15 mars 2011

Les imaginaires de l'espace


Internet et géographie : les imaginaires de l'espace

Pour la dernière Place de la Toile,
Xavier de la Porte a invité Henri Desbois
(Paris X et Réseaux, Savoirs & Territoires de l'ENS)
L'émission au format mp3 :
http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10465-13.03.2011-ITEMA_20273772-0.mp3

La lecture de la semaine : How Tech Tools Transformed New York's Sex Trade
Sudhir Venkatesh - Wired - January 31, 2011 (avec cartes...)
( 70 % des prostituées auraient adopté le BlackBerry, un objet dont la possession rassurerait le client)
en - http://www.wired.com/magazine/2011/01/ff_sextrade/all/1
fr - http://www.internetactu.net/2011/03/14/technologies-et-prostitution/


Cette émission est une occasion de revisiter les pages consacrées aux relations entre la géographie et internet, une science et un outil (qui est aussi un champ d'études).

La carto sur internet, une sélection de sites web 
(croquis, carto statistique, worldmapper, strange maps ...) 
http://clioweb.free.fr/carto/carto.htm


Géoclip, une des réussites en carto par ordinateur
 
http://www.geoclip.fr/fr/p24_atlas.php
http://clioweb.free.fr/carto/carto.htm#geoclip

- Google Earth et Google Maps rendent de grands services aux enseignants et à leurs élèves. Ce qui n'empêche pas de réfléchir aux usages et aux enjeux pédagogiques.

- Martin Dodge a été un pionnier de la cybergeography
Son dernier Atlas of Cyberspaces est un livre disponible en pdf, 
en 2 définitions (basse ou haute, 28 ou 220 Mo).
Voir le chapitre sur Mapping the web (vers la page 100)
http://www.kitchin.org/atlas/contents.html


- Facebook, la carte de Paul Butler.

A lire sur le Monde Géonumérique, le blog de Thierry Joliveau
1 - déconstruction de la carte -
2 - Analyse globale et reconstruction avec correction de certains biais
http://clioweb.canalblog.com/tag/joliveau

- La géo a son émission sur France-Culture : 
c'est Planète Terre, l'émission de Sylvain Kahn
http://www.franceculture.com/emission-planete-terre.html-0

Les cartes (et les photos) sont affichées sur le blog Globe
http://www.franceculture.com/blog-globe.html 
L'exemple des Régionales en 2010
http://franceculture-blogs.com/globe/category/elections/
 

"Internet, c'est où ? Géographie d'internet" 
Place de la Toile du 22 février 2008 
avec Emmanuel Eveno (Villes internet) et Boris Beaudé. 
http://clioweb.canalblog.com/tag/beaude


- Internet et la géo - Historiens & Géo 402 (avril 2008)

http://aphgcaen.free.fr/chronique/402/aphg402.htm#univ

- La cybergéographie - Historiens & Geo 2004)
http://clioweb.free.fr/dossiers/cyber/cyber.htm
 

- Voir aussi le site web des Cafés géographiques.
http://www.cafe-geo.net/
http://www.cafe-geo.net/recherche.php3?recherche=internet

- La géomatique à l'INRP :
http://eductice.inrp.fr/EducTice/
http://tinyurl.com/inrp-lettre-geomatique

 

Posté par clioweb à 07:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


14 mars 2011

Napoléon et l'Europe


napoleon_bonn
Napoleon und Europa : Traum und Trauma
Napoléon et l'Europe : le rêve et la blessure - Bonn, jusqu'au 25 avril 2011


un aperçu en images de l'exposition de Bonn sur le site web de la Fabrique
http://www.franceculture.com/2011-03-10-napoleon-le-reve-et-la-blessure.html

bonn_7

http://www.franceculture.com/2011-03-10-napoleon-le-reve-et-la-blessure.html

 

- Visite avec un micro dans la Fabrique du vendredi 11 mars 2011.

