12 juillet 2013

Tour 2013 : La grogne des Montois

 
t-affiche


- La grogne des Montois n’a pas freiné le Tour

Jean-Louis Le Touzet, Libération sports, 10 juillet 2013
http://www.liberation.fr/sports/2013/07/10/la-grogne-des-montois-n-a-pas-freine-le-tour_917427

extraits :
« Le Montois est de mauvaise humeur. Non content de faire saboter une partie du rocher, qu’ont affleuré les coureurs hier, par un architecte qui veut trancher à l’égoïne une partie de la roche pour faciliter le flux des touristes, le Montois ne décolère pas contre la privatisation des parkings et l’implantation d’un péage hors de prix ».

« Une autre Montoise enrage … : « Rendez-vous compte : une route spécialement construite pour le Tour qui demain sera démolie !» Coût estimé de la portion d’asphalte : 150 000 euros ».

« Hier en milieu d’après-midi, alors que les meilleurs en finissaient, un officier de la gendarmerie d’Avranches est venu intimider les époux Lebrec, les menaçant d’embastillement «et 5 000 euros d’amende» pour avoir sorti une banderole qui demande des comptes aux politiques locaux »

« Les Montois voulaient profiter de la spirale des remous provoqués par l’arrivée du Tour pour se faire entendre, mais la voix de Daniel Mangeas, le speaker de la compétition, a couvert leurs revendications ».


- Au Mont-Saint-Michel, les «châtelains» se rebiffent - Libération 10.07.2013
http://www.liberation.fr/societe/2013/07/10/au-mont-saint-michel-les-chatelains-se-rebiffent_917357

L’entreprise Veolia, via sa filiale Transdev, au supprimé la navette dédiée aux personnes à mobilité réduite, aux personnes âgées, aux femmes enceintes, aux habitants du Mont et aux travailleurs… Le départ des bus a été rapproché du parking (payant), mais le tarif est passé de 8,5 à 12 euros. Les parkings des hôtels et restaurants de La Caserne passent de 1,5 à 4 euros.

« Veolia et le syndicat mixte veulent nous faire payer une carte pour garer nos voitures sur le parking extérieur et bénéficier de la navette. Le prix serait de 60 euros par an. Ce n’est peut-être pas énorme, mais c’est le principe qui pose problème, de devoir payer pour venir travailler ».

.
.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


11 juillet 2013

Place de la République

 

repu

La République rendue aux piétons, ph O. Arandel, Le Parisien, 16.06.2013

Place de la République, allégorie d’un vide mortifère - Pierre Marcelle, Libération, 27.06.2013
http://www.liberation.fr/societe/2013/06/27/place-de-la-republique-allegorie-d-un-vide-mortifere_914243

« Le propos de cette chronique est de dire une stupéfaction devant le néant inauguré l’autre semaine ... »
« Au XIXe, Georges Eugène «Attila» Haussmann ouvrit cette espèce d’espace et les boulevards qui la bordent aux cavalerie et artillerie de l’ordre bourgeois (monarchique, républicain ou impérial) »

« Des mois durant à rêver une colline, une forêt, un gouffre ou un Luna Park, même, des couleurs et de l’audace comme chez Rem Koolhass, pour découvrir, une fois tombées les palissades, une esplanade d’une infinie platitude » ...


A Répu, le succès du vide, Sybille Vincendon, Libération, 04.07.2013
http://www.liberation.fr/societe/2013/07/04/a-repu-le-succes-du-vide_916011

« Quand les passants cessent de traverser un endroit en se dépêchant, là se trouve la réussite d’un espace public. Le parvis de la BNF, déserté, est la démonstration par l’absurde que l’exercice n’est jamais gagné d’avance ».

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

10 juillet 2013

Tour de France 2013

 

t-affiche



t2013-d-chateau

Ducey, château des Montgomery

t2013-39

Jakob Fuglsang - Astana (capitale du Kazakhstan, conglomérat d'entreprises K)

t2013-froome

Christopher Froome - Sky

t2013-d-chvelos

 

t2013-vezins

 

t2013-fin


Tour de France : à Martin la victoire, à Froome la bonne affaire - Libération sports, 10.07.2013
http://www.liberation.fr/sports/2013/07/10/tour-de-france-victoire-de-tony-martin-dans-le-contre-la-montre_917348
.

