21 février 2011

Online Encyclopedia of Mass Violence

massviolence

.

Jacques Sémelin traite de La logique monstrueuse du massacre de masse, Le Débat n° 162, nov-déc 2010, dans un dossier sur La terreur au XXe siècle. Les 3 dernières pages présentent le site internet http://www.massviolence.org/
copie temporaire : http://clioweb.free.fr/revues/1temp/semelin130.jpg [L'article en intégral est vendu 5 euros, ce qui mettrait la revue entière à  90 euros, au lieu des 17,50 euros en kiosque. C'est sans doute ce qu'on appelle une exploitation intéressée du numérique pour faire le commerce des idées. :-):-) ]
Lire plutôt en ligne Notre projet (pdf) ou Our Scientific approach
.

- L’Online Encyclopedia of Mass Violence a pour objectif de développer un site web international de référence pour « analyser en profondeur les conflits contemporains, et qui sait, les prévenir ». Sa réalisation a commencé en 2003 dans le cadre de Sciences-Po (CERI)

- L'Encyclopédie est diffusée principalement en anglais.
« ... nous avons réussi, en tant qu'équipe francophone, à nous projeter sur la scène internationale ».

- « Projet à vocation universelle, l'encyclopédie entend assurer un service public... rémunérer les auteurs, progresser vers le multilinguisme suppose des moyens... c'est pourquoi nous sommes à la recherche de partenariats institutionnels et de donations privées...».

- L'Encyclopédie traite de sujets très sensibles.
Pour éviter les polémiques stériles, ses auteurs ont mis en place un double cadrage :
- des recommandations préalables (écriture accessible, érudition, approche distanciée) ;
- un contrôle rigoureux des articles et une validation par un comité scientifique avant publication.
Selon JS, les critères utilisés se veulent irréprochables.

- L'Encyclopédie est dédiée à la fois à l'histoire et à la mémoire. « L'écriture de l'histoire vise à calmer les morts qui hantent encore le présent, et à leur offrir des tombeaux scripturaires » Michel de Certeau.

.
- Pourquoi avoir fait le choix d’internet pour une telle encyclopédie ?

« Cette technologie permet bien plus de souplesse d'emploi que la fabrication d'une encyclopédie « classique » dans le format du livre-papier. Ainsi est-il plus facile d'actualiser l'évolution des connaissances, de faire de nouvelles mises à jour, etc., sans engager des frais importants d'impression. En outre, la consultation d'une encyclopédie sur Internet correspond bien davantage aux réflexes des jeunes générations. De plus, l'accessibilité à la toile, à travers le monde, tend à s'étendre même si des Etats imposent des restrictions. Cette technologie permet en fait une diffusion de la connaissance plus large que l'édition, toujours nécessaire, mais néanmoins plus restreinte du livre. Son intérêt réside encore dans sa possible interactivité, dans la mesure où elle peut susciter des contributions (en provenance des pays concernés), susceptibles d'être mises en ligne pourvu que celles-ci répondent aux critères scientifiques de l'Encyclopédie. Afin d'utiliser au maximum toutes ces potentialités, il est important que le site soit consultable gratuitement, n'ayant de toute façon pas une vocation commerciale. Projet à vocation universel, cette encyclopédie doit être considérée comme un service public universel. Un tel projet reste évidemment complémentaire de toute encyclopédie papier traditionnelle » .

« Chaque cas sera analysé en fonction d’un questionnement commun à partir duquel seront constituées les rubriques propres à cette encyclopédie. En voici la liste indicative :
a. Le contexte (guerre civile, guerre coloniale, guerre mondiale)
b. Les responsables et les exécutants du massacre
c. Les victimes
d. Les témoins
e. Les mémoires
f. Interprétations et qualifications des faits
g. Suites judiciaires éventuelles
h. Commissions « Vérité et Réconciliation »
i. Lieux de mémoire (sites ou musées).
j. Bibliographie »

« En outre, l’Encyclopédie Electronique des Violences de Masse comportera trois autres entrées :
- Etats de la question qui permettront de mettre en lumière l’évolution des connaissances
sur un fait historique majeur, les controverses historiographiques qu’il suscite.
- Glossaire des termes les plus utilisés dans ce champ d'étude ;
- Contributions théoriques qui expriment les courants de recherche les plus représentatifs sur des thèmes spécifiques (définitions du génocide, processus « vérité et réconciliation », mémoires etc.) »

