10 janvier 2014

Le Figaro, Compagnon, le sexisme ordinaire


Tout à la préparation de la campagne de 2017 à droite, Le Figaro a publié 2 articles Education dans la tonalité du sarkozysme et du sexisme ordinaires qui font énormément réagir sur Internet.

- « Professeur, un métier sans évolution »,
entretien avec Antoine Compagnon Le Figaro 07.01.2014
http://tinyurl.com/fi-metiersans-evo

« La déconsidération [du métier d'enseignant] est liée au déclassement social des professeurs, lui-même lié à la massification de l'enseignement... La féminisation massive de ce métier a achevé de le déclasser, c'est d'ailleurs ce qui est en train de se passer pour la magistrature. C'est inéluctable. Un métier féminin reste encore souvent un emploi d'appoint dans un couple. L'enseignement est choisi par les femmes en raison de la souplesse de l'emploi du temps et des nombreuses vacances qui leur permettent de bien s'occuper de leurs enfants ».
« Le métier de professeur est un métier sans aucune évolution. Les seules promotions possibles, c'est le syndicalisme ou l'inspection ».
« Il faut plus de présence dans les établissements et les bureaux ! »
« Les professeurs du secondaire s'identifient à leur discipline ... Mais au collège, qu'y a-t-il de dégradant pour un professeur de français d'enseigner aussi l'histoire ? »

- « Enseignant : une profession de plus en plus féminisée »,
un article plus long de ME Pech sur la féminisation (excessive) - Le Figaro 13.12.2013 .
(Elle qui parle de « Sauvons les garçons », de Cameron et de Sarko),
http://tinyurl.com/fi-feminisee


Les élites sont débordées par le numérique, titrait Le Monde. La formation de très haut niveau servirait-elle à entretenir des préjugés à peine dignes d'un café du commerce ?
Les réactions ont été immédiates et virulentes. Trois exemples :

- « Et aujourd’hui, A. Compagnon franchit aisément le mur du çon »
http://princesse.soso.free.fr/?p=192

« Je ne doute absolument pas de la culture, du savoir et de l’intelligence de ce Monsieur mais de grâce, qu’il se renseigne un tantinet avant de débiter de tels poncifs, de telles idées reçues »

« Mais ne digressons pas et revenons à Antoine Compagnon qui a un CV qui ferait jouir tous les DRH du monde. Le mec est spécialiste de Proust, de Montaigne et de Boule et Bill (un intrus s’est glissé dans la liste) (je suis facétieuse), il a publié une vingtaine d’ouvrages et a raté de peu son entrée à l’Académie française en 2013, genre méga LOL c’est Xavier Darcos (le mec qui croit qu’un prof est payé en moyenne 4400€ par mois) qui lui a soufflé la place… »
… « Quels bureaux ? Le mec croit qu’un prof reste 18 h max au bahut ? Nan parce qu’entre les emplois du temps gruyère de certains, les réunions, le soutien, l’aide aux devoirs, les clubs, les photocopies, on passe un peu notre vie au bahut »
« Monsieur Compagnon et Monsieur Figaro, je ne vous salue pas ».


- Antoine Compagnon, meilleur ami de Montaigne mais pas des femmes
http://rue89.nouvelobs.com/2014/01/09/profs-si-metier-est-declasse-cest-a-cause-femmes-sans-deconner-248895
Antoine Compagnon, Madame Bovary et ce métier d’enseigner
http://monsieursamovar.wordpress.com/

Monsieur Samovar 09/01/2014 (prof de lettres en collège)
« l’Education n’est jamais aussi chouette que lorsqu’on essaye de la faire avancer »

« J’avoue être un peu attristé par le reste du discours d’Antoine Compagnon qui, une fois sa petite musique polémique achevée, se contente de brasser des clichés éculés, qui ressortent chaque année ou presque : il y a trop d’enseignants, il faut que les profs enseignent d’autres matières que celle pour laquelle ils sont formés (venant d’un prof de littérature, je dois avouer que cette idée me fait doucement rigoler), il n’y a pas assez d’évolutions de carrière possible… Et c’est tout ».
« Navré monsieur Compagnon. De penser que ce boulot que j’adore, cette profession où tous les jours nous devons faire preuve de plus d’humanité que d’ambition personnelle, de davantage d’enthousiasme que de calcul, ce boulot malmené, foutraque, ce métier extraordinaire entre tous, peut encore être sauvé, et faire l’économie de vos réflexions ».

