06 novembre 2019

M-A : Ecrit, pouvoirs et société


Agrégation externe - Histoire - 2020


Histoire médiévale

Écrit, pouvoirs et société en Occident du début du XIIe à la fin du XIVe siècle (Angleterre, France, Péninsule italienne, Péninsule ibérique)

http://media.devenirenseignant.gouv.fr/file/agreg_externe/76/8/p2020_agreg_ext_histoire_1112768.pdf

 

« Le programme d’histoire médiévale invite à s’interroger sur la place qu’occupe l’écrit dans ses rapports avec les pouvoirs et la société en Europe, en prenant en considération le moment où la production écrite connaît un essor considérable.

La « révolution de l’écrit » s’affirme ainsi nettement en Occident à partir du début du XIIe siècle pour s’épanouir aux XIIIe et XIVe siècles à travers une diversification qualitative et quantitative
dans la production tant de livres manuscrits que d’actes de la pratique.

La question implique donc de suivre toutes les étapes de la vie des documents écrits, en prenant pour point de départ l’auteur ou l’autorité qui leur donne vie. On sera ensuite attentif aux différentes formes de transmission de la documentation écrite (brouillons, mises au net, copies…), aux langues utilisées, aux supports employés et aux lieux de sa rédaction, de sa consultation et de sa conservation, qu’ils soient ou non organisés (chancelleries et scriptoria notamment).

Le sujet entend mettre l’accent sur la forme matérielle de la production et de la réception de l’écrit mais il implique également une approche d’histoire culturelle et sociale qui en étudie les fonctions
et les usages.
C’est pourquoi cette étude est articulée à une histoire des pouvoirs à l’échelle de l’Angleterre, de la France, ainsi que des péninsules italienne et ibérique (royaumes chrétiens), autant d’espaces caractérisés par un même recours de plus en plus intense au gouvernement par l’écrit, par un essor comparable des littératures en langue vernaculaire, souvent encouragé par les pouvoirs, par un même développement de l’institution universitaire qui fournit de plus en plus de cadres administratifs au pouvoir. La dynamique des rapports entre l’écrit et les pouvoirs est donc au cœur du sujet puisqu’il s’agit de comprendre à la fois comment l’écrit acquiert un pouvoir qui lui confère une efficacité particulière et comment les différents pouvoirs utilisent les formes écrites pour gouverner, organiser, contrôler la vie politique, sociale, économique et intellectuelle.

 

Par « pouvoirs », on entend les trois grandes formes d’organisation au sein desquelles
la production écrite progresse de manière remarquable durant les trois siècles considérés.

Le pouvoir religieux, ou Sacerdotium, est incarné par la papauté qui, de la « réforme grégorienne » jusqu’à la fin du séjour des papes à Avignon, développe un rapport particulier à l’écrit, qu’il s’agisse de la production de libelles soutenant les ambitions théocratiques du pape, de la construction et de l’essor de la bibliothèque ou de la chancellerie pontificales, cette dernière inspirant aux monarchies et aux principautés d’Occident un modèle de gouvernement, de rédaction et de conservation des actes. Il faut noter que les niveaux ecclésiastiques inférieurs sont pleinement envisagés, notamment en tant que relais de l’influence pontificale.

Le Regnum est ici représenté par les grandes monarchies anglaise, française, ibériques et italiennes (royaumes d’Italie et de Sicile) et par les différents systèmes politiques dont l’Italie du Nord et du Centre est le cadre : les unes comme les autres connaissent un développement administratif notable
du XIIe au XIVe siècle, fondé sur une maîtrise croissante de la communication écrite et un recours intensif à diverses pratiques de l’écrit, telles que les ordonnances et les autres formes de chartes, les enregistrements, les enquêtes, les comptabilités, les instruments notariés, etc. À la fin de la période envisagée, pour Charles V (1364-1380) en France comme pour Richard II (1377-1399) en Angleterre, pour Henri II de Trastamare (1369-1379) en Castille comme pour Ferdinand Ier (1367-1383) au Portugal, pour les communes et seigneurs italiens, gouverner c’est de plus en plus recourir à l’écrit.