Parmi les études de cas, trois exemples :
http://www.massviolence.org/All-Contributions?id_rubrique=7

- La rafle du Vélodrome d’hiver, 16-17 juillet 1942
par Michel Laffitte (nov 2009)

- Oradour, 10 juin 1944 : un massacre nazi en France occupée
par Jean-Jacques Fouché (février 2010)

- La dernière dictature militaire argentine (1976-1983) : La conception du terrorisme d’État
par Maria Soledad Catoggio (mars 2010)

.

Sur Jacques Sémelin : la résistance au quotidien, lire L'Histoire n° 323 - 09/2007
.

Dans Le Monde diplomatique :

J Sémelin, De la Bosnie au Rwanda, Washington face aux génocides, juin 2003
http://www.monde-diplomatique.fr/2003/06/SEMELIN/10275

J Sémelin, Penser l'impensable, " Massacres " et " génocides ", avril 2004
http://www.monde-diplomatique.fr/2004/04/SEMELIN/11120

Christian de Brie, Qu'y a-t-il de commun entre Tamerlan, Oradour et le Prince Noir ? dec 2008
http://www.monde-diplomatique.fr/2008/12/DE_BRIE/16602

Posté par clioweb à 09:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


20 février 2011

La résistance civile

- Jacques Sémelin, Face au totalitarisme. La résistance civile

semelin_resist

Jacques Sémelin était l'invité de la 2e partie de La Fabrique ce vendredi à propos des pistes ouvertes dans son HDR (publiée par André Versaille). Il la replace dans l’ensemble des stratégies et des attitudes possibles ; il en souligne 3 éléments : la cohésion sociale, la légitimité, et le soutien de l'opinion. La menace de la répression est toujours présente, mais la peur peut s'estomper (et les circonstances la rendre inopérante - cf l’Europe de l’Est en 1989).
L’émission au format mp3, vers la 30e mn
.
Face au totalitarisme, la résistance civile. Un choix de 18 pages et le sommaire en pdf
http://www.andreversailleediteur.com/?livreid=787

.
- La mémoire et ses trous

Eric Conan propose dans Marianne une lecture de l'ouvrage de Pierre Laborie Le Chagrin et le Venin.
« Demain, la Résistance devra se justifier pour avoir résisté ». L’affirmation de W Jankelevitch est encore plus vraie aujourd’hui, « dans un temps qui vénère l'adaptation nécessaire à tout ce qui vient et qui ne supporte pas ceux qui s'y opposent ».
http://clioweb.free.fr/presse/1temp/marianne/conan-laborie.jpg

- Pour reconsidérer les années noires - source CV
Pierre Laborie : « s'il paraît abusif d'avancer l'idée d'une société en résistance, il est en revanche possible, avec des décalages dans la chronologie selon les lieux, de parler d'une société de non-consentement ».
La lecture de l’ouvrage par La Croix :
http://www.la-croix.com/livres/article.jsp?docId=2453953&rubId=43500

- « On se sert de la  Résistance, tout en la dénigrant ». Pierre Laborie, Entretien publié par Libération (29/01/2011).

Pierre Laborie intervient à propos de Vichy et des anciens combattants dans Le siècle de Verdun, le documentaire de Patrick Barbéris rediffusé par Public Sénat le samedi 19 février.

- La Fabrique avec Pierre Laborie (28/01/2011) est encore disponible en mp3
http://clioweb.canalblog.com/tag/laborie

venin

 

Posté par clioweb à 09:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

750 euros par mois

marianne722

d'après Marianne, 19/02/2011, 6 millions de salariés gagnent moins de 750 euros par mois.

« Ces bataillons de travailleurs pauvres se recrutent d'abord parmi les femmes (58 %) et les jeunes (37 %). Le secteur du commerce rassemble 55 % de ces emplois pudiquement qualifiés d'atypiques. La fonction publique n'est pas épargnée, qui compte 15 % de précaires.

