10 avril 2017

1995 - Chirac et la rafle

 

- MLP choque en déclarant que « la France n’est pas responsable » de la rafle du Vél’ d’Hiv, Le Monde 10.04.2017

A 15 jours du premier tour, MLP a rouvert une ancienne polémique,
22 ans après un discours historique de Jacques Chirac
reconnaissant la responsabilité de la France


-
La rafle du Vel' d'Hiv', un crime français
Sébastien Ledoux, blog Médiapart  10.04.2017
http://blogs.mediapart.fr/sebastien-ledoux/blog/100417/la-rafle-du-vel-dhiv-un-crime-francais

- La rafle du Vel d'hiv'  Cercleshoah
http://www.cercleshoah.org/spip.php?article597

Le 16 juillet 1942, 4 500 policiers et gendarmes français arrêter plus de 13 000 de leurs compatriotes,
hommes, femmes et enfants juifs, pour le compte de l’occupant nazi.
La plupart furent déportés dans des camps, en France puis en Allemagne, et ne revinrent jamais.


- Le discours de Jacques Chirac (écrit par Christine Albanel ?)
prononcé lors des commémorations de la Rafle du Vel’d’Hiv’ - 16 juillet 1995
http://bit.ly/2oVVPKl

extraits
« Il y a cinquante-trois ans, le 16 juillet 1942, 450 [4500 ? 7000 ? 9000 ?] policiers et gendarmes français,
sous l’autorité de leurs chefs, répondaient aux exigences des nazis ».

« La France, patrie des Lumières et des Droits de l’Homme, terre d’accueil et d’asile,
la France accomplissait l'irréparable.
Manquant à sa parole, elle livrait ses protégés à leurs bourreaux ».

« L’horreur, pourtant, ne faisait que commencer.
Suivront d’autres rafles, d’autres arrestations. À Paris et en province.
Soixante-quatorze trains partiront vers Auschwitz.
Soixante-seize mille déportés juifs de France n’en reviendront pas ».

« Transmettre la mémoire du peuple juif, des souffrances et des camps.
Témoigner encore et encore. Reconnaître les fautes du passé, et les fautes commises par l’Etat.
Ne rien occulter des heures sombres de notre Histoire,
c’est tout simplement défendre une idée de l’Homme, de sa liberté et de sa dignité.
C’est lutter contre les forces obscures, sans cesse à l’œuvre ».

« Je veux me souvenir de toutes les familles juives traquées, soustraites aux recherches impitoyables de l’occupant et de la milice, par l’action héroïque et fraternelle de nombreuses familles françaises ».


« Certes, il y a les erreurs commises, il y a les fautes, il y a une faute collective.
Mais il y a aussi la France, une certaine idée de la France, droite, généreuse,
fidèle à ses traditions, à son génie. Cette France n’a jamais été à Vichy.
Elle n’est plus, et depuis longtemps, à Paris.
Elle est dans les sables libyens et partout où se battent des Français libres.
Elle est à Londres, incarnée par le Général de Gaulle.
Elle est présente, une et indivisible, dans le cœur de ces Français,
ces « Justes parmi les nations » qui, au plus noir de la tourmente,
en sauvant au péril de leur vie, comme l’écrit Serge Klarsfeld,
les trois-quarts de la communauté juive résidant en France, ont donné vie à ce qu’elle a de meilleur.
Les valeurs humanistes, les valeurs de liberté, de justice, de tolérance
qui fondent l’identité française et nous obligent pour l’avenir »


11.04.2017 Commentaire Henry Rousso :
http://www.huffingtonpost.fr/henry-rousso/le-pen-vel-dhiv-vichy_a_22034882/

- « Il n'est pas inutile de rappeler les dilemmes, pour ne pas dire les contradictions internes du propos présidentiel de l'époque.
Dans ce discours qui a fait date, Jacques Chirac déclare, d'un côté, que "la France" doit être tenue pour responsable des persécutions antijuives – et donc pas seulement Vichy – et qu'il y a même là une "faute collective", propos très fort, contestable et contesté à l'époque.

Mais il dit, d'un autre côté, qu'il y avait aussi une autre France, et donc que cette "faute" n'est pas partagée par l'ensemble de la Nation: "Certes, il y a les erreurs commises, il y a les fautes, il y a une faute collective. Mais il y a aussi la France, une certaine idée de la France, droite, généreuse, fidèle à ses traditions, à son génie. Cette France n'a jamais été à Vichy".

