22 décembre 2017

Vovelle, La Bataille du bicentenaire

 

Michel Vovelle, La Bataille du bicentenaire de la Révolution française, Paris, La Découverte 2017

« Le Bicentenaire, de l’intérieur », Fanny Arama, La Vie des idées
http://www.laviedesidees.fr/Le-Bicentenaire-de-l-interieur.html

« En définitive, M. Vovelle fait le constat d’un retour du politique, du succès de la biographie, de l’accent mis sur les domaines culturels et sur celui des mentalités, des imaginaires.

Qui dit imaginaire dit image : M. Vovelle prit en compte cette dimension pédagogique, qu’il consacra dans les 5 volumes (1 800 pages) de La Révolution française, images et récit, son « musée personnel » de la Révolution.
L’ambition de ce livre était de faire vivre la Révolution dans ses étapes, ses acteurs, ses représentations, à partir de la foule des images et de toutes les représentations figurées. Il fut sa dernière fierté ».

.

Posté par clioweb à 08:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


21 décembre 2017

50 ans du Planning familial

 

chouette-desire

C’est tout de même plus chouette de vivre quand on est désiré,
reproduit dans Le Torchon Brûle n°1 (dessin non daté), anonyme, mai 1971, dessin, © Editions Des Femmes

 

rappel : décembre 1967 La contraception devient légale
http://clioweb.canalblog.com/archives/2017/02/10/34921210.html

1967 - La loi Neuwirth
http://clioweb.canalblog.com/archives/2014/11/28/31045593.html
Art. 2. - « La fabrication et l'importation des contraceptifs sont autorisées
dans les conditions fixées par un règlement d'administration publique »
Les décrets d'application ont tardé (1969 ?).
Les débats à propos de l'IVG ont accéléré la diffusion de la contraception.

L’IVG, un droit, un combat, Mathilde Larrère
http://storify.com/LarrereMathilde/histoire-de-l-ivg-en-france-un-droit-un-combat


.
14-18 : pas d'émancipation des femmes
http://clioweb.canalblog.com/archives/2014/03/10/29399090.html
.
- 1920 : la loi interdit contraception et IVG
La loi de 1920, une loi liberticide votée par la majorité cléricale du Bloc National
pourrit la vie de deux générations de couples.
http://clioweb.canalblog.com/archives/2014/11/18/30982433.html

Sexualités vécues. France 1920-1970
, Anne-Claire Rebreyend, Clio , 18 - 2003

http://clioweb.canalblog.com/tag/rebreyend

.
Mémoires et actualités de la contraception et de l’avortement en France
Leslie Fonquerne et Justine Zeller · Mondes Sociaux 05.03.2018
http://sms.hypotheses.org/11128

How the contraceptive pill changed Britain, Rebecca Cafe BBC News 04.12.2011
La GB a ouvert la voie en 1961, malgré l’hostilité des cléricaux
http://www.bbc.com/news/uk-15984258
La loi sur l'IVG suit en 1967
.



planning-bard

- Le Planning familial -  Histoire et mémoire (1956-2006)
Christine Bard et Janine Mossuz-Lavau (dir.) PUR 2007
http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=1404


Christine Bard, introduction (à lire en ligne)
« A travers le Planning, la société se reconnaît, son histoire est la nôtre :
50 années de transformations décisives dans la vie des femmes et des hommes »

Première partie - Le Planning et le féminisme
Sylvie Chaperon, Le MFPF face au féminisme (1956-1970)
Françoise Picq, Le contrôle des naissances :du néo-malthusianisme au féminisme
Isabelle Friedmann, Le Planning familial depuis le début des années 1980

Deuxième partie - Le Planning, les religions et la laïcité
Guy Michelat, Catholicisme et refoulement de la sexualité
Florence Rochefort, Le rôle laïcisateur du Planning familial (1956-1968)
Flammetta Venner, L’enjeu de la déconfessionalisation du mouvement provie