Certes le phénomène n'est pas nouveau, mais il n'avait jamais atteint un tel niveau. Et cette réalité est restée dans l'ombre au sein des statistiques de l'INSEE ».

Un détail : les « auto-entrepreneurs » vantés par l'extrême droite néo-lib ont gagné en moyenne moins de 500 euros par mois. Pas de quoi crier au miracle , ni de chercher une panacée pour lutter contre la montée du chômage.

- Le « bataillon de réserve du capitalisme » titre un entretien avec Philippe Askenazy (Les décennies aveugles).

- Marianne cite également un reportage d'Envoyé spécial du 03/02 sur les routiers low cost : « leur service commence et finit en France ... ils travaillent deux ou trois semaines pour 960-980 euros, primes comprises ». Marianne cite une paie de 1276 zlotys brut par mois (330 euros net) en 2009.

- Au même moment, en 2009, les patrons du CAC 40 ont touché en moyenne 928 000 euros, soit 77 000 euros par mois, ou 77 fois le Smic. Les stars de la Bourse française sont les mieux payés d'Europe.

Posté par clioweb à 08:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

19 février 2011

L'obsolescence planifiée

light

source The light bulb conspiracy - page Facebook

Le temps de chercher comment réinitialiser la puce d'une imprimante à jet d'encre, plusieurs exemples de course à l'hyperconsommation et aux objets périssables (ou conçus pour tomber en panne ?) : la lampe qui ne doit pas durer plus de 1000 h, le nylon, la batterie de l'Ipod, la non-gestion des déchets (Ghana) ... La démonstration aurait pu être complétée par la course au dernier gadget dans les ordinateurs portables (cf la multiplicité des références éphémères des netbooks), ou par les systèmes d'exploitation successifs de la marque en monopole.

« Un produit qui ne s'use jamais est une tragédie pour les affaires ». Planned obsolescence, « product death date debate » ...
L'obsolescence programmée ou planifiée est au cœur du discours de Cosima Dannoritzer dans le documentaire The Light Bulb Conspiracy, ou « La Conspiration de l'ampoule » - en français, « Prêt à Jeter » à voir ou à revoir sur Arte + 7 et à lire de manière distanciée (cf l'allusion à la conspiration, peut-être fondée dans le cas du cartel de 1924, la réalité est aussi parfois plus complexe).
2 porte-voix de ce courant sont épinglés : Bernard London dans les années 1930 et Brooks Stevens après 1945. http://en.wikipedia.org/wiki/Planned_obsolescence  . .
Rediffusion le jeudi 24 février à 03H25.

En face, Serge Latouche interroge la croissance et la décroissance : « Croître pour satisfaire des besoins réels ? Ou croître pour croître ? » http://fr.wikipedia.org/wiki/Serge_Latouche

Annonce à exploiter avec les logiciels tvo ou mediacub : http://tinyurl.com/gratilog-tvo

.
- Le documentaire existe sur Youtube : http://www.youtube.com/watch?v=J-XGn32vYQU


- 04.08.2012 - Obsolescence programmée, un article de Contrepoints contredit cette analyse

livermore

L'ampoule de Livermore (source : Prêt à jeter)

Livermore, The Centennial Bulb, the longest burning Light Bulb in history. http://www.centennialbulb.org/

Posté par clioweb à 08:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

18 février 2011

L'unité italienne en manuels

La Fabrique vient de consacrer une semaine à l'unité italienne, en terminant pas un débat sur "l'identité nationale ", entre Dieu et le Roi. Ou comment transformer un fiasco politicien en passage obligé de la radio et des historiens universitaires ( « italianité », « britishness », « francité » ?)...
Dans ce débat, pas ou peu de classes sociales (cf Le Guépard et la Sicile), peu d'émigration massive, peu d'opposition Nord-Sud ...
http://radiofrance-podcast.net/podcast09/rss_10076.xml
Le débat au format mp3

L'occasion d'un détour par les manuels et l'histoire scolaire.

