15 février 2013

Rythmes : le ministère communique

 

Le Ministère communique sur sa réforme :
« Les élèves seront ainsi plus attentifs pour apprendre à lire, écrire et compter, moins fatigués et plus épanouis ».

Les activités périscolaires sont-elles obligatoires ?
Qui va les encadrer ?
Quels locaux
Quel financement ?

Vais-je devoir changer la garde de mes enfants ?
Les activités extra-scolaires du mercredi matin ?
La sieste va-t-elle continuer en maternelle ?

http://www.education.gouv.fr/cid67139/questions-reponses-sur-la-reforme-des-rythmes-a-l-ecole-primaire.html

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Les semenciers et les paysans

 


- La guérilla judiciaire des géants des semences contre les fermiers américains - Le Monde 13.02.2013
« Un procès oppose Monsanto à un fermier de l'Indiana, Vernon Hugh Bowman, âgé de 75 ans. M. Bowman est poursuivi par le semencier pour avoir acheté des graines de soja OGM dans un silo à céréales, puis avoir replanté les semences obtenues après cette première récolte sans payer de royalties à la firme ».
« M. Bowman estime que le fait d'avoir acheté les semences à une tierce partie lui permettait de replanter librement les graines. La justice lui a pour l'instant donné tort. L'avis de la Cour suprême dans cette affaire est jugé tellement important par Monsanto que la firme consacre un site Internet spécial à l'affaire ».
http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/02/13/la-guerilla

- Les paysans, otages des semenciers industriels - Le Monde 02.08.2012
http://abonnes.lemonde.fr/planete/2012/08/02/les-paysans-otages-des-semenciers-industriels_1741573_3244.html

« Le sujet est très sensible en France. Il touche au cœur de l'activité agricole. Preuve en a été donnée lorsque Bruno Le Maire, alors ministre de l'agriculture, a fait passer, le 28 novembre 2011, une loi qui prévoit d'instaurer une redevance sur les semences de ferme. Il s'agit de verser des royalties aux semenciers, qui disposent du droit de propriété intellectuelle sur les variétés par le biais de "certificats d'obtention végétale" ».


- Graines rares et anciennes : Kokopelli condamné pour concurrence supposée déloyale, la biodiversité en danger
http://www.rue89.com/rue89-planete/2012/09/04/graines-rares

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

La BNF et les indisponibles

 

BNF : sacrifier le domaine public pour numériser les indisponibles - Actualitte
http://www.actualitte.com/reportages/bnf-sacrifier-le-domaine-public-pour-numeriser-les-indisponibles-1928.htm


La BnF s'apprête à utiliser ses propres chaînes pour numériser les 10 000 premiers ouvrages indisponibles. Or ce marché de numérisation, passé auprès des sociétés Jouve-Safig-Diadéis, n'avait pas à l'origine été conçu pour accueillir de tels ouvrages, mais bien des livres du domaine public, afin qu'ils soient rendus accessibles en ligne via Gallica, sa bibliothèque numérique...
Si l'on voit bien l'intérêt pour la BnF, et encore plus pour les éditeurs, il est patent que ces faveurs se font au détriment de l'intérêt du public, qui n'aura accès en ligne ni au domaine public, ni aux livres indisponibles.

Posté par clioweb à 07:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

14 février 2013

Les charettes roumaines

 

- Le chevalgate et les charettes roumaines, Daniel Schneidermann - Rue 89, Arrêt sur images.
« Finies les charrettes. Interdites, Europe exige, sur les routes nationales roumaines ».
« Voilà pourquoi vos lasagnes, ladies and gentlemen, sont parfumées à l’avoine ».
http://www.rue89.com/2013/02/11/le-chevalgate-et-les-charettes-roumaines-239501


- Le « minerai » de nos lasagnes : « Avant, on n’osait pas en faire de la bouffe pour chat » - Rue 89
« Constantin Solloboug pense que la solution est de redevenir parano et de ne consommer que le steack haché que l’on voit passer dans la machine du boucher. Celui qui est dans les rayons d’hypermarché est une matière sur laquelle des dizaines d’acteurs ont spéculé et la qualité en a forcément pris un coup ».
http://www.rue89.com/2013/02/14/le-minerai-de-nos-lasagnes-cest-carrement-de-la-merde-239612


.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Rythmes : le non à tout ?

