14 février 2020

Les élèves migrants changent l’école

 

L’aventure de la géographie

Cahiers Pédagogiques n° 559

http://www.cahiers-pedagogiques.com/No-559-L-aventure-de-la-geographie-12485

 

Dossier : Les élèves migrants changent l’école

Avant-propos par Christophe Duhaut et Alexandra Rayzal
Ouverture

J’aimerais tant voir Syracuse Olivier Lazzarotti

Réenchanter la géographie par l’imaginaire et les cinq sens

Regarder autrement le territoire David Bédouret
Alerte jaune Nathalie Heuschling, Florence Hubin
Penser avec ses pieds Clélie Charlet
L’acteur, c’est le paysage Eudes Girard
Au bout du monde Youri Tinard
Vu d’ici, cela ne va pas être simple Christine Cauhapé
La musique des espaces Pascale Goday, Virginie Vigreux
La ligne bleue Christine Demetz-Van Torhoudt, Éric Jeanjean
Au premier éléphant, c’est l’Afrique ! Yannick Mével
La question de l’épaisseur Benoit Bunnik
@MikeRostand existe-t-il ? Sébastien Lambert


Expérimenter l’espace pour mieux l’habiter

L’ailleurs en partage Christophe Meunier
Contre vents et marées Catherine Didier-Fèvre
Peut-on vivre sans carte ? Jean-Pierre Fournier
Diriger un territoire, ce n’est pas du tout facile Denis Sestier
Recherche maison ou appartement Sophie Gaujal, Caroline Leininger
L’espace dans tous les sens Christophe Duhaut
La remontada Anne Filipiak


Envisager d’autres mondes, vers une géographie citoyenne

Construire l’avenir Laurence Fouache, Sonia Laloyaux
La parenthèse imaginaire Sylvie Considère
Regards vers le futur
   David Bédouret, Raphaël Chalmeau, Marie-Pierre Julien, Jean-Yves Léna, Christine Vergnolle Mainar, Anne Calvet
Et si on creusait un canal ? Florian Pons
Occupation de friches et troc de ressources Collectif
Manger des insectes ? Claire Dreyfus, Marie-Camille Fourcade
Comment bien rater sa séquence en géographie Alexandra Rayzal
Technocréativité Christine Faller

À lire sur notre site :

Mais madame, je n’y suis jamais allé ! Catherine Heitz
Vivre sous l’eau ou ailleurs Stéphane Pihen
L’espace des sons Mariane Le Pennec
Dessiner la déforestation Carole Bossis

Bibliographie et sitographie


.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


13 février 2020

J. Decour, G. Politzer, J. Solomon

 

Jacques Decour, Georges Politzer, Jacques Solomon

trois amis dans la Résistance intellectuelle


Daniel Decourdemanche dit Jacques Decour (1910-1942), professeur d’allemand au Collège Rollin et écrivain

Georges Politzer, (1903-1942), professeur de philosophie

Jacques Solomon, (1908-1942), élève au collège Rollin et physicien.

table ronde organisée par l’Association « Sauvons le patrimoine de Jacques Decour »

http://www.cercleshoah.org/spip.php?article792

 
Voir aussi le Maitron des fusillés

https://maitron.fr/spip.php?mot21

 

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

12 février 2020

CNMHE - La Flamme de l'Égalité

 

flamme2020

La Flamme de l'Égalité.

« Ce concours scolaire annuel initié par le CNMHE vise à faire connaître
l'histoire de la traite, de l'esclavage et de leurs abolitions,
de leurs survivances comme de leurs effets et de leurs héritages contemporains ».
Il est organisé avec le soutien de la Ligue de l’enseignement.

https://www.laflammedelegalite.org

https://eduscol.education.fr/cid94120/concours-la-flamme-de-l-egalite.html

 
.
2015-2016, 2016-2017 - Récits de vie - Restituer la voix des acteurs et des témoins

https://www.laflammedelegalite.org/doc/edition-2016/bilan-2016-concours-la-flamme-de-l-egalite-2.pdf

https://www.laflammedelegalite.org/doc/edition-2017/Bilan-Flamme-de-l-egalite-2016-2017-2.pdf

 

2017-2018 - « Abolitions et citoyenneté » ou Un long combat pour l’égalité de toutes et tous

https://www.laflammedelegalite.org/doc/edition-2018/Bilan-Flamme-de-l-egalite-2017-2018.pdf

 

2018-2019 - 2019-2020 - Devenir libre

https://www.laflammedelegalite.org/doc/edition-2019/Bilan-4eme-edition-Flamme-de-legalite.pdf


.

