22 mars 2016

Twitter a 10 ans

 

twitter-10ans

Hier Twitter fêtait ses dix ans d'existence.
http://twitter.com/search?q=10%20ans%20twitter&src=typd


= Le premier tweet a été envoyé le 21 mars 2006.
Utilisateurs actifs mensuels dans le monde en 2015 : 300 M (France 2,3 M)
http://www.blogdumoderateur.com/chiffres-twitter/

Les porte-voix des financiers se désolent : la publicité rapporte moins sur Twitter que sur Facebook.

Twitter, le média social prolonge beaucoup le monde du spectacle et de la TV commerciale.
Les communicants d'une chanteuse peuvent revendiquer 57 357 380 fans abonnés,
un footeux 3 M de fans, les rédactions du Monde 5 200 000 suiveurs, Le Petit Journal 850 000, etc.
Les chiffres d'E. Laurentin (La Fabrique de l'histoire, 11,5 K) sont très loin de ceux de Bern, l'animateur et historien de France 2 (365 K)


C'est aussi un outil excellent au service de la vie intellectuelle (et universitaire).
La force de Twitter, c'est la concision (mais un lien est possible vers un blog ou un site internet)
ET le travail individuel et collectif des internautes qui publient sur ce média. Souligner la place des retweets.
Le visuel occupe une place croissante par rapport au texte limité à 138 caractères.

La prise de notes en live-tweets lors d'une conférence est intéressante.
Avec une limite : une succession de petites phrases en 138 caractères ne rend pas toujours compte de la complexité d'un raisonnement.

Un enjeu évoqué ci-dessous, c'est la confusion fréquente entre messages privés et commentaires publics.
De plus,
Twitter n'échappe pas au buzz, la même image pouvant réapparaître tous les 6 mois (cf. les cartes isochrones),
http://clioweb.canalblog.com/tag/isochrone




= Les historiens et Twitter, quelques exemples :

des internautes se présentant comme historiens
http://twitter.com/search?f=users&q=historien


- Twitter, academia and me, Laura O’Brien U of Sunderland,  19.02.2015
http://frenchhistorysociety.co.uk/blog/?p=348
http://twitter.com/lrbobrien
http://clioweb.canalblog.com/tag/lauraobrien
Twitter est une très efficace source d'informations et de plus en plus une vitrine pour les institutions.
Une dérive à éviter : confondre les frustrations privées et la circulation des informations professionnelles


- Sébastien Poublanc, Utiliser Twitter en historien-ne ? 19.03.2016
http://www.boiteaoutils.info/2016/03/twitter-historiens/
http://twitter.com/HistorieNumeriQ
se construire un réseau de spécialistes dans son domaine de recherche

 

- Joëlle Alazard,  Voyager au M-A, l'expo de Cluny, 11.2014
http://twitter.com/search?q=Voyager%20au%20Moyen-Age%20from%3AAlazardJ&src=typd
http://twitter.com/AlazardJ


- L'utilisation de Twitter et Storify par Mathilde Larrère
(L'histoire des femmes, 1848, La Commune, l'Affiche rouge...)
http://clioweb.canalblog.com/tag/larrere
http://twitter.com/LarrereMathilde
http://storify.com/LarrereMathilde


- Frédéric Clavert, Les commémorations de 14-18 sur Twitter avril-jt 2014 - 21.08.2014
http://histnum.hypotheses.org/2172
http://histnum.hypotheses.org/category/ww1
http://www.univ-paris1.fr/fileadmin/IGPS/Texte_Nicolas_06_Twitter.pdf
très forte prééminence de l'anglais, importance du choix des mots-clés, intérêt du graphe dynamique



- Les Digital Humanities se déploient sur Twitter : l’exemple du colloque #dhiha5 Martin Granjean 12.06.2013
http://www.martingrandjean.ch/colloque-dhiha5-les-digital-humanities-se-deploient-sur-twitter/
(La vidéo du colloque Digital Humanities était diffusée en direct grâce au web,
les tweets pouvaient venir de la salle mais aussi de l'extérieur)
MG y voit un nouveau mode de communication scientifique :
1147 tweets contenant le hashtag #dhiha5 sont envoyés pendant deux journées
Des outils pour constituer des collectifs informels et de construire une expertise collective
http://twitter.com/GrandjeanMartin