Troisième partie - Le Planning et la politique
Janine Mossuz-Lavau, Le planning familial et les politiques. Cinquante ans d’affrontement
Françoise Thébaud, Planning familial et politique : réflexions sur la nature du MFPF

Quatrième partie - Les relais du Planning
Sandrine Garcia, La création du collège des médecins : un coup de force symbolique
Bibia Pavard, Une « guerre de 20 ans » : les luttes du Planning familial
dans L’Express et Le Nouvel Observateur (1955-1975)
Delphine Naudier, Les relais culturels du Planning familial (1956-1975)

Cinquième partie - Témoignages sur l’histoire du Planning
Pierre Simon, Sur les débuts du Planning
Simone Iff, Sur les années soixante-dix
Danielle Gaudry, Sur les années quatre-vingt
Françoise Laurant, Sur les années quatre-vingt-dix

Michelle Perrot, Postface


L’ouvrage prend appui sur un colloque du 8 mars 2006 à la BNF
50 ans du Planning familial
Quatre thèmes : « le féminisme », « les religions et la laïcité », « le politique » et « les relais du Planning dans les milieux culturels, médicaux, intellectuels et journalistiques ».
http://www.archivesdufeminisme.fr/les-activites/les-colloques/50-ans-du-planning-familial-2006/

+ témoignages lors du séminaire au Centre d’histoire de Sciences Po en 2005-2006 :
la mémoire de Pierre Simon, Simone Iff, Danielle Gaudry et Françoise Laurant rejoint donc ce travail d’histoire


2 ouvrages mentionnés
dans l'introduction :
D’une révolte à une lutte. 25 ans d’histoire du Planning familial (Tierce, 1982)
Xavière Gauthier, Naissance d’une liberté. Contraception, avortement :
le grand combat des femmes au XXe siècle Robert Laffont, 2002



mfpf-1enfant-1978

Un enfant, si je veux…quand je veux , Planning Familial 1978


- Le Planning familial : 50 ans en affiches (Musea 2006)
Corinne Bouchoux - Bibia Pavard
http://musea.univ-nantes.fr/exhibits/show/le-planning-familial-50-ans/presentation


Les jalons d’une longue lutte
« Dès 1956, Maternité Heureuse s’érige contre la loi de 1920, et ce n’est qu’au prix d’un combat de presque trente ans qu’elle est véritablement remise en cause dans son principe.
29 décembre 1967 : une première bataille est remportée. La loi Neuwirth autorise la vente de contraceptifs. En revanche la victoire n’est qu’en demi teinte : toute publicité est encore interdite ; une autorisation parentale est nécessaire jusqu’à 21 ans; les contraceptifs ne sont pas remboursés par la sécurité sociale ; l’avortement reste interdit.
28 juin 1974 : la contraception est libéralisée, la pilule est remboursée par la sécurité sociale, les mineures peuvent en bénéficier ».

« Au départ, le MFPF réclame uniquement la contraception pour lutter contre l'avortement qui est vu comme un fléau social né de l'impossibilité de réguler les maternités. Il ne s'agit pas de libéraliser l'avortement qui serait réservé à certains cas particuliers. Mais dans les années 1970, à la suite de l'action du MLF et de la création du MLAC qui réclament un avortement libre et gratuit, le MFPF se range lui aussi derrière cette revendication. C'est le moment où les structures du MFPF changent et sont reprises en main par des militantes féministes tandis que la majorité des médecins quittent l'organisation ».


