26 avril 2013

Agir en Méditerranée

 

Quand Marseille pense la Méditerranée - Libération Grand Angle, 21.04.2013

Les deux jours de débats organisés par «Libé» dans la cité phocéenne ont parcouru tous les rivages de la région, des Indignés espagnols aux rebelles syriens. Echos des débats.

http://www.liberation.fr/societe/2013/04/21/quand-marseille-pense-la-mediterranee_897835

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


25 avril 2013

Concours : Vers une dégradation historique ?

 

Concours : Vers une dégradation historique ? - Le Café pédagogique, 24.04.2013

" Les didacticiens et les pédagogues n’ont pas à se réjouir de ces nouveaux concours. La forte coloration « professionnelle » des épreuves est un cadeau empoisonné. Cette caricature achèvera les didactiques et la pédagogie". André Ouzoulias , ancien professeur d'IUFM, juge les nouvelles maquettes des concours catastrophiques.

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2013/04/24042013Article635023867865534229.aspx

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Peillon et la morale, le feuilleton

 

Morale laïque : Peillon commande un rapport et s’assied dessus
Bernard Girard, Journal d’un prof d’histoire, Rue 89
« Liberté, égalité, fraternité, solidarité, laïcité, absence de discrimination, autant de valeurs qui seraient sans doute plus crédibles si la République, au lieu d’en faire des leçons de morale à destination des élèves, s’efforçait de les pratiquer au quotidien ».
http://blogs.rue89.com/journal.histoire/2013/04/24/morale-laique-peillon-commande-un-rapport-et-sassied-dessus-230192


- Morale laïque, billet de Bernard Girard sur le forum Aggiornamento
https://groups.google.com/forum/?fromgroups=#!topic/aggiornamento-histgeo/QVbs-cF91GI

Acte 1 : à l’automne dernier, le ministre annonce  sans aucune consultation la mise en place d’un enseignement nouveau, évalué comme toutes les autres matières : la morale laïque.
Acte 2 : il fait plancher sur le sujet une commission dont il nomme lui-même les membres.
Acte 3 : malgré cette précaution, le rapport rendu aujourd’hui ne va pas vraiment dans son sens, il ne parle plus de morale laïque mais d’enseignement laïque de la morale, évoque des « modules interdisciplinaires » et affirme que « la question de l’évaluation reste ouverte ».
http://cache.media.education.gouv.fr/file/04_Avril/64/5/Rapport_pour_un_enseignement_laique_de_la_morale_249645.pdf
Acte 4 : dans la foulée, le ministre annonce (que serait un ministre de l’EN sans annonces ?) que la « morale laïque » fera l’objet de cours (en primaire et en collège) où « les élèves ne feront que cela » et que cet enseignement serait « évalué ».
http://www.liberation.fr/societe/2013/04/22/peillon-confirme-des-cours-de-morale-laique-a-partir-de-2015_898019
Finalement, à l’EN, un rapport ça sert surtout à condition de ne pas le lire…


- Les références hasardeuses de Vincent Peillon sur la « morale laïque » - Journal d'un prof d'histoire 18.02.2013
http://blogs.rue89.com/journal.histoire/2013/02/18/les-references-hasardeuses-de-vincent-peillon-sur-la-morale-laique-229661

- Morale laïque : la laïcité selon Saint Vincent (Peillon) - Journal d'un prof d'histoire 23.09.2012
http://blogs.rue89.com/journalhistoire/2012/09/23/morale-laique-la-laicite-selon-saint-vincent-peillon-228474


 
- [09.05.2013] Morale et Politique :

jc-fraude


A Nanterre, le 20 novembre 2012, « à l'occasion d'une rencontre avec les services de contrôle fiscal, le ministre du Budget, Jérôme Cahuzac, a évoqué son projet de réforme pour lutter contre la fraude fiscale qu'il présentera mercredi en conseil des ministres. Parallèlement, il souhaite améliorer les échanges d'informations fiscales avec les autres pays ».
http://www.franceinfo.fr/economie/jerome-cahuzac-presente-son-projet-de-lutte-contre-la-fraude-fiscale-808267-2012-11-20

Bras ouverts ou mains posées sur le pupitre, les variantes ne manquent pas dans les photos du 20 novembre 2012
http://tinyurl.com/cxsmzwf

Dans l'émission Le Bien commun du 25.04.2013, écouter Chantal Cutajar
Vers la 20e mn, elle y décrit, depuis 2002, le déshabillage patent des structures qui auraient pu permettre de lutter contre la délinquance financière. http://www.franceculture.fr/emission-le-bien-commun


.

