03 septembre 2015

1890 - Van Gogh, les derniers tableaux

 

vangogh-1890


Van Gogh, les derniers tableaux mai-juillet 1890
(une trentaine d'oeuvres présentées dans le Web Gallery of Art)
Cliquer pour afficher en plein écran.
Pour une présentation de chacun de ces tableaux, consulter le WGA :
http://www.wga.hu/frames-e.html?/html/g/gogh_van/15/index.html



Vincent Van Gogh (1853-1890)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Vincent_van_Gogh


« A Auvers-sur-Oise, depuis son arrivée, le 20 mai 1890, jusqu'à sa mort, le 29 juillet de la même année, le peintre ressent le besoin impérieux de peindre et de dessiner ». Il réalise plus de 80 tableaux et 64 dessins (10% de son oeuvre). Il est aidé financièrement par Théo, son frère.

Dans sa correspondance, Van Gogh détaille régulièrement ses tableaux, croquis à l'appui. Sa production, fulgurante, ne faiblit pas : vieux toits de chaume, portraits de femmes, d'enfants, du Dr Gachet, champs de blé, jardins, église et mairie du village… (Un soir au musée, France 5)

« A Auvers, le Dr Gachet, grand collectionneur et intellectuel recommandé par Théo, a un effet très stimulant pour Vincent. Le seul médicament qu'il lui prescrit, c'est de travailler. Vincent n'hésite pas à marcher plus de quinze kilomètres par jour et à porter plus de 20 kg de matériel pour trouver l'endroit idéal à peindre. J'ai choisi de me focaliser sur sa prouesse artistique »

« Vincent Van Gogh, derniers jours à Auvers-sur-Oise », film de Peter Knapp, 2005
http://www.cameralucida.fr/catalogue/film/205/vincent-van-gogh-derniers-jours-a-auvers

« A son enterrement, Théo, Camille Pissarro, le Dr Gachet, Emile Bernard, Ravoux l'aubergiste, le père Tanguy, sans compter des gens du pays, lui rendent un ultime hommage »


L'exposition « Van Gogh et les couleurs de la nuit » a au lieu au MOMA puis à Amsterdam en 2009 -
cf France 5, Un soir au musée, 19.02.2009

« Van Gogh/Artaud, le suicidé de la société » l'expo a eu lieu au musée d’Orsay jusqu’en juillet 2014
http://www.grandpalais.fr/fr/article/vincent-van-gogh-ses-derniers-jours-auvers-sur-oise

 

 

Posté par clioweb à 19:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


La pauvreté dans le monde

 

Mardi matin, sur Twitter, Pew Research a évoqué la pauvreté par pays dans le monde
avec cette carte (données de 2011)

poverty-pew

http://pbs.twimg.com/media/CNgZPtKXAAEpQ8Y.png:large



- Une autre carte, à consulter sur la page
The Distribution of Poverty in the World today
From the charts above we have seen that around 1 billion people live in extreme poverty today.
Where do these poorest people live?
Number of people in extreme poverty by continent :
    551 Million in Asia
    436 Million in Africa
    15 Million in South America
    5.9 Million in North America
    0.3 Million in Europe
    50 Thousand in Oceania
India – with almost 300 million people in people – is the country with most poor people in the world.
Nigeria and China follow with 107 and 84 million people.
Nombreux graphiques dont :
. Declining global poverty: share of people living in extreme poverty, 1820-2011 – Max Roser
. Freeing Ourselves from Poverty by Economic Growth (Gapminder 2007)


ext-poverty

The distribution of extreme poverty in the world (2011)
La grande pauvreté rapportée à la population totale du pays
http://ourworldindata.org/data/growth-and-distribution-of-prosperity/world-poverty/

 

- Une carte réalisée par l'Atelier Carto de Sciences-Po combine taux et population du pays
(comparer l'Inde et le Mali)

pauvrete2011

Population vivant dans la pauvreté multidimensionnelle - 2011
http://cartographie.sciences-po.fr/fr/indice-de-pauvret-multidimensionnelle-ipm-2011



Des chiffres possibles pour les taux sont disponibles sur Wikipedia
http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_countries_by_percentage_of_population_living_in_poverty

PNUD - Indice de la pauvreté multidimensionnelle (IPM)
http://hdr.undp.org/fr/content/indice-de-la-pauvreté-multidimensionnelle-ipm

Measuring Poverty
http://en.wikipedia.org/wiki/Poverty
La pauvreté, une typologie, des moyens de lutte
http://fr.wikipedia.org/wiki/Pauvret%C3%A9#R.C3.A9partition_mondiale