- Le Planning familial, choix d'articles en ligne
http://clioweb.canalblog.com/archives/2017/12/21/35977166.html

Comment écrire l’histoire des sexualités au xxe siècle ?
L'éducation sexuelle des filles au XXe siècle,
Du Birth Control au Planning familial (1955-1960) : un transfert militant
Le Planning familial face à la loi (1956-1967) : entre arrangements et transformation
Le Mouvement français pour le planning familial et les jeunes,
En France, du « crime contre l’Etat » à la loi Veil


- Pilule, quand les hommes faisaient la loi,
documentaire diffusé par Public-Sénat
http://www.youtube.com/watch?v=keaujiCO3Kc

Lucien Neuwirth, résistant et député gaulliste, les médecins Henri Fabre et Pierre Simon, premiers à informer dans leur cabinet sur les méthodes contraceptives et fondateurs du premier planning familial, et le journaliste Jacques Derogy, auteur pour Libération de la première enquête sur le contrôle des naissances en Hexagone, titrée « Les femmes sont-elles coupables? »
http://www.huffingtonpost.fr/2017/12/10/lacces-a-la-contraception-en-france-un-combat-qui-a-commence-par-une-bataille-dhommes_a_23302652/

Parmi ceux qui voulaient maintenir la loi de 1920 et réprimer toute forme de contraception, beaucoup d'hommes politiques que la situation concrète des femmes et des couples passait après les convictions cléricales.


- diffusion et rediffusions sur Public-Sénat de plusieurs documentaires, avec débat

. Contraception, de nouveaux combats ?
http://www.publicsenat.fr/emission/un-monde-en-docs/contraception-de-nouveaux-combats-79731

. L'autre pilule, un combat pour les femmes, Charles Castella, Ted Anspach 2015
rediffusion sur Droit de suite, Public Sénat
avec débat
Pascale Boistard, Secrétaire d’Etat chargée des Droits des femmes (2014-2016)
Julien Borowczyk, Député LREM de la Loire
Geneviève Garrigos, Fondation des Femmes
Véronique Séhier, Co-présidente du Planning Familial
http://presse.lcp.fr/droit-de-suite-lautre-pilule-un-combat-pour-les-femmes-le-2012/


.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

20 décembre 2017

50 ans du Planning, choix d'articles

 

« Comment écrire l’histoire des sexualités au XXe siècle ? »,
Anne-Claire Rebreyend, Clio. Histoire‚ femmes et sociétés 22-2005
http://journals.openedition.org/clio/1776

L'éducation sexuelle des filles au XXe siècle,
Yvonne Knibiehler, Clio. Histoire‚ femmes et sociétés 4-1996
http://journals.openedition.org/clio/436


Du Birth Control au Planning familial (1955-1960) : un transfert militant
Bibia Pavard, Histoire@Politique, 2012/3 n° 18
http://www.cairn.info/revue-histoire-politique-2012-3-page-162.htm


« Le Planning familial face à la loi (1956-1967) : entre arrangements et transformation »,
Francis Sanseigne, Nouvelles Questions Féministes, 2010/1
http://www.cairn.info/revue-nouvelles-questions-feministes-2010-1-page-16.htm

« Les travaux qui se sont intéressés à l’histoire du MFPF (Chaperon, 2000 ; Bard et Mossuz-Lavau, 2006 ; Friedmann, 2006) ont peu analysé le rapport au droit entretenu par le mouvement à cette période...
les approches s’en tiennent à la description de structures, de ressources et d’opportunités, et n’évitent pas toujours un biais objectiviste peu attentif aux pratiques concrètes. Au contraire, certains développements récents en sociologie du droit permettent de saisir finement l’activité des agent·e·s engagé·e·s dans une mobilisation et leur articulation au droi t».

Le Mouvement français pour le planning familial et les jeunes,
Marie-Françoise Levy, Vingtième Siècle. 2002/3 - no 75
http://www.cairn.info/revue-vingtieme-siecle-revue-d-histoire-2002-3-page-75.htm


Biblio contraception - Paris 2013
http://documentation.planning-familial.org/imag/pdfcollections/2013_07_bibliographie_essentielles_contraception.pdf

En France, du « crime contre l’Etat » à la loi Veil
Sylvie Rosenberg-Reiner, Le Monde diplomatique (payant)
http://www.monde-diplomatique.fr/2015/10/ROSENBERG_REINER/53942


.

