07 octobre 2017

Pour l'amour de l'histoire

 

amour-histoire2

 
Pour l’amour de l’histoire
Jeanne Guérout, ed. les Arènes


sommaire / table des matières


L’Afrique, berceau de l’humanité
Yves Coppens

Le mythe de la violence préhistorique
Marylène Patou-Mathis

L'Antiquité, ère de liberté religieuse
Paul Veyne

Socrate, un dissident radical
Paulin Ismard

Zénobie, reine mythique et mystère géopolitique
Annie et Maurice Sartre

Quand commence l'histoire de France ?
Bruno Dumézil

L’opinion publique. le fait du prince
Claude Gauvard

Le cochon maléfique
Michel Pastoureau

Les mondes de Marco Polo
Patrick Boucheron


Aux Philippines, l’envers de la conquête
Romain Bertrand

Le climat, un  agent provocateur
Emmanuel Le Roy Ladurie

La révolution vestimentaire
Daniel Roche

Le corps toute une histoire
Georges Vigarello

En finir avec l’image sanguinaire de la Révolution
Jean-Clément Martin

Napoléon, un mythe encore plus grand que le conquérant
Jean Tulard

La difficile quête de « l’état des esprits » au XIXe
Alain Corbin

La bataille de l’absinthe sous la IIIe Républiques
Jean-Noël Jeanneney

Commente devient-on terroriste ?
Jenny Raflik

Les nourritures féminines
Michelle Perrot



Chocolat, écrire l'histoire d’un homme sans nom
Gérard Noiriel

Un apogée culturel avant la grande catastrophe,
Michel Winock

La Grande Guerre face a ses commémorations
Antoine Prost

La Résistance, entre la légende et l’histoire
Olivier Wieviorka

Jean-Louis Crémieux-Brilhac l’exemplarité d'un parcours
Jean-Pierre Azéma

Allemagne-URSS : le pouvoir est-il le seul responsable ?
Marc Ferro

l'historien face au génocide du Rwanda
Jean-Pierre Chrétien

Le féminisme, une utopie démocratique
Michèle Riot-Sarcey

L’Europe unie une fusion de strates historiques
Jacques Le Goff

L’histoire au péril de la politique
Pierre Nora

.

Posté par clioweb à 07:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


06 octobre 2017

Gaston d'Orléans rebelle et mécène

 

gaston-mecene

Gaston d'Orléans (1608-1660), prince rebelle & mécène
Château de Blois du 01.07.2017 au 15.10.2017
Grandes Chroniques de France, Robinet Testard et le Maître de Marguerite d’Angoulême, 1471, parchemin, Paris, BNF
Rouge gorge bleu et Cordon bleu, Nicolas Robert, XVIIe siècle, aquarelle sur vélin, Paris, Muséum NHN

 

Un prince rebelle
« Longtemps présenté comme un conspirateur, ourdissant des complots contre la couronne depuis ses résidences d’exils,
manipulé par ses proches, Gaston d’Orléans est brillant stratège et fin médiateur, un prince injustement resté dans l’ombre de l’histoire ».

Un érudit, collectionneur et mécène
« l’exposition réunit pour la première fois une partie de sa célèbre collection de médailles et d’antiques, de coquilles, de cartes géographiques, de livres et de reliures mais aussi l’exceptionnel ensemble de peintures sur vélin, réalisés par Nicolas Robert, qui reproduisent avec minutie et somptuosité les plantes et les oiseaux du jardin botanique qu’il créa à Blois ».

dossier de presse :
http://www.chateaudeblois.fr/include/viewFile.php?idtf=23882&path=3e%2F23882_707_DP-Exposition_Gaston-d-Orleans-Prince-rebel-mecene.pdf



- L’image de Gaston d’Orléans : entre mémoires, fiction et historiographie
Pierre Gatulle, RHMC 2012
http://www.cairn.info/revue-d-histoire-moderne-et-contemporaine-2012-3-page-124.htm

Gaston-Orleans

g-expo


..

