19 mars 2016

1 - Mabanckou au Collège de France

 

- Alain Mabanckou, chaire de Création artistique, Collège de France
Leçon inaugurale le 17 mars 2016
fichiers audio et vidéo
http://www.college-de-france.fr/site/alain-mabanckou/inaugural-lecture-2016-03-17-18h00.htm
http://www.college-de-france.fr/media/presse/UPL181793705361781418_DP_A_Mabanckou.pdf


extraits dans Le Monde
« Comment justement entrer dans la mondialisation sans perdre son âme pour un plat de lentilles ? Telle est la grande interrogation de cette littérature africaine en français dans le temps présent...

J'appartiens à cette génération-là. Celle qui s'interroge, celle qui, héritière bien malgré elle de la fracture coloniale, porte les stigmates d'une opposition frontale de cultures dont les bris de glace émaillent les espaces entre les mots, parce que ce passé continue de bouillonner, ravivé inopportunément par quelques politiques qui affirment, un jour, que " l'homme africain n'est pas assez entré dans l'histoire " et, un autre jour, que la France est " un pays judéo-chrétien et de race blanche ", tout en évitant habilement de rappeler que la grandeur du pays en question est aussi l'œuvre de ces taches noires, et que nous autres Africains n'avions pas rêvé d'être colonisés, que nous n'avions jamais rêvé d'être des étrangers dans un pays et dans une culture que nous connaissons sur le bout des doigts. Ce sont les autres qui sont venus à nous, et nous les avons accueillis à Brazzaville, au moment où cette nation était occupée par les nazis ».
Lettres noires : des ténèbres à la lumière, la leçon inaugurale d'Alain Mabanckou au Collège de France, est à paraître chez Fayard en avril 2016

 « Je n’aurais pas accepté cette charge si elle était fondée sur mes origines africaines », Alain Mabanckou  Le Monde, 17.03.2016
http://www.lemonde.fr/afrique/article/2016/03/17/je-n-aurais-pas-accepte-cette-charge-si-elle-etait-fondee-sur-mes-origines-africaines_4885195_3212.html

à suivre : Olfert Dapper, Mungo Park et René Caillié

 

Littérature africaine et bonnes manières - La suite dans les idées, 19.03.2016
Au salon du livre, Alain Mabanckou sur l'histoire politique et sociale de la littérature africaine et de sa réception en France.
http://www.franceculture.fr/emissions/la-suite-dans-les-idees


mabanckou

Alain Mabanckou

.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


18 mars 2016

Les revues de shs en danger ?

 


- Les revues de sciences sociales en danger (?)
Une tribune dans Libération 17.03.2016
Avec la «loi pour une République numérique», les travaux des chercheurs seront en libre accès au bout d’un an. Un changement qui risque d’anéantir l’édition scientifique
http://www.liberation.fr/debats/2016/03/17/les-revues-de-sciences-sociales-en-danger_1440203

commentaire d'un internaute (cpb68) :
" Hasard curieux, comme dans d'autres tribunes publiés dans Le Monde ou Rue 89, toutes les revues signataires sont publiées sur la plateforme Cairn*, qui fait un lobbying actif contre la loi numérique...
Par ailleurs la loi accorde aux chercheurs une liberté et ne les oblige pas à déposer, contrairement à ce que certains voudraient faire croire "
* à la découpe, Cairn peut empocher 60 euros pour une revue vendue 20 euros en kiosque


- Pour une science ouverte à tous, tribune dans Le Monde 07.03.2016
http://www.lemonde.fr/sciences/article/2016/03/07/pour-une-science-ouverte-a-tous_4878011_1650684.html
extrait :
« En tant que chercheurs, nous considérons que les résultats de la recherche scientifique constituent un bien commun qui appartient à tous et qui doit circuler le plus largement possible. A ce titre, nous nous réjouissons du vote de la loi numérique à l’Assemblée nationale le 26 janvier et souhaitons que le Sénat le confirme en approuvant ce texte dans les mêmes termes »


- La RHMC a publié un dossier sur les revues à l'âge numérique
Le seul article en accès libre est celui le plus opposé au principe de l'édition ouverte
http://www.rhmc.fr/numero_revue/2015-5-revue-d-histoire-moderne-et-contemporaine-2015-4bis/
[dans ce nouveau site web, aucune indication sur l'adresse, le type d'accès ou le tarif pratiqué]


- Sur la liste des historiens de l'économie,
Claire Lemercier mentionne trois autres articles disponibles en accès libre et ouvert

Claire Lemercier, Pourquoi écrivons-nous ?
http://spire.sciencespo.fr/hdl:/2441/4769474akg9snr7di735e6btit/resources/lemercier-rhmc-oa-acc.pdf

Odile Contat et Didier Torny
Les revues en sciences humaines et sociales à l'heure des communs
http://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01278853/document

L’open access: la schizophrénie française
Eric Monnet · 08.03.2013
http://traces.hypotheses.org/805



Le sujet a été beaucoup débattu ces dernières années.
voir qq adresses dans L'édition scientifique et la loi numérique - 29.01.2016
http://clioweb.canalblog.com/tag/libreacces

 

.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

17 mars 2016

FC - Dompter la peur - Expliquer ?