 

 

Posté par clioweb à 08:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Le CNN explose au décollage

 

Le nouveau Conseil national du numérique explose au décollage - Numerama 19.12.2017

Après le départ de sa présidente Marie Ekeland , vingt-sept membres ont démissionné par solidarité.
L'instance consultative n'est aujourd'hui composée plus que de deux membres (dont une historienne).

Mounir Mahjoubi, secrétaire d'Etat, avait contesté la nomination de Rokhaya Diallo et Hicham Kochman (le rappeur Axiom).
Le gouvernement a ainsi rappelé l’emprise qu’il a sur une structure censée produire des avis et des recommandations de manière « indépendante »

http://www.numerama.com/politique/315915-le-nouveau-conseil-national-du-numerique-explose-au-decollage.html


.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

19 décembre 2017

La démocratie sapée par les inégalités

 

Le Monde économie, 15.12.2017
dossier à l'occasion de la publication du rapport de la WWID sur les inégalités dans le monde.


La démocratie sapée par les inégalités - Editorial Le Monde 15.12.2017
http://www.lemonde.fr/idees/article/2017/12/15/la-democratie-sapee-par-les-inegalites_5230211_3232.html

Les inégalités dans le monde, en hausse depuis quarante ans, Le Monde 14.12.2017
Selon un rapport du WWID, les 1 % les plus riches ont profité deux fois plus de la croissance des revenus que les 50 % les plus pauvres.
http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2017/12/14/les-inegalites-dans-le-monde-en-hausse-depuis-quarante-ans_5229478_4355770.html

« La hausse des inégalités n’est pas une fatalité, c’est le résultat de choix politiques »
http://www.lemonde.fr/economie/article/2017/12/15/la-hausse-des-inegalites-n-est-pas-une-fatalite-c-est-le-resultat-de-choix-politiques_5230558_3234.html
Une centaine d’économistes réunis au sein de la World Wealth and Income Database (WID.world) ont publié, jeudi 14 décembre, le premier rapport sur les inégalités mondiales entre 1980 et 2016. Partout, les écarts de richesses se creusent : depuis les années 1980, les 1 % les plus riches ont capté 27 % de la croissance du revenu, contre 12 % pour la moitié la plus pauvre. Lucas Chancel et Gabriel Zucman, coauteurs du « Rapport sur les inégalités mondiales 2018 », ont répondu aux questions de lecteurs du Monde.fr lors d’un tchat, vendredi.


Les inégalités explosent, l'instabilité politique menace
http://www.lemonde.fr/economie/article/2017/12/14/les-inegalites-explosent-dans-le-monde-l-instabilite-politique-menace_5229367_3234.html

Un risque de désarticulation sociale
L'économiste américain Branko Milanovic met en garde contre le déclin relatif des classes moyennes occidentales
http://www.lemonde.fr/economie/article/2017/12/14/des-societes-ou-cohabitent-des-gens-aux-revenus-tres-differents-peuvent-elles-rester-democratiques_5229741_3234.html

« L’absence de consensus autour des inégalités entrave l’action publique »
Pour l’économiste australien Martin Ravallion, il faut s’attaquer à ce qui restreint les possibilités économiques des plus pauvres.
http://www.lemonde.fr/economie/article/2017/12/15/l-absence-de-consensus-autour-des-inegalites-entrave-l-action-publique_5230191_3234.html

« A un moment, les contribuables captifs finissent par se rebeller »
Pour les économistes Lucas Chancel et Thomas Piketty
http://www.lemonde.fr/idees/article/2017/12/14/lucas-chancel-et-thomas-piketty-a-un-moment-les-contribuables-captifs-finissent-par-se-rebeller_5229374_3232.html