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

05 octobre 2017

Blois 2017 : les choix du Monde

 

RVH, Blois 2017

Les débats du journal Le Monde
http://www.lemonde.fr/livres/article/2017/09/28/au-programme-des-rendez-vous-de-l-histoire_5192687_3260.html

Quelle diplomatie pour Emmanuel Macron ?
Vendredi 6 octobre, de 16 h 15 à 17 h 45, hémicycle de la Halle aux grains.
Avec Jean-Claude Cousseran, Pierre Grosser, François Heisbourg et Gaïdz
Minassian, journaliste au Monde.

« Europa. Notre histoire ». A la recherche des mémoires européennes
Vendredi 6 octobre, de 17 h 30 à 19 heures, Maison de la magie.
Table ronde avec Felipe Brandi, Etienne François, Valérie Rosoux, Thomas Serrier, Jay Winter et Jean Birnbaum, directeur du « Monde des livres ».

Le « Grand Enrichissement » : pourquoi l’Europe a-t-elle remporté la mise au XIXe siècle ?
Vendredi 6 octobre, de 18 heures à 19 h 30, salle des conférences du château royal de Blois.
Table ronde avec Nicolas Baumard, Claude Diebolt, Pierre Dockès, François Facchini, Patrick Verley et Antoine Reverchon, journaliste au Monde.

Grand entretien avec Kamel Daoud
Samedi 7 octobre, de 11 h 30 à 12 h 30, hémicycle de la Halle aux grains
Le romancier, invité d’honneur du Salon du livre, dialogue avec Jean Birnbaum, directeur du Monde des livres

Regrets et remords de chercheurs
Samedi 7 octobre, de 16 heures à 17 h 30, amphi 1 de l’université
Avec Pascal Brioist, Jean-Baptiste Fressoz, Hervé Morin ou Nathaniel Herzberg, journaliste au Monde.

Sommes-nous des enfants de Jeanne d’Arc ?
Dimanche 8 octobre, de 11 h 30 à 13 heures, hémicycle de la Halle aux grains
Avec Claude Gauvard, Gerd Krumeich, Yann Potin et Julie Clarini, journaliste au Monde.

L’innovation sauvera-t-elle l’économie française ?
Dimanche 8 octobre, de 14 heures à 15 heures, Maison de la magie
Grand entretien entre Elie Cohen et Philippe Escande, éditorialiste au Monde.

Agnologie ou comment détruit-on le savoir
Dimanche 8 octobre, de 15 h 45 à 17 h 15, amphi 2, université
Avec Daniel Andler, Nathalie Jas, Emmanuelle Fillion et Stéphane Foucart, journaliste au Monde.


Dans la sélection par le quotidien :

A la recherche du sauvage idéal
L’innovation, risques et refus
Darwin, Bonaparte et le Samaritain
Chroniquesde la Révolution
Diane de Poitiers
Les derniers libertins
L’humiliation, le MA et nous
retour à Lemberg
La révolution scq est-elle un mythe ?
Les luttes et les rêves
Sauvons le progrès
1939-1945 : la vie quotidienne outre-Rhin

.

Posté par clioweb à 08:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Libé des historiens 2017

 

Le Libé des historiens 05.10.2017
http://www.epresse.fr/quotidien/liberation/2017-10-05/sommaire

Stéphane Bern, le faux naïf

Quelques heures dans la vie des historiens
L’Apocalypse se fait attendre
Du Poilu Hertz à Merah, une radicalisation en famille
(polémique en cours)

L’histoire, partout et par tous
Dans les pas des Poilus
Citoyens, citoyennes, aux Archives nationales !
Blois en onze événements
Michel Serres, un optimiste pas si candide
Cambodge, nouvelle sève

.

Posté par clioweb à 07:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

04 octobre 2017

LM - L’invention de la découverte

 

L’invention de la découverte
Frédérique Aït-Touati, historienne et metteure en scène. Le Monde des livres, 28.09.2017
http://www.lemonde.fr/livres/article/2017/09/28/l-invention-de-la-decouverte_5192669_3260.html

extraits :
« Jusqu’au XVIe siècle, on ne « découvre » pas, on décrit, on classe, on inventorie, on s’émerveille, on raconte, on collecte, on observe, on copie, on dessine, on correspond, on calcule, on commente »

« En 1665, Robert Hooke donne à voir les merveilles du monde microscopique ».