Enfin, parallèlement à l’avènement des monarchies administratives et des communes italiennes,
il convient de faire une place de choix à l’émergence d’un troisième pouvoir : le Studium. En effet,
la transformation des écoles du XIIe siècle en universités, sous l’égide de l’empereur, de la papauté
ou du roi, fait du Studium un pouvoir qui entretient un rapport particulier à l’écrit (lecture et commentaire des textes faisant autorité, mise en circulation des traductions, intensification de la copie des livres, notamment par le système de la pecia, fabrication d’instruments de travail permettant de mieux utiliser les textes, organisation de bibliothèques, par exemple). On sera notamment attentif à la manière dont la fixation par écrit de certaines pratiques scolaires (lectures, disputes, prédication, etc.) permet de documenter le rapport de l’institution universitaire aux pouvoirs et à la société avec lesquels elle interagit.

 

La dimension sociale du sujet est essentielle puisqu’il s’agit de mettre en valeur la manière dont l’écrit se répand dans les diverses strates de la société. Depuis les cours, les institutions urbaines et les universités, toutes productrices d’écrits, l’écrit se diffuse grâce à de multiples intermédiaires (notaires, maîtres d’école, précepteurs, etc.). De ce fait, l’éducation à l’écrit, la pénétration accélérée du livre dans la société et la manière dont l’écrit touche également la partie non alphabétisée de la population constituent une dimension importante de la question, dès lors que les actions juridiques les plus courantes et l’accès à la culture s’accompagnent d’un recours croissant à l’écrit.

Le sujet implique donc de faire une place aux différentes compétences écrites selon le statut social et le sexe, des professionnels de l’écrit aux « semi-litterati », en tenant compte également de l’accession des langues vernaculaires au statut de langues écrites. De ce point de vue, les documents de la pratique dans leur diversité typologique (chartes, lettres, contrats, comptes, etc.), aussi bien que les sources littéraires permettent de suivre l’émergence progressive des langues vernaculaires dans différents lieux de pouvoir, entre cour et ville, selon une chronologie propre aux différents espaces linguistiques considérés. Si le sujet amène à rencontrer des représentants de l’humanisme, comme Pétrarque ou Boccace, le mouvement humaniste en tant que tel ne fera toutefois pas l’objet d’une étude en propre.


Croisant les problématiques développées par les grandes écoles historiographiques européennes, de la Literacy anglo-saxonne à la Schriftlichkeit allemande, le programme s’appuie sur une bibliographie accessible et abondante que les historiens français ont considérablement renouvelée durant les quinze dernières années. Ainsi formulé, il entend contribuer à la formation des futurs enseignants en favorisant une réflexion critique sur les sources écrites à la disposition de l’historien. Il permet enfin d’approfondir connaissances et réflexion sur les circulations culturelles à la croisée de différents espaces politiques européens ».



.

Posté par clioweb à 09:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


05 novembre 2019

CP : le niveau (re)monte ?

 

- « C’est historique, le niveau des élèves remonte »
dit Blanquer très remonté
Le point de vue de Claude Lelièvre, blog Médiapart 04.11.2019
http://demain-lecole.over-blog.com/2019/11/c-est-historique-le-niveau-des-eleves-remonte-dit-blanquer-tres-remonte-par-claude-lelievre.html

encart du JDD sous un titre évocateur: « le niveau des CE1 s'améliore, celui des CP fluctue ».
« Au lieu de « 'triompher », un ministre de l'Education nationale soucieux vraiment de son ministère devrait interroger ces résultats en réalité contrastés afin que l'on puisse vraiment progresser ».


- Le point de vue de Stanislas Dehaene via Twitter

http://twitter.com/StanDehaene/status/1191094080966713344


- Liste a compléter de choses pour lesquelles le cerveau n'était pas pas fait pour …
Yann Leroux sur Twitter
https://twitter.com/yannleroux/status/1190783314820554752

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

04 novembre 2019

MA - Ct l'écrit a-t-il transformé l'Occt ?


ecrit-chastang-6nov-caen



 APHG - Régionale de Caen

Comment l’écrit a-t-il transformé l’Occident
.
au Moyen-Âge

  conférence de Pierre Chastang

Professeur d’Histoire médiévale
à l’université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines


mercredi 6 novembre 2019

14 h
Université de Caen - Amphithéâtre de la MRSH

 
Entrée libre ...