Le fichier au format mp3 (vers la 14e minute)
Le web est décidément un outil essentiel pour permettre à la radio de jouer à la TV du pauvre... :-):-)

 

- Sur le site web de la Bundeskunsthalle de Bonn,
http://www.bundeskunsthalle.de/index.htm?ausstellungen/napoleon/index.htm

Generation Bonaparte
Faszination und Abscheu
Leibliche und symbolische Geburt
Der Traum vom Weltreich
Blut und Sex. Europa, auch eine Familienangelegenheit
Raum, Recht, Religion.
Objekte der Begierde : Napoleon und der europäische Kunst- und Gedächtnisraub
Das Reich der Zeichen
Duelle
Nationen – Emotionen
Symbolischer und leiblicher Tod
Projektionen. Eine „geteilte“ Ikone – Napoleon in den Erinnerungskulturen Europas
http://www.bundeskunsthalle.de/ausstellungen/napoleon/ms/index.htm

Les commentaires sont en allemand (et en anglais). 

Behind the Art, Une courte vidéo, avec Christian Baptiste, le directeur du musée de l'Armée et le musée Napoléon de Thurgau.
http://www.kah-bonn.de/ausstellungen/napoleon/behind-the-art.htm
http://www.napoleonmuseum.tg.ch/

L'exposition devrait normalement être présentée au Musée de l'Armée (Invalides) à Paris en 2012.


- Napoléon, l'iconographie 
http://www.napoleon.org/fr/galerie/iconographie/index.asp

ex, oeuvres du baron Antoine-Jean Gros,
Jaffa : http://www.napoleon.org/fr/galerie/iconographie/files/jaffa_gros.asp
Eylau : http://www.napoleon.org/fr/galerie/iconographie/files/gros_eylau.asp

parmi les caricatures :
Le diable ... http://www.napoleon.org/fr/galerie/iconographie/files/diable_bercant_Napoleon1.asp
Gulliver : http://www.napoleon.org/fr/galerie/iconographie/files/roi_Brobdingnag_Gulliver3.asp

 

Posté par clioweb à 15:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Japon - Tsunami et peur nucléaire - 3b


jp_ipgp

http://www.ipgp.fr/pictures_lib/3427.jpg

Séisme de Sendai au Japon - Magnitude Mw 9 - vendredi 11 mars 2011 - 14 h 46
page web de Robin Lacassin pour l'Institut de Physique du Globe - http://www.ipgp.fr/pages/040117.php
dont  cette carte cité par Sylvestre Huet (Sciences 2)
http://sciences.blogs.liberation.fr/home/2011/03/menace-dun-nouveau-s%C3%A9isme-au-japon-.html

- Le Japon, la catastrophe, dossier de Libération

dont la chronologie des incidents dans les centrales nucléaires
(Fukushima Daichi, vendredi, les barres de contrôle arrêtent le réacteur,  mais explosion du réacteur 1, samedi 12, 15 h36   Fukushima Daini à 12 km au sud appartient également à la Tepco (Tokyo Electric Power), une entreprise déjà critiquée pour avoir dissimulé des incidents.
A Fukushima, la course pour refroidir les réacteurs - Libération 14/03/2011
Sylvestre Huet, à lire aussi sur le blog Sciences 2. - les titres en flux rss
Sylvestre Huet envisage plusieurs scénarios, allant du plus optimiste au pire, en passant par les intermédiaires.

jp_nuclea

Les centrales nucléaires de la côte Est de Honshu
 source : blog Sylvestre Huet


- Dans l'Edition spéciale (Canal +, lundi 14),
écouter Corinne Lepage (2e partie, vers la 7e mn, 3e partie vers la 12e mn) sur le culte du secret (armée et nucléaire). Elle estime avoir été agressée par l'ex-chef des expulsions... « Je suis prudente parce que je suis comme vous, je ne sais pas » (ou du moins, pas plus que ce que la Tepco et le gvt japonais veulent bien dire...
Les TV utilisent des images prises au téléobjectif, depuis la mer. Dans toute autre catastrophe, les images de vidéo-surveillance sont utilisées à l'excès. N'y a-t-il pas de caméras à l'intérieur des centrales ? Les images sont-elles si redoutables pour les habitués de la com' industrielle ?
http://www.canalplus.fr/c-divertissement/pid3355-c-p-edition-speciale.html