 

Dompter la peur - La Fabrique de l'histoire 16.03.2016
L'année vue par l’histoire - édition 2016 3/5
http://www.franceculture.fr/emissions/la-fabrique-de-l-histoire
http://www.franceculture.fr/emissions/la-fabrique-de-l-histoire/forum-l-annee-vue-par-l-histoire-edition-2016-35-dompter-la-peur


Après les sociologues en janvier, les historiens répondent aux propos du premier ministre (Expliquer, c'est déjà excuser).
Vers la 18e mn, l'historien Patrick Boucheron voit dans la sortie de Valls
une offense à notre métier,
et une profonde méconnaissance de l'histoire de la sociologie
(la religion étudiée en partie comme un fait social)


PB dénonce le poids des méthodes des USA :
l'établissement de profils devrait servir à prévenir les attentats,
au risque, dans la guerre des drones, de frapper non pas les terroristes,
mais ceux qui devraient l'être d'après l'exploitation mathématisée des bases de données;

Il évoque aussi un danger : les démocraties ont toujours vaincu la tentation terroriste.
Mais les structures d'exception destinées à combattre la violence extrême survivent,
et un usage malveillant en est toujours possible


Jenny Raflik rappelle les nombreuses études commandées par les Etats
aux spécialistes des sciences sociales dans les années 1970
ou après 2001 (avec des universitaires au service de la CIA)


.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Germain Tillon : Comprendre pour Lutter

 



« En t’écoutant, nous n’étions plus des Stücks, mais des personnes ; nous pouvions lutter, puisque nous pouvions comprendre. » (Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Lettre à Germaine Tillion, préface à Germaine Tillion, Nous pouvions lutter, puisque nous pouvions comprendre (Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Lettre à Germaine Tillion, préface à Germaine Tillion, La Traversée du mal, 2000.) Ces quelques mots que Geneviève de Gaulle adresse à Germaine Tillion en disent long sur son aura intellectuel, sur son rôle de fédérateur et de passeur.

Ethnologue déjà bien rompue à l’enquête de terrain depuis son séjour dans les Aurès (1934-1940), un peu plus âgée que la plupart de ses camarades de déportation, elle s’attache à décrypter les ressorts et les logiques internes de Ravensbrück. Par divers moyens de fortune – dont la parodie d’opérette Le Verfügbar aux Enfers représente l’une des tentatives les plus emblématiques – elle partage les résultats de son analyse avec ses co-détenues pour les aider à comprendre le fonctionnement du camp, à le surmonter pour mieux lui résister.

L’écriture de l’histoire du camp constitue, parmi d’autres actions plus abouties comme les sabotages, une forme essentielle de résistance au système infernal de négation et de destruction de l’être humain ».


Germaine Tillion : expérience et connaissance. Retour (s) sur une exposition
Cécile Vast
avec la collaboration de Vincent Briand, 13.03.2016
http://ecoleclio.hypotheses.org/520#more-520


.

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Caen 29.03 - Les réfugiés palestiniens

 


coll14-palestine

 


Mardi 29 mars 2016
Université de Caen, campus 1, 20 h 30

amphi D4, Annexe droit face amphi Tocqueville


Les réfugiés palestiniens au coeur de l’histoire du Proche-Orient

Sandrine Mansour *
chercheur au CRHIA (histoire internationale et atlantique)
Université de Nantes
 
Les Palestiniens réfugiés : qui sont-ils ? d’où viennent-ils ?
Pourquoi sont-ils au coeur de l’histoire israélo-palestinienne et de l’histoire du Proche-Orient ?


Sandrine Mansour a publié L’histoire occultée des Palestiniens (1947-1953) Privat ed.


merien

http://www.rfi.fr/emission/20151018-sandrine-mansour-merien

 

 co14-palestine


.