---------------------------------------------------------------

rappels :

- Moyen-Age : une révolution de l'écrit, Pierre Chastang
L’Histoire 463,
dans un dossier Lire et écrire au Moyen-Age
http://www.lhistoire.fr/webdossier/écrit-pouvoirs-et-société-xiie-xive-siècle (abonnés)



- Concours 2020 - Capes & Agrégation Histoire

M-A - Écrit, pouvoirs et société en Occident du début du XIIe à la fin du XIVe
(Angleterre, France, Péninsule Italienne, Péninsule Ibérique)

Présentation de la question - pages 2 et 3
http://aphgcaen.free.fr/concours/agreg-2020-hmed.pdf
http://media.devenirenseignant.gouv.fr/file/agreg_externe/76/8/p2020_agreg_ext_histoire_1112768.pdf

http://www.devenirenseignant.gouv.fr/cid98492/programmes-concours-enseignants-session-2020.html

 
rappel :  « Les pratiques de l’écrit dans les sociétés médiévales (vie-xiiie siècle) »,
Étienne Anheim et Pierre Chastang,
Médiévales 56 -  2009
http://journals.openedition.org/medievales/5524

 songe-vieil-pelerin-PHdM
blog Claudine Brunon
http://arhpee.typepad.com/enluminure/2016/08/un-dressoir-pour-les-artisans-du-livre.html


.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

03 novembre 2019

Peinture anglaise, portraits

 


monckton-reynolds-lux

L’Honorable Miss Monckton (détail)
Joshua Reynolds 1777-1778
https://www.tate.org.uk/art/artworks/reynolds-the-hon-miss-monckton-n04694

 

Peinture anglaise : portraits, images d’une société prospère

« Le long règne de George III (1760-1820), s’impose dans l’histoire de la Grande-Bretagne
comme une période décisive de transformation de la société,
d’affirmation du pays sur la scène internationale et d’essor artistique et culturel ».

 

dalton-zoffany

Mr et Mrs Dalton avec leur nièce Mary de Heulle,
Johan Zoffany, vers 1765-68
http://www.tate.org.uk/art/artworks/zoffany-mr-and-mrs-dalton-and-their-niece-mary-de-heulle-t01895


En 1768, la Royal Academy of Arts est créée.
La clientèle des peintres évolue : les commandes des nouveaux acteurs enrichis par le commerce et l’industrie
s’ajoutent à celles d’une élite de l’aristocratie.
Les chefs-d’œuvre de la Tate Britain mettent « à l’honneur un moment phare de la peinture anglaise,
peu représentée dans les collections publiques françaises »

G-Dupont-TG1770

Gainsborough Dupont
Thomas Gainsborough vers 1770-1775 
http://www.tate.org.uk/art/artworks/gainsborough-gainsborough-dupont-n06242

« Bien qu’animés d’une même ambition, Reynolds et Gainsborough poursuivent une trajectoire et des objectifs artistiques très différents l’un de l’autre. Reynolds établit très tôt sa renommée à Londres auprès d’une élite alors que Gainsborough commence sa carrière auprès d’une clientèle plus modeste dans les comtés du Suffolk et de l’Essex. Dans les portraits, Reynolds flatte par un jeu de références savantes, Gainsborough insuffle la vie avec brio ».

 

reynolds-miss-crewe    .   reynolds-mrcrewe

 Miss Crewe et Master Crewe as Henri VIII

2 portraits par Joshua Reynolds (1723-1792) - 1775

« George Romney devient à Londres un portraitiste en vogue, notamment auprès d’une société nouvelle d’entrepreneurs et de marchands. Contrairement à la plupart des grands portraitistes qui courtisent la famille royale et fréquentent la Royal Academy, Romney bâtit sa réputation sur son indépendance ».