 

dhiha5-2013

http://www.martingrandjean.ch/wp-content/uploads/2013/06/GrapheDHIHA5communautes.png

 

= 7 raisons de souhaiter longue vie à Twitter, le media social - dans Telerama-medias
http://tinyurl.com/zxm85bd

= Twitter, dix ans, et trois défis pour survivre une décennie de plus - 20 minutes
http://www.20minutes.fr/high-tech/1810315-20160321-trois-defis-twitter-survivre-10-ans-plus

= Twitter, un service d’utilité publique ?  Johan Hufnagel, Libération 21.03.2016
« A la différence de Facebook, qui se conçoit comme une gigantesque place de marché, Twitter promet à ses utilisateurs d’être des producteurs de contenus, de conversation et d’idées. La simplicité de l’utilisation et le système égalitaire - il explique pour beaucoup la levée de boucliers des utilisateurs quand Twitter a voulu mettre en place un système non chronologique - complexifient la capacité de la plateforme à gagner de l’argent. Pas loin de 2 milliards quand même en 2015.
Et si nous en prenions acte ? Si Twitter devenait un service d’utilité publique, à la manière d’une fondation ? »
http://www.liberation.fr/futurs/2016/03/21/twitter-un-service-d-utilite-publique_1441120

.

Posté par clioweb à 08:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


20 mars 2016

F-Cu : Pierre Bourdieu 1988

 

F-Culture a rediffusé 5 entretiens de 1988 avec Pierre Bourdieu (A Voix Nue ou les chemins)
http://www.franceculture.fr/dossiers/pierre-bourdieu-l-integrale-en-cinq-entretiens-1988

une version mise en ligne par un collègue de SES
http://onedrive.live.com/redir?resid=905187C081EED8F0!5659&authkey=!AAA1__q1bWNxpD8&ithint=folder%2c


Pierre Bourdieu 1/5 : "La vérité sociologique a une telle violence qu'elle fait souffrir" (01.02.1988)
Bourdieu détaille les conditions selon lesquelles la sociologie peut être considérée comme une science véritable.

vers la 14e mn : dans le champ intellectuel, j'ai beaucoup d'ennemis mais peu d'adversaires, peu de gens se levant tôt pour faire un travail qui leur permettrait de réfuter mon analyse.


Pierre Bourdieu 2/5 : "Nous naissons déterminés et nous avons une petite chance de devenir libres"
Pour Bourdieu, les vérités sociales mises au jour par les outils spécifiques des sociologues font advenir plus de transparence et permettent un progrès dans le sens de la démocratie.

Pierre Bourdieu 3/5 : "S’il y a quelque chose d'éternel, ce sont les faux problèmes"
Bourdieu répond aux attaques contre la sociologie. Il démonte les oppositions comme de faux problèmes destinés à discréditer la valeur scientifique de sa discipline.

Pierre Bourdieu 4/5 : "L'habitus, ce n'est pas le destin, le fatum"
Bourdieu a réactivé le concept antique d’ ‘habitus’. Il lui permet de repérer les mécanismes sociaux qui sont ‘incorporés dans le cerveau des individus’.

Pierre Bourdieu 5/5 : "Il faut avoir du culot pour résister à l’excommunication"
Bourdieu explique ce que lui ont apporté ses études sociologiques sur des artistes hors normes comme Flaubert ou Manet, dans le domaine de la modernité et de la légitimité.

 

.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

2 - Mabanckou, Dapper, Mungo Park, Caillié

 

Trois auteurs mentionnés par Alain Mabanckou dans sa leçon inaugurale au Collège de France
extraits publiés dans Le Monde, illustrations via wikimedia commons
http://www.college-de-france.fr/site/alain-mabanckou/inaugural-lecture-2016-03-17-18h00.htm

 

Ancient-Benin-city

Ancient Benin City, Commons


« Pour commettre sa Description de l’Afrique, Olfert Dapper avait recueilli la plupart de ses informations auprès de voyageurs, nombreux à Amsterdam à cette période. Description de l’Afrique pèche par sa vision ethnocentriste, et certaines de ses conclusions nous feraient sourire aujourd’hui, comme lorsqu’il est rapporté que les habitants de l’ancien royaume de Kongo sont des « gens fourbes, traîtres, […] inquiets, querelleux et en même temps lâches et poltrons ». Cependant, à la différence de ses contemporains, Dapper pouvait au moins revendiquer l’avantage d’avoir privilégié un angle interdisciplinaire... Notre époque n’est pas du tout rancunière puisqu’en 1986 un musée portant le nom de l’érudit hollandais et dédié aux arts d’Afrique noire a ouvert ses portes à Paris. Curieuse ironie, donc, puisque l’aveuglement d’un temps est devenu la lumière de notre présent…»