Les images sont disponibles en taille d'origine dans le répertoire
http://clioweb.free.fr/manuels/1temp/

ITA_1962

Nathan 1962, collection Monnier

Au temps de l'histoire événementielle, en 1962, l'unité italienne occupait 14 pages dans le Nathan de 1ere (coll Monnier). On y parlait de Cavour, de l'Autriche, de Plombières, de guerre, d'annexions, de plébiscites, de Pie IX qui enferme l'Eglise catholique (et romaine) dans le refus de la modernité et le libéralisme (pour un siècle) ... Pas encore de Mezzogiorno, de Guépard ou d'émigration italienne. Au moins une carte ou une caricature par double page, et 4 textes en fin de chapitre.

.

ITA_1971
Bordas 1971

Pas d'extrait de texte dans ce manuel de 3e (Bordas 1971), mais une double page illustrée avec VE II, Cavour, Garibaldi et Solferino, dans un chapitre en 8 pages sur les mouvements libéraux et nationaux de 1815 à 1971 (aspirations 1815-1848, révolutions de 1848, unité italienne, unité allemande).

ITA_1985
Hachette, 2de, GREHG, 1985

.

En 1985, en seconde (Hachette), environ 30 pages sur les mouvements nationaux de 1848 à 1880, dont 4 pages sur l'unité italienne et 6 pages de synthèse sur le nationalisme comme arme et comme culture (on traite de nation et de nationalité, des sources du nationalisme - 1789, le passé mythifié, l'industrialisation et l'équilibre européen). Une double page de documents présente Napoléon III, Cavour et Bismarck.

.

ITA_1997
Bordas, 1ere, Baylac, 1997

En 1997, 33 pages sur Nations et Nationalismes (1848-1914), 2 pages sur l'unité italienne où on se contente de survol en évoquant le joug autrichien, l'unité, les frustrations...

La gestion récente de la chronologie a parfois des résultats surprenants. En 1985, la rupture était placée vers 1880 ; en 2010, elle est en théorie revenue vers 1850 (mais le premier chapitre sur les migrants européens traite de la période 1850-1914 !!!). Cela conduit à casser l'étude du phénomène national et du rôle de l'Etat-nation, alors qu'une vision de longue durée aurait été davantage pertinente, ne serait-ce que pour distinguer nationalités et nationalismes pathologiques. Dans les futurs manuels de première, en septembre 2011, le second XIXe sera vraisemblablement éclipsé par un XXe survolé au pas de course, de la brutalisation consentie à la destruction des tours du World Trade Center.
Pour la place de l'histoire italienne, il ne faudra donc pas être trop exigeant...

Posté par clioweb à 14:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Résister à la RGPP

Garros: Les écoles d'Auch qui résistent à la RGPP
Libération Toulouse, 15/02/2011

« Une quarantaine de parents d'élèves ne sont pas d'accord avec la suppression de trois classes dans ce quartier de la préfecture du Gers, ils ne se laissent pas «enfumer», disent-ils, par le discours que l'administration leur tient, présentant ces suppressions comme solution indépassable ».

Selon eux, « Le quartier et les efforts faits pour le tirer vers le haut ne méritent pas selon eux d'être gommés comme une simple ligne comptable de trop sur un bilan économique ».

« La RGPP est une grosse machine que les syndicats enseignants eux-mêmes ne semblent pas pouvoir ralentir. Les parents d'élèves gersois des écoles du Garros y sont comme un grain de sable qui l'empêche en tout cas de tourner rond »...

- A Lille, en haut des marches de l'Opéra, les profs mimaient le massacre à la tronçonneuse de leurs postes.
Libération Lille 16/02 http://www.libelille.fr/saberan/2011/02/

- L'Appel des 47 : « Pourquoi je renvoie mes palmes académiques ». Libération 16/02
« Cela fait une dizaine d'années que je suis scandalisé par la destruction de l'Education Nationale, mais le décret du 12 novembre a été celui de trop. Il institue un nouveau système d'attribution des primes des recteurs. Le cynisme assumé d'une telle mesure m'est paru insupportable ». Michel Ascher a été proviseur dans un lycée de Lille.
http://www.liberation.fr/societe/01012320420-appel-des-47

.
La France a le taux d'encadrement scolaire le plus faible de l'OCDE - Libération 14/02/2011
Le nombre d'enseignants pour 100 élèves-étudiants est de seulement 6,1 selon le Centre d'analyse stratégique. La proportion de professeurs en primaire et à l'université est insuffisante.