Enfin pour la visualisation graphique
ne pas oublier :
Hans Rosling, Gapminder : http://www.gapminder.org/

et les anamorphoses du site http://www.worldmapper.org/
http://www.worldmapper.org/display.php?selected=174


.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

02 septembre 2015

Réfugiés, migrants et murs

 

Le mur qui efface les migrants, Olivier Ertzscheid, Affordance.info 01.09.2015
http://affordance.typepad.com//mon_weblog/2015/09/le-mur.html

extraits :

- « Les mots ne désignent pas seulement la réalité. Ils décident de notre manière de l'appréhender, de la traiter, et de la documenter ».
« Le migrant n'est ni un réfugié que nous aurions le devoir d'accueillir, ni un immigré venu affoler nos sens patriotiques en mode le bruit et l'odeur »



-  1989, c’est l’année de la chute du mur et de la naissance du web.
« 25 ans plus tard, nous ne savons que construire des murs » ou contempler celui de Facebook vendu depuis 2004.
« En 1989, il y avait environ onze murs, barrières ou clôtures dressés, aujourd'hui, on en compte une cinquantaine », selon Courrier international

- Facebook a publié les photos de quatre cadavres d'enfants sur les plages de Lybie.
« un cadavre d'enfant choque moins la milice du code qu'un sein allaitant »


- « Migrants », la même requête sur Google images, Twitter et Facebook.

La réponse de Google est « saturée de réalité. Celle d’hommes, de femmes et d’enfants en errance et en souffrance » (fuyant la guerre)

Avec Facebook, « la réalité est travestie et édulcorée ». « Le mur de FB a rempli son office : il a retenu, empêché la réalité des migrants d'exister ; il a circonscrit la circulation visuelle de la représentation des migrants, il a permis au milliard de personnes connectées devant ce mur le jeudi 27 août 2015 de regarder ailleurs, de regarder autre chose ».

« Sur la plage de Zouara en Lybie, hier, les enfants dans les vagues étaient terriblement silencieux » écrit Maître Eolas sur Twitter.

refugies-gi

Google Images, « réfugiés » , quelques images sélectionnées...

 

migrants-gi

Google images, « migrants », quelques images sélectionnées

Mutio : « Je suis Charlie, je suis policier, je suis juif, je suis... »
« T'es Migrant, c'est tout » Urtikan.net
http://www.urtikan.net/dessin-du-jour/violences-policieres-contre-les-migrants-a-calais/


.
.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Sedan 1870, capitulation de Napoléon III

 

sedan-1870

Sedan le 2 septembre 1870 : Reddition de l'empereur Napoléon III
http://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_Sedan
http://commons.wikimedia.org/wiki/Category:Battle_of_Sedan

http://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_franco-allemande_de_1870
http://fr.wikipedia.org/wiki/Catégorie:Mémoire_de_la_Guerre_franco-allemande_de_1870_en_France


sedan-napo

« L'ex-Empereur Napoléon III se fait prendre (sic) à Sedan
et livre aux Prussiens une armée française de 80.000 hommes ».
C'est le désastre de Sedan traduit dans les mots de L'histoire par l'image
http://www.histoire-image.org/site/oeuvre/analyse.php?i=893
http://www.histoire-image.org/site/rech/resultat.php?mots_cles=Bataille+de+Sedan


Le 4 septembre, Léon Gambetta fit acclamer la déchéance de l’empereur dans l’enceinte du Corps législatif, envahie par la foule.
Au balcon de l’hôtel de ville, accompagné de Jules Ferry, Jules Favre et d’autres députés, Gambetta proclama la République.
Un gouvernement provisoire dit « de défense nationale » fut instauré. La guerre contre la Prusse continue.
La médaille avec le nom des 12 membres de ce gouvernement :
http://www.carnavalet.paris.fr/fr/collections/proclamation-de-la-republique-4-septembre-1870

empire-paix

« L'Empire, c'est la paix ».
Louis-Napoléon Bonaparte, discours de Bordeaux, 9 octobre 1852
dessin de Daumier
http://expositions.bnf.fr/daumier/images/3/148.jpg


.

Posté par clioweb à 07:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

01 septembre 2015

World Economy - PIB par Etat


howmuch

Une infographie inhabituelle publiée dans Les Echos.