 

- Philippe Meirieu, Rythmes scolaires : mais pourquoi ne pas rouvrir l'école le samedi matin ? Le Monde, 12.02.2013

« Il faut d'abord rappeler que, si nous en sommes là, c'est en raison des décisions brutales et totalement irresponsables de Xavier Darcos et Nicolas Sarkozy en septembre 2007 »

« Il y a bien un mal français dans la conduite de nos réformes scolaires : spécialistes de combats épiques sur les modalités, nous en oublions les finalités. Pris dans la frénésie des arrangements institutionnels, nous en oublions les questions de contenus et de méthodes... Les tensions actuelles montrent la limite de ce pilotage ».
http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/02/12/rythmes-scolaires-mais-pourquoi-ne-pas-rouvrir-l-ecole-le-samedi-matin_1830899_3232.html


- Luc Cedelle, La machine infernale du « non à tout »
http://education.blog.lemonde.fr/2013/02/11/la-machine-infernale-du-non-a-tout/


- Les Activités Pédagogiques Complémentaires, un espace de liberté à investir
Stéphanie de Vanssay, UNSA
http://ecolededemain.wordpress.com/2013/02/13/apc-un-espace-de-liberte-a-investir/

.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


13 février 2013

Facebook et vous

 

- Facebook : données c’est donner
Camille Gévaudan, Libération Médias, 11.02.2013
« La quantité de données que Facebook collecte chaque seconde sur chaque internaute du monde entier donne le vertige… »
http://www.ecrans.fr/Facebook-donnees-c-est-donner,15948.html
http://www.liberation.fr/medias/2013/02/11/facebook-donnees-c-est-donner_881141

extraits :
« Cette pub pour le fast-food de votre quartier n’est pas arrivée là par hasard…
Et si une bannière vous propose, comme par hasard, un chalet pour cinq personnes dans les Alpes, c’est sans doute lié aux trois membres FB que vous avez déclaré comme étant vos enfants …»

1. Des techniques de Sioux
« seconde ruse : cacher la surveillance de vie privée derrière une formidable nouveauté. La dernière en date est la carte cadeau FB (Libération du 5 février), à dépenser dans des enseignes partenaires qui s’empresseront de cafter quels produits achète l’internaute quand il éteint son ordi ».

2. Des posts restants
« On dirait que les cases vides démangent les internautes : à partir du moment où il existe un champ de texte pour renseigner sa «ville d’origine», son «sport préféré» ou le nom de l’école primaire fréquentée il y a vingt ans, une envie irrésistible nous pousse à le remplir …»

3. Amis ou ennemis ?
« Ils ne font pas exprès, les pauvres… mais sur FB, nos amis sont nos pires ennemis. En nous «taguant» sur une photo de vacances, par exemple, ils ajoutent sans le savoir nos caractéristiques biométriques au grand répertoire des visages du monde. Heureusement, la reconnaissance faciale est désormais suspendue dans l’Union européenne… Mais les amis continuent les dégâts. Quand ils nous identifient dans un statut géolocalisé, ils caftent notre position. Quand ils nous ajoutent à un «groupe» d’internautes, ils associent notre nom à ceux des autres membres du cercle sans qu’il soit possible de réfuter ou d’effacer ce lien virtuel ».
http://www.liberation.fr/medias/2013/02/11/amis-ou-ennemis_881143

4. Des navigations sous surveillance
« La règle générale est simple à retenir : sur le Web, tout ce qui est estampillé du petit «f» de Facebook est une caméra de surveillance déguisée en fonctionnalité drôlement pratique. Autant dire qu’Internet tout entier est piégé ».
http://www.liberation.fr/medias/2013/02/11/des-navigations-sous-surveillance_881144

5. Des murs qui ont des oreilles


- Cyril Delabruyere, Formation à Facebook au CDDP85, 27 pages à télécharger :

- « Soyez Net sur le Net ». Un test en huit étapes mis en ligne pour la Mairie de Paris. Libération Ecrans
exemple de question : « Si cette photo de votre page FB était affichée en plein centre-ville, seriez-vous à l’aise ? »
http://www.ecrans.fr/Connaissez-vous-page-Facebook,15931.html


- Mourir, éteindre peut-être - Pierre Marcelle - Libération  
Ludivine, dont le corps a été retrouvé dans un bois de Pernant (Aisne), avait clos son profil Facebook et désactivé son portable. « Cette façon de faire pourrait bien devenir un acquis social ... Ludivine fut jusqu’au terme de son temps, outre consciencieuse, une jeune femme résolument moderne ».
http://www.ecrans.fr/Mourir-eteindre-peut-etre,15955.html


rappel : FB, un cas d'école.


facebook

Lire le décryptage par Thierry Joliveau d'une carte promotionnelle du média social (dec 2010).
http://clioweb.canalblog.com/archives/2011/02/04/20302536.html


.