- Féminisation = déclassement : Cher M. Compagnon
Anne-Charlotte Husson, blog ça fait genre - http://cafaitgenre.org/
http://cafaitgenre.org/2014/01/08/feminisation-declassement-cher-m-compagnon/

« Je n’ai pas très bien compris si cette profonde connaissance du métier de prof du secondaire vous venait de vos années à Polytechnique, à Columbia ou à Oxford. A moins que ce ne soit le Collège de France ? N’empêche que vous savez leur parler, aux profs de college-avec-un-petit-c. « Il faut plus de présence dans les établissements et les bureaux », dites-vous. La finesse de vos analyses psychologiques n’a pas de limite : les profs « s’identifient à leur discipline, s’y réfugient pour réagir à leur déclassement social » – alors que la solution serait tellement plus simple : il y a trop de femmes, dites-vous ? [un utérus sur pattes] Cela dégrade la profession, dites-vous ? Eh bien, empêchons les femmes d’être profs !
Oh, bien sûr, vous n’allez pas jusque-là ; pas comme David Cameron, qui identifie la « féminisation massive » de l’enseignement, comme vous dites, comme une des causes des émeutes de Londres en 2011. Nicolas Sarkozy n’était que trop ravi de lui emboîter le pas ».

Anne-Charlotte Husson
« J’ai fait un master de littérature, mais pas du tout sur ces sujets-là et je suis arrivée au féminisme en parallèle. Maintenant j’ai décidé de faire une thèse en étude de genre donc oui, je veux en faire mon métier ».
http://www.madmoizelle.com/interview-marlard-a-c-husson-157289
http://cafaitgenre.org/2013/03/06/je-ne-suis-pas-feministe-mais/


    compa                        mepech

Antoine Compagnon (Collège de France)                     Marie-Estelle Pech (Le Figaro)

 
..

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Les médias et le vide

 

Le Petit Journal se moque du travail visuel de ses confrères : attitude grégaire, mise en scène du vide ...

nantes-porterouge

La TV-réalité de Nantes 09.01.2013
Hier soir, Le Petit Journal a brocardé l'emballement médiatique à Nantes
(les communiqués contradictoires et la porte rouge ... fermée ...

http://www.canalplus.fr/c-divertissement/c-le-petit-journal/pid6515-l-emission.html?vid=999762


grenoble-ugences

Hôpital de Grenoble : être sur place sert-il à quelque chose ?
Lundi, c'est l'hôpital de Grenoble qui faisait la une des envoyés spéciaux du vide,
ceux que l'on filme en train de dire qu'ils n'ont rien de nouveau à dire ...

http://www.canalplus.fr/c-divertissement/c-le-petit-journal/pid6515-l-emission.html?vid=997934

 

lpj

Sur la plateau, quels spectateurs placer en arrière du présentateur ?
http://www.canalplus.fr/c-divertissement/c-le-petit-journal/pid6515-l-emission.html?vid=999762

.

Posté par clioweb à 07:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

09 janvier 2014

Sanjay Subrahmanyam

 

- Sanjay Subrahmanyam, pionnier de l'Histoire globale - La suite dans les idées, 04.01.2014
http://www.franceculture.fr/emission-la-suite-dans-les-idees-sanjay

- Histoire globale de la première modernité,
Leçon inaugurale au Collège de France, 28.11.2013
http://www.college-de-france.fr/site/sanjay-subrahmanyam/inaugural-lecture-2013-11-28-18h00.htm

Vers la 45e minute : La conscience de la globalité ... « faut-il traiter le sujet en fonction des débats actuels sur la globalisation et de l'histoire de ses origines, posée par les théoriciens du système monde d'un côté, par les économistes néo-libéraux du National Bureau of Economic Research de l'autre » ?
« Pour ma part, je reste agnostique sur l'utilité du concept de globalisation comme sur toute potion magique à fort contenu téléologique »
Les autres cours, la biblio : http://www.college-de-france.fr/site/sanjay-subrahmanyam/


