11 novembre 2015

Marcel Berger (1891-1914)

 

berger-ethe-inconnu

Inconnu
sous lieutenant du 104e RI
Mort pour la France
cimetère d'Ethe (S-E de la Belgique)
photo Yann Rondeau

 

 

berger-marcel-plaque

Marcel Berger (1891-1914)
sous-Lieutenant au 104eme RI (Régiment d'infanterie)
tombé glorieusement à Ethe le 22 août 1914 à l'âge de 23 ans.
cimetière de Vire (14)

voir
voir http://clioweb.canalblog.com/archives/2014/12/03/31077774.html

.

 

 

 

Posté par clioweb à 15:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,


04 décembre 2014

Marcel Berger (1891-1914)

 


berger1

 La plaque commémorative sur le côté d'une tombe de la famille Berger à Vire (14)

 

berger2

La plaque commémorative sur le côté de la tombe
de Félix Berger (1830-1910) *
sa première épouse Sophie Berger, née Chenal (1837-1875)

Julie Berger née Ehrer (1843-1928)
Cimetière de Vire, carré G, 19e rang, tombe 252


sous-lieut-inconnu

au cimetière d'Ethe (Belgique), un sous-lieutenant du 104e RI est porté comme disparu
Il s'agit très certainement de Marcel Berger.


Une recherche, à partir d'un travail des élèves de Yann Rondeau sur le 104e RI :

Marcel Berger est mobilisé le 7 août 1914 à Falaise dans le 104e régiment d’infanterie.
Quinze jours plus tard, le 22 août 1914, il est tué à Ethe,
comme plus de 25 000 autres soldats français et peut-être 10 000 soldats allemands.

Il est né à St Martin de Tallevende, près de Vire, le 12 juin 1891, dans une famille d'industriels du textile.
En octobre 1909, à 18 ans, il s’engage pour 3 ans.
Il devient soldat de 1ère classe le 27 juillet 1910, caporal le 27 sept 1910.
Il obtient le brevet de chef de section et celui de vélocipédiste le 31 août 1911.
Il est sergent le 24.09.1911, puis sous lieutenant de réserve par décret en nomination ministérielle du 14.07.1914.

L'armée le décrit : 1 m 71, Cheveux châtains, yeux bleus, front large, nez et bouche moyens et visage ovale
CBC. Légion d'honneur  22/08/1914   Ethe  23   TAE  414-3075
certificat de bonne conduite, Légion d'honneur, tué à l'ennemi, no de corps / no de matricule (cf. fiche Mémoire des hommes)


Le tribunal de Vire se prononce sur son décès le 19.09.1919,
décision transcrite dans l’état civil de Saint Martin de Tallevende le 05.10.1919


berger-marcel2

Marcel Berger (1891-1914), la fiche de Mémoire des hommes


 

smt-05101919

Marcel Berger, Mort pour la France, Ethe, 22 août 1914
Jugement déclaratif de décès (page 1/4) - Etat civil de St Martin-de-Tallevende (14500), 05.10.1919

(1 - acte de disparition, 2 - copie d'un PV d'audition des témoins,
3 - note du corps attestant l'absence de nouvelles 4 - certificat de non captivité 
5 - certificat des services  6 - expédition de l'acte de naissance
7 - note de service se rapportant au dernier domicile  8 - enquête du parquet)


Copie photo de la transcription du jugement  le 5 octobre 1919, en mairie de St Martin-de-Tallevende
du jugement déclaratif de Décès du sous-lieutenant Berger Marcel-Edmond, par le tribunal de première instance de Vire, 19 septembre 1919
(la démarche n'est pas isolée, le registre d'état civil comporte d'autres transcriptions)
http://clioweb.canalblog.com/archives/2016/11/10/34550423.html


 

 

smt-mmorts1        smt-mmorts3


Et sur le monument aux morts de Saint-Martin-de-Tallevende
Marcel Berger, sous-lieutenant, Légion d'honneur :
http://clioweb.free.fr/dossiers/14-18/berger/smt-mmorts1.jpg
http://clioweb.free.fr/dossiers/14-18/berger/smt-mmorts3.jpg

 


berger-robert

Robert Berger, un cousin, second fils de Charles, est décédé le 14 juillet 1919 à Montana (Suisse).
Il avait 21 ans et il était maréchal des logis d'artillerie.

