pour en finir avec les crises financières"

http://clioweb.free.fr/debats/lordon.htm

[  12/08 - 17/08 : La suite sous forme d'échange par blogs entre Nicolas Cori (Libération) et Frédéric Lordon ]

28/09 : lire les transcription sur le site J'ai dû louper un épisode (source Thierry)

24/02/2010 : F Lordon, Surtout ne changez rien


Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,