 Le Conseil Général de la Manche a fortement subventionné le passage du Tour.
Avec l'espoir de faire oublier pendant quelques jours
les dégâts de la gestion de l'accès au Mont-Saint-Michel par Véolia ?
http://clioweb.canalblog.com/archives/2013/07/12/27627346.html


.

Posté par clioweb à 19:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

09 juillet 2013

Du boeuf anglais tuberculeux dans les assiettes

 

Du boeuf anglais tuberculeux dans les assiettes européennes - Le Monde Europe 09.07.2013

Estimées sans risques, les exportations sont autorisées par les règlements sanitaires
Après la vache folle et la fraude à la viande de cheval, une nouvelle affaire de sécurité alimentaire vient d'être révélée.
Selon le Sunday Times du dimanche 7 juillet, 28 000 carcasses de boeuf infecté par le bacille de la tuberculose bovine seraient exportées chaque année à partir des abattoirs britanniques vers la France, la Belgique et les Pays-Bas. Principaux destinataires : les cantines scolaires et les hôpitaux, le reste étant transformé en nourriture pour animaux.

http://www.lemonde.fr/europe/article/2013/07/09/du-b-uf-anglais-tuberculeux-dans-les-assiettes-europeennes_3444629_3214.html

Posté par clioweb à 13:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

08 juillet 2013

Quand Marseille s'appelait Massalia



Quand Marseille s'appelait Massalia
Concordances des temps, 06.07.2013
avec Sophie Bouffier, professeur d’histoire ancienne à l’Université d’Aix-Marseille
http://ccj.univ-provence.fr/spip.php?article1057

Il ne faut pas parler de colonisation à propos des Grecs
http://www.franceculture.fr/emission-concordance-des-temps-quand-marseille-s-appelait-massalia-2013-07-06

À l'époque romaine, Massalia devient Massilia
http://fr.wikipedia.org/wiki/Marseille#Antiquité

dans Google images, taper maquette Massalia

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


07 juillet 2013

Jacques Lévy, Réinventer la France

 

jl-reinventer

voir les cartes de Choros pour la présidentielle 2012 (Les villes résistent)


Jacques LEVY, Réinventer la France, Trente cartes pour une nouvelle géographie, FAYARD, 2013.

- Jacques Lévy était l'invité de Sylvain Bourmeau dans l'émission La suite dans les idées 06.07.2013
L'écouter sur le rapport privé-public, le choix volontaire de l'ouverture à l'autre ou du refus de l'altérité,
sur les formes du périurbain, sur la tentation des maires qui habitent auprès d'une ville de profiter de la rente traditionnelle du rural profond. Il plaide pour un nouveau contrat spatial, où la contribution individuelle au bien public profite à tous.
http://www.franceculture.fr/emission-la-suite-dans-les-idees-un-nouveau-jeu-de-cartes-pour-la-france-2013-07-06

- L'ouvrage a été lu par Jacques Munier, L'Essai et la revue du jour, 17.04.2013
La transcription est à lire en ligne
http://www.franceculture.fr/emission-l-essai-et-la-revue-du-jour-reinventer-la-france-revue-espaces-temps-net-2013-04-17

- et par Benoit Bunnik
http://geobunnik.over-blog.fr/jacques-levy-réinventer-la-france-trente-cartes-pour-une-nouvelle-géographie-fayard-2013


- Le tournant cartographique a du mal à suivre le tournant géographique dit JL chez Bourmeau.
Jacques Lévy, "A Cartographic Turn ?", EspacesTemps.net, Travaux, 27.02.2012
Bridging the Gap between Sciences and Technologies of the Inhabited Space.
http://www.espacestemps.net/articles/a-cartographic-turn/
(cartogramme de la Suisse de la votation sur les minarets)


chez Amazon :

Broché : EUR 19,00 neuf (10 offres)
EUR 50,00 d'occasion (2 offres) :-):-)
kindel 14,99 euros

rappels : La France fâchée avec le pays réel - entretien avec Libération 28.06.2013
http://clioweb.canalblog.com/archives/2013/06/30/27534830.html

Plusieurs cartogrammes dans l'article de Slate 30.05.2012
FN : a la recherche du vote barbecue,
http://www.slate.fr/story/56885/vote-barbecue-vote-fn

2012-choros-lm

Laboratoire Choros - Présidentielle 2012 : La France, un espace politique en archipel
dossier
de cartogrammes dont ceux publiés par Le Monde (cliquer pour agrandir)
http://choros.epfl.ch/cms/lang/fr/pid/79160


..