« La mort de Gainsborough en 1788 et de Reynolds en 1792 laisse le champ libre à une nouvelle génération. John Hoppner et William Beechey en sont les figures montantes et se font connaître avec des œuvres où l’on sent poindre le romantisme. Ils sont toutefois rapidement concurrencés par un jeune prodige qui séduit la société londonienne : Thomas Lawrence, doté d’un sens aigu de la dramaturgie, éblouissant dans son travail de la couleur, figure de proue du nouveau mouvement romantique. Il sera nommé président de la Royal Academy en 1820 »

Les années 1730 et 1740 voient l’apparition des conversation pieces ... Les personnages, le plus souvent en famille, y sont mis en scène sur un mode informel. Au lieu de fixer le spectateur ou de jeter au loin un regard vide, ils conversent entre eux de manière spontanée. Avec des peintres comme Johan Zoffany et Francis Wheatley, la conversation piece évolue dans les années 1760 et 1770 vers plus de naturel et de liberté ... Avec George Romney et Joseph Wright of Derby, les formats s’agrandissent.


romney-goodfellow

Tom Hayley sous les traits de Robin Goodfellow,
George Romney, 1789-92

https://www.tate.org.uk/art/artworks/romney-tom-hayley-as-robin-goodfellow-n05850

« De manière générale, l’évolution du portrait traduit l’importance accrue accordée à l’espace privé, à la vie intérieure, au lien intime entre l’homme et la femme, aux enfants, au confort de la vie domestique. Les sentiments et les relations personnelles prennent le dessus sur la position des individus dans la société. Le portrait en costume qui brouille la véritable identité sociale des modèles, connaît aussi à cette époque un grand succès. Reynolds s’en amuse, notamment dans ses portraits d’enfants, en convoquant de célèbres références ».

 

  harriet-hoppner-1804

Miss Harriet Cholmondeley – John Hoppner (1758-1810), Tate 1804



 --------------------------------------------------------

 

3ra-jwd

1 détail :
Three children of Richard Arkwright with a goat
Les Trois Enfants de Richard Arkwright avec une chèvre (sic)
Joseph Wright of Derby, 1791
http://www.tate.org.uk/art/artworks/wright-three-children-of-richard-arkwright-with-a-goat-l02751

 

.

 

Posté par clioweb à 08:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

02 novembre 2019

Paris 4 nov : Nuit et Brouillard

 

NB-westerbork


Projection-débat de « Nuit et Brouillard », le film d’Alain Resnais

avec Sylvie Lindeperg, historienne,
auteure de l'ouvrage « Nuit et Brouillard. Un film dans l'histoire ».

Lundi 4 novembre 2019 à 18h30 à l'Hôtel de Ville de Paris.

Gratuit sur inscription - memorial.martyrs.deportation@gmail.com

http://twitter.com/Hauts_Lieux_IDF

 

- Nuit & Brouillard, un film dans l’histoire
Sylvie Lindeperg, Odile Jacob 2007
http://clioweb.free.fr/camps/lindeperg.htm


- Conférence de Sylvie Lindeperg à l’ENS en 2007 - audio ou vidéo – grâce à WebArchive.
https://web.archive.org/web/20100125001535/http://www.diffusion.ens.fr/index.php?res=conf&idconf=1633

L’INA archive beaucoup moins bien que WebArchive...


- Dans Historiens & Géographes, la Chronique internet
a utilisé cet ouvrage pour aborder plusieurs sujets
(Westerbork, procès Eichmann 1961, diffusion aux USA, etc ...)
http://clioweb.free.fr/chronique/nuitetbrouillard.pdf

http://clioweb.free.fr/dossiers/39-45/chronique-3945.pdf
commencer par la fin : les textes sont en ordre chronologique inverse


- Nuit et Brouillard face à ses détracteurs

http://clioweb.canalblog.com/archives/2014/03/06/29373720.html


- La suite du travail de Sylvie Lindeperg (La voie des images...
http://clioweb.canalblog.com/tag/lindeperg

 

NB :  Mardi 5 novembre à 18h à l'Hôtel de Ville de Paris,

La Traque de l'Affiche rouge
Projection-débat
avec Denis Peschanski, historien, directeur de recherche au CNRS,
75e anniversaire de l'exécution des membres du groupe Manouchian au Mont Valérien
Inscription nécessaire : memorial.martyrs.deportation@gmail.com


 L'Affiche rouge, choix de liens web :
http://clioweb.free.fr/dossiers/39-45/afficherouge.htm


.