Le rapport en ligne : http://www.strategie.gouv.fr/article.php3?id_article=1355

Posté par clioweb à 08:08 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 février 2011

10/02 : 20 bobards sur TF1

Sarkozy sur TF1 : retour sur une soirée riche en bobards - DESINTOX
Les deux heures et demi du spectacle TV de NS ont été « rythmées par une série de gros mensonges et de petites approximations ». Libération a sélectionné 20 bobards qu'il décrypte et contredit.

par exemple :
16) NS : « On a supprimé 16 000 postes dans l’Education nationale, mais la moitié des économies, nous le redonnons en pouvoir d’achat, un milliard d’euros chaque année. »

Désintox. « Un milliard d’euros par an pour revaloriser les salaires des enseignants ? Sarkozy, comme on vient de le voir ci-dessus, se mélange les pinceaux. En fait, ce sont les économies générées par le non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux, tous ministères compris, qui représentent environ 1 milliard d’euros (entre 800  et 900 millions, en fait). La moitié de cette somme est consacrée aux rémunérations des fonctionnaires en poste. Et sur ce total, environ 200 millions reviennent aux enseignants. Loin du milliard d'euros ».

Le desintox 15 rappelle que le non-remplacement « permet une économie inférieure à un milliard d'euros » (en fait plutôt 500 M). Un enjeu financier réel, mais dérisoire au regard des dégâts sur l'efficacité des services publics et de l'importance d'une dette colossale du pays.
Voir aussi les bobards sur la Justice, le classement de Shanghai (depuis 20 ans !!), le compte des médecins béninois, ou le chiffrage des apprentis...

Posté par clioweb à 09:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Internet outil de contestation

- Cultures Monde (F-Culture) a consacré plusieurs émissions au thème Internet : nouveaux champs de bataille
http://radiofrance-podcast.net/podcast09/rss_11701.xml

17.02.2011 - Les migrants et les TIC

16.02.2011 - Internet comme outil de contestation

Pour D Cardon et Olivier Tesquet ( http://www.owni.fr ) , les technos peuvent jouer le rôle de catalyseur, mais elles ne font pas la révolution à la place des acteurs et des classes sociales. D Cardon rappelle l'importance de l'anonymat, du cryptage, des conversations d'en bas. Les tentatives pour censurer ont échoué. Accent sur la place des exilés et des diasporas

A propos de Wikileaks, M Kravetz évoque les hurlements de fin novembre, lorsque les gens de pouvoir et les experts (auto)proclamés se sont déchaînés contre ce qu'ils considéraient comme du vol et de la barbarie (sic)....
http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/11701-16.02.2011-ITEMA_20269339-0.mp3

15.02.2011 - Internet dans les pays du Sud : quels usages ? quelles fractures ?
Jean Pouly, Annie Chénau-Loquay, géographe -Africa’nti - Abdoulaki Attayoub,
http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/11701-15.02.2011-ITEMA_20269147-0.mp3
.
14.02.2011 - Cyberguerre et guerres de l'information
Daniel Ventre, Alan Chong
http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/11701-14.02.2011-ITEMA_20268940-0.mp3

.
- Les Chemins de la connaissance rediffusent une série de 2009 sur Marx (Chroniques Marxiennes)

André Tosel, Isabelle Garo, Jean-François Kervegan, Gérard Duménil
et demain Lucien Sève, Jean-Marie Harribey, Bruce Bégout
http://radiofrance-podcast.net/podcast09/rss_10467.xml
14 - Vie et oeuvre de Karl Marx
http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10467-14.02.2011-ITEMA_20268777-0.mp3
15 - L'idéologie allemande
http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10467-15.02.2011-ITEMA_20268992-0.mp3
16 - Les premiers écrits de Marx
http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10467-16.02.2011-ITEMA_20269186-0.mp3
17 - Le Capital (rediffusion) 59
http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10467-17.02.2011-ITEMA_20269393-0.mp3
18 - Marx et la crise économique
http://www.franceculture.com/emission-les-nouveaux-chemins-de-la-connaissance.html-0

Voir aussi le séminaire Marx au XXIe
http://www.marxau21.fr/
(samedi dernier, Sylvie Aprile y a parlé de 1848...)