Olfert Dapper, Description of Africa (1668)
http://en.wikipedia.org/wiki/Olfert_Dapper

 

Kamalia-MungoPark-1790s

Kamalia, Commons

« Empruntant une autre démarche, le récit de l’explorateur écossais Mungo Park, Voyage dans l’intérieur de l’Afrique (1799/1800), s’attachait à combattre la vision qu’avaient les Européens de l’Afrique. Comme ses collègues, Mungo Park était aussi séduit par les légendes qui entouraient le fleuve Niger – il fut même l’un des premiers Occidentaux à l’avoir exploré. En 1795, il arriva d’abord en Gambie, puis au Niger, à Ségou. Dix ans plus tard, lors d’un second voyage, il disparut sur le Niger dans des circonstances aussi énigmatiques que les légendes qui entouraient ce fleuve. Il aura œuvré toutefois à peindre une Afrique qui n’était pas celle de la damnation, soutenant au passage que le commerce, l’agriculture, les échanges entre les royaumes qui préexistaient dans le continent avaient été perturbés par la stratégie qui consistait à pousser les populations locales vers les lieux de mise en valeur des entreprises coloniales, rompant de ce fait cet équilibre qui l’avait émerveillé au cours de ses voyages. L’Ecossais enrayait parallèlement le mythe du « bon sauvage » et mettait en exergue les bons et les mauvais côtés du Noir qui, à ses yeux, n’était pas si différent du Blanc ».

MungoPark 1771-1806
http://en.wikipedia.org/wiki/Mungo_Park_%28explorer%29


 

caille-temboctou

René Caillié, Voyage à Temboctou... Internet Archive

« René Caillié, considéré en France comme l’homologue de Mungo Park, publia son Voyage à Tombouctou en 1830, huit ans avant sa mort. L’explorateur français avait, lui, effectué plusieurs voyages en Afrique, au Sénégal et en Egypte, apprenant scrupuleusement les langues locales. Il se rendit dans le Fouta-Djalon, jusque sur le haut Niger avant de progresser vers Djenné et Tombouctou. Le nom de Tombouctou dans le titre de son livre laisserait penser, à tort, qu’il avait consacré une étude approfondie de la légendaire et mystérieuse cité. Mais il avait fait l’essentiel, et il pouvait valablement toucher la prime alléchante qui avait été promise en ce temps par la Société de géographie de Paris au premier Européen qui se rendrait dans ces lieux, et les spécialistes de la littérature coloniale associent souvent le coup d’envoi de la littérature française d’exploration africaine à son ouvrage ».

RenéCaillé 1799-1838 #Temboctou
http://fr.wikipedia.org/wiki/Ren%C3%A9_Cailli%C3%A9
http://archive.org/details/journaldunvoyage01cail
http://archive.org/details/journaldunvoyage02cail

 

.

Posté par clioweb à 08:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

19 mars 2016

1 - Mabanckou au Collège de France

 

- Alain Mabanckou, chaire de Création artistique, Collège de France
Leçon inaugurale le 17 mars 2016
fichiers audio et vidéo
http://www.college-de-france.fr/site/alain-mabanckou/inaugural-lecture-2016-03-17-18h00.htm
http://www.college-de-france.fr/media/presse/UPL181793705361781418_DP_A_Mabanckou.pdf


extraits dans Le Monde
« Comment justement entrer dans la mondialisation sans perdre son âme pour un plat de lentilles ? Telle est la grande interrogation de cette littérature africaine en français dans le temps présent...