.

..

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


01 novembre 2019

Peintres anglais de l'âge d'or

.

L’âge d’or de la peinture anglaise :

l’alchimie de l’art à l’époque des révolutions

Expo Musée du Luxembourg 2019-2020


dans le dossier de presse :

- parcours de l’exposition p. 11
http://clioweb.free.fr/art/PeintureAnglaise-Luxembourg.pdf

- biographie des artistes p. 19
- liste des 68 oeuvres exposées p. 48
- visuels disponibles pour la presse p. 72

 


sommaire du catalogue + visuel


Reynolds (1723 – 1792) et Gainsborough (1727-1788) , face à face



1. Reynolds (1723 – 1792) et Gainsborough (1727-1788) , le face à face

peintureanglaise73-74


Portraits, images d’une société prospère

George Romney (1734-1802)
William Beechey (1753-1839)
Thomas Lawrence (1769-1830)


Dynasties et familles, images d’un entre-soi

Joshua Reynolds (1723 – 1792) et le portrait d’enfants
Francis Cotes (1726 - 1770)
Wright of Derby (1734 – 1797) et le portrait d’enfants
John Hoppner (1758 - 1810)


Le spectacle de la nature

Reynolds : Les Archers 1769
George Stubbs (1724 - 1806)
George Morland (1763 - 1804)
Richard Wilson (1714 – 1782) : La Thames près de Morbie Hill Twickenham 1762
Thomas Gainsborough (1727-1788) et le paysage

4 -  Le spectacle de la nature (suite)

peinture-anglaise-75-76

Peindre à l’aquarelle

Alexander (1717 - 1786) et John Robert Cozens (1752 - 1798)
J.M.W Turner (1775 – 1851)
John Constable (1776 - 1837)
John Sell Cotman (1782 - 1842)


Aux frontières de l’Empire

Johann Zoffany (1733 - 1810)
William Hodges (1744 - 1797)
Thomas Daniell (1749 - 1840)

Tendre vers le Sublime

Henry Fuseli (1741 - 1852)
J M W Turner (1775 – 1851) : La Destruction de Sodome
William Blake (1757 - 1827)
John Martin (1789-1854)

 

Peintres, chronologie

Richard Wilson (1714 – 1782)
Joshua Reynolds (1723 – 1792)
Thomas Gainsborough (1727-1788)
Georges Stubbs (1724 – 1806)
Francis Cotes (1726-1770)

Agostino Brunias (c. 1730 – 1796)
Johan Zoffany (1733-1810)
George Romney (1734-1802)
Joseph Wright of Derby (1734 – 1797)

Philip James De Loutherbourg (1740-1812)
Henri Fuseli (1741 - 1825)
William Hodges (1744-1797)
Thomas Daniell (1749-1840)

William Beechey (1753-1839)

William Blake (1757-1827)
John Hoppner (1758-1810)

George Morland (1763 - 1804)
Thomas Lawrence (1769-1830)

Joseph Mallord William Turner (1775 - 1851)
John Constable (1776 - 1837)
John Sell Cotman (1782-1842)


.


.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

31 octobre 2019

Plans de Paris 1620-1878

.


paris-delagrive-1735-cite

1735 - Abbé Delagrive. Neuvième plan de Paris, Ses accroissements sous le règne de Louis XV (détail)

 

- Plans de Paris : sur le site web de Francis Dupin,
plusieurs plans en très haute définition
https://photostereo.org/pages/plans1.html


vue Merian, 1620-1638
Delagrive 1735
île de la Cité, Delagrive 1754
Tardieu 1839
Garnier Frères 1878

Le site propose un choix de liens sur la photo stéréoscopique :
http://photostereo.org/pages/liens1.html

Vers 2010, la base contenait 760 photos

 

paris-cite-delagrive1754


- 1754 - Plan détaillé de la Cité

dédié à Messire Louis Basile de Bernage, Conseiller d'Etat Prévôt des Marchands
et à Messieurs les Echevins de la Ville de Paris, par M. l'Abbé Delagrive, Géographe ordinaire de la Ville.(détail)