« On ne s’émerveille plus devant un Galilée, symbole à lui seul de la mathématisation du monde, mais on est impressionné par la diversité de ses talents (savant, artiste, courtisan) ; on ne se contente plus de voir en Kepler le père des « lois » fondamentales de l’astronomie, mais on évalue la part de pensée hermétique et néoplatonicienne dans son œuvre ; on redécouvre le Newton hérétique ».

« Ainsi débarrassée de toute téléologie, l’histoire des sciences n’est plus ce récit triomphant menant d’une découverte à l’autre en un irrésistible progrès, elle n’est pas non plus une histoire des concepts se déroulant en dehors des aléas de l’histoire humaine. Elle suit plutôt l’histoire heurtée des empires, des missionnaires, des marchands ; elle décrit patiemment les réseaux de correspondances, la topographie savante des villes. Elle s’intéresse aux passions scientifiques, fait l’histoire de l’objectivité, intègre la culture matérielle. Elle accueille une histoire des vaincus, des erreurs, fait place aux foules d’humains et de non-humains, se fait l’écho des disputes et des voyages au long cours. Elle offre, en somme, une entrée foisonnante et passionnée dans l’histoire ».


Le Monde des livres 28.09.2017 consacre 8 pages au thème des RVH de Blois 2017

- Le XIXe siècle en mouvement,
http://www.lemonde.fr/livres/article/2017/09/28/le-xixe-siecle-en-mouvement_5192670_3260.html
dossier autour de deux ouvrages
Histoire du monde au XIXe siècle,
sous la direction de Sylvain Venayre et Pierre Singaravélou, Fayard
et
La Transformation du monde au XIXe siècle
(Die Verwandlung der Welt. Eine Geschichte des 19. Jahrhundert), de Jürgen Osterhammel,

- Le chiffon, nerf de la littérature
Entre 1820 et 1880, avant l’invention de la pâte issue de la fibre de bois, pas de papier sans chiffonniers.
Antoine Compagnon a relu Hugo, Balzac et Baudelaire à cette aune.

http://www.lemonde.fr/livres/#xGfT4L95XXidHhJW.99

- Décrépitude et éclatement de l’Empire romain
- La fabrique du « Mémorial de Sainte-Hélène »
- Petits faits et grandes idées : Karl Marx, vie quotidienne
- La réhabilitation du diplomate soviétique Ivan Maïski


decouverte-lm

Le Monde des livres, 28.09.2017



.

Posté par clioweb à 08:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


03 octobre 2017

Une histoire des sciences renouvelée

 

rvh2017

EUREKA ! Inventer, découvrir, innover

programme complet
http://www.rdv-histoire.com/programmes

Texte de Joël Chandelier
Maître de conférences en histoire médiévale à l’université de Paris 8
Membre du Conseil scientifique des Rendez-vous de l’histoire, programme complet page 8


« IIIe siècle avant notre ère : Archimède  découvre, dans son bain dit-on, le principe de la célèbre poussée qui portera son nom.

1543: Copernic propose une description nouvelle du système solaire dans son Des révolutions des sphères célestes,
plaçant le soleil et non la terre au centre de l’univers.

1885: Louis Pasteur expérimente pour la première fois le vaccin de la rage sur le jeune Joseph Meister.

Voilà donc en apparence une affaire entendue : l’histoire des sciences et des techniques est une question d’inventions et de découvertes. Pour cela, elle a un aspect proprement fascinant : peu à peu, l’homme dévoile la nature dont la logique, qui semble caché aux sens, devient accessible sous l’effet du génie de l’observateur. Son caractère vraiment héroïque semble dû au fait qu’il paraît possible de relier avec une impressionnante certitude toute innovation à un individu et à une date précis. Pour chaque découverte, pour chaque invention, il y aurait un avant et un après : le champ des possibilités est ouvert, et il est impossible de revenir en arrière. En quelque sorte, l’histoire des sciences et des techniques est sans doute le dernier endroit où l’on croit possible de produire ce qui fut le rêve de tant de philosophes et d’historiens: un grand récit continu du progrès sans fin de l’humanité.