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

24 avril 2013

Braudel, La grammaire des civilisations

 

braudel-civi-1963



Vincent Capdepuy, [Braudel et] La grammaire des civilisations
blog Histoire Globale, 22 avril 2013
http://blogs.histoireglobale.com/la-grammaire-des-civilisations_2750


Les avatars de l'idée de civilisation
Dans Les grandes traversées - 24.08.2010, France-Culture a diffusé un débat
avec Patrick Boucheron, Christian Grataloup et Jean-Frédéric Schaub
http://clioweb.canalblog.com/archives/2010/08/p10-0.html
L'accès direct en mp3 n'est plus possible (les 1000 jours n'existaient pas encore).

René-Éric Dagorn, "Fernand Braudel et la Grammaire des civilisations (1963)", EspacesTemps.net, Livres, 06.10.2003
http://www.espacestemps.net/articles/fernand-braudel-et-la-grammaire-des-civilisations-1963/

bio de Braudel par C. Grataloup dans le dico J Lévy
Christian Grataloup, "‘Braudel, Fernand (1902-1985)’.", EspacesTemps.net, Livres, 18.03.2003
http://www.espacestemps.net/articles/lsquobraudel-fernand-1902-1985rsquo/
(voir le rsquo et la gestion des signes dans la nouvelle interface d'EspacesTemps)

En juin 2008, le débat du jeudi souligne le triomphe scolaire de Braudel (surtout en géo)
(en août 2010, les manuels Chatel 2de s'annonçaient en retard, en flux hypertendus)

.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

23 avril 2013

Braudel, Le siège de Toulon en 1707



Braudel, leçon sur le siège de Toulon en 1707
https://www.youtube.com/watch?v=1v0GCAl74Os

L'INA a archivé 3 mn 35 de reportage de France 3 (la vidéo est en ligne sur Dailymotion depuis 10.2010, sur Youtube depuis 02.2013). Braudel, c'est combien de secondes dans ce reportage ?
Quel(le)s élèves sont mis en scène ?
Panoramique sur la rade aujourd'hui, n'existerait-il pas de documentation historique ?
La leçon du siège est connue, moins que les trois autres annoncées : La Méditerranée, le capitalisme, la France

- Gérard Paquet, alors directeur de Châteauvallon, a eu à subir par la suite le FN
Libération 27.03.1997
http://www.liberation.fr/portrait/0101207997-gerard-paquet-ex-directeur-de-chateauvallon-mal-aime-et-esseule-mene-son-combat-sans-faiblir-contre-le-fn-le-solitaire-monte-au-front

- Sauf erreur, dans ce cours magistral, Braudel n'utilise aucun support visuel.
L'audio suffit donc.
La Fabrique de l'Histoire a rediffusé cet audio le 11.06.2008
dans une semaine consacrée à Braudel
Environ 20 mn de la leçon sur le siège de Toulon (15 Mo environ)
https://dl.dropboxusercontent.com/u/63611546/braudel-1707.mp3
http://www.franceculture.fr/emission-la-fabrique-de-l-039-histoire-07-08.html?page=2

La transcription a été publiée par Arthaud-Flammarion en 1986
Une lecon d'histoire de Fernand Braudel :
Chateauvallon, Journees Fernand Braudel, 18, 19 et 20 octobre 1985
(le documentaliste de l'INA donne pour date le 16 octobre 1985)


- La Fabrique, le débat du jeudi avec Amalvi, Burgière, Grataloup, Crépu (juin 2008) - 50 Mo environ
https://dl.dropboxusercontent.com/u/63611546/braudel12.06.2008.mp3

Une opportunité de réécouter qq passes d'armes :

- Braudel, quel géographe ?
un vidalien qui ne serait pas sorti de la géo de son enfance (le visible, le déterminisme) ?
ou un historien plutôt influencé par Demangeon et Blanchard ?