Sanjay Subrahmanyam, pionnier de l'Histoire globale.
Né à New-Dehli, spécialiste de l'Inde du Sud aux XVIème et XVIIème siècles,  cosmopolite et polyglotte, il enseigna pendant 7 ans à l'EHESS en France (au Centre d'études sur l'Inde et l'Asie du Sud), avant  d'accéder à la chaire d'Histoire indienne à l'Institut d'études orientales à Oxford. Depuis 2004, il est engagé à l'Université de Californie à Los-Angeles (UCLA) au département d'Histoire, et a été nommé en juin 2013 Professeur au Collège de France à la Chaire d'Histoire globale de la première modernité. Il a prononcé sa leçon inaugurale en novembre dernier.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Sanjay_Subrahmanyam
http://en.wikipedia.org/wiki/Sanjay_Subrahmanyam


Parmi ses publications :

Comment être un étranger : Goa-Ispahan-Venise - 16ème - 18ème siècles" (mars 2013)

Vasco de Gama : légende et tribulations du vice-roi des Indes
(Il évoque dans la suite dans les idées la réception difficile du livre au Portugal
et le malentendu qui lui a valu les critiques virulentes des nationalistes qui voyaient en lui un nationaliste indien :-)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Sanjay_Subrahmanyam#Bibliographie
http://en.wikipedia.org/wiki/Sanjay_Subrahmanyam#Selected_publications

lire également : Sanjay Subrahmanyam , voyageur perpétuel,
portrait par Daniel Bermond dans L'histoire n°368
http://www.histoire.presse.fr/actualite/portraits/sanjay-subrahmanyam-voyageur-perpetuel-01-10-2011-39363

 

sanjay-cdf

Sanjay Subrahmanyam - Collège de France

 .

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

08 janvier 2014

2014 : Les vœux d'Ariane Mnouchkine

 

Les vœux de l’an 2014 d'Ariane Mnouchkine - Médiapart 31.12.2013

extraits :
« Je nous souhaite d’abord une fuite périlleuse et ensuite un immense chantier ».

« D’abord fuir la peste de cette tristesse gluante, que par tombereaux entiers, tous les jours, on déverse sur nous, cette vase venimeuse, faite de haine de soi, de haine de l’autre, de méfiance de tout le monde, de ressentiments passifs et contagieux, d’amertumes stériles, de hargnes persécutoires ».

« Expérimentons, nous-mêmes, expérimentons, humblement, joyeusement et sans arrogance. Que l’échec soit notre professeur, pas notre censeur. Cent fois sur le métier remettons notre ouvrage. Scrutons nos éprouvettes minuscules ou nos alambics énormes afin de progresser concrètement dans notre recherche d’une meilleure société humaine. Car c’est du minuscule au cosmique que ce travail nous entrainera et entraine déjà ceux qui s’y confrontent ».

« Et surtout, surtout, disons à nos enfants qu’ils arrivent sur terre quasiment au début d’une histoire et non pas à sa fin désenchantée ».

http://www.mediapart.fr/journal/france/311213/les-voeux-d-epopee-d-ariane-mnouchkine?page_article=2

mnouchkine

Ariane Mnouchkine, source http://histoireetsociete.wordpress.com


.

Posté par clioweb à 11:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Stop la pub à l'Ecole

 

stop-pub

http://www.stop-pub-ecole.infini.fr/


Le Canard enchaîné du 08.01.2013 revient sur une info de septembre 2013.

Le collectif Stop la pub à l'école vient de décerner à E. Leclerc
le prix 2013 de l'intrusion publicitaire la plus dégoûtante.


nnature

source : Google images


Nettoyons la nature, l'opération 2012 aurait rassemblé plus de 500 000 participants.
Depuis 2001, un Code dit de bonne conduite donne aux établissements scolaires la possibilité de conclure des partenariats (avec présence de logos commerciaux). Une porte ouverte dans laquelle E Leclerc s'est engouffré.