Si l'on omet de rappeler cette partie essentielle du discours, on ne comprend pas que sa portée tient moins à la dimension "repentante" qu'à l'expression de cette contradiction terrible et insoluble des deux Frances, d'un pays déchiré entre sa part d'ombre et sa part de lumière, contradiction qui s'est perpétuée dans la mémoire et qui ne résoudra probablement jamais. C'est la grande, l'énorme différence, avec une vision manichéenne qui réduirait la situation de l'Occupation aux agissements d'une "poignée de traîtres" ne représentant qu'eux-mêmes. Si De Gaulle pouvait écrire cela dans les années 1950, dans la foulée de la Libération et du haut de sa stature et de son héritage, le dire aujourd'hui n'a plus aucun sens.

Dans son discours, Jacques Chirac ne prononce d'ailleurs, ni le mot "pardon", ni le mot "excuse". Il évoque une "dette imprescriptible". De fait, dans les années qui ont suivi, cette dette s'est traduite par un changement dans la perception politique et juridique du régime de Vichy. En 1997, le gouvernement créé une commission dirigée par Jean Mattéoli pour établir le montant des dommages résultant de la spoliation des biens juifs par des lois françaises.. »


- « En réalité, la question la plus importante est ailleurs. Faut-il réparer les fautes, toutes les fautes, du passé et, si oui, jusqu'à quand et comment? Là encore, le débat est ouvert. Une chose est sûre en ce domaine: ce sont rarement les dictatures, les régimes criminels ou ceux qui ont commis ces actes qui payent ou s'excusent pour leurs méfaits. Ce sont souvent leurs successeurs – ou des instances internationales... Et les successeurs sont parfois aussi ceux qui ont souffert les premiers desdits régimes. Ils se retrouvent donc dans cette situation impossible d'avoir à payer pour leurs bourreaux ».


.


..

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


09 avril 2017

Histoire@Pol : L'historien dans la Cité

 

L'historien dans la Cité. Actualités d'une question classique
Coordination : Marc Lazar et Jakob Vogel
http://www.histoire-politique.fr/index.php?numero=31


    L’historien dans la Cité. Actualités d’une question classique. Introduction
    Marc Lazar, Jakob Vogel
    L’histoire dans le débat politique français
    Sudhir Hazareesingh
    Récit national et histoire mondiale. Comment écrire l’histoire de France au XXIe siècle ?
    Patrick Boucheron, Nicolas Delalande

    Historians for Britain in Europe – a Personal History
    Andrew Knapp
      Témoignage très intéressant d'Andrew Knapp (U Reading) :
      sortir de la sphère universitaire,
      chercher des alliés (economists, classicists, linguists) et des tribunes
      affronter les mensonges publics et la xénophobie... et perdre

    Les historiens polonais face à l’expérience de la « démocratie illibérale »
    Georges Mink
    L’histoire en Hongrie aujourd’hui à travers l’interprétation du régime Horthy
    Catherine Horel
    Agitated Times: Why Historians Need to Question the Rhetoric of the “Refugee Crisis”
    Barbara Lüthi

    L’Histoire devant le racisme et l’antisémitisme
    Marie-Anne Matard-Bonucci
    L’historien et la question écologique
    François Jarrige



ungvary1-23102016
           ungvary-2-23102016

L'historien Ungváry Krisztián, place Kossuth, Budapest 23.10.2016
http://444.hu/tag/ungvary-krisztian 

http://hu.wikipedia.org/wiki/Ungváry_Krisztián

 


.

Posté par clioweb à 08:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

Histoire mondiale de la France CR R. Darnton

 

L'histoire mondiale de la France,
CR Robert Darnton pour Histoire@Politique 31 via PM
http://www.histoire-politique.fr/index.php?numero=31&rub=comptes-rendus


« La lecture de ce livre donne du courage. Elle fait voir une France cosmopolite, ouverte aux courants culturels internationaux, et fidèle à ses principes, surtout ceux de 1789. Aussi dois-je dire que ces récits encyclopédiques apportent une bouffée d’air frais à la discussion de sujets familiers. J’en félicite les auteurs, et surtout l’Encyclopédiste en chef, le Diderot de l’entreprise, Patrick Boucheron ».



hmfr



.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

08 avril 2017

AG : Le sourire photographique

 

Le sourire photographique, ou les révolutions du portrait expressif
André Gunthert , L’image sociale, 05.04.2017
http://imagesociale.fr/4275

extraits :
Pourquoi sourit-on sur les portraits photographiques au XXe siècle, et pas au XIXe siècle ?

« La mutation de la présentation de soi est un phénomène d’envergure qui ne peut s’expliquer par de simples phénomènes d’imitation de modèles, mais traduit l’évolution d’une sensibilité à l’échelle de toute une société.

Alors que la présentation incarnée par le portrait d’atelier valorisait le contrôle de soi, les marques extérieures du succès social et le respect de la hiérarchie des valeurs établies, la classe moyenne privilégie l’affichage de nouveaux comportements sociaux, et revendique le choix du naturel, de la manifestation de l’intériorité et de la sociabilité ».