- Quelle lecture de l'identité de la France ?
Loin du chauvinisme et de l'enferment, la nation vue de l'extérieur (atlantique).
Une oeuvre qui était inachevée à la mort de l'historien

- Culture matérielle contre histoire culturelle ?
Mais chez Braudel, le matériel n'est pas seulement matériel.
Avec qq odeurs de cuisine, il sait reconstituer un monde,
faire passer auprès d'un grand public une histoire savante.


Sur ce blog, la semaine consacrée par France-Culture à Braudel en juin 2008
http://clioweb.canalblog.com/archives/2010/08/27/18909124.html

Braudel, Les Grandes Traversées août 2010
http://clioweb.canalblog.com/archives/2010/08/26/18899762.html
http://clioweb.canalblog.com/archives/2010/08/24/18883490.html
http://www.franceculture.fr/podcast/2271141


Les fortifications de la rade de Toulon (ac-nice)
http://www.ac-nice.fr/ia83/images/stories/videos/arts/fortifications_rade_toulon.swf

La levée du siège de Toulon en 1707 - Nicolas Godonnesche

Wikipedia :
http://en.wikipedia.org/wiki/Battle_of_Toulon_1707
http://fr.wikipedia.org/wiki/Siège_de_Toulon_1707
.

 

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


Peillon et la morale, le feuilleton

 

- Morale laïque ou enseignement laïque de la morale ? site du MEN et rapport en pdf
http://www.education.gouv.fr/cid71583/morale-laique-pour-un-enseignement-laique-de-la-morale.html
http://cache.media.education.gouv.fr/file/04_Avril/64/5/Rapport_pour_un_enseignement_laique_de_la_morale_249645.pdf

- Que font les autres ?
http://www.liberation.fr/societe/2013/04/22/religion-civisme-securite-routiere-et-vie-sexuelle-les-options-europeennes_898165

- « La morale laïque fait le pari de la liberté de jugement de chacun », entretien avec V. Peillon, Le Monde 22.04.2013
http://www.lemonde.fr/ecole-primaire-et-secondaire/article/2013/04/22/la-morale-laique

- débat sur Europe 1 : voir la fin de ce message.


- Lire également Ruwen Ogien, La Guerre aux pauvres commence à l’école (Grasset)

- Ruwen Ogien. La morale à zéro, Libération, 18 avril 2013
http://www.liberation.fr/societe/2013/04/18/ruwen-ogien-la-morale-a-zero_897248

ou l'écouter dimanche prochain 28 avril entre 17h15 et 18 h, chez Taddéi
http://www.franceculture.fr/emission-le-tete-a-tete

 

Europe 1 - Est-ce à l'école d'enseigner la morale ? (le terme "laïque" a disparu du titre...)
débat entre l'UMP, le SNALC, la PEEP (et le SNES)
http://www.europe1.fr/MediaCenter/Emissions/Europe-1-Midi/Sons/Europe-1-midi-Est-ce-a-l-ecole-d-enseigner-la-morale-23-04-13-1492547

 

[ L'annonce tombe au plus mauvais moment pour le PS, après le tsunami Cahuzac. Est-ce le moyen le plus adéquat pour faire oublier la fraude du chef de l'anti-fraude et espérer moraliser le comportement des décideurs politiques ? Les chefs seraient-ils exemptés d'une morale qui ne concernerait que les sans-grades ? La gestion du MEN serait-elle au dessus de tout soupçon (nombre de conseillers salariés, conseil de l'innovation avec si peu d'enseignants sur le terrain ...)

La morale laïque illustre à nouveau le fait du prince, celui qui avait conduit à la suppression arbitraire de l'HG en Term.

Elle est révélatrice :
- sur le fond, dans l'histoire, la morale scolaire n'a empêché aucune dérive (cf la délation sous Vichy).
- La morale scolaire a sombré dans une caricature insupportable (la petite phrase du matin écrite au tableau).
Pourquoi une morale Peillon de 2015 ne subirait-elle pas la même évolution ?
- La morale éduquerait le jugement. N'est-ce pas plutôt le rôle de toute Education, de toutes les matières enseignées, des lettres aux sciences ?