J'appartiens à cette génération-là. Celle qui s'interroge, celle qui, héritière bien malgré elle de la fracture coloniale, porte les stigmates d'une opposition frontale de cultures dont les bris de glace émaillent les espaces entre les mots, parce que ce passé continue de bouillonner, ravivé inopportunément par quelques politiques qui affirment, un jour, que " l'homme africain n'est pas assez entré dans l'histoire " et, un autre jour, que la France est " un pays judéo-chrétien et de race blanche ", tout en évitant habilement de rappeler que la grandeur du pays en question est aussi l'œuvre de ces taches noires, et que nous autres Africains n'avions pas rêvé d'être colonisés, que nous n'avions jamais rêvé d'être des étrangers dans un pays et dans une culture que nous connaissons sur le bout des doigts. Ce sont les autres qui sont venus à nous, et nous les avons accueillis à Brazzaville, au moment où cette nation était occupée par les nazis ».
Lettres noires : des ténèbres à la lumière, la leçon inaugurale d'Alain Mabanckou au Collège de France, est à paraître chez Fayard en avril 2016

 « Je n’aurais pas accepté cette charge si elle était fondée sur mes origines africaines », Alain Mabanckou  Le Monde, 17.03.2016
http://www.lemonde.fr/afrique/article/2016/03/17/je-n-aurais-pas-accepte-cette-charge-si-elle-etait-fondee-sur-mes-origines-africaines_4885195_3212.html

à suivre : Olfert Dapper, Mungo Park et René Caillié

 

Littérature africaine et bonnes manières - La suite dans les idées, 19.03.2016
Au salon du livre, Alain Mabanckou sur l'histoire politique et sociale de la littérature africaine et de sa réception en France.
http://www.franceculture.fr/emissions/la-suite-dans-les-idees


mabanckou

Alain Mabanckou

.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

18 mars 2016

Les revues de shs en danger ?

 


- Les revues de sciences sociales en danger (?)
Une tribune dans Libération 17.03.2016
Avec la «loi pour une République numérique», les travaux des chercheurs seront en libre accès au bout d’un an. Un changement qui risque d’anéantir l’édition scientifique
http://www.liberation.fr/debats/2016/03/17/les-revues-de-sciences-sociales-en-danger_1440203

commentaire d'un internaute (cpb68) :
" Hasard curieux, comme dans d'autres tribunes publiés dans Le Monde ou Rue 89, toutes les revues signataires sont publiées sur la plateforme Cairn*, qui fait un lobbying actif contre la loi numérique...
Par ailleurs la loi accorde aux chercheurs une liberté et ne les oblige pas à déposer, contrairement à ce que certains voudraient faire croire "
* à la découpe, Cairn peut empocher 60 euros pour une revue vendue 20 euros en kiosque


- Pour une science ouverte à tous, tribune dans Le Monde 07.03.2016
http://www.lemonde.fr/sciences/article/2016/03/07/pour-une-science-ouverte-a-tous_4878011_1650684.html
extrait :
« En tant que chercheurs, nous considérons que les résultats de la recherche scientifique constituent un bien commun qui appartient à tous et qui doit circuler le plus largement possible. A ce titre, nous nous réjouissons du vote de la loi numérique à l’Assemblée nationale le 26 janvier et souhaitons que le Sénat le confirme en approuvant ce texte dans les mêmes termes »


- La RHMC a publié un dossier sur les revues à l'âge numérique
Le seul article en accès libre est celui le plus opposé au principe de l'édition ouverte
http://www.rhmc.fr/numero_revue/2015-5-revue-d-histoire-moderne-et-contemporaine-2015-4bis/
[dans ce nouveau site web, aucune indication sur l'adresse, le type d'accès ou le tarif pratiqué]


- Sur la liste des historiens de l'économie,
Claire Lemercier mentionne trois autres articles disponibles en accès libre et ouvert

Claire Lemercier, Pourquoi écrivons-nous ?
http://spire.sciencespo.fr/hdl:/2441/4769474akg9snr7di735e6btit/resources/lemercier-rhmc-oa-acc.pdf

Odile Contat et Didier Torny
Les revues en sciences humaines et sociales à l'heure des communs
http://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01278853/document

L’open access: la schizophrénie française
Eric Monnet · 08.03.2013
http://traces.hypotheses.org/805



Le sujet a été beaucoup débattu ces dernières années.
voir qq adresses dans L'édition scientifique et la loi numérique - 29.01.2016
http://clioweb.canalblog.com/tag/libreacces

 

.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


17 mars 2016

FC - Dompter la peur - Expliquer ?