Posté par clioweb à 09:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Japon : Photos du tsunami - 3


48 photos de la catastrophe sur le site de The Atlantic
http://www.theatlantic.com/infocus/2011/03/earthquake-in-japan/100022/

jp_atlantic

Les photos de The Atlantic dans Google images

100023

A wave approaches Miyako City from the Heigawa estuary in Iwate Prefecture - 11/03/2011
Alan Taylor, The Atlantic, Infocus
http://www.theatlantic.com/infocus/2011/03/japans-earthquake---the-aftermath/100023/

jp_atlanctic_s_j14

Japan quake and tsunami 11/03/2011 - Houses are swept by water in Natori City
(The Atlantic, Infocus - image n° 14)

 [ ajout 30/03 :

Un survol aérien de la côte au nord de Sendai :
http://www.ajiko.co.jp/bousai/touhoku2011/touhoku_eng.htm

Les images d'ABC Australie
http://www.abc.net.au/news/events/japan-quake-2011/beforeafter1.htm
http://www.abc.net.au/news/events/japan-quake-2011/beforeafter2.htm

Natori, photos dans The Indu (voir aussi les photos 4 et 7)
http://www.thehindu.com/news/international/article1528566.ece?viewImage=1

une page de la Cité des sciences sur le tsunami et Fukushima
http://tinyurl.com/sc-tsunami2011

Boston.com, The big picture
March 11 : Massive Earthquake hits Japan
(Natori, Sendai (vague), Oarai (cercles), Iwaki, Hitachinaka (autos)
http://www.boston.com/bigpicture/2011/03/massive_earthquake_hits_japan.html

March 12 : Earthquake aftermath
Kamaishi, Minamisanriku, enfant radiation F Daini, Kensennuma, Sendai (conteneurs), Natori inondé , Minamisanriku devasté, sauveteurs
http://www.boston.com/bigpicture/2011/03/japan_earthquake_aftermath.html

March 14 : Japan: Vast devastation
Otsuchi (immeubles, navire sur un immeuble), survivants, radioactivité 
http://www.boston.com/bigpicture/2011/03/japan_-_vast_devastation.html

.
- Plusieurs adresses sont signalées par François Arnal : http://twitter.com/arnalgeo


Centrales et zones sismiques dans le monde
- The Washington Post
http://www.washingtonpost.com/wp-srv/special/world/japan-nuclear-reactors-and-seismic-activity/

infographie de la centrale nucléaire de Fukushima - The New York Times
http://www.nytimes.com/interactive/2011/03/12/world/asia/the-explosion-at-the-japanese-reactor.html?ref=asia


Onogawa, Miyagi, Natori, Soma, Fuksushima, 
Misawa, Hachinohe, Minamisanriku , Miyako , Miyagino ...

A Strasbourg le Sertit a cartographié les zones potentiellement affectées par le tsunami

miyagino

Ex de Miyagino et Fukushima -  Image à télécharger en taille d'origine

Qui connaîtrait l'adresse d'une carte topographique du littoral du Nord-Est du Tohoku (courbes de niveau ) ?

La page Séisme au Japon (Tôhoku) 11 mars 2011 
du site de Rémi Scoccimarro, le toulousain, contient la réponse.
Il propose aussi une analyse du géographe Philippe Pelletier

http://japgeo.free.fr/ (source : François Arnal)

 

 

 

Posté par clioweb à 09:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

13 mars 2011

Japon : Tsunami et peur nucléaire - 2


L'essentiel, ce sont tous les hommes et toutes les femmes,
pour lesquels un risque (naturel) s'est transformé en quelques secondes en catastrophe et en tragédie finale.
(44 morts annoncés aussitôt, plusieurs milliers - peut-être 10 000, selon les infos du dimanche soir).


Au delà, de cette tragédie, l'actualité du Japon est aussi très révélatrice :

- du fonctionnement des médias.
Plus question de la Libye.
A peine évoque-t-on la Loppsi 2 censurée.


