21 novembre 2013

MO Baruch - Des lois indignes ?

 

Eclairer l'Histoire par les lois et les lois par l'Histoire - Le bien commun, 14.11.2013
Antoine Garapon reçoit Marc-Olivier Baruch.
http://www.franceculture.fr/emission-le-bien-commun-0 - l'émission en mp3 (clic droit pour podcaster)

MOB vient de publier  "Des lois indignes ? Les historiens, la politique et le droit" chez Tallandier
En décembre 2005, 19 des historiens les plus réputés de notre pays exigèrent l’abrogation de plusieurs lois mémorielles en vigueur, des loins indignes qui menaçaient selon eux la liberté d'expression et le travail des historiens. Les premiers textes laissaient planer un doute sur le sort de la loi Gayssot. Pour MOB, « il n'y a dans ces lois rien là-dedans qui bride, empêche ou censure le travail du chercheur... sauf du chercheur négationniste ».

MOB s'interroge sur les pétitions des historiens et leur revendication d'un privilège surprenant d'irresponsabilité. Il y voit un malaise dans l'identité historienne. Il rapproche les parcours de trois historiens académiciens (Braudel, Rémond, Nora), avec une même nostalgie à l'égard d'une histoire nationale et un agacement devant la victimisation et le communautarisme.
Pour lui, comprendre Vichy, cela suppose de regarder les hommes et les pratiques à l'oeuvre, croiser l'histoire, la politique et le droit.
http://www.tallandier.com/ouvrages.php?idO=772&PHPSESSID=2giheug23faour7ul42gjjfu11


.

Posté par clioweb à 07:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


20 novembre 2013

Peillon et le métier de prof

 

Vincent Peillon met en chantier la définition du métier de professeur - Le Monde Education 18.11.2013
http://www.lemonde.fr/politique/article/2013/11/18/vincent-peillon-met-en-chantier-la-definition-du-metier-de-prof_3515383_823448.html
http://www.lemonde.fr/a-la-une/article/2013/11/18/la-reforme-du-metier-d-enseignant-un-defi-pour-peillon_3515592_3208.html


L'idée n'est pas de s'attaquer au temps de service de dix-huit ou de quinze heures – ce qui soulèverait un tollé syndical –, mais d'établir la liste de toutes ces missions.

Le ministère a classé les missions du prof en trois catégories :

- D'abord, celles qui se passent en classe – les cours, mais aussi les travaux dirigés, en petits groupes…
- Ensuite, les activités dites complémentaires et obligatoires : tutorat, accompagnement personnalisé, suivi des stages, relations avec les parents, travail en équipe…
- Enfin, toutes les tâches facultatives, que prennent en charge les enseignants sur la base du volontariat

« Le contexte politique tendu [et le rapport de forces] n'incite pas à faire preuve d'audace ... Il faut donc plus s'attendre à une reconnaissance symbolique qu'à une petite révolution. L'ouverture de ces négociations aura au moins l'avantage, pour le ministre Vincent Peillon, de détourner l'attention de l'opinion des rythmes scolaires ».

.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

La marche

 

lamarche



La marche des Beurs  (source NM)
http://www.liberation.fr/societe/2013/11/15/la-marche_947177

A l’occasion de la sortie du film La marche, Libération republie en version image des articles parus en 1983 :
La marche des Minguettes court déjà les banlieues
Les Beurs vont entrer dans Paris
Beur is beautiful
Mgr de Paris s'est fait une religion pédibus
Les enfants des banlieues écuments au pays des 350 fromages
Paris sur Beur
70 000 supporters
Le discours mis au pas
Paris-Minguettes aller-retour
Les Beurs à l'Elysée

- La marche, http://jemarche.fr/
En 1983, la marche pour l’égalité et contre le racisme réunit des militants qui parcourent près de 1 000 km de Marseille à Paris. En 2013, le site web propose "une marche digitale"

Le dossier pédagogique associé au film
http://jemarche.fr/wp-content/uploads/2013/11/DossierPedagogique.pdf


- Les marcheurs, chronique des années beurs
documentaire de Samia Chala diffusé le 18.11.2013 sur Public Sénat
http://www.publicsenat.fr/vod/documentaire/les-marcheurs,-chronique-des-annees-beurs/141740

Posté par clioweb à 07:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19 novembre 2013

Vous, une belle et haute voix

 

Virginie Despentes à Christiane Taubira : « C’est vous, madame, la belle et haute voix » - Libération 13.11.2013
http://www.liberation.fr/societe/2013/11/13/c-est-vous-madame-la-belle-et-haute-voix_946795

« Une seule réponse est possible face à la propagande raciste : construire un monde qui évolue. Il y a, parfois, de grandes figures providentielles. L’extrême droite est en train de faire de vous une figure héroïque, historique. Et, pour nous qui ne voterons jamais pour eux, quand bien même voudrions-nous faire dans la contestation, votre voix, désormais, est celle que nous désirons écouter ».