 

- One Diagram That Will Change the Way You Look At the US Economy, HowMuch, 21.07.2015
The World Economy divided by Area

The graphic above (Voronoi diagram) represents the relative size of each country’s economy in terms of nominal GDP:
the larger the area, the larger the size of the economy.
The areas are further divided into three sectors: services, industrial, and agricultural.


L'occasion de remonter à la source et d'évoquer les questions habituelles
sur le titre choisi, la validité des chiffres retenues et les choix graphiques.

HowMuch mentionne le "nominal GDP in 2014" et "Voronoi diagram"
"Rest of the World" is not divided into sectors (que dire de l'intérêt actuel des chiffres par secteur ?)
http://howmuch.net/articles/one-diagram-that-will-change-the-way-you-look-at-the-us-economy
GNP (Gross National Product = PNB) - GDP (Gross Domestic Product = PIB)

Un regard sur la seule économie des USA ?
Pourquoi l'absence de regroupement graphique des pays de l'UE ?
Tantôt un chiffre (13,9), tantôt deux chiffres après la virgule (23,32).


- Dans Wikipedia, qui adore les listes (recopie à vérifier)
des chiffres par pays, soit selon le FMI, soit selon la Banque mondiale
http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_countries_by_GDP_(nominal)


- Quels indicateurs ?
Limites du PIB, indicateurs alternatifs
http://fr.wikipedia.org/wiki/Produit_intérieur_brut
http://en.wikipedia.org/wiki/Gross_domestic_product#List_of_other_approaches_to_the_measurement_of_(economic)_progress

pib-etats-2010-sp


- L'Atelier carto de Sciences-Po propose
cette carte du PIB par pays en 2010  classique mais parlante
(Mds $ PPA - chiffres de la Banque mondiale)
http://cartographie.sciences-po.fr/sites/default/files/maps/083_PIB_hab_2010-04.jpg

autres cartes de l'atelier de Sciences-Po en classement artisanal :
http://clioweb.free.fr/carto/cartotheque-scpo2.htm


.

 

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


31 août 2015

Mapping India

 

pondichery-1741
http://www.nationalmuseumindia.gov.in/pdfs/Concept-Note.pdf
- voir aussi en reproduction :
Map of the temple of Jagannatha, Puri, Odisha
Lokapurusha Maps: Geographical regions showcased on the body of the Cosmic Man

 

- Cosmology to Cartography - A Cultural Journey of Indian Maps
National Museum, New Delhi - 11 August – 11 October, 2015

Trois pages de présentation en pdf
:
http://www.nationalmuseumindia.gov.in/pdfs/Concept-Note.pdf

« The exhibition showcases monumental 15th to 19th century paintings alongside some of the earliest historical maps of India featuring a wide variety of material such as painted and printed Indian maps, original manuscripts, scrolls depicting sacred rivers and pilgrimage sites, early examples of the cartography of the Indian sucontinent as seen by ancient European scientists ».



- « Cosmography to Cartography is a selection of 72 maps.
It will draw on the Kalakriti Archive, collected by Shri Prshant Lahoti. The Archive is believed to house India’s most comprehensive private collection of historic maps. Two objects in the exhibition will also be drawn from the collections of the National Museum. The exhibition has been curated by Dr Vivek Nanda and Dr Alex Johnson
http://pib.nic.in/newsite/PrintRelease.aspx?relid=124855
Pilgrimage Map of Vraj - Nathadwara, Mid XIXth
http://thewire.in/2015/08/11/mapping-the-way-india-has-been-viewed-through-the-ages-8220/



india-mapping-past

- Mapping India: Between the lines, The Times of India, 29.08.2015
http://timesofindia.indiatimes.com/city/delhi/Mapping-India-Between-the-lines/articleshow/48726852.cms


rappel : Calcutta au XIXe - Kolkata XIXth
http://clioweb.canalblog.com/tag/calcutta


.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

30 août 2015

Escamps 2015 : Fusillés pour l'exemple


En août 1915, au moins 29 soldats ont été « fusillés pour l'exemple »,
dont Auguste Clément le 20 août dans la Meuse
Eric Viot, http://les-blessures-de-l-ame.over-blog.com/
http://tinyurl.com/mh-clement 


A l'initiative de la Ligue des droits de l'homme, section d'Auxerre,
deux journées sont organisées les 14 et 15 novembres 2015 à la salle polyvalente d'Escamps (89240)
en vue de créer une association nationale afin d’obtenir
la réhabilitation collective des « fusillés pour l'exemple » de la Grande Guerre.