- Le travail, ce n'est pas seulement une nécessité
écouter Bénédicte Zimmermann (Ce que travailler veut dire)
La suite dans les idées, samedi dernier, au format mp3

- "Une société sans classes",
« Le colloque d’urgence » organisé le mardi 15 février par plusieurs associations du supérieur, en soutien au combat de l'APSES, est évoqué dans un article Mediapart offert

- La Fabrique a consacré une semaine à L'histoire de l'unité italienne.
Sur quoi a pu porter le débat du jeudi ?
sur ... l'Identité Nationale ....

Posté par clioweb à 09:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

16 février 2011

TV commerciale et populisme pénal

- Le populisme pénal de Nicolas Sarkozy
Nicolas Sarkozy a érigé le populisme pénal en véritable système politique
Gare à la tentation d'utiliser les faits divers pour disqualifier les institutions
point de vue de Claire Sécail, Le Monde Opinions - 15.02.11.

- Le fait divers à la télévision : un présence désormais obsédante ?
Concordance des temps - 29.01.2011. L'émission de F-Culture au format mp3

. TV commerciale, faits divers criminels et populisme pénal

Depuis 1985, la TV commerciale a fait du fait divers criminel un de ses fonds de commerce : 18 % du JT en 2002 - et encore 13 % en 2008, à comparer avec les 4 % des années 1970. (En janvier 1870, le Petit Journal avait explosé ses ventes en exploitant l'Affaire Troppmann - cf L'Histoire 343 )

Claire Sécail propose un détour historique pour « éclairer sur le caractère inédit d'une mécanique qui, loin d'être un seul effet de communication, traduit surtout l'évolution de nos sensibilités collectives, de nos moeurs médiatiques et de notre fonctionnement politique ».

Selon elle, « L'Etat pénal des années 1970, tout en renouant avec la thématique sécuritaire, prend de grandes précautions à ne pas investir le champ des émotions et déployer les peurs en érigeant de façon disproportionnée telle ou telle figure de la menace. On cherche aujourd'hui ce sens politique des responsabilités... ». Elle voit dans l’action des ministres de l’intérieur des années 1970 le souci de montrer avant tout aux Français que l'Etat est capable de répondre à leurs angoisses. Pas encore de jouer avec l’émotion et d’actionner les mécanismes de peur collective.

« Le contraste avec la situation actuelle est saisissant : dans son discours de quatorze minutes aux gendarmes et policiers d'Orléans, le 3 février, Nicolas Sarkozy a consacré six minutes « au drame épouvantable de la petite Laëtitia » et deux minutes aux événements de Grenoble de l'été 2010, avant de fustiger les dysfonctionnements de l'institution et d'humilier une nouvelle fois les professionnels chargés de notre justice et de notre sécurité ».

Elle termine par deux questions :
- Les journalistes sauront-ils bâtir des « hiérarchies éditoriales affranchies des logiques commerciales » ?
- Cette posture politique et cette stratégie de communication seront-elles efficaces en 2012 ?

[ NdR : Le titre du point de vue est offensif, il a sans doute été choisi par les journalistes du monde.fr.
La chercheuse a travaillé sur le crime à l'écran (1950-2010). Le discours et la tactique sécuritaires sont déjà présents lors de la campagne présidentielle de 1981. Mais il existe alors dans l'électorat de gauche des contre-feux efficaces].

Article de Claire Secail à lire en intégralité sur Le Monde Opinions

Posté par clioweb à 09:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 février 2011

Google Art Project

- Google vient de lancer son Art Project, une galerie d’art virtuelle regroupant plus d’un millier d’œuvres numérisées (1061 œuvres de 486 artistes), en collaboration avec 17 musées de par le monde (01/02/2011). Voir les pages Visitor Guide: How To Use The Site et See behind the scenes footage of the Art Project
http://www.googleartproject.com/