« La photographie amateur n’est pas le seul vecteur de cette évolution.
Un second terrain d’expérimentation de l’expressivité est apporté par le cinéma, et en son sein par l’innovation du gros plan ».



lansiaux1914

Charles Lansiaux, Aspects de Paris pendant la guerre de 1914 (détails)

banania-1915

Giacomo de Andreis, publicité Banania, 1915.
http://imagesociale.fr/4275



.
.

Posté par clioweb à 08:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Dreyfus, lettres à la marquise

 

dreyfus-marquise

Alfred Dreyfus à la lettre, Le Monde des livres, 16.03.2017

La parution d’une correspondance inédite éclaire l’« Affaire »,
telle qu’elle se continue après la grâce du capitaine, sous un jour inattendu
http://www.lemonde.fr/livres/article/2017/03/15/alfred-dreyfus-a-la-lettre_5094913_3260.html


édition par Philippe Oriol pour Grasset
http://www.grasset.fr/lettres-la-marquise-9782246859659


ml-arconati

Marie-Louise Peyrat (1840-1923), marquise Arconati-Visconti après son mariage en 1873
http://fr.wikipedia.org/wiki/Marie-Louise_Arconati-Visconti



.

 

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


07 avril 2017

Lénine, Thèses d'avril

 

Lénine, les thèses d'avril, 7 avril 1917
http://www.marxists.org/francais/lenin/works/1917/04/vil19170407.htm

« Aucune concession, si minime soit-elle, au « jusqu'auboutisme révolutionnaire » ne saurait être tolérée dans notre attitude envers la guerre qui, du côté de la Russie, même sous le nouveau gouvernement de Lvov et Cie, est demeurée incontestablement une guerre impérialiste de brigandage en raison du caractère capitaliste de ce gouvernement »

Lénine, l'Etat et la Révolution
http://classiques.uqac.ca/classiques/lenine/lenine.html


Wikisource
beaucoup de titres mais en attente de saisie
http://fr.wikisource.org/wiki/Auteur:Lénine

Posté par clioweb à 08:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Une mer de piscines ?

 

ste-maxime-golf

Saint-Maxime, golf et piscines, Google Maps
http://www.google.fr/maps/search/sainte-maxime+golf/@43.3315524,6.6471774,16z

ste-max-golf

Saint-Maxime, Google Maps (détail)



Voir une mer de piscines (et les conflits autour de la ressource en eau)
Pierre-Marie Georges, La Géothèque, 15.02.2017    
http://geotheque.org/voir-mer-de-piscine-conflits-autour-de-ressource-eau/

En France, le nombre de piscines a plus que doublé en 15 ans,
passant de 708.000 en 2000 à plus de 1,76 million en 20151.
L’observation des vues aériennes confirme cette tendance
qui illustre les ségrégations sociales et les enjeux autour de la ressource en eau

Sainte-Maxime – Var – Coordonnées géographiques : 43.30 , 6.60

 

.

Posté par clioweb à 08:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 avril 2017

Histoire mondiale de la France, suite

 

copie des 2 articles principaux publiés dans L'Obs.
Pierre Nora
http://clioweb.free.fr/presse/1temp/obs/hmf-nora1.jpg
http://clioweb.free.fr/presse/1temp/obs/hmf-nora2.jpg
Patrick Boucheron et ses collègues
http://clioweb.free.fr/presse/1temp/obs/hmf-boucheron-nora.jpg


Nora reproche à l’ouvrage collectif une « disqualification oblique de toutes les histoires de France antérieures ». Il accuse « PB de prendre la discipline historique en otage, et de préparer un horizon inquiétant : « l'idée qu'on pourrait entrer en histoire par des dates alternatives comme l'info est entrée dans l'âge des faits alternatifs »
« PB est un grand spécialiste de la fin du MA et de la Renaissance. De cet historien de savoir et de talent, on espère lire bintôt, plutôt que cette forme douteuse de bataille des idées l'ouvrage sérieux sur les cités d'Italie du Nord que l'on est en droit d'attendre de lui ».


dans la réponse de Boucheron :
« N'est-il pas temps de nous affranchir définitivement de l'opposition entre histoire et mémoire que Pierre Nora théorisait dès 1979, pour cibler quelques années plus tard le multiculturalisme comme élément destructeur de l'identité nationale ? »
« L'accès des citoyens et du grand public aux résultats de la recherche est un engagement dont nous n'avons pas à nous excuser. Voici pourquoi nous répondons collectivement à un historien qui, interpellant un seul d'entre nous, espère provoquer un de ces duels intellectuels à l'ancienne, où la posture héroïque et l'art de l'insinuation alimentent les futilités de la culture du clash ».