 

Posté par clioweb à 07:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


16 mars 2016

Libération et les complotistes

 

Le grand complot : qui est-il, quel est son réseau ?
http://www.liberation.fr/france/2016/03/11/le-grand-complot-qui-est-il-quel-est-son-reseau_1439150
« Alimenté par la défiance envers les institutions, répandu via Internet, le conspirationnisme se renforce, en particulier chez les moins diplômés ».


Aussi, dans les 5 pages consacrées aux délires complotistes par Libération du 12-13.03.2016

Rudy Reichstadt : « Une vision du monde de plus en plus paranoïaque »
Ronan Cherel : « Sortir gagnant d'une joute avec un élève, c'est en réalité perdre »

Stéphane François : « Ce complotisme se pare du voile de l’hypercriticisme »
« Le politologue travaille spécifiquement sur la question des sous-cultures, en lien avec les nouvelles radicalités ».  Il est notamment l’auteur du livre «Des mondes à la dérive : réflexions sur les liens entre l’ésotérisme et l’extrême droite» (La Hutte, 2012 ).
http://www.liberation.fr/france/2016/03/11/stephane-francois-ce-complotisme-se-pare-du-voile-de-l-hypercriticisme_1439022

Pour les jeunes, le diable se cache dans les médias
« Sectes, attentats, Illuminati… les théories du complot attirent les ados, qui font plus facilement confiance au Web qu’aux journalistes ».
http://www.liberation.fr/france/2016/03/11/pour-les-jeunes-le-diable-se-cache-dans-les-medias_1439153

Le sida comme arme anticastriste, vraiment ?
« Le journaliste Thomas Huchon a diffusé sur Internet une fausse vidéo sur la création du virus afin d’étudier les ressorts du conspirationnisme ».
http://www.liberation.fr/france/2016/03/11/le-sida-comme-arme-anticastriste-vraiment_1439126


La réalité des délires croissants ne peut manquer d'inquiéter.
Pour l'affronter, ne faudrait-il pas prendre à bras le corps le contexte actuel et les enjeux de fond ?

Le dossier aurait pu s'intéresser à la fois à ces délires et aux discours de ceux qui les combattent ? 
(Qui parle ? Pourquoi autant de délires venant de l'extrême droite lors des affrontements à propos du « mariage pour tous » ?)

Il ne s'interroge guère sur le travail des journalistes (qui sont toujours supposés vérifier toutes leurs sources) - voir le site Acrimed.
Pourquoi sous-titrer le compte rendu d'un Manuel d'autodéfense intellectuelle (Sophie Mazet) : « Certains intellectuels européens semblent moins armés que les Anglo-Saxons face à un discours scientifique de plus en plus dominant ». Le discours scientifique serait-il plus un danger pour l'humanité que les visions cléricales du monde ?

Le dossier fait le silence sur les dégâts des communicants et de certains discours de l'Etat ou des patrons
Lire Eléments de langage et plans de sauvegarde (de la langue de bois) - L'imprévu 21.08.2015
http://limprevu.fr/fil-rouge/le-village-est-sous-le-choc/plans-de-sauvegarde-de-la-langue-de-bois/

Il aurait pu être davantage explicite surle choc des idéologies et
sur le poids croissant de l'extrême-droite à la tête de nombreux pays
cf. la censure en Israël, en Pologne ou en Hongrie
http://clioweb.canalblog.com/archives/2016/03/16/33520620.html

Ne s'agirait-il pas d'une pub pour une campagne gouvernementale et pour les ouvrages de Bronner ?
http://www.gouvernement.fr/on-te-manipule

.

Posté par clioweb à 08:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Les nationalistes et la censure

 

entendu lundi soir dans la revue de presse de l'émission La Dispute (FC),
http://www.franceculture.fr/emissions/revue-de-presse-culturelle-d-antoine-guillot/grotesque-et-terrible
la référence à ceux articles du Monde (Culture ou les arts :-) )


- Israël - Le gouvernement israélien veut couper les fonds aux institutions culturelles « déloyales »
 (« déloyales ») ??
« La ministre israélienne de la culture et des sports (sic) veut couper les fonds attribués à des institutions qui se rendraient coupables des faits suivants : incitation au racisme et à la violence, soutien au terrorisme, négation de la légitimité d’Israël comme Etat juif et démocratique, avilissement des symboles de l’Etat ». Miri Regev est l'ex-porte parole de l'armée
http://www.lemonde.fr/culture/article/2016/03/05/le-gouvernement-israelien-veut-couper-les-fonds-aux-institutions-culturelles-deloyales_4877169_3246.html


