10 janvier 2019

Culture, médias et pouvoirs (1945-1991)

 

medias-pouvoirs-poirrier

Culture, médias, pouvoirs aux Etats-Unis et en Europe occidentale, 1945-1991 (2019)
dir. Philippe Poirrier, EU Dijon 2019, 15 euros

 

Sommaire et introduction en ligne :
http://bit.ly/2TDufNi

Des lendemains de la Seconde guerre mondiale à l’implosion de l’Empire soviétique, la culture, à l’échelle du monde occidental, États-Unis et Europe occidentale, enregistre de profondes mutations

liées notamment aux évolutions technologiques. La montée en puissance des industries culturelles et des médias de masse – radio et cinéma ; la télévision surtout – interfère sur la création, la circulation et l’appropriation des formes et objets culturels. Le plus grand nombre, non sans écarts dans le temps et dans l’espace, en fonction de son origine sociale aussi, a désormais accès à la culture.

Chaque question, traitée par un spécialiste reconnu, prend la forme d’un texte de synthèse et d’un dossier documentaire de trois à quatre documents. De Bob Dylan à Pink Floyd, du livre de poche à la bande dessinée, des festivals aux grandes foires de l’art contemporain, de la censure politique aux politiques culturelles, de l’américanisation au Soft Power des principales puissances, de la Beatlemania à la Californie des Hippies, du sport au patrimoine, c’est une quarantaine de dossiers que les auteurs proposent d’arpenter pour mieux appréhender la diversité des cultures du monde occidental.

 

medias-pouvoirs-som

 

.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


09 janvier 2019

Le bizutage

 

- Le bizutage, Les pieds sur terre 08.01.2019
http://www.franceculture.fr/emissions/les-pieds-sur-terre/bizus-le-parcours-du-debutant

[ « le parcours du débutant ou les délires des bizuteurs ? »]

« En 1998, Ségolène Royal, alors ministre déléguée à l'enseignement scolaire, fit voter une loi interdisant formellement le bizutage lorsqu'il implique des actes humiliants ou dégradants. En 2016, elle fut complétée par l'interdiction d'amener à une consommation excessive d'alcool. Dans les faits, pourtant, même si les mentalités ont évolué, ces lois sont peu appliquées »

2 témoignages dans l'émission :
Les pratiques de la JAPAD à Paris-Dauphine,
Celles des kinés à Liège (l’ISEPS)

Tout l’écart entre une réusssite intellectuelle souvent exceptionnelle et un comportement social d’un autre temps.


- « Le bizutage est un ensemble de pratiques, épreuves, traitements ritualisés et imposés, destiné à symboliser l'intégration d'une personne au sein d'un groupe social particulier : étudiants, militaires, professionnels, etc. Dans certains pays, dont la France, ce genre de pratiques a ces dernières années souvent fait l'objet de l'attention des médias, notamment à la suite d'incidents ou accidents, ou plus simplement de par la nature de plus en plus considérée par les sociétés contemporaines comme dégradante et humiliante de nombreux bizutages» 
http://fr.wikipedia.org/wiki/Bizutage

.

 

 

Posté par clioweb à 08:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Magazine Carto n° 51

 

 cartomag51

Magazine Carto n° 51

Dossier Union européenne : Du projet à la crise

+ Jules Verne, Antarctique, Amazonie, Nouvelle-Calédonie, Etats-Unis, Mexique 1862-1867...

http://www.areion24.news/produit/carto-n-51/


feuilleter avec mot de passe - Pressreader : http://t.co/ilAY2ZDTkf

 

.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

08 janvier 2019

10 ans d’Hypothèses

 

10 ans d’Hypothèses, Paris 8 janvier 2019
http://maisondescarnets.hypotheses.org/4191


« De l’idée à la réalisation : histoire, contexte, stratégie et quotidien de la plateforme Hypothèses »

« Témoignages réflexifs : pourquoi et comment je bloggue ? »

« Les carnets vus par la recherche »« Une recherche en mouvement. Les gestes d’élaboration du savoir dans les billets d’Hypothèses »
 Projet HYCAR – « La place des carnets de chercheurs d’Hypothèses dans l’écosystème scientifique numérique »

Conclusion générale

sur Twitter : http://twitter.com/hashtag/10ansHypotheses?src=hash

 

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Loi anti-casseurs ?

 

Sur Twitter, citation de Maurice Grimaud en 1968
David Dufresne, Danielle Simonnet
http://twitter.com/davduf


Lettre de Maurice Grimaud aux policiers, 29 mai 1968, publiée dans Le Monde 16.05.2008

http://www.lemonde.fr/le-monde-2/article/2008/05/16/la-lettre-de-maurice-grimaud-aux-policiers_1046120_1004868.html


Marcellin a fait voter la loi du 8 juin 1970 plus connue sous le nom de « loi anti-casseurs »
http://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?id=JORFTEXT000000512438&pageCourante=05324

[ Elle a été abrogée en 1981. Certains voudraient la rétablir ].