- Egalement dans Le Canard,

. Un portrait d'Erdogan

. Les suicides à La Poste, devenue une lentreprise privée. Coupure en 1991 entre La Poste et France-Telecom, 77 000 suppressions d'emploi en dix ans, fermeture du tiers des bureaux, formatage des salariés (Brasma, « bonjour, regard, attention, sourire, merci, au revoir »).
« La guerre vous  prend la vie en une seconde, le travail qu'on ne peut pas aimer vous le prend jour après jour, heure après heure ... » écrivait Morvan Lebesque en 1970

. Pierre a perdu sa mère. Par lettre recommandée, il en informe Groupama. Qui écrit à la défunte : « Madame, votre dernier prélèvement a été rejeté au motif "titulaire décédé". Nous reportons exceptionnellement le montant. En cas de nouvel incident de paiement, vous recevrez un avis de mise en demeure ».

.

Posté par clioweb à 07:55 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,


07 janvier 2014

Diviser le nb de décrocheurs ?

 

Question d'éducation - Emmanuel Davidenkoff - France-Info, 07.01.2013
Comment diviser par deux le nombre de décrocheurs ?
http://www.franceinfo.fr/education-jeunesse/question-d-education/

extraits :
Le décrochage se joue toute l'année et pas seulement entre deux années scolaires. Il faut donc compter en flux et pas en stock.
Tous les décrocheurs scolaires ne sont pas " dans la nature ". Ça, c'est le croisement des bases qui le permet. Exemple dans une académie du sud : plus de 10% des décrocheurs supposés se sont révélés être en contrat d'apprentissage, 15% suivis par des missions locales, 7% en situation d'emploi – généralement des emplois précaires et à temps partiel mais des emplois -

La chronique précède un Séminaire sur la lutte contre le décrochage scolaire, qui va se tenir mercredi 8 janvier à Paris. Un travers de la presse, trop dépendante des communicants : elle adore anticipe sur un colloque ou un séminaire, une annonce ministérielle. Elle oublie ensuite de rendre compte de ce qui s'est dit...


- Mercredi : Libération consacre ce matin une double page au sujet, anticipant également l'intervention du ministre.
Les articles seront à lire en ligne demain jeudi.

Décrochage scolaire : les efforts payants de Peillon - Le ministre dresse aujourd’hui lors d’un séminaire un premier bilan, jugé satisfaisant, de la lutte contre l’exclusion scolaire.
http://www.liberation.fr/education,99763
http://www.liberation.fr/societe/2014/01/07/decrochage-scolaire-les-efforts-payants-de-peillon_971248

- « A l’école, on nous oriente mal »
témoignage : Laev Mansion, 21 ans, ex-décrocheur, en BTS technico-commercial vins et spiritueux, à Paris.
- « Le passage en lycée pro est délicat »
témoignage : Danielle Podmilsak, directrice du CIO (centre d’information et d’orientation) de Strasbourg.
- « On travaille sur l’estime de soi »
témoignage : Bastien Sueur, prof de philo, coordinateur au Lycée de la Nouvelle Chance à Cergy-Pontoise (Val-d’Oise).
- « Nous assurons un suivi aux exclus »
témoignage : Zorica Kovacevic, directrice de l'association APCIS, à Stains (Seine-Saint-Denis).

.
.

Posté par clioweb à 12:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Godineau, S'abréger les jours

 

La liste H-France publie cinq comptes rendus de l'ouvrage de
Dominique Godineau, S'abréger les jours.
Le suicide en France au XVIIIe siècle. Paris Armand Colin, 2012
https://lists.uakron.edu/sympa/arc/h-france/2013-12/thrd4.html

Clare Crowston, University of Illinois
Alan Forrest, University of York
Déborah Cohen, Aix-Marseille Université
Vincent Denis, Université Paris I
David Troyansky, Brooklyn College

Dominique Godineau (Rennes 2) leur répond
https://lists.uakron.edu/sympa/arc/h-france/2013-12/msg00101.html


voir aussi le compte rendu de Sébastien Annen,
Annales historiques de la Révolution française - avril-juin 2013
http://ahrf.revues.org/12814

Se donner la mort : le suicide au XVIIIe siècle - Concordance des temps, 07.07.2012
http://www.franceculture.fr/emission-concordance-des-temps


sabreger

.

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

06 janvier 2014

Geluck et la TV

 

Philippe Geluck : La télévision, c'est un outil que j'aime faire, mais que je n'aime pas regarder.