Samedi 14 novembre 2015 :
Accueil à partir de 16h30 :
17h45: Mot de bienvenue par Mr André Villiers président du conseil départemental de l'Yonne
et par monsieur le maire d'Escamps
19h00 : Echange entre les participants
20h00 : Spectacle « crosse en l'air »
21h00 : Verre de I'amitié suivi du buffet espagnol

Dimanche 15 novembre 2015
9h30 : Mot de bienvenue par la municipalité
9h45 : Assemblée constituante
12h00 : Fin des travaux

Modalités inscription + pouvoir :
à renvoyer à Joêlle Arvault,5 Avenue du Général Rollet, 89000 Auxerre
Mail : joelle.arvault_orange.fr


escamps-112015

Rappels :

- Fusillés de la Grande Guerre, Base de données des militaires et civils fusillés en application d'une décision de la justice militaire ou exécutés sommairement durant la Première Guerre mondiale - Mémoire des Hommes

- Fusillés sur l'exemple, articles du blog Clioweb


.

 


.

Posté par clioweb à 08:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

29 août 2015

Thot Cursus : encyclopédies

 

Thot Cursus, dossier Encyclopédies
http://cursus.edu/dossiers-articles/dossiers/212/encyclopedisme/

2 articles en accès direct :
- L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert : ce qu'elle peut encore nous apprendre !
« Le projet s'étendra de 1751 à 1772 et comptera 150 auteurs parmi lesquels Voltaire ou Rousseau. Au total 28 volumes seront publiés, dont 17 de textes et 11 de planches »
« ce que l'on apprécie encore dans l'Encyclopédie de Diderot, c'est aussi son manque de neutralité ».

- Wikipédia : la neutralité encyclopédique est-elle possible ?
« Dans des sociétés hyper connectées, où l’information se crée et se diffuse de manière rapide et exponentielle, il est devenu indispensable de mener un véritable travail de réflexion et d’analyse des contenus médiatiques. Ce travail ne peut être fait que par l’élève / lecteur mais qui a besoin d’être informé et sensibilisé à cette question pour y arrive »

des articles payants
Vers une encyclopédie de l'éducation actualisable
Démystifier Wikipédia en y contribuant
Wikipedia, un outil pédagogique dans l'enseignement supérieur


Lumières,
exposition BNF 2006 : http://expositions.bnf.fr/lumieres/

Lien vers la BNF, la fabrique de l'Encyclopédie : http://classes.bnf.fr/dossitsm/fabrency.htm

Diderot et l'Encyclopédie
http://clioweb.canalblog.com/archives/2013/05/31/27297330.html


L'Encyclopédie : http://encyclopédie.eu/
Les planches : http://www.planches.eu/

L'Encyclopédie sur Wikisource
Les planches sur Commons

.

Posté par clioweb à 08:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

28 août 2015

Refuser l'uberisation du monde

 

Noces du numérique et de l’austérité
Résister à l’uberisation du monde
Evgeny Morozov, Le Monde diplomatique, septembre 2015
http://www.monde-diplomatique.fr/2015/09/MOROZOV/53676

extraits :
«Voici près de dix ans que nous sommes otages de deux bouleversements... Wall Street prône la pénurie et l’austérité ; la Silicon Valley exalte l’abondance et l’innovation. Pas de lien entre les deux ?  En fait, les deux sont entrelacés ».

Avec le numérique, tous nos faits et gestes sont espionnés et viennent alimenter un profil unique monétisable. La technique établit des liens entre des activités dont nous préférerions qu’elles restent séparées.

Les entreprises de techno cherchent à accaparer une part du juteux marché des villes intelligentes.
« Les entreprises privées ont pris l’ascendant sur des collectivités aussi dénuées d’argent que d’imagination. Elles osent leur revendre des données qui ne leur appartiennent pas. Si les villes reprenaient le contrôle de ces données, une entreprise qui ne possède quasiment aucun actif n’atteindrait pas les milliards de valorisation ».

«L’idéologie solutionniste de la Silicon Valley consiste à régler d’urgence par la voie numérique des problèmes qui ne se posent pas ou pas dans ces termes...
Ce n’est parce qu’Uber vient de Californie, région connue pour la piètre qualité de ses transports publics, que l’on doit croire que les véhicules individuels à moteur sont l’avenir des transports. C’est malheureusement ce qui pourrait arriver à cause de la baisse des investissements dans les infrastructures publiques. La solution serait de les rétablir, et pour cela, de combattre les politiques de coupes budgétaires et de permettre aux collectivités de penser les transports de manière plus diversifiée ».