Le choc Nora - Boucheron est à mettre en contexte, après les années Sarko-Chatel
une histoire déstructurée dans les séries générales du lycée,
la « vague brune » des bonimenteurs obsédés par l’identité nationale,
controverse en mai 2016 sur l’histoire en primaire et au collège,
propos de Fillon sur l’histoire scolaire...

hdf-lhistoire


Le magazine L'Histoire
consacre un hors série d'avril au sujet :
Histoire de la France, la grande querelle
Le roman national, Le démon des origines
Comment l'enseigner ? Qui a peur de l'histoire mondiale ?
http://www.lhistoire.fr/parution/hors-série-4

LE ROMAN NATIONAL : LE MYTHE ET LA VERTU
Nos ancêtres les Troyens, par Alain Demurger
Francs ou Gaulois ? par Laurent Avezou
Michelet, historien ou romancier, par Paule Petitier
Une modernité fascinante, par Pierre Nora
Ernest Lavisse : idées reçues sur un « instituteur national », par Olivier Loubes
Allons enfants de la patrie ! par Olivier Loubes
Ce qu’on apprenait dans les écoles catholiques, par Philippe Joutard

ANNÉES 1980, LE GRAND TOURNANT
De Mitterrand à Sarkozy. Vous avez dit identité, par Vincent Martigny
« Les lieux de mémoire, ou comment ils m’ont échappé », par Pierre Nora
La Maison abandonnée, par Jean-Pierre Rioux
LA PAROLE À...
Jean-François Kahn Notre ADN historique
François Reynaert Tremble Xi Jinping, voici Austerlitz et Fontenoy !
Emmanuel Laurentin Un débat parmi beaucoup d’autres
 
HISTOIRES DE FRANCE QUAND MÊME
Histoire mondiale de la France. Le grand atelier d’écriture, par Patrick Boucheron, Nicolas Delalande, Yann Potin, Pierre Singaravélou, Florian Mazel
Un hexagone à géométrie variable, par Christian Grataloup
La France était-elle inévitable ? par Joël Cornette
Histoire de France. Comment l’enseigner aux enfants, par Dominique Borne
L’historien et le politique. Sortir enfin du dialogue de sourds, par Marc Lazar
Une fierté qui oblige, par Jean-Noël Jeanneney

Sur tous ces enjeux, lire http://aggiornamento.hypotheses.org

 

.

.

Posté par clioweb à 08:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 avril 2017

Douze hommes en colère

 

Twelve Angry Men
http://en.wikipedia.org/wiki/Twelve_Angry_Men_(disambiguation)
Le film de Lumet
http://en.wikipedia.org/wiki/12_Angry_Men_(1957_film)

L’apprentissage des méthodes en sciences sociales
à partir d’un support cinématographique
Thierry Rogel, Lycée Descartes Tours, DEES 1998
http://www2.cndp.fr/RevueDEES/pdf/113/00701511.pdf

 

Des pistes à explorer en anglais, par ex
Social psychology (.de) - http://bit.ly/2nGcHRd
Eolas rappelle que le procès a lieu devant la cour criminelle de Baltimore (Maryland).

Le film a bcp intéressé les philosophes,
ou bien le travail des juristes est moins indexé
Douze hommes en colère, dossier Zéro de Conduite
http://bit.ly/2n7J9zW
2012, Le ciné d'Alain
http://cinealain.over-blog.com/article-12-hommes-en-colere-108247718.html

Franck Carpentier, "Douze hommes en colère – Architecture du secret du délibéré" publié sur IMAJ en 2015
http://imaj.hypotheses.org/1192


.

Posté par clioweb à 08:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 avril 2017

Collection Leiden

 

leiden-JL-R

 

Chefs-d’oeuvre de la Collection Leiden
​Le siècle de Rembrandt
Louvre, 22 février – 22 mai 2017

Une trentaine de peintures et de dessins des plus grands peintres du Siècle d’or originaires de la région de Leyde (Leiden aux Pays-Bas), au premier rang desquels dix œuvres de Rembrandt et une onzième, récemment attribuée.
http://presse.louvre.fr/chefs-doeuvre-de-la-collection-leiden-le-siecle-de-rembrandt/

http://www.alaintruong.com/archives/2016/12/29/34741689.html


Dans le cadre de sa saison dédiée au Siècle d’or hollandais, le musée du Louvre présente une sélection des principaux chefs-d’œuvre des peintres du XVIIe siècle hollandais, issue de la collection de Thomas Kaplan et de son épouse
catalogue en ligne :
http://www.theleidencollection.com

http://www.theleidencollection.com/scholarly-essays/


Thomas Kaplan, la passion de Rembrandt Le Monde 02.01.2017
http://www.lemonde.fr/arts/article/2017/01/02/thomas-kaplan

.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,