.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Une réforme mal vendue

 

Peillon pein à garder la réforme Libération 10.02.2013
Un échec de la mise en place des quatre jours et demi créerait un sérieux trou d'air pour le ministre.
http://www.liberation.fr/politiques/2013/02/10/peillon-peine-a-garder-la-reforme_880867

Les professeurs battent le pavé en rythme
http://www.liberation.fr/societe/2013/02/12/les-professeurs-battent-le-pave-en-rythme_881440


Des enseignants dans le doute… Libération 10.02.2013
Manque de moyens pour occuper le temps libéré, animateurs non formés : la réforme passe mal
Plus que le mercredi, ce sont les activités péri-scolaires qui coincent ?
A quelle heure ? le midi avec un pause repas allongée ? après 15h30 ?
Où va-t-on mettre les enfants ?
Qui va s’occuper d’eux ? des animateurs ? des profs ?
http://www.liberation.fr/societe/2013/02/10/des-enseignants-dans-le-doute_880830

… et des parents dans le flou
 « Le périscolaire, pour l’instant, n’est pas extraordinaire et j’ai peur que ce temps supplémentaire se transforme, au final, en garderie où les enfants vont s’ennuyer dans la cour de récré ».

«Nous, les animateurs, on fera de la garderie», surtout dans les communes les plus défavorisées.
http://www.liberation.fr/societe/2013/02/12/nous-les-animateurs-on-fera-de-la-garderie_881342



La semaine de 4 jours ? Tout le monde la critiquait Libération 10.02.2013
http://www.liberation.fr/societe/2013/02/10/la-semaine-de-4-jours-tout-le-monde-la-critiquait_880844

François Dubet : « La profession a toujours été plutôt idéologiquement progressiste et scolairement conservatrice, en particulier les professeurs du secondaire qui défendent leurs disciplines. Traditionnellement, les instituteurs étaient jusqu’ici plus ouverts car ils s’intéressent davantage à la pédagogie ».

« Des étudiants en IUFM [Institut universitaire de formation des maîtres] m’ont appelé récemment : on ne leur parlait que de la violence des élèves, du décrochage et de parents insupportables. Alors qu’on aurait pu leur parler d’enfants qui veulent apprendre, d’un métier formidable… Il y a une sorte de spirale de la critique et de la négation. Des enseignants de petites écoles sans problème évoquent leur métier comme si c’était dans une banlieue extrêmement dure. Beaucoup, pourtant, aiment ce qu’ils font mais ils le gardent pour eux. C’est l’un des nœuds du problème : il y a une disjonction entre l’expérience personnelle et l’expression collective ».

« L’Education nationale n’est pas un monde figé, mais sa capacité à se transformer est en question : l’école peut-elle relever d’une politique publique décidée par une majorité démocratiquement élue ? Depuis la fin des années 80, on est dans des blocages et il semble que la réponse est non ».


Edito de Demorand
« Un monde à ne surtout pas bousculer, un univers dont la refondation attendra un autre moment ou un autre ministre, voire un(e) autre président(e), le système, bloqué depuis un quart de siècle pouvant bien patienter encore quelques années avant de faire sa révolution. Rater l’occasion qui se présente aujourd’hui, au nom de telle imprécision à lever et de telle autre imperfection à gommer, c’est menacer le tout pour gagner une petite partie ».

- L'archétype de la réforme mal vendue (et mal pensée ?) - blog de Denis Pingaud
http://communication.blogs.liberation.fr/politique/2013/02/les-chronobiologistes-les-eleves-et-le-ministre.html

 
Lire également les rubriques Education du Monde et du Figaro


.

.

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

12 février 2013

Heureusement, il y a Findus !

 

mv-findus

- Martin Vidberg : Heureusement, il y a Findus ! - 11.02.2013
« C'est de la viande de poisson, mon chéri ». « Finis ton assiette »
En mai 2011, c'était le concombre tueur qui faisait l'actualité.