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

06 juillet 2013

Pierre Goubert, un parcours d'historien

 

goubert-parcours


Dans la Fabrique du 05.07.2013 (10e minute), Daniel Roche rend hommage à Pierre Goubert,
dont la thèse vient d’être rééditée.
http://www.franceculture.fr/emission-la-fabrique-de-l-histoire-histoireactualites-du-vendredi-050713-2013-07-05
http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10076-05.07.2013-ITEMA_20498120-0.mp3

- L'historien, c’est celui qui se donne des questions et définit un problème historique
(comprendre les capacités de survie des sociétés anciennes, très fragiles)

- PG a exploité des « archives dormantes », celles qui permettent de faire l’histoire des petites gens (cf à Beauvais, paroisse Saint-Etienne, Jean Cocu, serger, sa femme et ses trois filles, toutes quatre fileuses. La famille est décimée lors de la crise de subsistances de 1693-1694).

Pierre Goubert, Beauvais et le Beauvaisis de 1600 à 1730, Les Classiques de la Sorbonne, 2013
http://clioweb.canalblog.com/archives/2013/07/06/27581503.html


- L’occasion de lire ou de relire « Un parcours d’historien »,
l’ouvrage de souvenirs publié par Pierre Goubert en 1996 chez Fayard.

La première partie évoque une famille de gens modestes du Saumurois (cultivateurs et vignerons). « René-Pierre son grand-père a tiré en 1864 un mauvais numéro qui l'expédia pour 7 ans dans l'armée de Napoléon III. Il a neuf enfants, et passé la soixantaine, il tombe à la renverse d’une charrette de foin chargée avec son voisin, et ne se relève pas ».
cf la courbe de Saint Lambert-des-levées).
http://saumur-jadis.pagesperso-orange.fr/recit/ch18/r18d1agr.htm

Pour Pierre Goubert, l'école fonctionne comme ascenseur social, de la rue des Récollets (M. Noyer) à l'Ecole Normale d'Angers (1931) et à Saint Cloud (1935 - l’allocation mensuelle de 150 F est amputée par Laval).
A Saint-Cloud, il cite André Piganiol. « les cours de Marc Bloch ou les entretiens avec Raymond Aron n'incitaient pas les douze littéraires de 1935 à préparer l'inspection primaire et ses suites ». Pour son premier poste à l'EN de Périgueux, il entend une classe de dix normaliens lire Athalie avec l'accent local.

Mobilisé en 1939 comme instructeur météo, il échappe à la captivité. Il est nommé en lycée à Beauvais, loin de sa famille. « Je compris vite que ma destinée consisterait à enseigner pendant des décennies les campagnes de Napoléon, les révolutions de 1848, les unités italienne et allemande et la subtile diplomatie d'entre 1871 et 1914 ». Il réussit à l'agrégation en 1948.
Pour sa thèse, Augustin Renaudet l'incite à exploiter les archives de Beauvais. On lui répond que les archives municipales avaient brûlé en 1940, que les AD étaient inconsultables. Deux assertions fausses mais qui « confortaient la paresse administrative ». Il découvre « les remarquables archives, si bien classées » du Bureau des pauvres de Beauvais, un prédécesseur de l'Hôpital général de Paris.
« Je suis devenu démographe par hasard : les registres paroissiaux étaient les seuls documents reliés et abordables, vers 1946, aux archives de l’Oise. La recherche qui suivit visait à connaître et comprendre le mode de vie et l'activité des paysans, des ouvriers en laine, des artisans drapiers, des négociants, des chanoines, des officiers. J'y parvins grâce à l'extreaordinaire richesse des fonds d'archives écclésiastiques, si bien conservés par une Révolution qui sut (au moins ici) bien plus souvent préserver et classer que détruire ». (Chaunu prétendait le contraire).
La thèse terminée en 1957 est soutenue en 1958 et publiée en 1960.

En 1958, il refuse un poste auprès de Braudel, « pour des raisons familiales et financières », mais accepte de remplacer à Rennes Henri Fréville qui vient d'être élu député. Il y reste jusqu'en 1965, où il part à Nanterre. L'ancien élève des Récollets est élu à la Sorbonne en février 1969.

Dans la seconde partie, il évoque ses relations avec les grands de l'histoire moderne.
La trosième traite de son tour du monde académique (Clio dans le vaste monde).

Il aurait pu devenir géographe (il cite Roger Dion). Mais Cholley règnait en Sorbonne...
« Après M. Noyer, Marc Bloch fut le second maître à me marquer profondément, bien que trop brièvement ».
Il rend hommage à Ernest Labrousse, son patron de thèse et à Jean Meuvret.

Ses relations avec Braudel ont évolué : « dans le petit monde pas toujours exaltant des historiens français [ou des historiens parisiens ?], la puissance et le talent de Braudel suscitaient des réticences, probablement des jalousies, parfois des vilenies ». « La Sorbonne, donc Renouvin, lui avait fermé ses portes ». Goubert subit un reproche en séminaire : «  Pourquoi le Beauvaisis, un si petit pays ? Pourquoi le XVIIe et pas le grand XVIe ? ». « Désarçonné, humilié, me forçant à ne pas éclater, je ne répondis rien… je me mis en congé de thèse » (par la suite, il dira « je n’aime pas les surfaces liquides »).  Mais « Braudel fit l’essentiel, en 1955, pour que je puisse entrer à cette fameuse VIe section, juste au moment où le CNRS me lâchait. Il m’offrit aussi d’imprimer mes deux thèses : la petite, trop oubliée, la grande trop louée et en partie périmée ».

Victor-Lucien Tapié et moi, écrit Pierre Goubert « nous étions des hommes de l’Ouest, lui de l’Ouest blanc mais raisonnable, et moi de l’Ouest bleu, tolérant, je l’espère ».


« J’ai toujours pensé qu’enseigner l’histoire ne nécessitait pas de théorification, méthodologie ou dissertation pédagogiques préalables, même exprimées en langage clair… Mais il semble que je sois l’un des derniers à soutenir ce point de vue… Qui n’a pas sérieusement cherché et beaucoup lu ne devrait pas être digne d’enseigner dans le supérieur, ou alors autre chose que l’histoire ».

« Il existe bien des manières d’enseigner l’histoire. Elles dépendent d’abord du nombre d’auditeurs. A Rennes en 1959, ils étaient une quarantaine en licence, cent cinquante en propédeutique… A Nanterre, on dépassait les cinq cents en première année ; l’enseignement supérieur tenait à un micro… »

« La répétition finit par tuer l’enthousiasme »


quelques remarques :
- La démographie historique a connu son heure de gloire au temps de la mécanographie. L'ordinateur, qui aurait grandement accéléré le travail de ces historiens, n'est plus sollicité aujourd'hui : cette histoire est passée de mode.
- Beauvais (Goubert), Montpellier (Le Roy Ladurie), Oran (Ferro), Alger (Braudel). Que serait-il l’histoire sans le hasard des affectations administratives lors des débuts de carrière ?
- Ecrire en dehors de périodes de vacances universitaires
- Les ouvrages d’égohistoire illustrent l’école comme ascenseur social, en partant du point d’arrivée. Que donneraient les souvenirs de condisciples qui ont moins brillamment réussi ? Que donnerait le récit de la galère que traversent aujourd’hui les jeunes chercheurs, dont seuls quelques-uns accèderont à des postes stables et durables (à la reconnaissance de la profession, voire à la notoriété)  ?


rappel : Voir aussi sa nécrologie par Ph-J Catinchi, Le Monde 25/01/2012
http://clioweb.canalblog.com/archives/2012/01/24/23327447.html

L'article de Wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Goubert

.

...

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

Beauvais et le Beauvaisis (1600-1730)

 

Pierre GOUBERT. Beauvais et le Beauvaisis de 1600 à 1730. Contribution à l'histoire sociale de la France au XVIIe siècle.
Paris, EPHE, VIe section, S.E.V.P.E.N., 1960. (Démographie et sociétés, vol 3 et 3'.)

Pierre Goubert, Beauvais et le beauvaisis de 1600 à 1730, Les Classiques de la Sorbonne
http://www.lcdpu.fr/livre/?GCOI=27000100978230


Note critique de Fernand Braudel
, Annales. Économies, Sociétés, Civilisations. 18e année, N. 4, 1963. pp. 767-778.
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/ahess_0395-2649_1963_num_18_4_421052

« Braudel critiqua à plusieurs reprises la tendance des historiens à choisir des sujets trop étroits et sans envergure théorique. cf. son compte rendu peu enthousiaste de la thèse de P. Goubert », Annales ESC, 1963, p. 767-778.
Le Centre de recherches historiques de 1949 à 1975 - http://ccrh.revues.org/2781  -  http://ccrh.revues.org/2789

Jean Delumeau, Annales de Bretagne, 1961 :
" On pourra discuter tel choix méthodologique ou telle conclusion du grand ouvrage de M. Goubert. Cette étude passionnante a placé d'emblée l'auteur au premier rang des historiens français ". 

http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/abpo_0003-391x_1961_num_68_3_4506_t1_0509_0000_2

Une critique de 1965 par Jean Quéguiner (Bibl Ecole des chartes, 1965)
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/bec_0373-6237_1965_num_123_2_449706_t1_0608_0000_3

Emmanuel Le Roy Ladurie, Annales ESC, 1965,
CR de René Baehrel : Une croissance, la Basse-Provence rurale
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/ahess_0395-2649_1965_num_20_6_421339_t1_1268_0000_1

Les subsistances et l'Ancien Régime : l'œuvre de Jean Meuvret.
Kaplan Steven L., Annales ESC, 1981
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/ahess_0395-2649_1981_num_36_2_282735

.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

05 juillet 2013

Rythmes scolaires à Granville

 

Rythmes scolaires : quatre emplois seront créés à Granville - Ouest-France, 01.07.2013
http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Rythmes-scolaires-quatre-emplois-seront-crees-_50218-avd-20130701-65484092_actuLocale.Htm

En dehors du mercredi, « les autres jours, les cours se dérouleront de 8 h 30 à 11 h 30. L'après-midi, les cours auront lieu de 14 h 15 jusqu'à 16 h 30 ».
« Les cycles 2, soit les grandes sections, CP et CE1 mangeront, auront ensuite un temps de détente et une animation alors que les plus grands de cycles 3, les CE2, CM1 et CM2 commenceront par l'animation, mangeront ensuite et termineront par leur temps de détente.
« Nous pourrons utiliser les mêmes animateurs sur ce temps de midi pour prendre deux groupes en charge. »

« Tous les enfants des groupes scolaires pourront participer à ces ateliers, « même ceux qui rentrent manger le midi. » Il y aura donc un atelier artistique et culturel : vidéo, théâtre, musique... Un atelier sportif pour découvrir plusieurs sports ; un atelier manuel et scientifique, avec la création d'un journal, des jeux de société... Un atelier divers qui regroupera la lecture, le premier secours avec la Croix-Rouge, etc. Au total, 16 activités différentes seront à découvrir. « Les enfants changeront d'atelier toutes les deux semaines. » »

Le coût  : Etat : 48 600 € (première année) - Commune : 67 900 € - La seconde année, le tout sera-t-il à la charge de la ville ?

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

HG - Le brevet, un jeu de massacre

 

- Le brevet, un jeu de massacre qui n'a que trop duré, Aggiornamento, Libération Rebonds, 04.07.2013
Qu’évalue ce type d’épreuve ? Des compétences du socle ? Une argumentation ?
« Alors, tout ça pour quoi ? Pour confirmer que le pilotage de l'EN est devenu totalement inopérant ? Que ce pilotage hésite entre cacophonie inaudible, et entreprise de mise au pas »
« Où est la Refondation de l’école quand une nouvelle majorité au pouvoir met en œuvre la même politique de pilotage ... que ses prédécesseurs ? »
http://www.liberation.fr/societe/2013/07/04/le-brevet-un-jeu-de-massacre_916005
copie tempo : http://clioweb.free.fr/presse/1temp/libe/aggior-libe.jpg
La version longue : http://aggiornamento.hypotheses.org/1508

L'HG a subi de plein fouet la chatelisation.
Mais les dégâts concernent aussi les SVT et les SES

SVT
L'APBG exige des allégements de programmes, des groupes restreints en collège
http://www.apbg.org/2012/12/10/informations/

SES
La Lettre ouverte de l'APSES à Boissinot (CNP) et à Montoussé
fait une analyse à chaud des nouvelles épreuves du bac 2013.
Les SES semblent avoir évité la catastrophe redoutée,
mais l'APSES qui a combattu avec vigueur la chatelisation
espère une forte refonte des programmes Chatel
et demande une évaluation méthodique des épreuves de 2013.
http://www.apses.org/initiatives-actions/communiques-et-courriers/article/lettre-ouverte-a-messieurs

.

Posté par clioweb à 07:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,