Posté par clioweb à 08:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

11 février 2020

La traite négrière rochelaise au XVIIIe

 

marche-esclaves-1764

Marché d’exclaves, Chambon, Le commerce avec l’Amérique par Marseille 1764

 Chambon, Le commerce de l'Amérique par Marseille, ou Explication des lettres-patentes du Roi,
portant règlement pour le commerce qui se fait de Marseille aux îles françaises de l'Amérique,
données au mois de février 1719... par un citadin. Tome 1 - 1764
https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1041909d?rk=21459;2

Tome 2 :
https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1041911g?rk=42918;4


La traite négrière rochelaise au XVIIIe :un commerce pour gens ordinaires, 2013-2014
http://exposvirtuelles.charente-maritime.fr/fr/expositions/la-traite-negriere-rochelaise-au-xviiie-siecle
biblio
http://exposvirtuelles.charente-maritime.fr/fr/expositions/29/ressources


La traite ... version 2017
https://archives.charente-maritime.fr/sites/charente_maritime_archives/files/2017-05/dossier_archive_commerce_v2.pdf


Ressources des services d'archives sur l'esclavage et la traite négrière – FranceArchives 07.02.2020
https://francearchives.fr/fr/article/215876843

 

 

.

Posté par clioweb à 08:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 février 2020

Le Havre, esclavage et abolitions

 

ports-normands-traite

Les ports normands dans la traite transatlantique au XVIIIe siècle (détail)
Jean-Christophe Fichet, Cartolycée 08.02.2020
http://www.cartolycee.net/spip.php?article156

 voir aussi les cartes de l'Atlas des esclavages (Dorigny, Gainot, ed Autrement)
avec le nombre d'expéditions pour les ports anglais (Liverpool 4894, Londres 2704, Bristol 2064),
les ports français (Nantes 1714, Le Havre 451, Bordeaux 419)
  le cas des Pays-Bas ou celui de Lisbonne
http://clioweb.free.fr/dossiers/colonisation/atlas-esclavages.htm


- Lettre à E. Philippe, maire d’un Havre amnésique
Karfa Sira Diallo, blog Médiapart 19.02.2020
https://blogs.mediapart.fr/karfa-sira-diallo

« 172 ans après l’abolition, il est temps d’édifier au Havre
1 véritable lieu de mémoire de l’esclavage et de la traite des noirs »


- Normandie, quelle mémoire pour l’esclavage au Havre ?
Eric Saunier, Ouest-France 09.05.2018
https://www.ouest-france.fr/normandie/normandie-quelle-memoire-pour-l-esclavage-au-havre-5749529

 
Histoire et mémoire de la traite atlantique, de l’esclavage des noirs et de leurs abolitions en Normandie
Eric Saunier - PURH, 2013
https://leboucan.fr/images/Revuephilanthrope/Fascicules/Esclavagenormandie.pdf



Esclaves, commerce et liberté
Le Havre, XVII-XIXe, archives municipales
https://archives.lehavre.fr/l-esclave-de-l-afrique-aux-colonies-francaises-d-amerique

 

- Négociants et traite des Noirs au Havre au XVIIIe
Edouard Delobette. Annales de Normandie 3 - 1998

https://www.persee.fr/docAsPDF/annor_0003-4134_1998_num_48_3_4842.pdf

 


Les ports négriers normands
Eric Saunier, U Le Havre

http://dmcarc.com/les-ports-negriers-normands/

 

- La base Normandie esclavage
http://www.normandie-esclavage.fr/

projet : « Normandie-Esclavage »
https://prsh.univ-lehavre.fr/IMG/pdf/normandie-esclavage_vd.pdf

Eric Saunier, publications
http://www.unicaen.fr/recherche/mrsh/pagePerso/2831361?id=publications



- Association Le Philanthrope
Le bulletin
https://leboucan.fr/le-philanthrope-histoire-de-l-esclavage/sommaire

Villes portuaires du commerce triangulaire à l'abolition de l'esclavage, n°1, 2008
Les abolitions, de la Normandie aux Amériques, n°2, 2009
Gouverner l'île Bourbon au temps de l'esclavage (1817-1824). Regards croisés, n°3, 2012
Les ports négriers et les mémoires de la traite et de l'esclavage, n°7, 2018



rappel : Histoire des esclavages
http://clioweb.free.fr/dossiers/colonisation/esclavages.htm



.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


09 février 2020

Langues et réformes : un état des lieux

 

aplv

APLV - Association des Professeurs de Langues Vivantes

 

Enquête sur l’enseignement des Langues Vivantes Etrangères et Régionales

au collège et au lycée suite aux réformes de 2016 et 2019 (nov-dec 2019)

https://www.aplv-languesmodernes.org/spip.php?article7993

 

 extraits :