- sur la forme, les communicants ont évité la catastrophe.
L'annonce a failli tomber au coeur de l'affaire Cahuzac. Cela aurait fait désordre, et rappelé le grand écart dans la leçon de morale, laïque ou cléricale, la différence entre le "Fais ce que je te dis" mais "Ne fais pas ce que je fais"

Un sondage opportun conforte le prince. Mais que masque ce plébiciste pour un retour de la morale à l'ancienne ? Pour bcp de parents, la morale ne concerne pas leurs propres chéris, mais ceux des voisins qui risquent de mettre leur progéniture en péril.

L'ECJS, installée au temps d'Allègre en lycée, est vilipendée. Pourquoi ce besoin de dénigrer ce qui existe ? Pourquoi ne pas prendre le temps de confronter les objectifs annoncés et la réalité du terrain ? Pourquoi ne pas avoir cherché au préalable à changer les contenus et à modifier les méthodes ? Pourquoi cette obsession d'ajouter une matière à un mille-feuilles déjà bien indigeste ?

Pourquoi apprend-on si peu de l'expérience du passé ? En 2015, Peillon veut évaluer sa morale. En 2000, l'ECJS n'est pas devenue matière d'examen : les décideurs d'alors estimaient que l'on ne pouvait pas demander à des enseignants de noter une opinion (face au mariage ? face à l'évasion fiscale ?)

En fait toute l'énergie mise à imposer un tel enseignement ne masquerait-elle pas une forte dose de corporatisme ? Quand elle ne sert pas à compléter les emplois du temps, l'ECJS est plutôt assurée par des profs d'HG alors  que la morale sera de la philo pour tous, du CP à la terminale ... ]



.

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Charlotte Delbo (1913-1985)


couvGelly-Gradvohl

 

Un hommage est rendu à Charlotte Delbo pour le centenaire de sa naissance.
Violaine Gelly et Paul Gradvohl ont publié une biographie chez Fayard.

Charlotte Delbo (1913-1985) est née à Vigneux-sur-Seine (91) dans une famille ouvrière. A 19 ans, elle s’engage dans les
Jeunesses communistes. Elle y rencontre Georges Dudach qu’elle épouse en 1934.

En 1937, elle devient l’assistante de Louis Jouvet au théâtre de l’Athénée. En mai 1941, elle suit la troupe en Amérique latine mais rentre volontairement en France.

Elle s’engage dans la Résistance, aux côtés de Pierre Villon, qu’elle cache, et de Jacques Decour (Daniel Decourdemanche), le rédacteur en chef des Lettres Françaises. Le « groupe Politzer » est arrêté le 2 mars 1942.
Georges est fusillé en mai 1942 au Mont Valérien. Charlotte est d’abord emprisonnée à La Santé, internée à Romainville puis à Compiègne ;

Elle est déportée à Auschwitz-Birkenau dans le convoi du 24 janvier 1943. Elle est envoyée dans le Kommando de Raisko, puis en janvier 1944 évacuée vers Ravensbrück, avant d’être emmenée en Suède par la Croix-Rouge. Elle est
rapatriée en France le 23 juin 1945.

Son oeuvre témoigne de l’expérience subie dans l’univers concentrationnaire. Le livre « Auschwitz et Après » comporte trois tomes : « Aucun de nous ne reviendra » et « Une connaissance inutile » (publiés en 1970), « Mesure de nos jours » édité en 1971 par les Editions de Minuit.

Chronique internet 422, Historiens & Géographes
http://clioweb.free.fr/chronique/aphg422.pdf

Posté par clioweb à 07:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

22 avril 2013

De l'Allemagne 1800-1939, la polémique

 

all1800-1939

Goethe dans la campagne romaine, Tischbein 1787
P
ortrait du Comte Saint-Génois d’Anneaucourt, Christian Schad 1927
Haute Montagne, Carl Gustav Carus vers 1824  - source Google images.