Et pourtant… On oublie ainsi que pendant longtemps, dans de nombreuses sociétés, l’innovation pouvait être vue comme mauvaise – et ce non seulement pour certaines innovations précises, mais aussi pour toute innovation, de quelque type que ce soit. On oublie également trop souvent que les résistances aux évolutions scientifiques et techniques, résistances que l’on ne manque jamais de présenter comme adversaires commodes des génies prophétiques, étaient loin de n’être motivées que par des conservatismes peureux : au contraire, elles défendaient souvent une vision positive de la société, ou visaient à protéger des intérêts que l’on pouvait légitimement considérer comme fondés. Surtout, on oublie que les découvertes et les inventions ne sont pas déjà présentes dans les choses, comme si elles ne demandaient qu’à être déterrées tel un trésor : elles sont faites par des hommes, pour des hommes, et dans des sociétés données qui ne sont jamais toutes identiques les unes aux autres.

L’histoire des sciences et des techniques est donc en plein renouvellement. On s’intéresse toujours, bien sûr, aux grands noms et aux découvreurs; mais on s’efforce de les replacer dans un contexte, dans des réseaux permettant une innovation collective et dans une évolution plus lente et globale qu’on ne l’a longtemps cru. Aucun homme n’est une île, disait le poète anglais du XVIIe siècle John Donne ; aucun savant ne l’est non plus, pourrait-on dire, et si l’on veut comprendre la science et la technique, il faut réunir une double approche : celle qui part des œuvres et tâche de les comprendre dans leur originalité, et celle qui part des hommes pour les replacer dans une évolution toujours complexe et située ».



A compléter par une histoire des démarches fondées sur la raison
et du sort que lui font aujourd'hui les sociétés actuelles et la culture industrielle de masse...


.

 

 

 

Posté par clioweb à 09:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

02 octobre 2017

Sensible Moyen-Age

 

Amours et colères médiévales
par Didier Lett La vie des idées, 17.05.2017
http://www.laviedesidees.fr/Amours-et-coleres-medievales.html


À propos de : Damien Boquet et Piroska Nagy, Sensible Moyen Âge.
Une histoire des émotions dans l’Occident médiéval, Seuil

Étudiant le répertoire des émotions au Moyen Âge,
deux historiens montrent l’importance de la vie affective
dans la construction du sujet et des relations sociales


.

 

Posté par clioweb à 08:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

01 octobre 2017

Centenaire de la Révolution russe

 

« L’embarrassante mémoire de la Révolution russe »,
Korine Amacher,  La Vie des idées , 14.04.2017
http://www.laviedesidees.fr/La-memoire-encombrante-de-la-Revolution-russe.html

« à analyser la longue liste des événements – expositions, publications, conférences, tables rondes, projets de recherche, événements mémoriels, films, documentaires – qui ont été approuvés par le comité d’organisation du centenaire de la Révolution, on se dit qu’à défaut de réconcilier une société russe aujourd’hui profondément divisée, l’année 2017 enrichira notre vision de la Révolution de 1917 »

à suivre, dans les semaines qui viennent
les lectures du centenaire de la prise du pouvoir par les Bolcheviks.



.

 

Posté par clioweb à 08:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

30 septembre 2017

chrhc : L'expo 1937

 

couv-ch135

 

Exposition internationale de 1937
Politique et culture au temps du Front populaire
Cahiers d’histoire, revue d’histoire critique 135 - 2017
http://chrhc.revues.org/

 

- L’année 1937
- « l’ambition d’un temps qui est encore vécu comme celui du progrès, possiblement infini, et du développement des techniques comme source, pour l’humanité tout entière, de liberté disent les uns, d’émancipation disent les autres »
- Le rapport à la modernité

.

Posté par clioweb à 08:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

29 septembre 2017

Echogéo : Brésil, un état des lieux

 

Hervé Théry
Un état des lieux du Brésil en 2017

+ Le Brésil et ses Indiens
   Archéologie de la question agraire au Brésil
   La croissance urbaine au Brésil
   São Paulo, du centre à la périphérie, les contrastes d’une mégapole brésilienne

dossier Echogéo 41 - 2017
http://echogeo.revues.org/


bresil-pop-2000-2017-HT

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,