 

Dompter la peur - La Fabrique de l'histoire 16.03.2016
L'année vue par l’histoire - édition 2016 3/5
http://www.franceculture.fr/emissions/la-fabrique-de-l-histoire
http://www.franceculture.fr/emissions/la-fabrique-de-l-histoire/forum-l-annee-vue-par-l-histoire-edition-2016-35-dompter-la-peur


Après les sociologues en janvier, les historiens répondent aux propos du premier ministre (Expliquer, c'est déjà excuser).
Vers la 18e mn, l'historien Patrick Boucheron voit dans la sortie de Valls
une offense à notre métier,
et une profonde méconnaissance de l'histoire de la sociologie
(la religion étudiée en partie comme un fait social)


PB dénonce le poids des méthodes des USA :
l'établissement de profils devrait servir à prévenir les attentats,
au risque, dans la guerre des drones, de frapper non pas les terroristes,
mais ceux qui devraient l'être d'après l'exploitation mathématisée des bases de données;

Il évoque aussi un danger : les démocraties ont toujours vaincu la tentation terroriste.
Mais les structures d'exception destinées à combattre la violence extrême survivent,
et un usage malveillant en est toujours possible


Jenny Raflik rappelle les nombreuses études commandées par les Etats
aux spécialistes des sciences sociales dans les années 1970
ou après 2001 (avec des universitaires au service de la CIA)


.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Germain Tillon : Comprendre pour Lutter

 



« En t’écoutant, nous n’étions plus des Stücks, mais des personnes ; nous pouvions lutter, puisque nous pouvions comprendre. » (Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Lettre à Germaine Tillion, préface à Germaine Tillion, Nous pouvions lutter, puisque nous pouvions comprendre (Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Lettre à Germaine Tillion, préface à Germaine Tillion, La Traversée du mal, 2000.) Ces quelques mots que Geneviève de Gaulle adresse à Germaine Tillion en disent long sur son aura intellectuel, sur son rôle de fédérateur et de passeur.

Ethnologue déjà bien rompue à l’enquête de terrain depuis son séjour dans les Aurès (1934-1940), un peu plus âgée que la plupart de ses camarades de déportation, elle s’attache à décrypter les ressorts et les logiques internes de Ravensbrück. Par divers moyens de fortune – dont la parodie d’opérette Le Verfügbar aux Enfers représente l’une des tentatives les plus emblématiques – elle partage les résultats de son analyse avec ses co-détenues pour les aider à comprendre le fonctionnement du camp, à le surmonter pour mieux lui résister.

L’écriture de l’histoire du camp constitue, parmi d’autres actions plus abouties comme les sabotages, une forme essentielle de résistance au système infernal de négation et de destruction de l’être humain ».


Germaine Tillion : expérience et connaissance. Retour (s) sur une exposition
Cécile Vast
avec la collaboration de Vincent Briand, 13.03.2016
http://ecoleclio.hypotheses.org/520#more-520


.

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Caen 29.03 - Les réfugiés palestiniens

 


coll14-palestine

 


Mardi 29 mars 2016
Université de Caen, campus 1, 20 h 30

amphi D4, Annexe droit face amphi Tocqueville


Les réfugiés palestiniens au coeur de l’histoire du Proche-Orient

Sandrine Mansour *
chercheur au CRHIA (histoire internationale et atlantique)
Université de Nantes
 
Les Palestiniens réfugiés : qui sont-ils ? d’où viennent-ils ?
Pourquoi sont-ils au coeur de l’histoire israélo-palestinienne et de l’histoire du Proche-Orient ?


Sandrine Mansour a publié L’histoire occultée des Palestiniens (1947-1953) Privat ed.


merien

http://www.rfi.fr/emission/20151018-sandrine-mansour-merien

 

 co14-palestine


.

 

Posté par clioweb à 07:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

16 mars 2016

Libération et les complotistes

 

Le grand complot : qui est-il, quel est son réseau ?
http://www.liberation.fr/france/2016/03/11/le-grand-complot-qui-est-il-quel-est-son-reseau_1439150
« Alimenté par la défiance envers les institutions, répandu via Internet, le conspirationnisme se renforce, en particulier chez les moins diplômés ».