- des discours en fonction des points de vue adoptés :
. Les anti-nucléaires découvrent le nombre de réacteurs dans un pays en permanence exposé aux séismes,
. Les pro-atome vantent la technologie des bétonneurs
. 2 ministres français se dépêchent de prendre la parole, comme si nos dirigeants étaient incorrigibles et voulaient donner l'impression de n'avoir rien appris de la com' trompeuse qui avait menti sur le déplacement du nuage de Tchernobyl.

- de l'avalanche des photos et des vidéos.

Cécile Vast a repéré ABC News, le site australien d'information, qui compare l'avant et l'après (la barre centrale se déplace avec un clic droite). http://www.abc.net.au/news/events/japan-quake-2011/beforeafter.htm

yuriage2

Yuriage, avant, après


- Google Earth releases first satellite images of Japan after quake

https://picasaweb.google.com/118079222830783600944/Japan?feat=directlink#

http://www.latimes.com/news/nationworld/

 japan_picasa

 

Dans les photos indexées par Google Images, des gens, des destructions et bcp d'incendies 
http://tinyurl.com/g-im-jpquake2011

JP_QUAKE

Les TV ont passé en boucle qq séquences filmées en hélico, et ont prouvé l'intérêt du téléphone par webcam... Les quotidiens ont cherché LA photo emblématique. Et parfois cherché à comprendre (cf Sylvestre Huet).

Les morts de 1923 à Tokyo, ce sont ceux qu'un universitaire de Stanford (Hoover institution) avait confondus avecles morts d'Hiroshima... :-) -  http://clioweb.free.fr/debats/hiroshima.htm
http://tinyurl.com/g-im-tokyo1923

 

Camille Gévaudan traite de la réception de la catastrophe sur internet (dans lequel les médias traditionnels ont beaucoup puisé). Libération - Ecrans 12/03/2011
Chaque marchand du web essaie de tirer la couverture à lui.
Twitter c'est notamment #jpquake
Facebook. http://www.facebook.com/JapanEarthquake
(Wikipedia news a été cité hier)


- Côté prof et programmes de géo, les précédents du Tsunami de 2004 ou sur Katrina seront suivis.

Anne Philippon propose ainsi une étude de cas :
Japon, 11 mars 2011 : une catastrophe sans précédent ?
Pourquoi une telle catastrophe dans un des pays les plus riches et puissants de la planète ?

[ Il y aurait aussi des tutoriels et des séquences à imaginer sur LE CHOIX et les critères de choix à mettre en oeuvre face à une telle avalanche de documents médiatisés ]

Côté programmes, Sendai et le Tohoku avaient leur place dans les programmes de 2de (la tectonique) et de Term dans les années 1980. On y parlait même d'occupation de l'espace et de plaines littorales exigues ...

Avec un Japon réduit à la seule Mégalopolis, Sendai, c'était une périphérie passée sous silence en cours.
Dans le projet 2013 en cours de consultation, la place attribuée au Japon ne va pas s'améliorer. Nul doute que les médias continueront d'ignorer la parole des géographes.

 

 

Posté par clioweb à 14:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


La Loppsi 2 censurée

- Les Sages infligent une correction à Nicolas Sarkozy
Alors que la droite modérée hausse le ton pour dénoncer la surenchère avec le FN, le Conseil constitutionnel a sévèrement censuré la dernière loi sécuritaire, Loppsi 2.
http://www.liberation.fr/politiques/

- Le Conseil Constitutionnel valide le blocage du Net
Le CC a censuré divers articles du projet de loi sécuritaire, mais pas celui autorisant le blocage de sites sans intervention du juge.
http://www.ecrans.fr/Loppsi-2-le-Conseil,12222.html

 

Posté par clioweb à 09:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 mars 2011

Japon : Tsunami et peur nucléaire - 1


- Newseum, 3 unes de la presse au Japon (Map, Asia)
http://www.newseum.org/todaysfrontpages/flash/default.asp