- De l’utopie numérique au choc social Morozov, Le Monde diplomatique, 08.2014
http://www.monde-diplomatique.fr/2014/08/MOROZOV/50714

« Les enjeux sont clairs. Si Google truffe notre maison de jolis capteurs intelligents fabriqués par sa filiale Nest, ce n’est pas nous, c’est Google qui gagnera de l’argent lorsque nous chantonnerons dans une salle de bain branchée » .
« La numérisation de la vie quotidienne combinée à l’avidité déchaînée par la financiarisation laisse présager la transformation de toute chose — notre génome comme notre chambre à coucher — en bien productif. Les communicants célèbrent une économie de partage, alors qu’il s’agit d’une énorme redistribution des cartes.

« Les courageux champions de l’« économie du partage » évoluent dans un univers mental caractéristique du XIXe siècle. Dans leur système, le travailleur, radicalement individualisé, ne bénéficie que d’une protection sociale symbolique ; il assume les risques qui pesaient auparavant sur les employeurs ; ses possibilités de négociation collective se réduisent à néant ».

« Les idiots utiles de la Silicon Valley rétorqueront qu’ils sont en train de sauver le monde. Si les pauvres demandent à s’endetter, pourquoi ne pas les aider ? Que ce besoin de crédit puisse découler de l’augmentation du chômage, de la réduction des dépenses sociales ou de l’effondrement des salaires réels n’effleure pas ces esprits visionnaires. Ni d’ailleurs l’idée que d’autres politiques économiques pourraient inverser ces tendances, et rendre inutiles ces merveilleux outils numériques permettant de vendre toujours plus de dette. Leur tâche unique — et leur unique source de revenus — consiste à créer des outils pour résoudre les problèmes tels qu’ils se présentent au jour le jour, et non à développer une analyse politique et économique susceptible de reformuler ces problèmes pour s’attaquer à leurs causes.
En cela, la Silicon Valley ressemble à toutes les autres industries : à moins qu’elles puissent en tirer profit, les entreprises ne veulent pas d’un changement radical de société. Toutefois, Google, Uber ou Airbnb disposent d’un répertoire rhétorique nettement plus vaste que celui de JP Morgan ou de Goldman Sachs »


- « On devrait traiter la Silicon Valley avec la même suspicion que Wall Street » - Le Monde 16.10.2014
Morozov dénonce le discours des entreprises du numérique,
qui camoufle « une nouvelle forme de capitalisme ».
http://www.lemonde.fr/pixels/article/2014/10/16/on-devrait-traiter-la-silicon-valley


- Evgeny Morozov : « L’étreinte de Wall Street sur la Silicon Valley n’a jamais été aussi forte », Le Monde 14.08.2015
http://www.lemonde.fr/pixels/article/2015/08/14/evgeny-morozov



- Smartphone, VTC, nettoyage à sec, gâteaux, boisson, etc.
« Uberisation » de la societé : 24h à San Francisco, dans la Mecque de l'économie du partage
Olivier Tesquet, Télérama 13.06.2014
http://www.telerama.fr/medias/j-ai-passe-24-heures-dans-l-economie-du-partage,113661.php

Peut-on vivre en ne comptant que sur les autres ? Dormir dans des draps qui ne sont pas les siens sans aller à l’hôtel ? Picorer dans des assiettes qu’on ne lavera pas sans entrer dans un restaurant ? S’affaisser dans le siège d’une voiture qu’on ne conduira jamais sans monter dans un taxi ? C’est la promesse de l’économie du partage...
Le marché du « jobbing » (arrondir les fins de mois en vendant des services) est déguisé par la pub en « sharing economy ». Un article du New York Times y voyait une économie du désespoir, une fragmentation du travail héritée de la crise financière de 2008 et de la course au néo-libéralisme.
Le numérique entre les mains de qq requins capitalistes arrogants et effrontés ?

- The Dark Side of the Sharing Economy - The New York Times 30.04.2014
http://www.nytimes.com/2014/05/01/opinion/the-dark-side-of-the-sharing-economy.html

In the Sharing Economy, Workers Find Both Freedom and Uncertainty NYT 16.08.2014
http://www.nytimes.com/2014/08/17/technology/in-the-sharing-economy-workers-find-both-freedom-and-uncertainty.html


- L’ubérisation des esprits. blog l'olivier sauvage 19.06.2015
« Le problème n’est pas tant dans le fait de bousculer les marchés et les habitudes...
Que ce soit dans l’hôtellerie Airbnb), le commerce (avec Amazon), les transports (Uber) et d’autres, des milliers d’emploi sont en jeu, parce que ces grandes sociétés américaines se jouent des frontières et des règlementations européennes avec une effronterie sans borne. Seule la désunion des européens permet cela ».
http://blogdeloliviersauvage.wordpress.com/2015/06/19/uber-et-la-uberisation-des-esprits/

.