« L’APLV a élaboré un questionnaire à destination des professeurs de LVER (langues vivantes étrangères et régionales) en collège, lycée général et technologique. Elle a reçu, entre le 13 novembre et le 31 décembre, près de 1000 réponses au total, dont 878 sont exploitables. L’état des lieux au terme de l’analyse des données récoltées est très inquiétant. »

« La réforme du collège de 2016 semble, malgré l’investissement horaire qu’elle représente, n’avoir amélioré en rien la situation dans les classes, puisque 60,5% des collègues considèrent que le niveau des élèves en fin de 3ème a régressé. »

« La réforme du lycée de 2019 est désastreuse. La volonté du ministère de tout changer en même temps, les enseignements, les programmes, l’examen, induit une charge de travail considérable pour les professeurs, qui, dans leur immense majorité, déclarent qu’ils ont été insuffisamment, mal ou jamais informés ou formés à la nouvelle organisation du lycée et du baccalauréat (76%), au nouveau cadre de travail en tronc commun (72%) ou en spécialité (79,5%). »


« Le tout-anglais est une aberration culturelle, qui fait fi de la diversité dans le choix des langues, gage de réussite et de haut niveau d’enseignement. »


« Les professeurs des langues autres que l’anglais et l’espagnol se trouvent de plus en plus dans des situations précaires, qui leur imposent des services partagés sur plusieurs établissements, des postes instables, le risque de voir leur discipline disparaître… Les professeurs se trouvent face à une situation décrite comme anxiogène, déprimante, démotivante, stressante, et le terme de « burn out » revient dans plusieurs commentaires des collègues. »

Les réformes mises en place par le ministère … ne font pas sens pour les enseignants chargés de les mettre en œuvre. On a un peu l’impression que le ministère procède par une série de réponses simples, voire simplistes, à des situations complexes et qu’il est dans l’incapacité de prévoir les effets annexes des décisions qu’il prend. »

Les E3C imposent des entraînements précoces aux épreuves d’examen ; ils se font se font au détriment de la construction des savoirs, de l’interaction et des apprentissages...

Le rapport Manès-Taylor de septembre 2018 soulignait le rôle des effectifs et des horaires.
Les auteurs savaient que le ministère ne tiendrait pas compte de leurs remarques.
https://cache.media.education.gouv.fr/file/Racine/33/4/propositions_meilleure_maitrise_langues_vivantes_998334.pdf

« Au contraire, depuis septembre 2018, les DHG ont été réduites, le nombre de postes aux concours de recrutement de professeurs de LVER a continué à diminuer et les effectifs des classes à augmenter. Il n’y a donc rien d’étonnant à ce que la colère et la grogne dominent dans les réponses des professeurs de LVER à notre enquête ».


.

Posté par clioweb à 08:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 février 2020

Les E3C : Confusion, Chaos, Colère...



Les E3C : Confusion, Chaos, Colère...

Sauvons l'Université - 07.02.2020

http://www.sauvonsluniversite.com

http://www.sauvonsluniversite.com/spip.php?article8640


En solidarité avec les lycéennes, les lycéens et tous les collègues du secondaire
qui se mobilisent contre les réformes Blanquer.

Douze cars de CRS tous gyrophares allumés à l’aube devant le lycée Basch de Rennes,
contrôle des lycéens à l’entrée dans le lycée, intervention policière « musclée »
(comme on dit pudiquement) à Rennes, à Nantes, à Libourne, à Paris…
Est-ce un nouveau mai 68 ?
Non, ce sont les « Épreuves communes de contrôle continu », dites E3C de Jean-Michel Blanquer.

La présentation il y a plus d’un an des réformes voulues
par le Ministre de l’Education Nationale a soulevé d’emblée bien des inquiétudes :
différences de traitement des lycéens et lycéennes face à l’examen,
inégalités entre les territoires, installation d’une sorte de bachotage permanent pendant dix-huit mois,
lié aux modalités mal pensées d’un faux contrôle continu envahissant.
C’est peu de dire que ces problèmes et ces risques maintes fois exposés n’ont trouvé
ni écoute ni embryon de réponse au ministère de l’Education Nationale.

Tout se passe comme on pouvait le craindre :
- les programmes de 1ère qui ne suivent plus ceux de seconde conduisent
à une sorte de course infinie pour « rattraper » ce qui n’a pas été fait parce que non prévu,
- les conseils de classe ne réunissent plus tous les enseignants et toutes les enseignantes
d’une classe puisque l’éclatement des spécialités et des options conduit les enseignants
à accueillir le plus souvent des élèves de classes différentes
(d’où par exemple la distribution des élèves d’une classe
entre 4 ou 5 professeurs de la même matière selon les particularités de leur parcours).
- Surtout, l’évaluation permanente est désormais le principe organisateur de ces années de lycée
pourtant si cruciales pour la formation des jeunes gens :
en lieu et place de la réflexion critique fondé sur l’échange entre l’enseignant et ses élèves,
l’enchainement infernal des épreuves conduit les enseignants à faire le programme au pas de charge
et les adolescents sont forcés à un apprentissage mécanique.
Ils sont nombreux à raconter la situation d’anxiété perpétuelle dans laquelle ils sont plongés.