Japan Earthquake: before and after (source : Cécile Vast)
http://www.abc.net.au/news/events/japan-quake-2011/beforeafter.htm

miyagi2

Miyagi


- SLN Geography
: une sélection d'adresses et d'articles de presse par des profs de géo.
( Outre Manche, la nature fait encore partie de la géo)
http://learningnet.co.uk/geoforum/index.php?topic=5164.msg23786#msg23786


- Tsunami : alerte nucléaire au Japon, titre Le Monde 12/03/2011
Certains politiciens hexagonaux ne semblent avoir tiré aucune leçon de la com' autour de Tchernobyl en 1986... :-):-) 


- Un des dix séismes les plus violents.
dans le dossier de Libération
http://www.liberation.fr/japon-seisme-2011,100014

Camille Gevaudan renvoie aux pages de Wikipedia en anglais et en français :
2011_Sendai_earthquake_and_tsunami

Séisme de 2011 de la côte Pacifique du To-hoku

- Risque nucléaire - 
- Séisme et tsunami au Japon : pourquoi ?
Deux articles à lire sur Sciences 2, le blog de Sylvestre Huet

Avec un schéma illustrant la subduction, une réalité que les TV françaises ne semblaient pas avoir cherchée sur les sites de géophysique vendredi soir.

subduction

 de très nombreuses animations existent en anglais :
http://www.wwnorton.com/college/geo/egeo/animations/ch2.htm
http://www.wwnorton.com/college/geo/egeo/flash/2_9.swf

http://whs.moodledo.co.uk/mod/resource/view.php?id=972

Fig. 19.28 - Ocean-Ocean Convergent Boundary (76.0K)
http://highered.mcgraw-hill.com/sites/

http://serc.carleton.edu/NAGTWorkshops/geophysics/visualizations/PTMovements.html

http://www.iris.edu/hq/programs/education_and_outreach/animations/interactive

 

tohoku4

source : atlas universalis

Utiliser Google Earth pour visualiser Miyago, Kamaishi, Sendai, Soma,  Minamisoma, Iwaki, Hitachi avant le passage du tsunami :

sendai

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Sendai, source : Google Earth

ou pour localiser la centrale nucléaire de Fukushima (NNP 1975), avant le séisme
http://tinyurl.com/wp-japon2011-fukushima

FUKU2

 

fuku_nuclear

source : Google Earth

 

 

Posté par clioweb à 09:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

1881 - séductions du Moyen-Age

Ernest Lavisse, à propos de l'Ecole des Chartes :
«  Si l’on n’a pas l’esprit assez cultivé pour mettre cette époque à sa place dans l’histoire générale, on est exposé à tomber dans le préjugé en faveur du Moyen Age si répandu parmi les chartistes »


p 13-14 -
« Plus ancienne et déjà vénérable, l’Ecole des Chartes a sauvé l’étude de l’histoire de France. Les chartistes ont publié des documents d’une importance capitale. Quelques-uns les ont commentés en étudiant.  a ce propos. les plus difficiles questions de l’organisation sociale; d’autres ont écrit l’histoire de grands personnages et, par la même occasion, celle des mœurs et des coutumes à telle ou telle époque : d’autres enfin ont retrouvé les secrets de nos histoires provinciales.  Quand on voudra se mettre à étudier sérieusement notre histoire, il faudra se mettre a !’école des chartistes.

Mais j’exprimais le regret que les élèves des Hautes études et des Chartes reçussent une culture trop particulière. Il n’est pas bon d’enfermer un jeune homme, au sortir du collège, dans une partie de l’histoire, dans le Moyen Age surtout car l’étude de cette époque est pleine de séductions que le vulgaire n’y soupçonne point. Elle attire les esprits les plus divers : érudits qui aiment les problèmes difficiles, philosophes qui se plaisent à scruter la pensée humaine en un moment où elle est compliquée et confuse, artistes séduits par l’éclat de tant de couleurs et la variété de tant de lignes, politiques même qu’intéresse le spectacle d’une société produite par le chaos, et qui a fini par trouver ses règles et les mettre en codes. Mais cette étude si séduisante est pleine de dangers. Si l’on n’a pas l’esprit assez cultivé pour mettre cette époque à sa place dans l’histoire générale, on est exposé à tomber dans le préjugé en faveur du Moyen Age si répandu parmi les chartistes. On court risque aussi de se perdre dans des détails ou de se confiner dans des recoins: car les recoins sont nombreux, les détails infinis, et l’effet accoutumé d’un apprentissage où l’étude des moyens techniques d’investigation tient une large place, est d’ôter à l’esprit le sentiment des proportions. 