- Pologne « Piotr Glinski, le ministre de la culture du gouvernement de la droite nationaliste, est intervenu auprès du préfet afin de tenter de la faire interdire la pièce La Jeune Fille et la Mort »
En 2016, Wroclaw est une des capitales européennes de la culture
http://www.lemonde.fr/arts/article/2016/02/24/en-pologne-la-censure-dans-ses-uvres_4871029_1655012.html

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

15 mars 2016

150 ans de la Ligue de l'enseignement

 



Dimanche, Public Sénat a rediffusé un documentaire sur l'histoire de la Ligue de l'enseignement
et un débat avec François Chérèque, Laurence de Cock et Hélène Grimbelle.
http://tinyurl.com/grnb3k9

rediffusion du docu annoncée vendredi 25/03/2016 à 17h30 + 02/04/2016 à 14h00 + 0/04/2016 à 18h00
http://www.lesfilmsdici.fr/fr/films-projets/5082-la-fabrique-du-citoyen.html
http://150ans-laligue.org/150ans-portail/la-fabrique-de-citoyens-2/


Le documentaire est surtout un montage du point de vue des responsables nationaux,
d'un ancien ministre et de l'évêque d'Angoulême.
Il est possible d'entendre de Gaulle sur la Ligue (1945 ?), de voir Bayrou en 1993, Sarko en 2008...

N'aurait-il pas été possible
. de témoigner davantage du travail sur le terrain
et d'évoquer la complémentarité des structures engagées dans l'Education populaire (cf. les CEMEA) ?
http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89ducation_populaire

. de développer davantage les relations complexes entre scolaire
et Education populaire (cf. les controverses sur les rythmes scolaires)

. de rappeler peut-être, que au moins dans les années 1970, une partie de la force de ces associations
venait de l'engagement militant des futurs enseignants,
qui contribuaient à faire marcher les centres de vacances, les centres aérés, les cours du soir...


.

Posté par clioweb à 08:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 mars 2016

Tous Intellectuels ?

 

- Tous Intellectuels ? du grain à moudre, 09.03.2016

à propos de l'ouvrage  
Pour un suicide des intellectuels, Manuel Cervera-Marzal Textuel, 2016
http://www.franceculture.fr/emissions/du-grain-moudre/tous-intellectuels

 

- Les intellectuels n’ont pas toujours été de gauche
Forum l'année vue par l’histoire - édition 2016 (1/5) - La Fabrique 14.03.2016
(UN membre de l’Académie française était dreyfusard... les autres...)
http://www.franceculture.fr/emissions/la-fabrique-de-l-histoire

 

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

13 mars 2016

Politiques, un monde à part

 

La professionnalisation des politiques, un verrou français - Anne Chemin - Le Monde 10.03.2016
Un monde à part - En se professionnalisant à l'extrême, élus et responsables ont fini par verrouiller l'exercice du pouvoir et paralyser le renouvellement de la classe dirigeante
http://www.lemonde.fr/idees/article/2016/03/10/la-professionnalisation-des-politiques-un-verrou-francais_4880673_3232.html


extraits :

« Faut-il s'inquiéter de cette évolution qui marque, après tout, la fin d'une ère bien peu démocratique, celle des notables ?
Dans un monde où la mise en œuvre des politiques publiques requiert de plus en plus de compétences, n'est-il pas sage de confier leur conception à des professionnels aguerris de la chose publique ? Ne faudrait-il pas se féliciter que des personnels compétents passent des décennies à apprendre les rouages de l'action publique ? Ne serait-ce pas, par ailleurs, la pente naturelle d'une société qui plaide constamment en faveur de l'élévation du niveau de qualification dans le monde du travail ?

Tout dépend, répond le politiste Luc Rouban, de la conception que l'on a de la démocratie représentative. " Si l'on considère que les élus sont censés porter la voix de leurs électeurs et représenter leurs intérêts, la professionnalisation est évidemment un problème. Si l'on considère en revanche que les élus sont de simples mandataires auxquels les citoyens confient leurs pouvoirs pendant un certain temps afin qu'ils prennent les décisions à leur place, on favorise naturellement l'émergence d'une classe d'experts. Dans cette conception libérale, le citoyen délègue sa parcelle de souveraineté : il considère qu'il y a des professionnels pour gérer l'action publique et il les juge au résultat. Les universitaires américains John Hibbing et Elizabeth Theiss-Morse ont inventé un mot pour désigner ce système : la démocratie “furtive”. "
Tout, cependant, n'est pas toujours rose dans le monde de la démocratie " furtive "... »

Posté par clioweb à 08:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,