Laurent Muchielli, 24.10.2010
« la concentration sur ce phénomène sert directement la stratégie
d'absence de dialogue social et de pourrissement du mouvement adoptée par l’exécutif »

http://www.laurent-mucchielli.org/index.php?tag/loi_anti-casseurs

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


07 janvier 2019

Parcoursup, 1 absurdité technocratique

eribon-lm

Didier Eribon : « Les grandes écoles ne sont pas un système scolaire, mais un système social »

Issu d’un milieu ouvrier, le sociologue et philosophe critique
l’idéologie du mérite qui entoure notre système scolaire et universitaire.
http://lemde.fr/2sg4uY0



« Si un système comme Parcoursup avait existé à mon époque,
je n’aurais probablement pas pu faire les études que j’ai faites »

« Parcoursup est une absurdité technocratique.
Je dirais même plus : une violence technocratique, tournée contre les individus.
Les technocrates qui nous gouvernent en ont d’ailleurs parfaitement conscience,
d’où leur intérêt pour les sciences cognitives,
ce qui est une manière déguisée de naturaliser les différences sociales »

 

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

06 janvier 2019

Le totalitarisme ?

 

La notion de totalitarisme est-elle pertinente ? - question sur neoprofs 2014


- dans le Bertrand-Lacoste de première 2003, 2 excellentes pages sur ce sujet,
avec la distinction entre le regard à priori et généralisant des politistes
http://clioweb.free.fr/manuels/1temp/tota-blacoste1.jpg

et la réalité plus nuancée des historiens du social.
http://clioweb.free.fr/manuels/1temp/tota-blacoste2.jpg


- « Les vicissitudes scolaires d’une notion controversée : le(s) totalitarisme(s) »
Lire ce qu'en dit Bernard Bruneteau
Cahiers d'histoire. Revue d'histoire critique, 122 | 2014,
http://chrhc.revues.org/3409

Ce qu'en disait Laurent Wirth en 1999 :
http://aphgcaen.free.fr/conferences/wirth.htm

NB : L’assimilation préalable entre les régimes hitlérien et stalinien peut faire gagner du temps en classe, mais la comparaison ne serait-elle pas plus efficace si l'étude des points communs et des différences venait en conclusion ?


- Le point de vue de Krzysztof Pomian, Totalitarisme. Vingtième Siècle, N°47, juillet-septembre 1995
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/xxs_0294-1759_1995_num_47_1_3177

(un détail : le copier coller du pdf semble faire perdre certaines lettres. désolé si la correction a été incomplète)

« C’est pourquoi il est loisible de se demander si les mots « totalitaire » et « totalitarisme », inséparables, surtout le second, d’une perspective démocratique sur les idéologies, les mouvements politiques et les régimes fasciste nazi et bolchevik ne peuvent pas réintégrer avec profit la terminologie de l'histoire du 20e siècle et des sciences sociales.

Ces mots, nous l’avons vu, ont eux-mêmes une longue histoire. Ils sont chargés d’émotion. Ils comportent un jugement de valeur tout fait explicite. Ils ont été surexploités par les propagandes et la presse. Et ils souffrent d’une polysémie qui interdit de les utiliser sans précautions. Autant d’arguments pour s’en passer. Mais existe-t-il, dans le langage des historiens, fût-ce un seul terme qu’on aurait pas pu critiquer de la même façon ? Nous ne le connaissons pas. Aussi le procès qu’on fait à « totalitaire » et au « totalitarisme » est-t-il nos yeux un mauvais procès. Il vise travers les mots la chose même. Il entend bannir avec eux pour des raisons purement idéologiques l’idée des similitudes non triviales entre le fascisme, le nazisme et le bolchevisme, voire à invalider pour ces mêmes raisons la démarche même qui consiste à les comparer.

En fait rien ne oppose à l’utilisation de « totalitaire » et de « totalitarisme » par l’histoire et les sciences sociales.
Comme Marc Bloch le dit de « féodalité » et de « société féodale », à condition de traiter ces expressions simplement comme l’étiquette désormais consacrée d’un contenu qui reste définir. L’historien peut s’en emparer sans plus de remords que le physicien en éprouve, lorsqu’au mépris du grec, il persiste à dénommer « atome » une réalité qu’il passe son temps à découper »

- « Le totalitarisme reste-t-il une lecture pertinente de l'Histoire ? »

Johann Chapoutot, Christian Ingrao, Olivier Loubes (Nicolas Werth absent)
9 mai 2018, librairie Ombres Blanches Toulouse

http://radioradiopodcast.net/podcasts/histoireavenir/18/totalitarismelecture.mp3

 

.

.

Posté par clioweb à 08:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

05 janvier 2019

Orion en aéroplane, le bilan 2018

 

blog Orion en aéroplane, le bilan 2018
http://peccadille.net/2019/01/04/bilan-2018-dorion-aeroplane/

14 expositions

9 récits de visite,
3 voyages en Espagne

6 séries d'estampes
des sélections de livres...

(en 2015 : Toulouse
http://peccadille.net/2015/10/10/impressions-voyage-toulouse/

orion-mbp

Posté par clioweb à 08:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Mauthausen : non à la dénaturation

 

mauthausen-beton

Mauthausen : non à la dénaturation des sites de mémoire

Appel du Comité international de Mauthausen (17 novembre 2018)
http://www.cercleshoah.org/spip.php?article722

 

mauthausen-denaturation

 

Réunie en Assemblée générale, à Paris le 17 novembre 2018,
l'Amicale de Mauthausen s'élève contre une série d'atteintes patrimoniales délibérées
aux sites emblématiques de ce camp par les autorités autrichiennes.
http://bit.ly/2H52ZWW


À Mauthausen, depuis le mois d'avril, l’escalier de 186 marches tragiquement célèbre de la carrière
du Wiener Graben est interdit aux visiteurs, la circulation entre les monuments nationaux est entravée ;
la cour dite « des garages », lieu d'entrée des déportés, de parades SS, et d'arrivée des libérateurs américains
est défigurée par une tour d'ascenseur en béton. Décidées sans concertation,
ni avec les historiens ni avec les organisations de mémoire du camp, ces dispositions
et d’autres prennent prétexte de sécurisation et d'accessibilité, comme s'il s'agissait d'un banal site touristique.

De même, au camp annexe du Loibl-Pass nord, les derniers vestiges ont disparu sous une dalle de béton censée les préserver...

Il y a 80 ans, quelques semaines après l'annexion de l'Autriche par le IIIe Reich,
les nazis créaient ce camp de concentration en y enfermant
quelques centaines d'opposants allemands et autrichiens.
Le 5 mai 1945, les dizaines de milliers de détenus libérés à Mauthausen et ses kommandos
laissaient derrière eux plus de cent mille déportés de toute l'Europe assassinés en masse,
disparus dans les crématoires ou inhumés à la Libération dans des cimetières improvisés.

Les survivants, leurs familles et amis, avec leurs associations
se sont donné la mission première d'empêcher tout déni de mémoire.
Le Mauthausen Komitee Österreich (MKÖ) veille sur les sites
et organise année après année les commémorations avec le Comité international de Mauthausen (CIM)
qui fut créé clandestinement par les détenus et qui a aujourd'hui des représentants dans 22 pays.
MKÖ et CIM se sont conjointement élevés, en vain jusqu'à présent, contre ces altérations scandaleuses.

Depuis 1949, l'Amicale de Mauthausen a érigé plusieurs mémoriaux sur le sol autrichien
et continue de les entretenir. Sur les lieux mêmes, elle éduque à la conscience historique
et travaille à faire vivre l'esprit du Serment prononcé en douze langues par les rescapés, le 16 mai 1945,
sur la place d'appel du camp central :
« continuer la lutte contre l'impérialisme et les excitations nationalistes ».


Les Comités internationaux des camps d'Auschwitz, Buchenwald-Dora, Dachau, Mauthausen,
Natzweiler-Struthof, Neuengamme, Ravensbrück et Sachsenhausen, réunis à Milan le 1er juillet 2018,
se sont indignés des menaces qui pèsent sur les sites, et ont rappelé une résolution
du Parlement européen du 11 février 1993 pour la « protection européenne et internationale
des mémoriaux historiques des lieux des camps de concentration nazis ».

Dans un contexte politique de plus en plus préoccupant à l'échelle internationale, l'Union européenne
et les gouvernements européens ne peuvent demeurer silencieux
devant cet affront à la mémoire de la déportation, dans un pays membre
gouverné par une alliance comprenant un parti d'extrême droite héritier direct du nazisme.

L'Amicale de Mauthausen demande solennellement au Président de la République
et au gouvernement français d'intervenir auprès des autorités autrichiennes
pour que Mauthausen Memorial, conformément aux engagements pris,
préserve les sites dans leur état historique à la Libération,
que soit respecté leur statut de nécropoles,
et valorisée leur fonction d’indispensable repère éducatif.

 

 

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

04 janvier 2019

Masclet - L'invité permanent


L’écran populaire
L’invité permanent, la réception de la télévision dans les familles populaires, Olivier Masclet, Armand Colin

Lecture Christian Baudelot, La vie des idées 02.01.2019
http://laviedesidees.fr/L-ecran-populaire.html


Que font les individus des images TV et des personnages qu’ils reçoivent ainsi tous les jours à leur domicile ?

« Analysant les transformations profondes qui travaillent notre société et plus particulièrement les catégories populaires, cette enquête qualitative sur les pratiques télévisuelles de huit familles apporte des connaissances inaccessibles à une enquête statistique puisqu’elles relèvent du rapport intime de personnes avec des émissions, des personnages, des divertissements privés. Mais ses résultats s’accordent parfaitement avec les enquêtes à grande échelle réalisées sur les fractures sociales qui traversent les catégories populaires »

« il en va de la consommation des émissions comme de celle des livres. Le spectateur n’est jamais un pur réceptacle : il en prend, il en laisse, il juge et il critique… »

 

tv-populaires-masclet

 

.

Posté par clioweb à 08:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,