L'inquiétant déclin du patrimoine public / de la richesse publique
http://www.lemonde.fr/economie/article/2017/12/14/l-inquietant-declin-de-la-richesse-publique_5229697_3234.html

La France est mieux lotie que la plupart des pays développés
http://www.lemonde.fr/economie/article/2017/12/14/en-france-le-role-majeur-de-la-depense-publique_5229680_3234.html

Face à l'Europe, les Etats-Unis perdent la partie
http://www.lemonde.fr/economie/article/2017/12/14/en-matiere-d-inegalites-les-etats-unis-perdent-le-match-face-a-l-europe_5229688_3234.html

L'Inde plus inégalitaire que la Chine
http://www.lemonde.fr/economie/article/2017/12/15/l-inde-plus-inegalitaire-que-la-chine_5229956_3234.html


En Inde, les invisibles valmiki, nettoyeurs de latrines
En Chine, l’immobilier creuse les écarts de patrimoine
Au Brésil, un air de société de castes
A la soupe populaire de Moscou : « J’ai tout dépensé pour m’habiller »

« Les plus riches font progresser l’intérêt général »
« L’essor des rentes de monopoles nuisent à la croissance »
Angus Deaton (Nobel) « Il faut une politique en faveur des travailleurs et des consommateurs »


.

 

.

Posté par clioweb à 11:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


The World Inequality Report 2018

 

wir2018-1pourcent

Part de patrimoine des 1 % les plus aisés dans le monde, 1913–2015 :
déclin et rebond des inégalités de patrimoine entre les ménages

 

The World Inequality Report 2018 / Rapport sur les inégalités dans le monde 2018
http://wir2018.wid.world/

Inégalités de revenu - 70 pays disponibles
Inégalités de patrimoine - 30 pays disponibles
Revenu national plus de 180 pays disponibles

Facundo Alvaredo - Lucas Chancel - Thomas Piketty - Emmanuel Saez - Gabriel Zucman


http://wir2018.wid.world/executive-summary.html
synthèse en français
http://wir2018.wid.world/files/download/wir2018-summary-french.pdf

.

Posté par clioweb à 10:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Attendus et Parcours Sup

 

parcours-sup




- Les « attendus » en licence, le cadrage national
48 pages en pdf.
3 allusions au numérique, 1 en géo, 2 en info-com
http://sauvonsluniversite.com/IMG/pdf/attenduslicence-_12-12-2017_867168.pdf
http://sauvonsluniversite.com/spip.php?article7915


- Les « attendus » dans la nouvelle plateforme « Parcours sup » :
de quoi s'agit-il
? A quoi cela servira-t-il ?
Bruno Magliulo Linkedin 17.12.17 met en contexte (vers la sélection),
et évoque la suite, 1 loi à venir, des critères à définir, des mises à niveau...
http://clioweb.free.fr/debats/attendus-magliulo.pdf
http://www.linkedin.com/pulse/les-attendus-dans-la-nouvelle-plateforme-parcours-sup-bruno-magliulo/


- Entrée à l'université: « Les attendus ont une valeur pédagogique et informative » - HuffingtonPost
http://bit.ly/2kHmZAh
Sandrine Clavel (conférence des doyens de droit) expose la philosophie de la réforme discutée à l'Assemblée.
Elle évoque la mise en ligne d'un outil d'autoévaluation sur l'analyse de texte en droit.