« On y voit des esquisse à la sanguine de modifications des quais et du pont reliant la Cité et l'Île Saint Louis »

 

- rappel :

choix de liens vers les plans anciens de Paris :
   http://clioweb.free.fr/carto/plansParis.htm



..
.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

30 octobre 2019

La CNIL contre la reconnaissance faciale

 

« La CNIL vient de rendre un avis déclarant que le système de reconnaissance faciale dans deux lycées de la région Sud « ne saurait être légalement mis en œuvre ». La CNIL ne propose pas de correctif et rejette par principe le dispositif. Cette première victoire contre la reconnaissance faciale en France ne peut que nous rendre optimistes dans la lutte qui nous oppose aux systèmes déjà existants (comme la reconnaissance faciale dans les aéroports via PARAFE) ou futurs (l’application d’identité numérique Alicem) ».

La Quadrature du Net, 28.10.2019
http://www.laquadrature.net/2019/10/28/lycees-nice-marseille-premiere-victoire-contre-la-reconnaissance-faciale/

Posté par clioweb à 08:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

29 octobre 2019

Zoffany - Colonel Blair and Family

 

zoffany-blair-tate

Johan Zoffany Colonel Blair with his Family and an Indian Ayah - Tate - 1786
http://www.flickr.com/photos/medievalpoc/17115064867
https://www.tate.org.uk/art/artworks/zoffany-colonel-blair-with-his-family-and-an-indian-ayah-t12610

 

William Blair was a Colonel in the East India Company who commanded the brigade at Cawnpore. Zoffany paints him with his wife Jane and daughters, the elder also called Jane at the piano, and Maria feeding a cat held by an Indian girl.

In the background are three paintings: a large hill scene, and two of Indian customs which fascinated and horrified westerners. One shows wood being piled for suttee, the burning alive of a widow, and the other a religious ritual of appeasement called Charak Puja in which a man is suspended by a wire between the shoulder blades
On loan : Musée du Luxembourg (Paris, France): Gainsborough to Turner: The Golden Age of English Painting

.
Johan Zoffany (1733-1810)

peintre, graveur et portraitiste allemand qui exerça en Angleterre
http://fr.wikipedia.org/wiki/Johan_Joseph_Zoffany

http://en.wikipedia.org/wiki/Johan_Zoffany

Autoportrait ca 1780
http://collections.britishart.yale.edu/vufind/Record/1668594

1769 élu membre de la Royal Academy

1771 portraits de la famille royale (George III)

1772-78 la Tribune des Offices
http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Johan_Zoffany_-_Tribuna_of_the_Uffizi_-_Google_Art_Project.jpg
https://artsandculture.google.com/entity/%2Fm%2F0265rbw


1772 Royal Academy

1781-1796, voyage en Inde
combat de coqs, chasse au tigre, L'Entrée à Patna de l'ambassadeur du vizir d'Oude
2012 – Zoffany ‘s India paintings
http://www.bbc.com/news/av/entertainment-arts-17315219/johan-zoffany-s-india-paintings-at-the-royal-academy


La mort de James Cook - Hawai 1779 - tableau ca 1795
http://en.wikipedia.org/wiki/The_Death_of_Captain_James_Cook_(Zoffany)
.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

28 octobre 2019

2019 : attendre le train

 

Le train en 2019 :  le client au centre des préoccupations ?

 

train-affichage-mp3

 

train-attente

Les intentions : un espace annoncé (Vaugirard), avec 70 places assises;
70 places pour tous les voyageurs de plusieurs trains :-)

 

train-cubes

s'asseoir sur des cubes, dans un espace en courants d'air

train-attente-debout

ou attendre debout / s'asseoir sur sa valise...

 

train-presse


Les services disponibles ? aucun, la presse n'est pas disponible le week-end

 

train-secours1

 

train-secours2

La sécurité à bord des trains ...

Les responsables considèrent qu'un seul homme, le conducteur,
peut et doit faire face à toutes les éventualités.

L'Europe actuelle n'offre qu'une logique :
celle de la privatisation intégrale et de la rentabilité immédiate.
Avant l'attention aux hommes, la sécurité et l'écologie...


Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :