11 janvier 2016

La Marseillaise

 

- Le drapeau,
émission concordance des temps, 09.01.2016
http://www.franceculture.fr/emission-concordance-des-temps-au-long-des-ages-des-emblemes-pour-la-france-2016-01-09
Au long des âges, des emblèmes pour la France, avec Michel Pastoureau

A l’origine des 3 couleurs, sans doute le Royaume (Angleterre + Ecosse),
puis une relecture de ces couleurs par les Etats-Unis naissants.
Couleurs horizontales aux Pays-Bas, verticales en France.


- La Marseillaise, l’éternel champ de bataille
docu de Mathieu Schwartz - France 5 - 10.01.2016
avec un cours (sans manuel ?) dans une classe CM1-CM2 en Lorraine
(près de  "la frontière", suggère le réalisateur)
L'historien ? Un ancien conseiller culturel au Chili.
http://www.france5.fr/emissions/la-galerie-france5

monet-montorgueil-1878

Rue Montorgueil 30 juin 1878 - Monet (pauvre),
à l'occasion de la 3e Exposition universelle, un an après le 13 mai 1877.
http://www.histoire-image.org/site/oeuvre/analyse.php?i=291

 




A voir également :
- Bernard Maris, Public Sénat samedi 09.01 22h10
  (utiliser Captvty)


2 points de vue lus et entendus :
Adannakis ‏@ADAN_Officiel
"Johnny Hallyday c'est bien le mec qui a changé de pays
pour pas payer les salaires des gens qui ont porté secours pendant les attentats ?
"


Maurice Béjart vers la 20e minute :
La danse devienne une part totale de l’éducation.
Il est beaucoup plus important d’apprendre la danse que l’histoire géographie.
(Maurice Jean était le fils du philosophe Gaston Berger)
http://www.france5.fr/emission/une-maison-un-artiste/diffusion-du-10-01-2016-08h55

Posté par clioweb à 08:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


10 janvier 2016

AG - Le web et la mesure d'audience 3

 

André Gunthert, « L’image partagée »,  Comment internet a changé l’économie des images
Études photographiques, 24 novembre 2009,
http://etudesphotographiques.revues.org/2832


En 2009, AG analyse le succès de Youtube : en s'asseyant sur le droit d'auteur, la plateforme est devenue l'équivalent de Wikipedia pour la culture visuelle. « Avec des limites semblables, des accrocs similaires, des incertitudes communes ».
« Dès la création de YouTube, ce sont les usagers qui se sont attelés d’eux-mêmes à la constitution d’une archive visuelle à laquelle nul n’avait jusque-là osé rêver – si ce n’est Bill Gates » [pour des images rares achetées à des institutions et dont la vente puisse être fructueuse. En un mot le contraire des images produites par des internautes en visite dans un musée]


Il conteste vigoureusement l'application de l'audimétrie / la médiamétrie au web :
la mesure de l'audience a été développée par les industriels pour la TV.
Elle n'a aucun sens pour un média participatif comme Internet.
(cf « le contresens complet » à propos du buzz réduit au compteur de vues)
Mais les convoitises sont trop fortes, surtout depuis la marchandisation du web
(cf. le rapport de la presse quotidienne à Internet : être lu sur internet, c'est perdre de l'argent.
Mais c'est aussi l'espoir d'attraper des acheteurs et de faire du buzz à propos de vidéos produites par d'autres).


.

Posté par clioweb à 08:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

09 janvier 2016

André Gunthert, L'image partagée 2

 

partagee


 

- Les liens vers des articles reproduits dans l'ouvrage L'image partagée.


1 - L'empreinte digitale. Théorie et pratique de la photographie à l'ère numérique
André Gunthert, mercredi 3 octobre 2007
http://www.arhv.lhivic.org/index.php/2007/10/03/506-l-empreinte-digitale

2 - L’image numérique s’en va-t’en guerre
André Gunthert, Études photographiques, 15  Novembre 2004,
http://etudesphotographiques.revues.org/398
http://issuu.com/gunthert/docs/les-photographies-d-abou-ghraib?e=1023961/3093494


+ Les nouveaux chemins de l’authenticité photographique
Études photographiques, 31 Printemps 2014
https://etudesphotographiques.revues.org/3380


3 - Tous journalistes ? Les attentats de Londres ou l'intrusion [supposée] des amateurs 19.03.2009
http://www.arhv.lhivic.org/index.php/2009/03/19/956-tous-journalistes


4 - L'image parasite : après le journalisme citoyen
André Gunthert, Études photographiques, 20 | Juin 2007
http://etudesphotographiques.revues.org/996
http://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00154197/document


5 - La photographie est-elle encore moderne ?
Cahiers Louis Lumière, colloque 06.2010
http://culturevisuelle.org/icones/500


6 - L’image partagée. Comment internet a changé l’économie des images
André Gunthert, Études photographiques, 24  novembre 2009
http://etudesphotographiques.revues.org/2832


7 - La culture du partage ou la Revanche des foules
in Hervé Le Crosnier, Culturenum 2013
http://culturevisuelle.org/icones/2731

8 - Les photos qu'on ne montre pas
L’Atelier des icônes, 29.07.2012
http://culturevisuelle.org/icones/2469


9 - La faute aux amateurs,
L’Atelier des icônes, 19.07.2013
http://culturevisuelle.org/icones/2761


10 - Pourquoi la conversation l'emportera
L'image sociale, 21.10.2013
http://culturevisuelle.org/icones/2822


11 - L’image conversationnelle
André Gunthert, Études photographiques, 31 Printemps 2014
http://etudesphotographiques.revues.org/3387


12 - La consécration du selfie - Une histoire culturelle
Études photographiques, 32 Printemps 2015
http://etudesphotographiques.revues.org/3529



- Revue de presse de L'image partagée :
dont l'article dans Simples instants
http://imagesociale.fr/limage-partagee

- Travaux (souvent disponibles en ligne) d'André Gunthert
http://ehess.histoirevisuelle.fr/gunthert/travaux
.
 

Posté par clioweb à 08:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

08 janvier 2016

André Gunthert, L'image partagée 1

 

partagee



André Gunthert vient de publier L’image partagée (Textuel)
à partir de 12 articles publiés auparavant sur la plate-forme Culture visuelle, dans des revues ou des ouvrages collectifs.
http://imagesociale.fr/limage-partagee

L'image fluide, l'introduction est disponible en ligne
http://imagesociale.fr/2044

Ecouter l'entretien d'André Gunthert avec Sylvain Bourmeau, La suite dans les idées, 24.10.2015
http://www.franceculture.fr/emission-la-suite-dans-les-idees-la-mise-en-flux-des-images-ce-que-le-numerique-fait-a-la-photograph


Dans la transition de l'argentique à la photo numérique, la part de la technique est évidemment considérable. Ceux qui ont développé des photos en noir et blanc au temps de l’argentique le savent, tout comme ceux qui ont intégré la photo numérique dans leur travail au quotidien. Mais la dimension sociale et culturelle est également très importante.

Pour AG, le numérique n’a pas fait avancer l’esthétique et le rapport à l’art. La continuité des formes est évidente.
Le numérique a surtout accéléré l’indexation (possible) et la circulation des images (grâce à la compression au format jpg). Il a fait de la photo un langage, ou au moins un support de conversations (cf. instagram) y compris quand la durée de vie des images est volontairement limitée (snapchat).


Pour l'historien de la culture visuelle, les pros et les industriels n’ont pas vraiment pris la mesure de cette mutation.
Quand Bill Gates créé Corbis, c'est pour commercialiser des images sous copyright venant des fonds institutionnels. Pas pour gérer l'abondance des images prises par les visiteurs et envoyées à leurs proches (la photo était alors interdite dans de nombreux musées).

Pour Kodak, la photo, c’était une industrie avec des films à vendre et à développer, des tirages à rentabiliser. L’industriel a payé au prix fort son aveuglement devant les pratiques et les attentes des utilisateurs (et sa volonté d’imposer le format APS).

En 2009, les industriels produisaient 45 M d’appareils numériques et 12 M d'appareils traditionnels (dont 5 M de jetables). Ils ont refusé d’ajouter une fonction communication aux appareils numériques. Pour le coup, ce sont leurs concurrents de la téléphonie qui ont empoché l’argent généré par la circulation des images (cf le smartphone).

Pour la défense de leur citadelle, les industriels ont lancé des légendes colportées complaisamment par une presse qui redoutait aussi le numérique.
Les partisans du monde d'avant ont cultivé la nostalgie d’un âge d’or où le sens esthétique étaient l’apanage des élites.
Dans le photojournalisme, ils ont laissé croire que la concurrence des amateurs aurait provoqué une dégradation de la profession.
Ils semblent associer la vérité à l'argentique, comme si la retouche (et le mensonge) n'étaient apparus qu'avec Photoshop.

Ils font du numérique un bouc-émissaire. Très longtemps, les mutations techniques ont été sources décisives de progrès social. Ce n’est plus le cas. La technique peut être utilisée pour détruire des équilibres conquis depuis plus d’un siècle. Le nouvel ordre néo-libéral est particulièrement brutal à l’égard des plus fragiles.


AG développe un regard original sur le selfie : les élites et la grande presse veulent y voir un narcissisme excessif et un total manque de considération (cf. la réaction du prince Harry : c’est moi que l’on photographie, pas vous qui êtes ordinaire... cf. aussi les protestations contre des selfies pris à Auschwitz).
AG y voit une forme de subversion sociale, des gens modestes pouvant grâce à une technique, imposer leurs choix aux industriels (cf. écran mobile) et participer à la fixation de normes « culturelles »

Ne rien idéaliser : les échanges sur le web reflètent parfois la montée de la brutalité dans nos sociétés (cf les insultes fréquentes dans les commentaires sur les sites de presse)


2 remarques :
- Le numérique (le blog, les plate-formes) est un excellent outil pour chroniquer une mutation complexe en cours en ce moment, et archives les observations et les traces.
- Le livre reste central dans le monde intellectuel : c'est lui qui donne l'accès au micro, la radio servant de porte-voix au monde de l'éditon.
 
A suivre :
Les liens vers les adresses des articles réunis dans l'ouvrage :
http://clioweb.canalblog.com/archives/2016/01/08/33181910.html


Revue de presse de L'image partagée :
dont l'article dans Simples instants
http://imagesociale.fr/limage-partagee

L'ensemble de travaux d'André Gunthert (beaucoup sont consultables en ligne)
http://ehess.histoirevisuelle.fr/gunthert/travaux

 

.

..

Posté par clioweb à 08:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

07 janvier 2016

Michel Bussi géographe

 

Géographe le jour, auteur de polars la nuit, L'Express 10.05.2014
http://www.lexpress.fr/culture/livre/michel-bussi-geographe-le-jour-auteur-de-polars-la-nuit_1536753.html

L'article de Wikipedia :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Michel_Bussi


sur le site de l'UMR Rouen :
http://www.umr-idees.fr/?bussi-michel

- Thèmes de recherche
.  La géographie électorale
.  les recompositions territoriales par les coopérations
.  le développement participatif

- Programme ANR-FEDER Cartelec (2009-2014) :
cartographie des bureaux de vote en France, en collaboration étroite avec des politistes :
http://www.cartelec.net/


Les articles en ligne datent surtout des années 2000
Cybergéo.revues.org
http://search.openedition.org/index.php?q=bussi&s=Cybergeo
dont
La mosaïque politique de la France :
15 cartes par canton pour comprendre les élections présidentielles 2002
http://cybergeo.revues.org/4198


dans L'espace politique
http://espacepolitique.revues.org/1600
3 | 2007-3 Démocratie, territoires, élections
Sous la direction de Michel Bussi
http://espacepolitique.revues.org/434

BUSSI Michel, N°4-2013, varia, L’espace politique
Pas encore en ligne)

également dans cette revue :
23 | 2014-2 Géographie et sociologie électorales : duel ou duo ? + Varia
http://espacepolitique.revues.org/3034


.

Posté par clioweb à 08:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


06 janvier 2016

Michel Bussi, géographe et romancier

 

La carte et la plume, entretien avec Michel Bussi, géographe et romancier
Armelle Choplin et Marie Redon, Echogéo, 28-2014
http://echogeo.revues.org/13717

Michel Bussi est professeur de géographie à l’Université de Rouen où il dirige le laboratoire IDEES (UMR CNRS 6266). Ses recherches portent sur la géographie du politique (géographie électorale, recompositions territoriales, nouvelles formes de gouvernances dans les territoires locaux).
Il est aussi un écrivain apprécié du grand public, dont les romans à clés connaissent un grand succès. Si ses premiers romans ont pour cadre la Normandie (Code Lupin en 2006, Omaha crimes en 2007, Nymphéas noirs en 2010), les suivants élargissent le champ : Un avion sans elle (2012) se présente sous la forme d’un road movie, Ne lâche pas ma main (2013) se déroule sur l’île de la Réunion.

Il était l'invité de la médiathèque de Condé-sur-Noireau le 6 janvier 2016.

bussi-2013

L'article de Wikipedia :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Michel_Bussi

 

.

 

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

05 janvier 2016

J’ai tjs rêvé d’être archéologue

 


- « J’ai toujours rêvé d’être archéologue »
Le salon noir, 26.12.2015 Inrap
http://www.franceculture.fr/emission-le-salon-noir-1


- Reportage à Bondy - Une classe de 5eme du collège Pierre Curie participe
à la fouille d'un îlot en réhabilitation au cœur de la ville actuelle, à la périphérie des cités gallo-romaine et médiévale
http://www.humanite.fr/des-collegiens-fouillent-le-bondy-dautrefois-589111

Un archéologue en résidence dans un collège - INRAP - 04.11.2015
http://www.inrap.fr/archeologie-preventive/Actualites/

- 13e mn entretien avec Boris Valentin (Paris 1)
Il souligne le transdisciplaire,  la passion de jeunes attentifs et méticuleux, . "ils pensent avec leurs mains"
L'archéologie fait  mentir la séparation stupide entre travail intellectuel (livresque) et réalité matérielle des traces fouillées.
Il souhaiterait des structures équivalentes à celles de la musique dans les conservatoires.

http://www.mae.u-paris10.fr/arscan/Boris-Valentin.html
(Paris1 renvoie à Paris10)


- 17e mn : Philippe de Carlos a soutenu en novembre une thèse :
Le savoir historique à l'épreuve des représentations sociales :
l'exemple de la Préhistoire et de Cro-Magnon chez les élèves de cycle 3
http://www.theses.fr/2015CERG0750
http://biblioweb.u-cergy.fr/theses/2015CERG0750.pdf

La Préhistoire ?
Pour les élèves interrogés, ce sont des hommes poilus et guerriers vivant dans des grottes et chassant le mammouth.
Et les fouilleurs du Bondy médieval parlent sans hésitation de dinosaures... :-)
Le savoir scolaire ou le savoir savant pèsent de peu de poids
face aux représentations sociales dont bcp sont héritées du XIXe

Parmi les freins à cette formation :
- Les manuels scolaires ont de grands progrès à faire pour témoigner du travail réel des archéologues
- Les programmes ? La préhistoire disparaît de l'Ecole, et passe en 6eme.
- La maigre place de l'histoire (et de l'arcého) dans la formation des profs d'Ecole
PdC plaide en faveur d'une pratique éclairée, appuyée sur une vraie réflexion didactique
pour permettre aux enfants de construire un savoir rationnel et rompre avec les représentations sociales héritées

mention des Fouilles de Brandes-en-Oisans
http://www.isere-patrimoine.fr/2934-les-fouilles-de-brandes-en-oisans-l-alpe-d-huez-.htm
http://www.monuments-nationaux.fr/fichier/editions_ebook_chapitre/662/2_10_B.pdf


2 remarques :
. En lycée, l'archéo faisait partie du programme de seconde (Préhistoire, Antiquité, MA). Allègre a préféré l'attribuer aux naturalistes.
. Depuis 1995, l'obsession du catéchisme a tout submergé. Au détriment de l'histoire matérielle et de l'histoire sociale.
L'archéologie n'intéresse plus la rue de Grenelle. C'est dommage car sa démarche est essentielle dans une formation scientifique, dans les questions posées, dans la combinaison entre traces matérielles et écriture de l'histoire, identification des objets et interprétations possibles / plausibles en fonction des datations et du contexte historique.

sur les rapports entre archéo et histoire, cf. aussi le point de vue de Joelle Burnouf,
par exemple dans La Fabrique de l'histoire 10.07.2008 transcrite par  Taos Aït Si Slimane.
http://www.fabriquedesens.net/Histoire-de-l-archeologie-4


 

bondy-inrap-5

http://www.inrap.fr/archeologie-preventive/Actualites/


.




.
.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

04 janvier 2016

L'IHRF n'existe plus...

 

ihrf-derniere

L'équipe de l'IHRF vous souhaite une bonne fin d'année pour la dernière fois mais vous dit à très vite.

 

« Depuis le 1er janvier 2016, l’UMS (Unité Mixte de Service) qui portait l’IHRF n’existe plus.
Ni juridiquement, ni financièrement, l’IHRF n’a d’existence désormais, pour le moment.
Ainsi en a décidé le CNRS. »

« N’ayant jamais cru que l’affaiblissement d’une branche active des sciences humaines pouvait renforcer un autre pan de la recherche, je demeure fort inquiet sur cette politique…
L’IHRF doit-il disparaître au nom d'une gouvernance sobre et calculatrice ? »
Pierre Serna, Un nouveau statut pour l’IHRF (?), AHMUF, 02.01.2016
http://ahmuf.hypotheses.org/4333

autre version sur le site du CVUH :
http://cvuh.blogspot.fr/2016/01/quel-avenir-pour-lihrf.html


- L’Institut d’Histoire de la Révolution française peut-il cesser d’exister ? Jean-Clément Martin, blog Médiapart, 04.01.2016
http://blogs.mediapart.fr/jean-clement-martin

- Guillaume Mazeau (FB) : « Je pense que l'institution telle qu'elle est aujourd'hui doit sans doute évoluer, mais que la disparition d'un laboratoire indépendant sur les Etudes révolutionnaires, dûment financé est, à long terme, une grave erreur ».


- L’Institut d’Histoire de la Révolution française a été fondé en 1937 par Georges Lefebvre
L'article de Wikipedia
http://fr.wikipedia.org/wiki/Institut_d'histoire_de_la_Révolution_française

[ Cette décision ne vient pas de la droite ou l'extrême droite.
Elle a été prise alors que le PS contrôle l'exécutif et l'assemblée.
C'est profondément regrettable.]


- Georges Lefebvre au travail. Le travail de Georges Lefebvre
un exemple d'une journée d'études organisée par l'IHRF le 11 septembre 2009

dont un échange vif à propos de l'exploitation des Archives parlementaires
numérisées par Google Livres, en accès libre pendant qq mois
voir les actes dans La Révolution française, 2 - 2010
http://lrf.revues.org/146

Timothy Tackett et Nicolas Déplanche, « L’idée du « complot » dans l’œuvre de Georges Lefebvre :
une remise en cause à partir d’une nouvelle source », La Révolution française http://lrf.revues.org/171
Voir aussi http://ahrf.revues.org/1298

 

ihrf

 

.
.

Posté par clioweb à 08:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

03 janvier 2016

Frederick Douglass (1818-1895)

 

douglass-1856

Frederick Douglass en 1856 - source en.wikipedia.org


- Frederick Douglass, le lion d’Anacostia
(1818-1895) 19.12.2015
http://www.franceculture.fr/emission-une-vie-une-oeuvre-1
http://www.franceculture.fr/emission-une-vie-une-oeuvre-frederick-douglass-le-lion-d-anacostia-1818-1895-2015-12-19


- « What, to the Slave, is the 4th of July ? »
On July 5, 1852
, Douglass delivered an address to the ladies of the Rochester Anti-Slavery Sewing Society
(le 5 juillet, pas le 4 juillet)
http://www.lib.rochester.edu/IN/RBSCP/Frederick_Douglass/ATTACHMENTS/Douglass_Fifth_of_July_Speech.pdf

Le texte intégral en pdf :

http://clioweb.free.fr/dossiers/colonial/douglass-5jt1852.pdf
05.07.2016, extraits
http://clioweb.canalblog.com/archives/2016/07/05/34050738.html

Douglass décrit la contradiction colossale entre les principes affirmés en 1776 et l'existence de l'esclavage aux USA en 1852. Il dénonce la responsabilité des religieux dans la légitimation d'une réalité indigne d'un pays se prétendant civilisé.
« Douglass delivered a scathing attack on the hypocrisy of a nation celebrating freedom and independence with speeches, parades and platitudes, while, within its borders, nearly four million humans were being kept as slaves » - The History Place
http://tinyurl.com/douglass-5july-goo


Né en 1817 d’une mère esclave et d’un maître blanc, Douglass connaît vingt années d’esclavage, sur une plantation d’abord, puis en ville, à Baltimore ; il parvient à s’échapper. Surdoué, ayant appris à lire et à écrire, Douglass raconte la violence dont il fut victime. Il donne des conférences très remarquées car il est un orateur exceptionnel. Rapidement, il s’engage en politique auprès des Républicains et conseille Lincoln pendant la guerre de sécession. Il fonde trois journaux, dirige une banque réservée aux esclaves affranchis, s’enrichit, fait faillite...  un self-made man américain jusqu’au bout des ongles, irascible et génial
Il épouse Anne Murray (elle décède en 1882), puis Helen Pitts (1888-1903) en 1884 (elle a pour ancêtres John et Priscilla Alden arrivés en Amérique sur le Mayflower)

http://en.wikipedia.org/wiki/Frederick_Douglass
http://fr.wikipedia.org/wiki/Frederick_Douglass


Agnès Derail : La couleur est une construction, une énorme falsification qui tente de masquer un édifice inique (cf. la "couleur" attribuée à Obama).
On voit ceci déjà déconstruit chez Douglass.

Elle évoque
La Tragédie de Pudd’nhead Wilson et la comédie des deux jumeaux extraordinaires (The Tragedy of Pudd’nhead Wilson and The Comedy Those Extraordinary Twins) est un roman de Mark Twain publié en novembre 1894
Roxana, jeune esclave métisse (un seizième de sang noir) élève et nourrit deux garçons blondinet, le sien et celui de son maître, Percy Driscoll, frère du juge du tribunal du comté. At the beginning of Pudd'nhead Wilson, when the two babies, one "white" and one "black," are born, they are virtually indistinguishable to everybody but Roxana.
http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Trag%C3%A9die_de_Pudd%E2%80%99nhead_Wilson_et_la_com%C3%A9die_des_deux_jumeaux_extraordinaires
http://www.eden.rutgers.edu/~c350445/kotake4.html


3 versions de son autobiographie
Vie de Frédéric Douglass esclave américain (A Narrative of the Life of Frederick Douglass, an American Slave) (1845), Internet Archive
The Heroic Slave. Autographs for Freedom. Ed. Julia Griffiths, Boston: Jewett and Company, 1853. p. 174–239.
My Bondage and My Freedom (1855)
Life and Times of Frederick Douglass (1881, revised 1892)