Charles Berger, ancien maire de Vire
chevalier de la légion d'honneur
(février 1863-27 septembre 1942)

Mme Charles Berger 1870-1956
née Elise Heroult

en souvenir de René Berger (1896-1982)
inhumé à Buesnos-Aires (Argentine)

* Chez les Berger, Felix (1830-1919) a quitté Bischwiller en 1872, suivi par ses salariés. Il a créé à Martilly une usine moderne.

Charles Berger (1863-1942), l'oncle de Marcel, est maire par intérim de Vire entre janvier 1914 et novembre 1919. En avril 1910, il a été candidat républicain aux législatives ; il est battu par Jules Delafosse, l'inusable député nationaliste sortant (35 ans de mandat, avec une exception : en 1898, il a été battu par le républicain Emile Chesnel ; JD meurt en février 1916).

En juillet 1917, aux usines Berger Frères, une cinquantaine d'ouvrières réclament une augmentation de salaire et se mettent en grève. Deux jours plus tard, la direction leur accorde une indemnité de vie chère de 10 F.

En novembre 1919, aux élections législatives, Charles Berger, candidat républicain démocrate est battu par Camille Cautru, candidat du Bloc national. Il est réélu au conseil municipal, mais il démissionne rapidement. Charles Drouet est élu maire le 12 décembre 1919.




vire-mmorts

A Vire, le monument aux morts, oeuvre du sculpteur Georges Roty,
a été inauguré le 9 novembre 1924, dans le cimetière St Benoit.

Les plaques portant le nom des soldats virois tués en 1914-1918
(8 plaques de 31 noms, dont environ 53 avec une mention de grade,
(dont 1 lieutenant de vaisseau)
http://clioweb.canalblog.com/archives/2015/11/11/32913180.html

 .
.
.

Posté par clioweb à 07:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

22 octobre 2014

22 août 1914 : un jour en enfer

 

Le Luxembourg belge a particulièrement commémoré le centenaire de la "bataille des frontières" qui, les 22 et 23 août 1914, a causé la perte dans cette province voisine de la Lorraine de 14 500 soldats français, 6 000 soldats allemands et de 900 Belges. L'affrontement fut notamment meurtrier dans les villages d'Ethe, Bleid et Gomery où périrent 2 300 soldats français, 700 soldats allemands et 282 civils belges massacrés par l'envahisseur. La télévision locale TVlux a diffusé un magazine titré "Un jour en enfer" et un reportage rappelant ces événements :
http://www.tvlux.be/video/-un-jour-en-enfer-ep-3-ethe-gomery-latour_16631.html
http://www.tvlux.be:video:la-bataille-des-frontieres-en-luxembourg_17084 2.html


Deux associations, les Amis du patrimoine latournois et "Sur les pas de la mémoire", s'évertuent à conserver le souvenir de ces journées et des victimes grâce au musée de Latour et aux reconstitutions présentées à la date anniversaire alors qu'un parrainage des tombes a été mis en place :

http://www.tvlux.be/video/ethe-1914-sur-les-pas-de-la-memoire_17065.html
http://www.tvlux.be/video/ethe-sur-les-pas-de-la-memoire_11050.html
http://www.tvlux.be/video/ethe-parrainage-des-tombes_17083.html


Le 22 août 2014 et les jours suivants, d'importantes cérémonies eurent lieu sur le sol de la commune de Virton qui comprend les villages d'Ethe, Bleid, Gomery et Latour. Un hommage fut notamment rendu aux soldats de Normandie, du Maine et d'Île-de-France qui tombèrent en pays de Gaume comme le rapporte le journal télévisé spécial 14-18 de TVlux du 25 août 2014

http://www.tvlux.be/video/jt-special-14-18_17108.html

Vidéos : La Bataille des Frontières – Un jour en enfer (14-18)
http://www.tvlux.be/video/un-jour-en-enfer-ep-1-avant-la-bataille-des-frontieres_16541.html
source : JCR


rappel : Tués Virois du 22 août 1914 :
http://clioweb.canalblog.com/archives/2014/08/20/30447654.html