. Deux articles principaux pour cette revue de presse :
. - Un article du Monde
. - Le point de vue critique d'Adrienne Alix.
.
. - Au coeur des œuvres d'art avec Google Art . Le Monde 14/02/2011
C'est dans Le Monde Technologies, pas Le Monde Culture... http://www.lemonde.fr/technologies/

L'article du Monde vante la capacité de zoom appliquée au tableau d'Holbein, Les Ambassadeurs.
A en croire le journaliste, sur le globe, on pourrait « lire non seulement Polisy, mais aussi Arras et Lyon, mais pas Londres, Paris, et même Bâle ». En fait, on lit des noms de ville (Policy, Roma, Paris) ou de province (Scocia, Burgund...)

holbein_policy

Les Ambassadeurs, détail du globe, zoom avec Google Art Project

Le journaliste ajoute : « ...il est un détail que l'ordinateur est incapable de reproduire, c'est le format. Et une sensation qui demeure inégalable, c'est celle de la confrontation directe avec l'œuvre même avec un regard de myope ». L'argument du format vaut aussi pour les ouvrages d'art ; c'est une affirmation discutable, surtout pour ceux qui ne savent pas lire et interpréter les dimensions d'un tableau (207 * 209 cm)…
.
Les Ambassadeurs, le tableau d'Holbein est très présent sur le web
(grâce notamment au Web Gallery of Art, The National Gallery...).

ambass1

Holbein, Jean de Dinteville and Georges de Selve (`The Ambassadors') 1533
Oil on oak, 207 x 209 cm - National Gallery, London - The Web Gallery of Art

.
- Google Art Project : Une petite note discordante dans un concert de louanges.
http://www.framablog.org/index.php/post/2011/02/08/google-art-project
Sur Framablog, Alexis Kaufmann a fait un lien vers l'article

Google Art Project : vision critique
écrit par Adrienne Alix, la présidente de Wikimedia France - Compteurdedit - 3 février 2011 -
http://compteurdedit.over-blog.com/

 

.
- Autre exemple : La Ronde de nuit (Rembrandt)

- Google Art Project : http://www.googleartproject.com/museums/rijks/night-watch
The Nightwatch
Officieren en andere schutters van wijk II in Amsterdam onder leiding van kaptitein Frans Banninck Cocq en luitenant Willem van Ruytenburch, bekend als de 'Nachtwacht'
1642
Rembrandt Harmensz. van Rijn, 1625 - 1669
Oil on canvas
Height : 363.00 cm
Width : 437.00 cm
Located in: Room 12

The names of the eighteen militiamen portrayed in the painting are on a shield above the gate. A company comprised more members, but only those who paid were included in the group portrait.

Le Web Gallery of Art propose 2 versions et plusieurs détails
http://www.wga.hu/frames-e.html?/html/r/rembran/painting/group/index.html
1642
Oil on canvas, 363 x 437 cm
Rijksmuseum, Amsterdam
Heer van Purmerlandt [Banning Cocq], as captain, orders his lieutenant, the Heer van Vlaerderdingen [Willem van Ruytenburch], to march the company out.

Wikimedia Commons comporte aussi de nombreuses reproductions
http://commons.wikimedia.org/wiki/File:The_Nightwatch_by_Rembrandt.jpg
http://commons.wikimedia.org/wiki/Category:The_Night_Watch
http://commons.wikimedia.org/wiki/Category:Rembrandt
http://commons.wikimedia.org/wiki/Rembrandt/Paintings

R_NIGHT

Rembrandt, La ronde de nuit, 1642 - Rijksmuseum, Amsterdam - W Commons

.
- « Le château de Versailles s'adjoint les services d'un wikipédien, Trizek, pendant les 6 mois qui viennent, au titre de « wikipédien en résidence », pour travailler avec lui sur les meilleurs manières d'améliorer les contenus qui touchent de près ou de loin Versailles sur les projets Wikimédia ». Adrienne Alix, dans Le Bistro du 15/02/2011
http://fr.wikipedia.org/wiki/Wikipedia:Le_Bistro/15_fevrier_2011

.
Un laboratoire du CNRS explore ce domaine des musées virtuels... (merci au lecteur de bien vouloir redonner l'adresse exacte)
http://www2.cnrs.fr/presse/communique/290.htm

 

 

Posté par clioweb à 10:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,