« Comigel, le sous-traitant de Findus est basé à Metz (Moselle) ; il a fabriqué les lasagnes et a son usine au Luxembourg. Son fournisseur est le groupe français Poujol, holding de la société Spanghero à Castelnaudary. Qui a acquis la viande surgelée auprès d’un trader chypriote, qui avait sous-traité la commande à un trader situé aux Pays-Bas, ce dernier s’étant fourni auprès d’un abattoir et d’un atelier de découpe situés en Roumanie ». Libération

findus-europe

Voir la carte de France Info sur les transactions commerciales et financières autour des lasagnes au boeuf-cheval.
http://www.franceinfo.fr/sites/default/files/2013/02/09/887749/images/ressource/FIL-WEB-Parcours-viande.jpg



L’incident est très révélateur, aussi bien sur le plan de l'économie que sur celui des cultures nationales en Europe.
Bien entendu, chaque acteur se défausse sur le voisin.
L’édito du Monde est aussi très significatif : « la généralisation des chaînes de valeur rendent invivable la fermeture des frontières [ou impensable pour Le Monde des contrôles sanitaires au sein de l'Europe ?]».

La carte illustre l’éclatement des productions, sans souci réel du coût du transport, de l’énergie et de l’environnement. Les médias dominants sont très silencieux sur le développement récent des circuits courts.

Les Britanniques évitent la consommation de viande de cheval (ou les escargots). Mais l'utilisation de farines animales par leurs éleveurs industriels a conduit à la crise de la vache folle (plus de 200 décès) et à l'embargo sur la viande britannique entre 1996 et 2006.


Il serait intéressant de calculer coûts et profits des lasagnes surgelés, à la manière de The cost of Trainers

sport-shoe-costs

http://web.archive.org/web/20060704081651/http://www.cleanclothes.org/campaign/shoe.htm
(Clean Clothes Campaign 2006, noter le détour obligé par webarchive - clic droit pour afficher l'image )
[combien de pences économisés en remplaçant le boeuf par de la vache de réforme ou du cheval ?
combien coûte le gasoil consommé entre Bucarest et Castelnaudary ? ...
Et même dans la logique des industriels, combien vont coûter en terme d'image
cette fraude médiatisée et cette course exacerbée aux profits les plus minimes ?]


.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

11 février 2013

Censurer les médias sociaux ?

 

Peut-on réguler les réseaux sociaux ? - du grain à moudre 07.02.2013
http://www.franceculture.fr/emission-du-grain-a-moudre
avec Laurent Chemla, Marc Knobel, Olivier Iteanu, Giuseppe de Martino

Censurer Internet comme le font les dictatures, et cacher l'expression du racisme sous le tapis, ou s'interroger sur les conséquences humaines de choix politiques de quelques pays ?

La loi française ne manque pas d’outils pour lutter, a posteriori, contre les auteurs de contenus illicites.

Laurent Chemla, Haine publique et vieilles lanternes
Demander à Twitter de supprimer les messages racistes est inutile, contre-productif et dangereux.
http://www.ecrans.fr/BBS-Ne-pas-cacher-cette-haine-que,15887.html

« oui, la censure est la pire des options...

... investir le Net pour apporter de la raison, apaiser les passions, démolir les mensonges ... se battre dans les tribunaux et obtenir même un demi-victoire ... c’est un combat plus long, plus difficile et moins rapidement gratifiant que le buzz mondial obtenu quand on force un géant du Net à censurer autrui.
Mais cette bataille là, quotidienne, fastidieuse, souvent vaine, est au moins un combat qui vaut qu’on le mène.
Pas la censure ».


- Graph Search, Facebook et la vie privée

http://rezonances.blog.lemonde.fr/2013/02/09/

Soldats français partis en Afghanistan, salariés de McDo qui "aiment" son rival, scientologues, soutiens politiques ...  Le Monde.fr a testé le moteur de recherche de FB en version bêta et accessible uniquement à certains utilisateurs, en langue anglaise.
En attendant le déploiement de l'outil dans la langue de Molière, il conseille vivement d'aller faire un tour dans les paramètres de confidentialité.

-
.

Posté par clioweb à 07:52 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

10 février 2013

Réformer les rythmes scolaires ?

 

Dans la réforme contestée des rythmes scolaires, les médias parlent beaucoup du mercredi matin. Beaucoup moins des 45 minutes journalières à organiser et financer dans toutes les communes.

- Réformer les rythmes scolaires, oui, mais pas n’importe comment !
@Anne Thébaud – Marianne courrier des lecteurs, 09.02.2013

Raccourcir la journée de travail des enfants à Paris, et dans les grandes villes, requiert des structures, des personnels et des moyens financiers dont personne ne dispose encore.