Posté par clioweb à 07:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

22 août 2014

Tués du 22 août 1914

 

14lelogeais       14lepley

14leroy    14marquet

14patard    14philippe

berger-mh

source : Mémoire des hommes  -  rechercher un soldat mort pour la France


- 7 Virois ont été tués le 22 août 1914, lors de la bataille des frontières, l'offensive allemande en Belgique en direction de Charleville et de Maubeuge (cf cartes ci-dessous). La recherche a été initiée par une question de Pascal Binet.

LELOGEAIS Georges Emmanuel, 23 ans, 36e RI, tué à  Châtelet Belgique 22.08.1914
LEPLEY Auguste Paul, 27 ans, 1e RIColoniale, Rossignol Belgique
LEROY Albert Henri, 23 ans, 36e RI, Châtelet Belgique
MARQUET Charles Eugène Arsène, 21 ans, 36e RI, Châtelet Belgique
PATARD Louis Albert, 25 ans, 2e RI, Arsimont Belgique
PHILIPPE Henri Georges, 19 ans, 36e RI, Châtelet Belgique
BERGER Marcel, 23 ans, Ethe Belgique


- « On estime, pour la seule journée du 22 août 1914, le nombre de tués à 27.000 » côté français, une dizaine de milliers côté allemand. http://www.cheminsdememoire-nordpasdecalais.fr/
http://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_des_Frontières

La Croix (culture !) et Libération (société) ont publié le même article de l'AFP.
Entre 400.000 et 600.000 soldats français sont engagés. Ils combattent à découvert, dans une guerre de mouvement : ils n’ont pas encore commencé à s’enterrer, pour se protéger des mitrailleuses et de l’artillerie, dans les fameuses tranchées qui symbolisent le premier conflit mondial. Rien n'est prêt pour accueillir et soigner les blessés. L'Etat-major croit à une guerre rapide et violente, et ne se préoccupe guère d’épargner les vies.
http://www.la-croix.com/Culture/Actualite/22-aout-1914-le-jour-le-plus-meurtrier-de-l-histoire-de-l-armee-francaise-2014-08-22-1195164
http://www.liberation.fr/societe/2014/08/22/22-aout-1914-le-jour-le-plus-meurtrier-de-l-histoire-de-l-armee-francaise_1084713

Ce soir, France 3 suit des marcheurs sur les traces de leurs ancêtres.
Dans un reportage au ras du sol, où l'histoire est priée de s'effacer derrière la mémoire, rien sur l'agression de la Belgique, rien sur les stratégies des états-majors (Joffre et l'offensive à outrance, Moltke et le plan Schlieffen), rien sur les armées et les armes en présence (cf l'uniforme choisi pour les soldats français, pantalon et casqette voyants)... Seule originalité, une mention du lien des régiments français avec la géographie du recrutement.

- A Argentan, en Lettres et en Histoire, deux classes de première ont étudié l’histoire du 104ème RI à partir du site Mémoire des hommes et des Archives départementales de l'Orne
Le 22 août 1914, 319 soldats du 104e régiment ont été tués à Ethe.
(en comparaison morbide, sur deux mois, en mai-juin 1940, plus de 700 soldats ornais sont tués
http://www.orne.fr/sites/www.orne.fr/files/fichiers/parution/12/03/ouvrage-final-bd-weblink.pdf

De 1914 à juin 1917, 43 988 Ornais âgés de 18 à 49 ans seront mobilisés.
10 476 ne reviendront pas. Le département comptait 307 000 habitants en 1911.
Gérard Bourdin, Les Ornais face au feu (1914-1918), Le Pays Bas-Normand 3-4/2011
http://clioweb.canalblog.com/archives/2014/01/03/28837906.html

6carte

14fronts

Pour les opérations militaires, voir les cartes dans l'article de Wikipedia

.

Posté par clioweb à 09:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,