On arrive à grossir ce qui est petit, à estimer comme une découverte quelque nouveauté misérable, a tenir pour médiocre ce qui est connu, à laisser les grands chemins pour les sentiers, les sentiers pour les impasses et Charles Martel pour Childebrand. Il ne faut point manier pour le seul plaisir de les manier les instruments de la découverte historique. Si l’on a porté le microscope sur un grain de poussière, il faut l’y laisser le temps de constater que c’est bien un grain de poussière, pas une minute de plus.
 
Il y a donc de graves défauts dans ces écoles où se forment les professeurs d’histoire et les historiens. Ajoutez-y celui-ci, qu’elles ont très peu d’élèves. Chaque année, l’École normale donne quatre ou cinq professeurs, l’École des Chartes une quinzaine d’archivistes, l’École des Hautes études quatre ou cinq jeunes gens capables d’entreprendre des travaux d’érudition; et, parmi les professeurs, plusieurs se contenteront d’être des professeurs; parmi les archivistes, plusieurs se contenteront d’être des gardiens d’archives. Ces trois écoles réunies ne donnent pas assurément une demi-douzaine d’historiens par année. Comment s’étonner que l’obscurité dure sur tant de points de notre histoire nationale ? »

Ernest Lavisse, L’enseignement historique en Sorbonne et l’éducation nationale, Leçon d’ouverture au cours d’histoire du moyen âge, à la Faculté des Lettres de Paris en décembre 1881 - Extrait de la Revue des Deux Mondes livraison du 15 février 1882 -
Version texte (à corriger) au format word : http://clioweb.free.fr/textes/gallica/lavisse-1881.doc

lavisse

Ernest Lavisse , source Académie française 
 

 

 

 

 

 

Posté par clioweb à 08:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

11 mars 2011

L'Etat démantelé


« Ah, l’Auvergne, la fourme d’Ambert, les montagnes, le petit train découverte...
C’est beau.

C’est beau sauf que la maternité ferme.
Que l’école va fermer.
Qu’il n’y a plus de train pour les usagers.
Une lente agonie...
Pourquoi ? 
Parce qu’il est gros, parce qu’il est gras, parce qu’il est malade. 
Qui ?
L’Etat ! 
Il faut le faire maigrir, le muscler, qu’il ait les plus jolis mollets pour la compétition internationale ».

Là-bas si j'y suis, à télécharger en ogg ou en mp3
http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=2125

L’Etat démantelé. Enquête sur une révolution silencieuse, sous la direction de Laurent Bonelli & Willy Pelletier (La Découverte & Le Monde diplomatique - septembre 2010)

« ... si les réformes néolibérales de l’État s’effectuent parfois à grand renfort de publicité (privatisation de La Poste, restrictions des budgets de l’hôpital public ou de l’Éducation nationale), elles sont le plus souvent invisibles, et ne rencontrent que des protestations sectorielles, peu coordonnées, encore moins médiatisées. Elles passent par tel décret, telle directive, telle circulaire, voués à demeurer obscurs et confidentiels, dans certains cas élaborés par des cabinets d’audit privés… La plupart, et parmi les plus structurelles, passent inaperçues, sauf pour ceux qui en affrontent directement les conséquences…
Au terme de ce voyage dans la « réforme de l’État » et ses effets, c’est l’avenir des services publics, de nos services publics, qui est en jeu. C’est-à-dire celui d’un modèle de société ».
http://www.editionsladecouverte.fr/


dans le sommaire, à lire en ligne :

Les " mille " démantèlements de l'État - Compressions du périmètre de l'État - Caporalisations de l'action publique - 
La fin d'un modèle ? - Défendre la civilisation