Posté par clioweb à 08:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

27 août 2015

Du papyrus à l'hypertexte

 

- 25 août 2015 L'hypertexte a 50 ans. Olivier Ertzscheid, Affordance
http://affordance.typepad.com//mon_weblog/2015/08/lhypertexte-a-50-ans.html

« En Mars 2014 nous avions célébré les 25 ans du web. Mais l'hypertexte, lui, vient de fêter ses 50 ans. Hier en fait. Le 24 Août 1965 Ted Nelson consignait dans un article pour l'Association for Computing Machinery, ce qui est aujourd'hui la première référence connue du terme "hypertexte" dans son acceptation actuelle ».
Olivier Ertzscheid a soutenu en 2002 une thèse intitulée « Les enjeux cognitifs et stylistiques de l'organisation hypertextuelle : le lieu, le lien, le livre ». Il a mis son avant-propos en ligne sur le blog Affordance.info


- En 1999, Christian Vandendorpe a mis en ligne puis publié
Du papyrus à l'hypertexte. Essai sur les mutations du texte et de la lecture, La Découverte, 1999

Une version est disponible en ligne :
http://vandendorpe.org/papyrus/PapyrusenLigne.pdf

Compte rendu de Bertrand Calenge, BBF mars 2000
http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2000-02-0145-013

Notes de lecture par Jean Clément (avec lien vers les fictions hypertextuelles citées)
http://hypermedia.univ-paris8.fr/Groupe/exposes/vandendorpe.htm

Christian Vandendorpe a également publié « De la textualité numérique : l’hypertexte et la fin du livre »
dans RS/SI, vol. 17 1997, nos 1-2-3, p. 271-286.
http://www.ruor.uottawa.ca/bitstream/10393/12811/1/Textualite%20num%C3%A9rique.pdf

« L’hypertexte est né sous le signe d’une double utopie rêvée par Vannevar Bush2, en 1945. La première était de lier dans un vaste réseau la totalité du savoir humain et de le rendre ainsi facilement accessible. La seconde était d’archiver les connaissances sur le modèle de l’esprit humain, par des jeux d’association entre des blocs de texte joints par des liens »

Il souligne l'opposition entre lecture linéaire et tabularité, entre lecture intensive et lecture extensive
L’imprimé est surtout linéaire, mais pas nécessairement (cf les dictionnaires et les encyclopédies, la littérature expérimentale). La linéarité a évolué : page, paragraphe (XI-XIIIe), page de titre vers 1480, pagination (2e moitié du XVIe).
Les magazines et les journaux ont en partie abandonné la linéarité avec une mise en page de type mosaïque
Hypertexte, des fragments reliés par des liens, des lectures personnalisées possibles.

[ Les magazines ont tous exploité la lamentation de Nicholas Carr sur Internet qui rend (encore) plus bête et la disparition supposée de la lecture profonde. Dans des articles obligatoirement courts. Sans mention de la diversité des lectures, entre la lecture linéaire d'un roman, la lecture d'une thèse et une recherche (approfondie) sur un sujet à la bibliographie très riche. Ils ont surtout oublié le rythme imposé par la TV et les publicitaires, la victoire de l'image sur le texte (sauf sur Internet), l'émotion préférée à la compréhension rationnelle.]


- Voir également
Une introduction à l'hypertexte, Hervé Le Crosnier BBF 1991
http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-1991-04-0280-002

Pierre Lévy. L'hypertexte, instrument et métaphore de la communication.
Réseaux, 1991, volume 9 n°46-47. pp. 59-68.
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/reso_0751-7971_1991_num_9_46_1831

L’hypertexte comme hypermétaphore, Jacques Anis Linx 1999, Revue des linguistes Paris X
http://linx.revues.org/798?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=lhypertexte-comme-hypermetaphore

Francis Pisani,  L'alchimie des multitudes
« Le lien est l’essence du web » : il évite de refaire ce qui existe déjà, il établit des relations entre des données mais plus encore entre des acteurs
http://clioweb.canalblog.com/archives/2008/07/12/9896993.html


.


.
.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,