24 avril 2017

France, votes 1849 1936 1965

 

 France, des votes à droite, des votes à gauche
Ce qu'en montrent les cartes de
l'Atlas historique de la France contemporaine 1800-1965, Colin 1966

 

ac-presid-1965

Présidentielle 1965 : de Gaulle / Mitterrand 
(6 - 37,5-45% 7- 45% et plus)

 

ac-rpf-1951

Le gaullisme électoral : RPF 1951 - UNR-UDT 1962

 

ac-mrp-1946

Votre MRP - 1946 - 1951



ac-legis-1936

La droite et gauche aux élections de 1936

 

pr2017-jlm-lm

2017 - vote Mélenchon au 1er tour - source Le Monde

 

1849-dem-soc


ac-legis-1849

Démocrates socialistes (le parti du désordre ? :-) / Le parti de l'ordre et des notables, mai 1849

 

pr2017-fillon-lm

2017 - vote Fillon au 1er tour - source Le Monde

 

France-prat-catho-1947

Boulard, carte de la pratique religieuse catholique en 1947

 


..

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,


Bandung 1955

 

bandoeng-5a

Nehru, Nkrumah, Nasser, Sukarno, Tito
Archives et photos des 24 autres délégations (avec Indira Gandhi, Chou en Lai + Japon + Arabie...)
http://www.bandungspirit.org/spip.php?rubrique12

 


18-24 Avril 1955, conférence de Bandung
Bandung, 150 km SE de Jakarta

The conference's stated aims were to promote Afro-Asian economic and cultural cooperation and to oppose colonialism or neocolonialism by any nation
In 1955, the first Asian-African Conference (Indonesian: Konferensi Tingkat Tinggi Asia-Afrika) was held in Bandung. Twenty-nine countries attended the conference. The Asian-African leaders who attended the summit included Nehru (India), Nasser (Egypt), Tito (Yugoslavia), Nkrumah (Ghana), U Nu (Myanmar), and others. This conference is one of the preparation for the establishment of the Non-Aligned Movement block in Beograd (former Yugoslavia) in 1961.
http://en.wikipedia.org/wiki/Bandung_Conference

29 pays
Vingt-neuf pays se rendront à la conférence : quinze pays d'Asie (Afghanistan, Birmanie, Royaume du Cambodge, Ceylan, République populaire de Chine, Inde, Indonésie, Japon, Royaume du Laos, Népal, Pakistan, Philippines, Thaïlande, République démocratique du Viêt Nam, État du Viêt Nam), neuf du Moyen-Orient (Arabie saoudite, Égypte, Iran, Royaume d'Irak, Jordanie, Liban, Syrie, Turquie et Yémen) et six pays africains (Côte-de-l'Or (l'actuel Ghana), Éthiopie, Libéria, Soudan, Somalie et Libye) ce qui reflète le fait que la plus grande partie de ce continent est encore colonisée. Le Japon est le seul pays industrialisé à assister à la conférence. Pour l'Afrique une délégation du FLN algérien est aussi présente ainsi que le Destour tunisien
http://fr.wikipedia.org/wiki/Conf%C3%A9rence_de_Bandung


Communiqué final
http://bit.ly/2okinod
http://fr.wikisource.org/wiki/Communiqu%C3%A9_final_de_la_conf%C3%A9rence_Afro-Asiatique_de_Bandoeng


La conférence de Bandung marque l'entrée du Tiers monde sur la scène internationale.
Elle condamne le colonialisme, elle affirme son attachement aux principes des Nations-Unies
(droits de l'homme, souveraineté de chaque Etat, solution des conflits par la négociation)
Elle marque sa volonté de développer une coopération économique et culturelle entre les pays d'Asie et d'Afrique.
Elle traduit un refus de la division du monde en deux blocs antagonistes

1 ... Certaines Puissances coloniales ont dénié aux peuples coloniaux les droits fondamentaux dans le domaine de l'éducation et de la culture, ce qui entrave le développement de leur personnalité ainsi que les échanges culturels avec d'autres peuples asiatiques et africains.
C'est le cas en Tunisie, Algérie et Maroc, où le droit fdtal des peuples d'étudier leur langue et leur propre culture n'est pas respecté.