Aussi, dans les 5 pages consacrées aux délires complotistes par Libération du 12-13.03.2016

Rudy Reichstadt : « Une vision du monde de plus en plus paranoïaque »
Ronan Cherel : « Sortir gagnant d'une joute avec un élève, c'est en réalité perdre »

Stéphane François : « Ce complotisme se pare du voile de l’hypercriticisme »
« Le politologue travaille spécifiquement sur la question des sous-cultures, en lien avec les nouvelles radicalités ».  Il est notamment l’auteur du livre «Des mondes à la dérive : réflexions sur les liens entre l’ésotérisme et l’extrême droite» (La Hutte, 2012 ).
http://www.liberation.fr/france/2016/03/11/stephane-francois-ce-complotisme-se-pare-du-voile-de-l-hypercriticisme_1439022

Pour les jeunes, le diable se cache dans les médias
« Sectes, attentats, Illuminati… les théories du complot attirent les ados, qui font plus facilement confiance au Web qu’aux journalistes ».
http://www.liberation.fr/france/2016/03/11/pour-les-jeunes-le-diable-se-cache-dans-les-medias_1439153

Le sida comme arme anticastriste, vraiment ?
« Le journaliste Thomas Huchon a diffusé sur Internet une fausse vidéo sur la création du virus afin d’étudier les ressorts du conspirationnisme ».
http://www.liberation.fr/france/2016/03/11/le-sida-comme-arme-anticastriste-vraiment_1439126


La réalité des délires croissants ne peut manquer d'inquiéter.
Pour l'affronter, ne faudrait-il pas prendre à bras le corps le contexte actuel et les enjeux de fond ?

Le dossier aurait pu s'intéresser à la fois à ces délires et aux discours de ceux qui les combattent ? 
(Qui parle ? Pourquoi autant de délires venant de l'extrême droite lors des affrontements à propos du « mariage pour tous » ?)

Il ne s'interroge guère sur le travail des journalistes (qui sont toujours supposés vérifier toutes leurs sources) - voir le site Acrimed.
Pourquoi sous-titrer le compte rendu d'un Manuel d'autodéfense intellectuelle (Sophie Mazet) : « Certains intellectuels européens semblent moins armés que les Anglo-Saxons face à un discours scientifique de plus en plus dominant ». Le discours scientifique serait-il plus un danger pour l'humanité que les visions cléricales du monde ?

Le dossier fait le silence sur les dégâts des communicants et de certains discours de l'Etat ou des patrons
Lire Eléments de langage et plans de sauvegarde (de la langue de bois) - L'imprévu 21.08.2015
http://limprevu.fr/fil-rouge/le-village-est-sous-le-choc/plans-de-sauvegarde-de-la-langue-de-bois/

Il aurait pu être davantage explicite surle choc des idéologies et
sur le poids croissant de l'extrême-droite à la tête de nombreux pays
cf. la censure en Israël, en Pologne ou en Hongrie
http://clioweb.canalblog.com/archives/2016/03/16/33520620.html

Ne s'agirait-il pas d'une pub pour une campagne gouvernementale et pour les ouvrages de Bronner ?
http://www.gouvernement.fr/on-te-manipule

.

Posté par clioweb à 08:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Les nationalistes et la censure

 

entendu lundi soir dans la revue de presse de l'émission La Dispute (FC),
http://www.franceculture.fr/emissions/revue-de-presse-culturelle-d-antoine-guillot/grotesque-et-terrible
la référence à ceux articles du Monde (Culture ou les arts :-) )


- Israël - Le gouvernement israélien veut couper les fonds aux institutions culturelles « déloyales »
 (« déloyales ») ??
« La ministre israélienne de la culture et des sports (sic) veut couper les fonds attribués à des institutions qui se rendraient coupables des faits suivants : incitation au racisme et à la violence, soutien au terrorisme, négation de la légitimité d’Israël comme Etat juif et démocratique, avilissement des symboles de l’Etat ». Miri Regev est l'ex-porte parole de l'armée
http://www.lemonde.fr/culture/article/2016/03/05/le-gouvernement-israelien-veut-couper-les-fonds-aux-institutions-culturelles-deloyales_4877169_3246.html


- Pologne « Piotr Glinski, le ministre de la culture du gouvernement de la droite nationaliste, est intervenu auprès du préfet afin de tenter de la faire interdire la pièce La Jeune Fille et la Mort »
En 2016, Wroclaw est une des capitales européennes de la culture
http://www.lemonde.fr/arts/article/2016/02/24/en-pologne-la-censure-dans-ses-uvres_4871029_1655012.html

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,