- Plan étudiants : sélection par les attendus
un communiqué du SNES
http://www.snes.edu/Communique-de-presse-Plan-etudiants-selection-par-les-attendus.html

.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

18 décembre 2017

C Bard sur le concours Miss France

 

Miss France 2018. « Les concours de beauté créent inégalités, exclusion et mal-être » - Ouest-France 17.12.2017
http://www.ouest-france.fr/culture/people/miss-france/miss-france-2018

Christine Bard est historienne à l'université d'Angers, spécialiste des féminismes.
Elle revient sur le concours de Miss France et tous les concours de beauté en général. Décryptage.

exraits :

Pourquoi ce concours est-il toujours aussi populaire ?
« Il y a une part d'habitude, car ce concours existe depuis les années 1920. Il a beaucoup gagné en popularité à partir de sa diffusion à la télévision en 1987. Le corps est central dans la société contemporaine ; il est « notre plus bel objet de consommation », disait Jean Baudrillard. Par ailleurs, la télévision nous abreuve de concours, avec classement et élimination des « maillons faibles ». Cette logique de performance, à la fois excitante et anxiogène, en dit long sur la société contemporaine.

Que dit-elle, cette logique de classement ?
... Ce spectacle leur dicte ce à quoi elles doivent correspondre pour avoir une valeur, sur le marché de l'emploi, le marché matrimonial, le marché sexuel. Les personnes qui ne correspondent pas à ces critères subissent des discriminations...»

Les défilés sont toujours très attendus. Qu'est-ce que cela dit du regard que l'on porte sur la femme ?
« Les femmes sont sexualisées et exhibées dans un environnement artificiel où le public se fait voyeuriste. C'est un spectacle que l'on peut trouver extrêmement violent. Lucratif aussi : l'invention du concours correspond au début de la société de consommation : on vend, avec ces corps de femmes « idéales », du rêve et de la publicité.»

Est-ce un peu ringard ?
« Totalement. Déshabiller des femmes, les mettre en maillot de bain, leur mettre une couronne... C'est peut-être ce côté décalé qui plaît à une partie du public, mais cela renvoie une image des femmes très datée.»

L'élection a été dédiée à la lutte contre les violences faites aux femmes, hier. Qu'en pensez-vous ?
« C'est un peu contradictoire car les Miss participent à un concours qui fragilise les femmes en les réduisant au statut d'objet sexuel. Mais tant mieux si elles utilisent ce moment de médiatisation pour dénoncer les violences faites aux femmes, c'est mieux que de garder le silence.»

Suite à l'affaire Weinstein, accusé de harcèlement et d'agression sexuelle, fallait-il maintenir le concours ?
« Je suis personnellement pour sa disparition. Je ne demande pas son interdiction mais je souhaiterais que l'on comprenne les ressorts de ce type de concours et qu'il tombe en désuétude. »


.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 décembre 2017

1917. La Russie et les Russes en révolutions

 

1917. La Russie et les Russes en révolutions
Alexandre Sumpf
propos recueillis par Damien Augias pour Non Fiction 15.12.2017
http://www.nonfiction.fr/article-9103-1917-2017-cent-ans-apres-la-revolution-doctobre.htm

 

Red_Guard_Vulkan_factory

Red guard unit of the Vulkan factory in Petrograd - oct 1917 - commons
http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Red_Guard_Vulkan_factory.jpg


.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

16 décembre 2017

Colbert : la réponse du CNMHE

 

Quand la guerre des mémoires éradique l'Histoire

Comité National pour la Mémoire et l'Histoire de l'Esclavage
Paris, le 16 novembre 2017
http://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=1956951041295730&id=1574261962897975
http://97land.com/cnmhe-quand-la-guerre-des-memoires-eradique-lhistoire/


« Nous sommes concernés par les prises de position récentes autour de la demande de débaptiser les lieux publics du nom de Colbert, à partir d'un argumentaire qui met l'accent sur le fait que le nom de Colbert est lié à deux piliers du système esclavagiste colonial de l'Ancien Régime, le Code noir pour la théorie, et les Compagnies de commerce pour la pratique. Cette demande est portée, notamment, dans une pétition dont les initiateurs principaux sont Louis-Georges Tin, du CRAN, et Louis-Sala Molins.

Nous ne sommes pas favorables à cette demande, sur le fond et sur la forme.


Des faits discutables.


