30 novembre 2016

Politis : Révolution(s)

 

politis-revolutions

Révolution(s) hors-série Politis 11.2016

sommaire
http://www.politis.fr/articles/2016/11/hors-serie-revolution-s-35848/

1789 1793 1848 1917 1949 revo cons ? relativisme, numérique écologie



Alain Rey - « Révolution » : le centre des espoirs et des craintes

Des révolutions revues et corrigées
La Révolution française, un mort toujours vivant
Les Girondins, mythe et réalité
Robespierre, héros ou salaud ?
1848 : l’utopie démocratique et sociale
La (mémoire de la) Commune n’est pas morte !


Grandeur et déchéance des révolutions
Octobre 1917: sacralisé, fossilisé, détesté
Vivre quelque chose d’intense
Cuba : une histoire hors norme
Révolutions chinoises
La thawra, plus qu’une révolte, une révolution
Iran : le Thermidor islamiste
Les Ukrainiens, champions de l’insurrection

De quelques contre-révolutions...
Une révolution conservatrice aux États-Unis ?
Trump est-il un « néo-con » ?
L’État islamique est-il une révolution ?

Georges Didi-Huberman : Comment achever un soulèvement ?

Les grandes révolutions intellectuelles
Debray : Les vraies ruptures sont dues aux innovations techniques
La révolution relativiste : éloge de l’invariance
Le numérique : révolution ou contre-révolution ?
Une conquête d’autonomie
Une nouvelle musique sur les ruines d’un monde ancien
La prise de conscience écologique
Elles scandaient : « Notre corps nous appartient »

La révolution aujourd'hui
Du passé, on ne fait jamais « table rase »
Exigence démocratique
Le coût de la violence
La révolution éco-socialiste


.

Posté par clioweb à 08:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


28 août 2016

La Barricade renversée

 

barricades1848-stmaur

Barricades rue Saint-Maur. Avant l’attaque, 25 juin 1848.
Daguerréotype par Thibault, musée d’Orsay

article : Olivier Ihl, « Dans l’œil du daguerréotype »,
Études photographiques, 34 | Printemps 2016
http://etudesphotographiques.revues.org/3597

 


Olivier Ihl, La Barricade renversée. Histoire d’une photographie, Paris 1848, Éditions du Croquant

compte rendu Adèle Cassigneul, La Vie des idées , 15.07.2016.
http://www.laviedesidees.fr/Le-Paris-des-barricades.html

Par les comparaisons faites avec les versions gravées des photos et avec d’autres images des mêmes événements (lithographies, huiles sur toile, gouaches), l’historien marque son souci de mettre en valeur la photographie comme médium « constitutivement historique »

« Mais cette instabilité ontologiquement photographique n’est jamais réellement questionnée dans l’essai.
La photographie et ses ambivalences restent impensés ».


ihl-barricade

 

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

24 novembre 2014

Paris ville ouvrière 1789-1848

 

gribaudi

Paris ville ouvrière - Une histoire occultée (1789-1848)
Maurizio Gribaudi, La Découverte


4e de couverture : Les historiens qui se sont intéressés au Paris de la première moitié du XIXe siècle ont souvent célébré la modernité de la ville bourgeoise qui se développe à l'ouest et autour des Grands Boulevards, et considéré les quartiers du centre et de l'est comme des espaces structurellement immobiles et à l'écart du progrès.
S'appuyant sur des archives peu explorées et une carto originale, Maurizio Gribaudi propose une vision renouvelée de ce Paris populaire : il montre au contraire qu'il s'agit de lieux extrêmement dynamiques, dans lesquels se développent des formes de production tout aussi novatrices qu'économiquement efficaces. Et dans lesquels se construit progressivement un modèle de modernité propre au monde ouvrier, fondé sur la demande de démocratie locale et sur une vision participative de la société.
Si la répression de ces mouvements en 1848 et en 1871 a brisé cet élan, le souvenir de la République démocratique et sociale rêvée par le mouvement ouvrier a cependant laissé ses traces dans la société française, et l'on voit aujourd'hui ressurgir certaines thématiques qui en sont héritées (la demande de démocratie directe et de nouvelles formes d'organisation du travail, le modèle associatif comme base de solidarité nationale).
Table des matières : http://www.editionsladecouverte.fr/catalogue/index-Paris_ville_ouvriere-9782707167002.html

Gribaudi était l'invité de la seconde partie de la Fabrique de l'histoire, dans une semaine sur l'histoire des ouvriers.


Gribaudi n'a pas jugé utile d'étoffer et d'actualiser sa fiche de l'EHESS
http://crh.ehess.fr/index.php?/membres/membres-statutaires/174-gribaudi-maurizio

La fiche de l'université de Messine est plus complète et actualisée en sept 2013
http://www.unime.it/__content/files/20131015112525CV_Gribaudi.pdf
Elle annonce l'ouvrage sous un autre titre : L'élan brisé du Paris ouvrier – L'histoire oubliée d'une autre modernité. 1789-1848, La Découverte, in stampa (in libreria aprile 2014)

Maurizio GRIBAUDI et Michèle RIOT-SARCEY, 1848, la révolution oubliée, Paris, La Découverte, 2008.
http://rh19.revues.org/4032
Son travail sur les ouvriers de Turin en 1989
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/ahess_0395-2649_1989_num_44_2_283599_t1_0458_0000_003


rappel
Chevalier (Louis) - Classes laborieuses et Classes dangereuses à Paris, Plon 1958
CR par Raoul Girardet dans la RFSP - Persée

.

Posté par clioweb à 10:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

09 mars 2011

La marche de l'histoire

Sur France-Inter, La marche de l'histoire a remplacé 2000 ans d'histoire (Patrice Gélinet a été nommé au CSA).

« L'émission dressera chaque jour le tableau d'un évènement, le portrait d'un personnage et le récit d'une époque étayés par des archives et des témoignages. Les invités poseront, dans l'intimité du passé, les questions du présent ».

Un exemple : 1848, avec Sylvie Aprile.
Des questions très événementielles, pour coller à l'éphéméride (le 3 mars 2011) avec en illustration (forcée) des extraits de chansons ou des extraits de bande son de films plus ou moins célèbres (la radio adore jouer à la TV sans images, quand parfois la TV fait de la radio filmée).
Placer Sissi dans un récit au jour le jour 
du printemps des peuples européens, il faut le vouloir... (elle a alors 11 ans !)

Dans ce type d'émission, la parole de l'invité n'a-t-elle pas davantage d'intérêt que celle du présentateur ?

http://media.radiofrance-podcast.net/

aprile

Sylvie Aprile, 1815-1870 - La Révolution inachevée
source : éditions Belin

 



Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,