- L'exposition De l'Allemagne, 1800-1939, de Friedrich à Beckmann a ouvert au Louvre, le 28 mars. Elle présente 200 œuvres, avec trois clés de lecture pour la peinture en Allemagne : le rapport au passé, le rapport à la nature et le rapport à l'humain


Présentation vidéo en 4 minutes (L'antique, le paysage, l'humain et l'inhumain) - Jean-Luc Grzeskowiak et Stéphanie Berlu
4 reproductions :
Arnold Böcklin, Jeux des Néréides, 1886,
Caspar David Friedrich, L'Arbre aux corbeaux, 1822
Max Beckmann, L'Enfer des oiseaux, 1938
Adolph von Menzel, La Forge ou les Cyclopes modernes, 1872-1875
http://www.franceinfo.fr/evenement-exposition-de-l-allemagne-1800-1939-de-friedrich-a-beckmann

(petit) dossier de presse
http://www.louvre.fr/sites/default/files/presse/fichiers/pdf/louvre-allemagne-1800-1939-friedrich.pdf



- De l'Allemagne : le grand malentendu  -
Le Monde culture et idées, 18.04.2013
http://www.lemonde.fr/culture/article/2013/04/18/de-l-allemagne-le-grand-malentendu_3162455_3246.html

Une très vive polémique a démarré le 4 avril dans la presse allemande. Die Zeit y voit une interprétation de l’histoire allemande, du romantisme au nazisme, où l’horreur serait inscrite dans l’art depuis Goethe.

Autre critique d'ordre historique : pourquoi, interrogent Die Zeit et la FAZ, les avant-gardes de la modernité (die Blaue Reiter - Kandinsky, Klee, Marc, Macke, etc. , Dada ou le Bauhaus) sont-ils absents de l’exposition ?

La peinture ne serait-elle prise dans une polémique politique, sur la place de l’Allemagne au sein de l’Europe d’aujourd’hui ?
« En suggérant que le nazisme est profondément ancré dans la culture allemande, le Louvre serait donc le bras armé d'une Europe méditerranéenne en lutte contre l'ordre germanique qu'incarnerait Angela Merkel ».

« Une semaine après avoir vanté l'exposition, Joseph Hanimann revient sur la polémique, le 11 avril dans la Süddeutsche Zeitung : « Même si, dans l'exposition, les aspects de l'autre Allemagne, l'Allemagne intime, dépouillée, de l'époque Bidermeier [de 1815 à 1848] au Bauhaus sont présentés trop rapidement, cette impression de la fatalité de l'Histoire qui mène à la catastrophe [nazie] est évitée. (...) Il serait dommage que les réactions excessives allemandes et les contre-clichés d'une arrogance française alimentent encore davantage ce ressentiment ».

 

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

21 avril 2013

des revues de SHS gratuites ?

 

Les revues de Sciences Humaines et Sociales peuvent-elles se permettre d’être gratuites ?
France-Culture - La grande table, 15.04.2013
http://www.franceculture.fr/emission-la-grande-table-1ere-partie


Lundi dernier, La grande table débattait des réactions
à une recommandation de la Commission européenne
relative à l'accès aux informations scientifiques et à leur conservation (17.07.2012).

Invités :

Antonio A. Casilli, sociologue
André Gunthert, chercheur en histoire culturelle
Mathieu Potte-Bonneville, philosophe


extraits :
André Gunthert : Longtemps, en SHS, le savoir a circulé par l’édition de livres. Récemment, il y a eu deux changements : la numérisation, l’évaluation chiffrée à partir du nombre d’articles.... « les revues sont devenues d’un coup un outil essentiel du système mais on ne leur a pas donné plus de moyens. Une revue savante ne coûte pas très cher, elle repose surtout sur du bénévolat. Les auteurs ne sont pas payés. Le comité de rédaction n’est pas payé. L’évaluation des articles, la clé du système, n’est pas payée non plus... Donc, c’est du bricolage et cette activité n’est pas réellement intégrée au périmètre de la recherche publique ».

Dans ce paysage, trois types d’acteurs ont des intérêts différents et des contraintes différentes :
- Les mastodontes de l’édition scientifique, Elsevier et Springer en Europe, sont surtout concernés par les sciences de la nature. Leur situation d’exclusivité leur permet de facturer lourdement les abonnements payés par les BU. Ces acteurs privés deviennent richissimes en parasitant la recherche publique et son financement.
- En face, l’Open Access se développe ; c’est un mouvement militant qui combat la tendance à la marchandisation de la science. Il s’appuie sur internet pour deux formes principales : l’Open Edition et les archives ouvertes
- Les revues papier se sont mises à l’électronique ces 10 dernières années. En février, elles ont refusé les préconisations de la commission européenne et du MESR. Elles ont besoin d’argent pour payer l’impression ; elles ont imposé un embargo qui peut fermer l’accès aux articles pendant un an (parfois 5 ans). Elles s’opposent à toute publication complémentaire des chercheurs sur leurs blogs. http://www.openaccess-shs.info/motion/