Relevons quelques erreurs et incohérences dans l'argumentaire.
L'Edit sur la police des esclaves, ultérieurement vulgarisé sous le nom de Code Noir, qui porte le nom de Colbert, date de mars 1685. Or, Jean-Baptiste Colbert, celui qui est célébré au fronton des bâtiments publics, est mort en 1683, deux ans plus tôt. Le Colbert de l'Edit est son fils, Colbert de Seignelay.

En revanche, Jean-Baptiste Colbert est bien celui qui a restructuré la Compagnie des Indes, en regroupant toutes les compagnies antérieures en deux secteurs géographiques, Orient et Occident. Réformateur, et non fondateur, puisque toutes les compagnies pratiquant le commerce colonial, et notamment la traite des esclaves, existaient bien avant qu'il n'occupe le ministère du Commerce.

Enfin, il est surprenant de s'offusquer de la contradiction entre le nom de Colbert et la devise républicaine « Liberté, Egalité, Fraternité », puisqu'il existe un décalage de plus d'un siècle entre les deux. La Révolution française, en célébrant Vauban, Turenne, ou Jean Bart, grands serviteurs de la monarchie, n'a pas manifesté une telle passion éradicatrice.


Il faut être attentifs aux contextes croisés.

Il faut élargir le propos. Le problème réside dans la confrontation entre deux mises en contexte. Si la tâche primordiale de l'historien est la contextualisation, celle-ci présente une double dimension, savoir replacer un acteur dans son époque, et tenir compte de la demande actuelle de fractions de nos concitoyens qui s'estiment légitimement victimes d'une action entreprise dans un passé révolu. En l'occurrence, reconnaître chez Colbert à la fois la volonté de rationaliser un mode de production esclavagiste qui n'était guère contesté à son époque, et le souci du service public ; et admettre que les esclaves et leurs descendants sont les victimes d'un crime contre l'humanité, pour lequel l'Etat français porte une lourde part de responsabilité.


Oublier ou déformer le passé conduit à une impasse tragique.

La façon de régler un problème d'éducation et d'intégration est-il d'effacer les traces laissées par l'Histoire dans notre patrimoine commun ? Nous répondons par la négative. L'abbé Grégoire en son temps, franc républicain et ami des Noirs, avait fermement condamné le vandalisme qui consiste à détruire les traces symboliques du passé monarchique et féodal. Le même problème se pose aux Etats-Unis avec les statues des généraux sudistes, en Europe de l'Est avec les nombreuses empreintes du régime totalitaire.

Condamner le passé à l'oubli, outre le risque de le revivre, témoigne d'une conception héroïque de l'Histoire. Un personnage public n'est pas monolithique, prisonnier pour la postérité d'une seule action, enfermé dans une image univoque. Il est complexe et contradictoire, comme le réel. Sortons de cette vision manichéenne, qui oppose tout d'un bloc les héros et les salauds. Substituer des figures héroïques à d'autres qui auraient failli ne changera rien au problème, car nous savons bien que Toussaint-Louverture, ou Louis Delgrès, portaient aussi les contradictions de leur temps et de leur condition. Décapiter la statue de Joséphine relève de la magie, et non de la pédagogie.


Alors, que faire ?


Essayons de manier la plume, plutôt que de brandir les ciseaux ou le burin. Nous préconisons une pédagogie plurielle et collective. L'enseignement de l'Histoire est certes central dans la construction d'un récit critique commun ; mais il faut beaucoup de temps et de patience pour retisser une trame rompue, et pour combattre les mythologies et les approximations véhiculées par la désinformation en réseaux. Les collectivités publiques peuvent contribuer à répandre les informations historiques indispensables au moyen de panneaux explicatifs, ou de brochures, à l'abord des monuments publics, ou bien aider les musées et les archives à organiser des expositions, des conférences pour le grand public. »

Comité National pour la Mémoire et l'Histoire de l'Esclavage - 16.11.2017


.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,