Despentes2012

Virginie Despentes en 2012 - source wikimedia commons



- Des écrivains et des intellectuels se mobilisent ! - Libération 17.11.2013
Une rencontre a eu lieu à Paris le dimanche 17 novembre contre la «banalisation du racisme »,
à l'initiative de BHL et de son association La Règle du jeu.
Parmi les présents : Tahar Ben Jelloun, Karine Tuil, Yann Moix, Christine Angot, Scholastique Mukasonga, Daniel Lindenberg, BHL, Cindy Léoni (SOS Racisme), Dominique Sopo, Caroline Fourest …
http://www.liberation.fr/societe/2013/11/17/mobilisation-d-intellectuels-autour-de-christiane-taubira-ce-dimanche_947567

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Mexico : communiqué SNES-SNUipp

 

Le SNUipp et le SNES Hors de France apportent tout leur soutien aux personnels, notamment  détachés, du Lycée Français de Mexico, sur lesquels plane une menace de déconventionnement dès septembre 2014, suite à la décision votée en Conseil d'Administration du Lycée du lundi 11 novembre 2013. [source ELS)

Alors que depuis plusieurs années le président du Conseil d'Administration brandit la menace du déconventionnement, celui-ci est annoncé en prenant un prétexte fallacieux, celui d' «une grève ayant fait déborder le vase». Le SNES et le SNUipp HDF s'étonnent que cette proposition de déconventionnement fasse suite à un audit financier dont les résultats n'ont pas encore été communiqués.

Depuis plusieurs années, le SNUipp HDF et le SNES HDF dénoncent auprès des instances de l’AEFE le non respect de la convention (opacité du budget, politique et dialogue social) dans l'établissement.


Contrairement à ce qui est affirmé par le Conseil d'Administration et certains membres de l'équipe d'encadrement, le SNES et le SNUipp  Hors de France estiment qu'un déconventionnement, au-delà des conséquences sur les traitements et éventuellement sur les carrières des personnels titulaires désirant continuer à exercer à Mexico, aura de graves répercussions :

- sur les frais de scolarité, déjà élevés, qui vont encore augmenter (les rémunérations des expatriés sont actuellement totalement prises en charge par la France) et s’aligneront désormais sur les prix des autres écoles internationales.
- sur le recrutement de nouveaux professeurs chevronnés et titulaires, les nouvelles conditions de contrat ne présentant aucune attractivité.
- sur l'augmentation des heures de service des enseignants comme dans tous les établissements simplement homologués, avec moins de temps pour préparer les cours et une baisse certaine de la qualité de l'offre pédagogique.


Le SNES et le SNUipp rajoutent que la simple homologation, envisagée comme solution par le président du CA à tous les problèmes dont il prétend que l'établissement de Mexico souffre, dépend du Ministère de l'Education Nationale ; elle est liée non seulement au respect des programmes français mais aussi au maintien d'un certain nombre de titulaires, ce qui n'est pas garanti.
Par ailleurs, si un établissement conventionné verse 6 % des écolages à l'AEFE, un établissement homologué en verse 2 %. Donc, la permanence dans le réseau en tant qu'établissement homologué aura malgré tout un coût contrairement à ce qui est affirmé.

Dans ces conditions, pour la présence de la France au Mexique, pour les parents et les élèves, pour les personnels (détachés mais aussi recrutés locaux), le SNES et le SNUipp HDF restent attachés au conventionnement, mais pas à n'importe quel prix.

Version en pdf : http://clioweb.free.fr/debats/mexico-snes-snuipp.pdf
SNES hors de France : http://www.hdf.snes.edu
SNUipp hors de France : http://www.snuipp.fr/-Hors-de-France-

 

snes-hdf                                               snuipp-hdf

 

 

Posté par clioweb à 07:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


18 novembre 2013

Rythmes : un piètre pédagogue

 

Rythmes: le ministre de l'Education est-il un bon pédagogue ?
Véronique Soulé, blog C'est classe - 03.11.2013
http://classes.blogs.liberation.fr/soule/2013/11/rythmes-le-ministre-de-l-education-est-il-un-bon-pedagogue.html

« On a beau être prof  et ministre de l’Education, on peut manquer de pédagogie. Prenez Vincent Peillon avec les rythmes scolaires. Au lieu d’expliquer simplement que les enfants apprennent mieux le matin à tête reposée qu’après le déjeuner quand ils ont un coup de barre, il est parti sur les mérites du périscolaire. Et il s’est pris les pieds dans les rythmes ».