Les tenants de l’Open Access ont répondu à Cairn dans une tribune. Il ne faut pas négliger la question des moyens : l’Open ne doit pas servir à masquer une réduction accrue des crédits publics en faveur de la recherche.
http://www.lemonde.fr/sciences/article/2013/03/15/qui-a-peur-de-l-open-acces_1848930_1650684.html


Quand l’Etat n’assume plus son rôle, celui du financement de la recherche publique, l’auteur subit une triple dépossession : il ne reçoit aucun salaire pour son article, on lui demande de signer une cession de droits, et on lui interdit d’en diffuser des copies sur un blog ou une archive ouverte. Ce système fermé incite certains universitaires à développer des plates-formes comme Culture visuelle, et à se poser la question du choix du support de publication.

A. Casili décrit l’opposition aux USA entre les industriels de l’édition ( un CA de 65 Mds de $, une marge de 36 %, bien supérieure aux 8 % de Coca) et des scientifiques dont le travail n’est ni reconnu ni payé.
Il évoque le changement de temporalité : l’évaluation d’un article se fait surtout à postériori, par les commentaires qui suivent sa mise en ligne. Il évoque aussi la dérive du Gold, quand l’Open Edition est exploité par des marchands peu scrupuleux.

Mathieu Potte-Bonneville : « C’est un changement épistémologique. C’est un changement dans la considération-même de la valeur des travaux. […] Toucher à la circulation des textes est toucher à une économie de la véritée ».
Il décrit le Collège international de philo, et vante Intersections, l’ouvrage réalisé pour les trente ans du collège, un ouvrage disponible gratuitement en ligne (en pdf) mais en accès payant chez Apple.
http://30ansciph.org/spip.php?rubrique5#

vers la 18e : dans un extrait enregistré lors de l'AG de l'Open Edition, Claire Lemercier décrit la situation à Sciences Po : un chercheur n’a pas accès à toutes les revues (Cairn, Elsevier). Selon elle, si l'on ne veut pas que seuls des historiens lisent les historiens, alors il faut chercher des solutions pour étendre le cercle des lecteurs. Elle plaide en faveur d’un élargissement du public , celui des étudiants, des chercheurs à l’étranger, des enseignants du secondaire... Elle voit dans le libre accès immédiat le seul moyen de toucher ce grand public cultivé tant cherché par certains éditeurs.
AG de l’OpenEdition, le 26 mars 2013 à l’Institut de Géographie
http://leo.hypotheses.org/10552
Les interventions en audio
http://speakingofscience.docteo.net/2013/03/27/open-access-en-shs-lintendance-suivra/


PS : Cairn sait vendre à la découpe une revue.
Une illustration du tarif pratiqué par cette plate-forme :
Historicités du 20e siècle, le numéro spécial de Vingtième siècle est vendu 19 euros par Amazon.
Chez Cairn.info, 22 articles sont payants, à 5 euros l'un.
Soit un total de 110 euros pour l'ensemble du numéro !!

Le numérique ne devrait-il pas aider à réduire les coûts d'accès ? Les commerciaux ne connaîtraient-ils pas la longue traîne, et la possibilité de gagner davantage en acceptant de pratiquer des petits prix ? Pourquoi préfèrent-ils imposer des péages prohibitifs (qui sont une véritable incitation à la photocopie) ?


.

Posté par clioweb à 08:06 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

50 Shades Of Angela Merkel

 

merkel

6 photos extraites de

50 Shades Of Angela Merkel
http://www.buzzfeed.com/copyranter/pantone-angela-merkel

 


The German Chancellor has worn every color in the rainbow during her term
The collection was compiled by graphic designer Noortje van Eekelen
http://www.noortjevaneekelen.nl/projects/the-spectacle-of-the-tragedy/

Existe aussi à la même adresse
en version sac à main de Carla, et en German French Affair  [source PB, apses]


.

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,