10 octobre 2012

Sondages de l'Elysée : le système Buisson

 

Sondages : le système Buisson mis en cause - Le Monde 11.10.2012

extraits :
« Raymond Avrillier, un militant écologiste grenoblois, ... a découvert quelques perles : des sondages sur la vie privée de l'ex-chef d'Etat, des enquêtes sur les candidats probables du Parti socialiste à la présidentielle de 2012, mais aussi des études sur l'affaire Bettencourt ou les vacances contestées de Michèle Alliot-Marie en Tunisie ».

« Anticor a choisi d'appuyer la dénonciation de M. Avrillier par une nouvelle plainte. L'association retient deux principaux délits. Le premier, le favoritisme, vise les conventions passées sans appel d'offres … La plus emblématique est celle signée le 1er juin 2007 par Emmanuelle Mignon, alors directrice du cabinet, avec la société Publifact animée par Patrick Buisson ».

« Le second délit, le détournement de fonds publics, puni de dix ans d'emprisonnement et de 150 000 euros d'amende, vise des études " partisanes " ou " à caractère privé ". Est-ce à l'Elysée de financer des enquêtes sur la grossesse de Rachida Dati ou la rumeur de mariage entre NS et Carla Bruni ? »

« L'avocat d'Anticor estime que NS pourrait être rattrapé par cette affaire. Si la justice établissait que les sondages commandés répondaient à une initiative partisane ou personnelle (...) ces actes - seraient - détachables de la fonction présidentielle , et ne seraient donc plus couverts par l'immunité.

Le devenir de cette nouvelle plainte est suspendu à l'analyse que fera la Cour de cassation du dossier. Elle seule dira s'il y a ou non, pour la justice, une affaire Buisson ».

.

Posté par clioweb à 14:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,