01 mars 2017

27.02.1933 : l'incendie du Reichstag

 

Reichstagsbrand

http://fr.wikipedia.org/wiki/Incendie_du_Reichstag


A Berlin, le Reichstag est incendié dans la nuit du 27 au 28 février 1933.
Les conditions de cet acte criminel sont débattues : acte du seul van der Lubbe ?
pleine responsabilité des nazis ? « Les hommes de Goering le laissèrent allumer un petit incendie
tandis qu’eux-mêmes inondaient les sous-sols d’essence » (Pierre Milza)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Incendie_du_Reichstag



Le 30 janvier 1933, Hindenburg nomme Hitler au poste de chancelier.
Le soir, les SA triomphent bruyamment dans les rues de Berlin.
Le 1er février, Hindenburg signe le décret de dissolution du Reichstag. Les élections sont prévues le 5 mars.
Le 4 février, un décret « sur la protection du peuple allemand » donne des pouvoirs étendus à Hitler.


Une intense campagne de propagande, soutenue par un apport de fonds considérable venant des industriels, est orchestrée par Joseph Goebbels. Le 10 février, devant une foule acquise, Hitler prononce un discours au palais des sports de Berlin.

La campagne électorale se déroule dans un climat de terreur.
Goering, ministre de l’intérieur en Prusse, embauche 50 000 membres de la SA, de la SS et du Stahlhelm comme auxiliaires de police.
Hitler interdit la parution de journaux qui critiquent son gouvernement. Les rassemblements publics sont interdits.  Les membres de la SA perturbent les réunions de leurs adversaires politiques et utilisent la violence contre tous les opposants au nazisme.

L’incendie du Reichstag sert de prétexte à une chasse aux communistes (KPD).
Les articles 114, 115, 117, 118, 123, 124 et 153 de la Constitution sont suspendus.
Une législation d'exception suspend toutes les libertés individuelles et confirme le règne de l’arbitraire : l’opposition est réduite au silence.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Incendie_du_Reichstag


Aux élections du 5 mars, les nazis et leurs alliés obtiennent 44 % des voix et un peu plus de la moitié des députés.
La gauche a recueilli 30 % des suffrages et 5 millions d’Allemands ont voté pour le KPD.
Les modérés (Zentrum et démocrates) maintiennent leurs positions avec 18 % des sièges.

L’annulation de l’élection des 80 députés communistes, le ralliement du Zentrum permettent à Hitler
d’obtenir la loi du 23 mars sur « la protection du Peuple et du Reich » (440 votes pour, 90 contre).
« Le suicide du Parlement » permet à Hitler d'établir sa dictature.
Il interdit tous les autres syndicats (2 mai) et tous les autres partis politiques (14 juillet).
Ses adversaires sont arrêtés et détenus dans des camps de concentration
(celui de Dachau ouvre dès la fin du mois de mars 1933).
Beaucoup d'Allemands fuient le pays, vers les démocraties en Europe ou aux USA.
source Bouillon & Sohn, Bordas 1982  + Istra première 1982


rappel : La conquête du pouvoir par Hitler et les nazis
http://clioweb.canalblog.com/archives/2017/05/05/35249857.html


.

.