La TV, c'est un outil extraordinaire, où on trouve beaucoup de choses fabuleuses. Mais cet instrument qui pourrait servir l'éducation permanente est trop souvent devenu un instrument d'abêtissement de masse, avec des programmes très indigents. Il a été dévoyé de son but premier, et si la puissance de la TV permet de vendre des savonnettes, un financier cynique ne s'en privera pas.

Sur France-Culture (A Voix Nue), 5 entretiens de Jean-Michel Djian avec Philippe Geluck, le dessinateur du chat

http://www.franceculture.fr/emission-a-voix-nue-philippe-geluck-15-2013-12-09
http://www.franceculture.fr/emission-a-voix-nue-philippe-geluck-25-2013-12-10
http://www.franceculture.fr/emission-a-voix-nue-philippe-geluck-35-2013-12-11
http://www.franceculture.fr/emission-a-voix-nue-philippe-geluck-45-2013-12-12
http://www.franceculture.fr/emission-a-voix-nue-philippe-geluck-55-2013-12-13


g-chat

Le site web : Tout sur Geluck - http://www.geluck.com/geluck.html

.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Perraud : Feu sur la guerre

 

En 14  : Feu sur la guerre (Antoine Perraud, Mediapart, 01.01.2014)
http://www.mediapart.fr/journal/culture-idees/010114/en-14-feu-sur-la-guerre
http://www.wmaker.net/u-zinu/DE-LA-GUERRE_a788.html

extraits :

Nous allons en baver pendant l'année 14 ...

Nous protesterons, le 8 novembre 2014 ...

Il faudra jeter à la face de ces gens-là ce que Blaise Cendrars écrivait dans La Main coupée  : « "Mourir pour la patrie est le sort le plus beau...” n'est-ce pas ? Vous croyez-vous au théâtre, Monsieur ? Avez-vous perdu le sens de la réalité ? Vous n'êtes pas au Français, ici. Et savez-vous ce qui se cache sous cet alexandrin ? La guerre est une ignominie. Tout au plus ce spectacle peut-il satisfaire les yeux, le cœur d'un philosophe cynique et combler la logique du pessimisme le plus noir. La vie dangereuse peut convenir à un individu, certes, mais sur le plan social, cela mène directement à la tyrannie, surtout dans une république menée par un sénat de vieillards, une chambre de bavards, une académie de m'as-tu-vu, une école de généraux... »

et citer le poète Robert Graves
Prends garde à leurs rugissements, mais ne tourne jamais la tête.
Rien ne les transformera, ne les laisse pas te transformer.

Clouons le bec des célébrateurs patentés avec ce retour, inépuisable, à Brassens en harmonieux conchieur de guerre et aux sources libertaires et antimilitaristes !...
http://www.dailymotion.com/video/x17ibbp_brassens-en-harmonieux-conchieur-de-guerre_news

.

Posté par clioweb à 07:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

05 janvier 2014

Du changement dans l’Ecole

 

Antoine Prost était l'invité de JN Jeanneney dans Concordance des temps 04.01.2013
Il vient de publier Du changement dans l’école. Les réformes de l’éducation de 1936 à nos jours, Seuil, 2013
http://www.franceculture.fr/emission-concordance-des-temps

Attention
- au rôle joué par Jean Zay, avec un ministère qui met en mouvement un corps enseignant et ne boucle les textes officiels qu'une fois les usages expérimentés en classe.

- Le plan Langevin-Wallon, surtout une synthèse des acquis antérieurs. Mais un projet torpillé par les politiques (cf René Capitant) et par l'administration des lycées.

- Les mutations de l'époque gaullienne (cf Fouchet), avec l'allongement de la scolarité à 16 ans, et le choix d'un collège qui soit un petit lycée (latin en classe de sixième). Que faire des élèves qui piétinaient en classe de certificat d'études ? des classes séparées (classes de transition ou classes pratiques) ? répartir les élèves en difficulté dans toutes les classes ?

L'administration sait faire de l'administration, mettre en place les structures voulues depuis la rue de Grenelle. Elle échoue quand il s'agit de modifier les pratiques pédagogiques des enseignants, en partie par l'importance insuffisante accordée à la formation initiale (cf la chatelisation) ou continue (cf l'allegrisation)

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,