I / Promoteurs et promotions de l'État modeste
II / Le nouveau management public
III / Réorganisations de l'État
IV / Paupérisation de l'État et privatisation : des usagers aux clients

dont 
19. Les privatisations de France Telecom, entretien avec Willy Pelletier
13. L'Éducation nationale dans la tourmente des réformes politiques, par Axel Trani
Quelles appréciations du système éducatif français ? - Dégraisser le mammouth - Revoir les contenus - Réformer la carte scolaire.
14. L'" efficacité " de l'École comme enjeu politique et pédagogique, par Sandrine Garcia
Le culte de l'efficacité : un trompe-l'œil - L'externalisation de la lutte contre l'échec scolaire et la médicalisation des troubles d'apprentissage - Des critiques ambiguës de l'action gouvernementale


En décembre 2009, Le Monde diplomatique avait publié « Comment vendre à la découpe le service public ».
http://clioweb.canalblog.com/tag/vendrealadecoupe

demantele
 
L’Etat démantelé. Enquête sur une révolution silencieuse
sous la direction de Laurent Bonelli & Willy Pelletier
La Découverte & Le Monde diplomatique - septembre 2010
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par clioweb à 09:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

L'historien et le numérique


SHMC. Le métier d'historien à l'ère numérique
Table ronde de la Société d'Histoire Moderne & Contemporaine
Samedi 12 mars 2011, 9h-13h30 - ENS, salle Dussane, 45 rue d'Ulm, 75005 Paris


Le métier d'historien à l'ère numérique : nouvelles pratiques, nouvelle épistémologie ?



En quoi les outils numériques changent-ils notre manière de travailler ? Il ne s'agit pas ici de revenir sur les rapports entre informatique et histoire, mais bien plutôt de s'interroger sur la manière dont cet outil nouveau qu'est l'ordinateur-portable-relié-à-internet a révolutionné le métier d'historien, depuis moins de vingt ans. Bien souvent, le discours épistémologique sur l'histoire travaille à partir des notions d'objectivité et de critique historique, et s'interroge sur les rapports entre l'histoire et les autres sciences sociales ou humaines, les temporalités de l'histoire, ses acteurs, etc.

Or ce discours ne dit rien d'une vaste palette de pratiques qui se sont immiscées dans le quotidien de la recherche en histoire comme dans les autres sciences humaines et sociales. Alors même que les équipements informatiques, les programmes publics ou privés de numérisation, ou l'utilisation des moteurs de recherche internet dans les salles de cours, s'imposent comme les grands enjeux de la réflexion publique sur l'enseignement et le recherche de demain, l'épistémologie historique discute fort peu de ce que des technologies informatiques, aussi universellement répandues qu'inégalement riches et performantes, ont fait aux manières les plus concrètes de travailler, de collecter l'information, de se l'approprier, de la communiquer ou la transmettre, mais aussi de construire et de représenter les résultats de la recherche. Elles ont aussi redéfini les catégories mêmes et les lieux qui structuraient le travail de l'historien(ne), tels que l'archive, la salle de cours, la revue, ou la bibliothèque.

Ces nouvelles pratiques nécessitent-elles de repenser les fondements épistémologiques la discipline historique? En quoi ces nouveaux instruments modifient-ils les formes de l'écriture de l'histoire et les conditions de production de la vérité scientifique?


* Jean-Luc Pinol (ENS Lyon) : Construire une infrastructure des services numériques pour les SHS

* Emilien Ruiz (EHESS) : Les transformations du métier d’historien à l’ère du numérique : retour d’expériences

* Pierre Mounier (CLEO/Revues.org) : Les carnets de recherche en ligne, espace d'une conversation scientifique décentrée

* Yann Potin (Archives nationales) : Institutions et pratiques d'archives face à l'ère de la numérisation : expériences et malentendus

* Bruno Latour (Sciences Po) : Comment le numérique repose quelques questions classiques de l'historiographie

* Eric Brian (EHESS) : Incidences du numérique sur la division du travail historique

source : http://calenda.revues.org/nouvelle19032.html

 

 

 

 

Posté par clioweb à 08:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,