LS Senghor y voir la mort du complexe d'infériorité et la prise de conscience de la dignité des peuples de couleur,


2015, 60eme anniversaire de la conférence de Bandung
http://www.bandungspirit.org/spip.php?article74
http://www.bandungspirit.org

 

.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

23 avril 2017

Un président, pour quoi faire ?

 

1848-huma

1848, cartes à jouer républicaines - Carnavalet (détail)
http://www.monde-diplomatique.fr/2017/04/APRILE/57396



- Un président, pour quoi faire ?
Michel Winock, L’histoire 372, février 2012 - accès libre et gratuit
http://www.lhistoire.fr/un-pr%C3%A9sident-pour-quoi-faire


- Aux origines du présidentialisme
Sylvie Aprile, Le Monde diplomatique 04.2017 (accès réservé aux abonnés)

Fondé sur l’élection directe du chef de l’État, le régime présidentiel français découle d’une révision constitutionnelle adoptée par référendum le 28 octobre 1962. De tradition bonapartiste, le général de Gaulle choisit de revenir à un mode de désignation qui, dès sa naissance en 1848, avait posé le problème du respect de la souveraineté populaire par le pouvoir exécutif.
http://www.monde-diplomatique.fr/2017/04/APRILE/57396


- Voir aussi la crise de 1877,
les débats insitutionnels de 1946
et la crise de 1962 à propos de l'élection du président au suffrage universel
avec l'affrontement entre de Gaulle et les tenants d'une république parlementaire
http://fr.wikipedia.org/wiki/Référendum_français-1962



.

Posté par clioweb à 10:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Nous vengerons nos pères...

 

- « Nous vengerons nos pères...»
documentaire Florence Johsua et Bernard Boespflug
http://television.telerama.fr/tele/programmes-tv/nous-vengerons-nos-peres,115617595.php
rediffusion PublicSénat ? LCP ? mercredi 26 avril - 17h00


- « Nous vengerons nos pères... »
De l’usage de la colère dans les organisations politiques d’extrême gauche dans les années 1968
Florence Johsua, Politix 4-2013
http://www.cairn.info/revue-politix-2013-4-page-203.htm
http://www.cairn.info/revue-politix-2013-4.htm


vengerons

 

A venir dans les jours prochains sur le web,
Mémoire des Déportations
http://uda-france.fr/
http://www.cercleshoah.org/

 

.

Posté par clioweb à 09:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

21 avril 2017

HMFR : Boucheron - Gueniffey



pb-pg
Patrick Boucheron - Patrice Gueniffey, Le Point



A propos de l'Histoire mondiale de la France,
2 conceptions du métier d'historien,
2 visions irréconciliables
confrontation Boucheron - Gueniffey dans Le Point 20.04.2017 (source ChN)

http://www.pressreader.com/france/le-point/20170420/283192968243238

copies d'écran :
http://clioweb.free.fr/presse/1temp/lp/pbg1.jpg
http://clioweb.free.fr/presse/1temp/lp/pbg2.jpg
http://clioweb.free.fr/presse/1temp/lp/pbg3.jpg
http://clioweb.free.fr/presse/1temp/lp/pbg4.jpg


PG veut voir dans l'HMF « une histoire émiettée, faite de fragments que rien ne relie »
Selon lui, « elle est à l'image de la France souhaitée par PB et ses pareils : en morceaux... »
« Elle nourrit le ressentiment et la désaffiliation ».
Il dénonce une conception culpabilisante et honteuse de l'histoire de France,
« bref, le discours pétainiste appelant les Français de 1940 à se repentir ».
Pour PG, « le récit traditionnel avait le mérite de définir une identité collective ordonnée autour de l'idée de liberté. et de produire de l'unité à partir d'une réalité plurielle »


PB exprime sa lassitude devant les outrances et la polémique non fondée.

Il plaide en faveur d'une histoire
. ouverte sur le monde
. diverse comme la France d'aujourd'hui,
. peuplée (pas seulement par des grands hommes)
. entraînante

Selon lui, l'HMF tente de « réconcilier pensée critique et énergie narrative ».
« Ce ne sont pas des histoires autres. c'est une seule et même histoire,
la nôtre, plus large, plus vivante, plus intéressante que les vieilles rengaines ».


- article Wikipedia
http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_mondiale_de_la_France

 

.




.

Posté par clioweb à 20:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


22 avril : Marche pour les sciences

 

Samedi 22 avril 2017 : La marche pour les sciences
http://www.marchepourlessciences.fr/


« La  Marche  pour  les  Sciences  n’est  pas  une  manifestation  de  scientifiques  pour  défendre  les scientifiques.
 C’est  une  manifestation  initiée  par  des  scientifiques,  pour  et  avec  l’ensemble  des citoyens,
pour soutenir la recherche, pour que les connaissances soient mieux diffusées
et pour que les  résultats  scientifiques  pèsent  davantage  dans  les  décisions  politiques 
concernant  la  santé, l’environnement, l'énergie, mais aussi les innovations technologiques »
http://www.marchepourlessciences.fr/wp-content/uploads/2017/04/texte-public.pdf

 

Pourquoi marcher ?
http://framespa.univ-tlse2.fr/actualites/la-recherche/marche-pour-les-sciences-toulouse-506493.kjsp

extraits

Quelle est l'ambition de la Marche ?
Refonder les relations entre scientifiques, citoyens et politiques, actuellement marquées par de profondes incompréhensions mutuelles

Le mouvement s'arrêtera-t-il le 22 avril au soir ? Non !

Est-ce que cela va améliorer la situation dans les laboratoires ?
La Marche propose de rompre avec l'image trop répandue que les sciences valent surtout par leurs applications immédiates et par l'innovation.
Est-ce que cela va améliorer la situation des jeunes scientifiques ?

C'est tout ? Non, les propositions de la Marche couvriront aussi la médiation scientifique et les sciences participatives, l'enseignement des sciences du primaire au lycée, et les moyens d'améliorer la culture scientifique des élus en particulier au Parlement.

N'est ce pas trop ambitieux ? Non !

Pourquoi la Marche pour les Sciences sera-t-elle entendue ? Parce que vous serez nombreux, scientifiques et citoyen-ne-s, à descendre dans les rues pour le grand rendez vous du 22 avril. Parce que le niveau de soutien institutionnel et associatif à la Marche pour les Sciences est historique par le nombre, le prestige et la diversité des soutiens. Parce que les propositions seront soumises à une consultation populaire à l'automne.

Mais pour que tout cela soit possible, ne ratons pas la première étape:
SAMEDI 22 AVRIL, JOUR DE LA TERRE, DANS TOUTE LA FRANCE, MARCHONS.
http://framespa.univ-tlse2.fr/actualites/la-recherche/marche-pour-les-sciences-toulouse-506493.kjsp




                            marche-sciences




.

Posté par clioweb à 08:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

20 avril 2017

F Lordon : Les fenêtres de l’histoire

 

phynance



Les fenêtres de l’histoire
Frédéric Lordon, blog La pompe à phynance 19 avril 2017
http://blog.mondediplo.net/-La-pompe-a-phynance-


extraits :
« En 1981, l’élection de Mitterrand venait fermer le cycle keynésien-fordien de l’État social :
commencement de la grande régression néolibérale. Quelles mobilisations pouvait-il y avoir
dans un tel contexte de recul et d’adversité idéologiques ?
36 ans plus tard, c’est le néolibéralisme lui-même qui arrive en bout de course,
et fait lever une contestation internationale ».


« L’histoire se montre parcimonieuse quand il s’agit d’ouvrir quelques fenêtres aux dominés.
Mais il lui arrive de le faire, même si c’est sur le seul mode de l’entrebâillement.
Sans doute les luttes sociales n’ont-elles pas à attendre que les fenêtres s’ouvrent toutes seules,
et il leur arrive de les forcer elles-mêmes — 1968, 1995…
Mais elles ne se portent pas plus mal quand quelqu’un vient leur tirer le loquet.
La moindre des choses c’est de ne pas dormir à ce moment-là
et, bien réveillé, de donner de l’épaule comme il faut, pour qu’enfin on respire ».


.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

19 avril 2017

Russie : centenaire de 1917

 

L’embarrassante mémoire de la Révolution russe
Korine Amacher, La vie des idées 14.04.2017
http://www.laviedesidees.fr/La-memoire-encombrante-de-la-Revolution-russe.html

Octobre 17 fut la référence politique et culturelle centrale de l’époque soviétique. Cent ans après, la société russe reste toujours profondément divisée face à son passé. Le centenaire de la révolution sera-t-il ce grand moment de réconciliation nationale souhaité par le pouvoir russe ?

La lente désacralisation d’Octobre 17
La Révolution en procès
Le retour des figures autoritaires
La « Grande Révolution russe » (manuels de 2007)
L’omniprésence de la Révolution


« Si l’usage politique que le pouvoir russe entend faire du centenaire de la Révolution – commémorer pour réconcilier, et susciter l’adhésion au pouvoir – s’attire déjà des critiques (ici et là) en Russie, il n’en reste pas moins qu’aujourd’hui, la société russe est toujours divisée au sujet de son passé, qu’il s’agisse de Lénine et de la Révolution, de Staline, ou encore de Gorbatchev.
En ce sens, le centenaire de la Révolution sera un moment délicat, ce dont les autorités de Moscou, qui appellent à en faire un moment de réconciliation nationale, ont bien conscience...
A analyser la longue liste des événements – expositions, publications, conférences, tables rondes, projets de recherche, événements mémoriels, films, documentaires – qui ont été approuvés par le comité d’organisation du centenaire de la Révolution, on se dit qu’à défaut de réconcilier une société russe aujourd’hui profondément divisée, l’année 2017 enrichira notre vision de la Révolution de 1917 ».

 

Lissitzky1919

Proletkult. El Lissitzky, Beat the Whites With the Red Wedge, 1919
http://en.wikipedia.org/wiki/El_Lissitzky
http://en.wikipedia.org/wiki/Russian_avant-garde



..

Posté par clioweb à 08:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

18 avril 2017

Reka : Cartographier les émotions

 

« Cartographier les émotions »,
entretien de Bénédicte Tratnjek avec Philippe Rekacewiz
Carnets de géographes 09.2016

http://cdg.revues.org/687


« Je trouve problématique que les gens ne fassent pas [ne fassent plus ?] partie de la carte »

PR affirme plusieurs ambitions :
- réintroduire l’émotion, trop souvent absente de cartes
  de plus en plus techniques et de plus en plus déshumanisées.
- réhabiliter l’imprécision géographique, exploiter l’esquisse temporaire
  pour représenter un monde marqué par l’espace virtuel et l’hypermobilité
- rendre visible ce qui ne l'est pas dans la carto traditionnelle
  (cf. la part de la spéculation dans les flux pétroliers)


Ce très riche entretien décrit la démarche de Philippe Rekacewiz,
le cartographe comme « citoyen impliqué », « en colère» contre les injustices du monde actuel,
la recherche de solutions graphiques pertinentes inspirées par le travail des artistes,
la distance prise par la carto radicale / critique / expérimentale
à l'égard d'une carto traditionnelle qui prétend à la neutralité derrière une technique omniprésente
et qui subit parfois les excès de dogmatisme de la sémiologie (Bertin).
Lire ce qu’il dit de Reclus et des cartes de son temps...
Dans un paragraphe, PR évoque l'histoire d'une famille qui a parcouru toute l'Europe.


Carto expérimentale et carto traditionnelle
« La carte n’est pas qu’un objet scientifique créé à partir de chiffres ou d’informations qualitatives et de méthodes pour traiter ces données (méthodes, d’ailleurs, qui ont permis de trouver des voies pour rendre visible l’invisible, et il ne s’agit pas de tout de les disqualifier !). Mais, ces méthodologies, qui ont été utiles, nous ont aussi éloignées de la carte, nous ont déconnectés d’une certaine réalité sur le terrain, de la perception que l’on pouvait avoir ».

« Commencer directement par la recherche des données peut facilement inhiber la réflexion sur le sens de la carte
(puisqu’on est accaparé plus par le travail sur la pertinence des chiffres et des infos que sur le message qu’on voudrait diffuser) ».

« Il faut sans doute prendre les choses à l’envers et peut-être tout de suite commencer par jeter sur le papier ses idées,
pour être plus proche de l’intention cartographique, puis confirmer / infirmer par les données,
et enfin travailler sur les formes, le design, l’esthétique...»


Le travail de PR est très présent sur le web grâce à de nombreux supports :
articles en version numérique (Avant 2014, le blog Visions cartographiques
et le site du Monde diplomatique  (en accès payant depuis) ,
le site VisionsCarto (165 articles, 180 sujets traités par des cartes) ,
expositions (Lyon, Le Mans, Vienne, Paris, Metz...)
vidéos de conférences avec ou sans cartes (Rouen, Dijon, Grenoble, Lille, St Dié...)
émissions de radio (sans support graphique),
tweets et storify
Seenthis, etc...
un choix d'adresses web : http://clioweb.canalblog.com/archives/2017/04/15/35175318.html



Parmi les sujets abordés visuellement, qq exemples :

Cartographier la frontière : conférence 2013
http://geofac.over-blog.com/article-cartographier-la-frontiere-conference-de-116064125.html

L'Europe et ses frontières paradoxales 2006
http://blog.mondediplo.net/-Visions-cartographiques-?debut_posts=120#pagination_posts

Histoire du monde crayonnée en 5 tableaux
http://storify.com/fuzzyraptor/la-cartographie-entre-art-politique-et-manipulatio

Le monde vu de...
http://blog.mondediplo.net/2013-12-22-Cartes-en-colere
http://cdg.revues.org/687

Mourir aux portes de l'Europe,
2014 - http://visionscarto.net/mourir-aux-portes-de-l-europe
2016 - http://visionscarto.net/mourir-aux-portes-de-l-europe-2016

Cartes en colère
http://blog.mondediplo.net/2013-12-22-Cartes-en-colere

Au voisinage touristique de l’Europe, la guerre, les réfugiés et les migrants
Esquisse cartographique, mars 2009.
http://visionscarto.net/la-mediterranee-plus-loin
Flux touristiques et flux migratoires en Méditerranée : croisements improbables
http://cdg.revues.org/687

2007 `Waypoints like Sharon's Stone´ Vienna exhibition
http://visionscarto.net/rendez-vous-a-sharon-stone

La « grande roue africaine » : les échanges euro-africains 2007
http://visionscarto.net/rendez-vous-a-sharon-stone
http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:%C2%AB_La_grande_roue_%C2%BB_-_l%27Afrique_et_le_monde.jpg

La richesse des Walton, Géo du plein, géo du vide Atlas LMD 2012
http://blog.mondediplo.net/2013-12-22-Cartes-en-colere
http://cdg.revues.org/687

Oslo, la privatisation commerciale de l'espace public dans les aéroports 2005-2013
http://www.monde-diplomatique.fr/2013/02/REKACEWICZ/48733


Cartographie et art :

« La cartographie est une discipline qui emprunte à l’art, et il faut simplement que les emprunts soient pertinents.

La cartographie entretient notamment une relation très intime avec le travail d’esquisse.
Non sans raisons : le monde est en mouvement et l’esquisse permet une approche modeste.
C’est une réhabilitation de l’imprécision, qui fâche les cartographes orthodoxes.
En réalité, on a beaucoup de mal à inventer de nouveaux modèles cartographiques.
Parce que nous sommes habitués à ces flux, ces flèches, ces ronds, qui structurent notre pensée.
Et les très rares artistes ou activistes qui ne font pas du tout référence
à cette sémiologie graphique nous décontenancent totalement.

Face à certaines œuvres cartographiques, il arrive que j’éprouve des émotions,
sans pour autant en comprendre le sens.
Aussi, j’ai préféré mixer les éléments de la cartographie orthodoxe
à ma propre cartographie radicale, quitte à faire évoluer le tout ».

Volcler J., Zortea J. (2014), Dessiner une carte avec trois orangers, Article 11, n°18
http://www.article11.info/?Dessiner-une-carte-avec-trois


Autres références au travail de Philippe Rekacewicz sur ce blog :
http://clioweb.canalblog.com/tag/reka

Carto radicale, critique, expérimentale...
http://clioweb.canalblog.com/tag/radicale


.

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

17 avril 2017

1917 - La Chanson de Craonne

 

La Chanson de Craonne
un dossier sur l'histgeobox

Un billet qui doit beaucoup aux travaux de Guy Marival et André Loez
précise Julien Blottiere
http://lhistgeobox.blogspot.fr/2017/04/la-chanson-de-craonne.html

extraits de l'article :

La chanson de Craonne.
Ci-dessous le texte stabilisé qui s'impose au lendemain de la guerre par l'intermédiaire de Vaillant-Couturier. Aujourd'hui la version la plus connue.

Quand au bout d’huit jours, le repos terminé,
On va reprendre les tranchées,
Notre place est si utile
Que sans nous on prend la pile.
Mais c’est bien fini, on en a assez,
Personn’ ne veut plus marcher,
Et le cœur bien gros, comm’ dans un sanglot
On dit adieu aux civelots.
Même sans tambour, même sans trompette,
On s’en va là haut en baissant la tête…

Refrain :
Adieu la vie, adieu l’amour,
Adieu toutes les femmes.
C’est bien fini, c’est pour toujours,
De cette guerre infâme.
C’est à Craonne, sur le plateau,
Qu’on doit laisser sa peau
Car nous sommes tous condamnés,
C'est nous les sacrifiés !

Huit jours de tranchées, huit jours de souffrance,
Pourtant on a l’espérance
Que ce soir viendra la r'lève
Que nous attendons sans trêve.
Soudain, dans la nuit et dans le silence,
On voit quelqu’un qui s’avance,
C’est un officier de chasseurs à pied,
Qui vient pour nous remplacer.
Doucement dans l’ombre, sous la pluie qui tombe,
Les petits chasseurs vont chercher leurs tombes… (au refrain)

C’est malheureux d’voir sur les grands boul’vards
Tous ces gros qui font leur foire ;
Si pour eux la vie est rose,
Pour nous c’est pas la mêm’ chose.
Au lieu de s’cacher, tous ces embusqués,
F’raient mieux d’monter aux tranchées
Pour défendr’ leurs biens, car nous n’avons rien,
Nous autr’s, les pauvr’s purotins.
Tous les camarades sont enterrés là,
Pour défendr’ les biens de ces messieurs-là. (au refrain)

Ceux qu’ont l’pognon, ceux-là r’viendront,
Car c’est pour eux qu’on crève.
Mais c’est fini, car les troufions
Vont tous se mettre en grève.
Ce s’ra votre tour, messieurs les gros,
De monter sur l’plateau,
Car si vous voulez faire la guerre,
Payez-la de votre peau


.

 

Posté par clioweb à 08:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,