Vincent Peillon ... voudrait mettre en avant sa grande oeuvre, la création des ESPE. Une réponse de gauche à la suppression de la formation au métier par Chatel et Sarkozy (sur les rythmes, Chatel a fui devant la difficulté).
Face à l'opposition des maires, notamment UMP, il change d'argumentation : il parle moins des bénéfices scolaires des quatre jours et demi, il parle davantage du périscolaire et de justice sociale. Sans être audible.

Pour Véronique Soulé, ce n'est pas le désastre, mais au moins le chaos. Selon elle, « Vincent Peillon a fait preuve, lui, de courage politique. Mais il ne suffit pas d’être convaincu d’avoir raison. Il faut réussir le passage à l’acte. Et pour cela expliquer et convaincre. Et là, le ministre (de l'Education) s’est révélé un piètre pédagogue ».

[Ajouter un élément : la direction du ministère a torpillé la réforme en mettant en place une énorme usine à gaz, sans se soucier des professionnels chargés de la faire vivre, des locaux nécessaires, du coût et de l'impact sur l'organisation du temps des familles. Cette direction voulait-elle d'emblée torpiller le retour à un horaire scolaire plus normal ?]

.

Posté par clioweb à 08:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

17 novembre 2013

CNRD : La Libération

 

La Libération vue depuis la Franche-Comté
Sur le site académique de Besançon, télécharger une brochure qui traite du thème du Concours de la Résistance 2014 :
« La libération du territoire et le retour à la République » (attention fichier de 120 Mo)

Le dossier a été élaboré par le Musée de la Résistance et de la déportation de Besançon et les services éducatifs des archives

8 thématiques sont abordées :
I - Attentes et espoirs
II - Les combats de l’été 1944
III - Joies
IV - Douleurs et massacres : la guerre n’est pas finie
V - Reconstruire
VI - Le rétablissement de l’ordre républicain
. 1. La transition démocratique
. 2. L’épuration
. 3. Élections et retour à la République
. 4. Le sort des prisonniers de guerre de l’armée allemande
VII - Retours
VIII - Premières mémoires
http://missiontice.ac-besancon.fr/hg/spip/spip.php?article1328

fcomte-sommaire

Consulter le sommaire détaillé au format pdf

 

belfort-liberation


La Libération vue depuis la Franche-Comté - Académie de Besançon

 

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

16 novembre 2013

Révoltes bretonnes 1675

 

La Fabrique - Actualités du vendredi 15/11/13
http://www.franceculture.fr/emission-la-fabrique-de-l-histoire-histoireactualites-du-vendredi-151113-benedicte-savoy-et-alain-cr

12e-29e minute
Ecouter Alain Croix sur les deux révoltes bretonnes du temps de Louis XIV :
- celle du papier timbré dans les villes
- celle des paysans contre les droits imposés par les seigneurs et le clergé (la dîme)
Il décrit l'exploitation politique de ces révoltes vers 1975, avec lecture sociale (chemise et bonnet rouge) et lecture régionaliste contre le pouvoir central

Dans l'épisode récent, Alain Croix voit
- une remarquable opération de communication
- une lecture profondément malhonnête de l'histoire.
La révolte sociale de 1675 est mise au service d'une revendication régionaliste en 2013
- Une redoutable manipulation. Ceux qui sont à l'origine d'un modèle agro-industriel qui a largement reposé sur les subventions européennes et
a montré ses défauts sur le plan de l'environnement sont en train de détruire cette filière pour aller gagner de l'argent ailleurs (cf le Brésil). Ils essaient avec succès de détourner la colère justifiée des salariés et  de leurs familles contre Paris, le symbole commode de tous les maux
Le héros pendu en 1675 à Nantes, était un bas-breton, un "sale étranger", pas un vrai Nantais.

dans la même émission, Bénédicte Savoy (Berlin) commente l'annonce du «Trésor de Munich» par les autorités allemandes.
1 500 trésors pillés par les nazis retrouvés à Munich - Le Monde 04.11.2013
http://www.lemonde.fr/culture/article/2013/11/04/1-500-tresors-pilles-par-les-nazis-retrouves-a-munich_3507491_3246.html