« Je suis enseignante et directrice d'école à Paris. Oublions les textes de loi, volontairement vagues. Oublions les corporatismes, nos préjugés et regardons les faits.
Le but originel et louable de la réforme est de raccourcir la journée de travail des enfants. La plupart des enseignants y sont favorables. Le problème à Paris et dans beaucoup de grandes villes, est que personne ne dispose des structures, des personnels et des moyens financiers pour occuper 137 000 enfants si on les libère en milieu d'après-midi.
La grande nouveauté est la coupure du déjeuner qui durera désormais deux heures quarante-cinq. Un temps qui sera, selon le maire de Paris, le moyen de donner « une chance supplémentaire d'éveil, d'accès à la science, la culture, le sport, la vie » et utilisé pour « permettre aux enfants de profiter de l'important tissu d'activités culturelles de la ville ». Peut-on raisonnablement laisser croire aux parents que, d’une part. on déplace facilement 137 000 enfants en dehors de l'école, et ce quatre fois par semaine toute l'année, et. d'autre part, qu'il existe les structures et les moyens financiers pour accueillir les enfants de ces 662 écoles ? Ces enfants vont donc rester dans l'école la majorité du temps et retourner dans les classes. On n'organise pas des activités culturelles avec 300 enfants rassemblés dans un préau ou une cour. Et qui s'occupera des enfants dans les classes des animateurs
et des vacataires de la Ville de Paris, qu’il faudra recruter pour renforcer les équipes existantes.
En résumé, pour réduire de quarante-cinq minutes le temps d'enseignement par jour, les enseignants passeront le temps du déjeuner à se concerter en salle des maîtres, pendant que les enfants seront en garderie dans les classes avec de jeunes vacataires sans formation. Quel progrès ! »

- Un héritage lourd : les quatre jours de Darcos et Chatel. Marianne
http://www.marianne.net/Quatre-jours-qui-font-mal-a-l-ecole_a182148.html

- Des adversaires déterminés, des arguments à débattre - blog Marianne
http://www.marianne.net/Ecole-primaire-pourquoi-la-semaine-de-cinq-jours-est-une-aberration_a218842.html

- Recteurs et inspecteurs convoqués. Le Café pédagogique
Le ministre a réuni recteurs et inspecteurs à Assas (plus de 1500 personnes). Il les a invités à soutenir sa réforme.
La pédagogie doit passer avant le management :  « Nous sommes des pédagogues et nous avons à faire en sorte que la pédagogie soit au coeur de l'éducation nationale dans les rapports entre nous, avec les parents, avec les collectivités locales ».
http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2013/02/08

Le pédagogue en chef : http://lemonde-educ.blog.lemonde.fr/2013/02/08/vp-pedagogue-en-chef


- Un ministre et son splendide isolement - Marianne

http://www.marianne.net/Vincent-Peillon-ou-le-splendide-isolement_a226021.html

La solution politique à court terme : acheter le ralliement des enseignants du primaire ?


- Guide pratique de la réforme des rythmes scolaires à destination des maires
http://cache.media.education.gouv.fr/file/02_Fevrier/52/9/2013_rythmesco_guidel_elus_bdef_240529.pdf
extraits :
Les collectivités pourront proposer un large éventail d’activités visant à favoriser l’épanouissement des enfants, à développer la curiosité intellectuelle et à renforcer leur plaisir d’apprendre et d’être à l’école : activités sportives, artistiques et culturelles, ateliers consacrés au numérique, éducation citoyenne (travail coopératif, projets solidaires, ateliers sur l’environnement et le développement durable), etc.
... Si les devoirs écrits sont supprimés, il subsiste des leçons à apprendre ou des lectures à effectuer. Les études surveillées mises en place par les communes le soir après la classe peuvent donc être intégrées dans le cadre des activités périscolaires.

Ces intervenants doivent être des personnes qualifiées, c’est-à-dire répondre aux conditions posées par l’arrêté du 9 février 2007 modifié fixant les titres et diplômes permettant d’exercer les fonctions d’animation ou de direction en séjours de vacances, en accueils sans hébergement et en accueils de scoutisme
Le maire ou le président d’EPCI peut par ailleurs recourir à des enseignants volontaires pour assurer le temps périscolaire, comme cela est déjà parfois le cas aujourd’hui. Les enseignants sont alors rémunérés et assurés pour cette activité par la collectivité, qui devient, pendant ces heures-là, leur employeur.


PS : Décentralisation : la colère des conseillers d'orientation - Le Monde 10.02.2013
L'exécutif envisage de transférer aux régions de nouvelles compétences sur la formation.



14.02.2013 : Le Ministère communique sur sa réforme :
http://www.education.gouv.fr/cid67139/questions-reponses-sur-la-reforme-des-rythmes-a-l-ecole-primaire.html

 

 





.

.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,