Frederick Douglass, Mémoires d'un esclave. Seconde édition revue et corrigée, Montréal 2007
CR Patrick Cotelette, http://lectures.revues.org/6123


des sites web proposés par F-Culture :
http://www.frederick-douglass-heritage.org/
http://www.loc.gov/collection/frederick-douglass-papers/
http://www.nps.gov/museum/exhibits/frdo/index.html
http://esclavesenamerique.org/auteurs/


Normand Baillargeon, conférence sur Frederick Douglass 02.2009
http://nbaillargeon.blogspot.fr/2009/02/conference-sur-rederick-douglass.html
Normand Baillargeon, Hommage à  Frederick Douglass, 18.12.2013
http://voir.ca/normand-baillargeon/2013/02/18/hommage-a-frederick-douglass/

 

.

Posté par clioweb à 08:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

02 janvier 2016

Le journal d'Anne Frank en domaine public ?

 

AnneFrankSchoolPhoto




- Le journal d'Anne Frank privé de domaine public jusqu'en 2050 ?
(70 ans après la mort d'Otto, le père, en 1980 ??)
http://www.liberation.fr/futurs/2015/12/29/le-journal-d-anne-frank-sera-t-il-dans-le-domaine-public-vendredi_1423430

- Les arguments contestables du Fonds AF :
Pour la version de 1947 (L'Annexe : Notes de journal du 12 juin 1942 – 1er août 1944)
considérer la censure opérée par le père comme un travail d'auteur !
Pour la version intégrale de 1986, commentprétendre  y voir une oeuvre inédite ?
http://bibliobs.nouvelobs.com/actualites/20151009.OBS7381/journal-d-anne-frank


Le journal d'Anne Frank devrait passer en domaine public au 01.01.2016
(tout comme les élucubrations du futur dictateur nazi).
Le fond Anne Frank utilise tous les moyens pour empêcher l'application de la loi.

Le combat d'Olivier Ertzscheid :
Anne Frank, mon combat, Affordance 11.10.2015
http://affordance.typepad.com/mon_weblog/2015/10/anne-frank-mon-combat-.html

Anne Frank traverse l'Atlantique Affordance 22.12.2015
http://affordance.typepad.com/mon_weblog/2015/12/anne-frank-traverse-latlantique.html

La lettre de l'avocat du Fonds Anne Frank 28.12.2015
http://affordance.typepad.com/mon_weblog/2015/12/la-lettre-de-lavocat-du-fonds-anne-frank.html

La réponse d'Olivier Ertzscheid, Affordance 29.12.2015
http://affordance.typepad.com/mon_weblog/2015/12/reponse-avocat-fonds-anne-frank.html


01.01.2016 : « Anne Frank est morte il y a soixante-dix ans, en 1945, dans le camp de Bergen-Belsen et son œuvre appartient aujourd'hui à l'humanité entière ». Le maître de conférence Olivier Ertzscheid et la députée Isabelle Attard ont, comme promis, mis en ligne l'intégralité du «Journal d'Anne Frank» en version originale (néerlandais - sans travail de traducteur -. Libération
http://www.liberation.fr/futurs/2016/01/01/le-journal-d-anne-frank-librement-disponible-en-ligne_1423838


Anne Frank, l'article de Wikipedia en anglais
http://en.wikipedia.org/wiki/Anne_Frank

Anne Frank page sur le site de l'USHMM
http://www.ushmm.org/wlc/fr/article.php?ModuleId=67

L'histoire d'Anne Frank
http://www.annefrank.org/fr/Anne-Frank/


Le camp nazi de Westerbork

http://clioweb.canalblog.com/archives/2013/05/22/27215729.html

Le camp nazi de Bergen-Belsen
http://www.ushmm.org/wlc/en/article.php?ModuleId=10005224



.

Posté par clioweb à 08:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,