- Une référence historique tirée par les cheveux - Laurent Bihl, Libération 07.11.2013
http://www.liberation.fr/societe/2013/11/07/une-reference-historique-tiree-par-les-cheveux_945369

« Enseignant, je ne suis pas tant choqué par le raccourci historique imaginé par les manifestants du moment, que par l’assourdissant silence des commentateurs. Tout ceci est asséné dans une indifférence et une absence de questionnement qui pose tout de même problème, surtout après les tonitruants débats qui ont agité le Landerneau éducatif voici quelques semaines. A quoi sert l’histoire alors ? A une telle récupération, gadgétisant les colères du passé afin de draper des revendications dans un enracinement régional fantasmé ? Où sont les historiens que diable ! »

- En 2010, à Munich, les douaniers allemands ont découvert chez Cornelius Gurlitt des tableaux d'Auguste Renoir, Henri Matisse, Pablo Picasso, Marc Chagall, Paul Klee, Oskar Kokoschka ou Max Beckmann.
Quatre marchands ont vendu les œuvres considérées comme de l'art dégénéré par Hitler et les Nazis : Karl Buchholz, Bernhard Böhmer, Ferdinand Möller et Hildebrand Gurlitt (le père de Cornelius).

.
.

Posté par clioweb à 07:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Histoire de l'éducation dans la Manche

 

Cercle de généalogie et d’histoire locale de Coutances et du Cotentin

Histoire de l’enseignement et des établissements scolaires à Coutances et dans la Manche
(16 & 17 novembre 2013)
http://clioweb.free.fr/colloques/coutances-colloque.pdf

parmi les interventions annoncées :
- Deux siècles d’histoire de l’enseignement en France
- Les filles grandes oubliées de l'enseignement.
- La salle d'asile, l'école primaire de filles au XIXe siècle
et le collège de jeunes filles (1880-1955)
- Au grand séminaire, une pédagogie de l'exemple
- La création des Centres d’apprentissage, un exemple : « Les Sapins »
- Les Cours complémentaires de Coutances
- L’École normale d’institutrices de Coutances


.

Posté par clioweb à 07:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

15 novembre 2013

Rythmes : la semaine noire

 

Le ministre de l’Education, qui tablait sur un changement rapide, déchante. Libération 11.11.2013
http://www.liberation.fr/societe/2013/11/11/les-cinq-colles-posees-par-la-reforme-de-vincent-peillon_946257

Cinq difficultés insuffisamment prises en compte par le ministre et son cabinet :
- La communication : les explications touffues du ministre
- Le manque de locaux
- Le financement, le nerf de la réforme
- La délicate articulation entre le scolaire et le périscolaire
- La galère des maternelles

Rythmes scolaires : les opposants accélèrent. Libération 11.11.2013
http://www.liberation.fr/societe/2013/11/11/rythmes-scolaires-les-opposants-accelerent_946256

A Torcy, une école bien dans ses nouveaux rythmes. Libération 11.11.2013
http://www.liberation.fr/societe/2013/11/13/a-torcy-une-ecole-bien-dans-ses-nouveaux-rythmes_946460


Rythmes scolaires : la semaine noire de Vincent Peillon - Le Monde éducation 11.11.2013
http://www.lemonde.fr/education/article/2013/11/11/rythmes-scolaires-la-semaine-noire-de-vincent-peillon_3511605_1473685.html

La réforme des rythmes scolaires, un puissant facteur de division de la société. Le Monde éducation 11.11.2013
http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/11/11/la-reforme-des-rythmes-scolaires-un-puissant-facteur-de-division-de-la-societe_3511657_3224.html


Deux effets pervers d'une politique menée en dépit du bon sens :
- L'usine à gaz imaginée par le cabinet ministériel pour les activités périscolaires fait perdre de vue l'essentiel : l'abandon des 4 jours imposés par Darcos, ce qui conduisait à supprimer les récréations des élèves en difficulté pour faire du soutien. Les activités périscolaires passent avant le travail scolaire.
- Le cafouillage dans la gestion et la communication officielle redonne légitimité à ses adversaires : les médias donnent la parole à Chatel (qui a évité de mettre en route cette réforme des rythmes) ; un élu UMP peut prendre argument des inégalités sociales suscitées par cette réforme, et tenter de faire oublier les dégâts de la politique menée par le quinquennat précédent.



.

Posté par clioweb à 08:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,