Tout cela a été annoncé et dénoncé. Tout cela est arrivé.


Mais le pire était encore à venir.

En effet, l’administration de l’Éducation Nationale de haut en bas
- de son ministre, aux recteurs, aux inspecteurs et jusqu’aux proviseurs -
s’est lancée dans une défense et illustration du bien-fondé de la réforme en cours
au mépris de la réalité de ce qui se passe dans les établissements.
Confusion, précipitation et opacité règnent en maîtresses
dans l’organisation des E3C,
les premières épreuves de la réforme du Bac.


Rien n’est respecté :
ni le cadre chronologique des épreuves qui devrait être commun
alors qu’elles sont étalées sur trois semaines - voire plus désormais
puisque de nombreuses épreuves ont été reportées sine die,
ni la gestion rationnelle des banques de sujet
(certains sujets n’ont pas été retirés desdites banques
et ont donc été redonnés quelques jours plus tard ailleurs, après avoir circulé sur internet !),
ni l’identification d’un protocole commun pour le choix des sujets ou les corrections des épreuves,
ni la logistique de ce qui est censé être une épreuve d’examen national :
horaires fantasques, espaces impropres à un examen,
absence de banalisation de la semaine concernée sont courants,
à quoi s’ajoute le scannage extrêmement chronophage de copies en partie inutilisables.

Face aux réactions de défiance ou de refus devant les E3C, réactions prévisibles et légitimes,
chez de nombreux lycéens et lycéennes comme chez un grand nombre d’enseignant.e.s,
la réponse apportée s’avère d’une dureté et parfois d’une violence inouïes, au sens strict du terme,
parfaitement étrangères aux coutumes de gestion des conflits dans le second degré.
Certains chefs d’établissement, après avoir interdit l’expression libre
des lycéens et lycéennes au sein des établissements,
ont appelé la police pour rompre des blocus conduits par des adolescents ;
des lycéens mineurs ont été placés en garde en vue jusqu’à 35 heures sans justification,
sans que leurs parents en soient prévenus ; certains ont été malmenés ;
d’autres, après avoir été identifiés comme des « meneurs », ont été emmenés en minibus
pour comparution au rectorat sans être accompagnés par des professeurs ou des parents d’élèves ;
à l’occasion, ceux qu’on accuse du blocus n’ont pas le droit de repasser les épreuves
et se retrouvent avec une note de 0/20 illégale
(que les universitaires devront « oublier » au moment des évaluations sur ParcourSup) ;
d’autres encore sont cadenassés dans leurs salles pour composer, alarme incendie désactivée,
ou filtrés par les CRS à Rennes (les informations qui remontent des réseaux sociaux sont
à cet égard concordantes et très alarmantes) ;
des enseignant.e.s sont menacé.e.s de rétorsions ;
d’absurdes rappels à un devoir de neutralité ou de « réserve » ont été adressés à des collègues du secondaire.

Quel autre mot que « répression », que beaucoup d’entre nous auraient trouvé naguère excessif,
pour nommer ce qui se passe autour de la mise en place des réformes de M. Blanquer ?

Dans ces circonstances, le tribune des « 50 chefs d’établissement parisiens »,
publiée récemment dans un grand quotidien du soir, est une véritable provocation :
rassemblés pour se plaindre des blocus de lycées
et en appeler à des interventions plus fréquentes des forces de l’ordre
en feignant de se soucier de la « fragilité » de certains de leurs élèves,
et sans faire la moindre allusion aux raisons de la protestation
ni même à ce que les réformes en cours font et feront subir justement aux plus fragiles,
ces irresponsables, confits dans l’obéissance à leurs « supérieurs », manifestent la même propension
à la surdité, à la morgue et à l’aveuglement qui règne actuellement au sommet de l’État.

Cette situation nous concerne tous, de la maternelle à l’Université :
ce qui est mis en jeu dans cette répression,
ce sont les libertés propres à l’exercice de nos métiers,
quel que soit l’âge de ceux et celles à qui nous transmettons des connaissances et des savoirs,
c’est la nature même d’un service public de l’enseignement (et de la recherche)
qui suppose à la fois d’articuler des droits et des devoirs,
de réaffirmer constamment le rôle social de notre travail
et de nourrir la tension éthique qui l’anime et le justifie.

La solidarité avec nos collègues du secondaire relève de la défense partagée de ce qui nous est commun.

Sauvons l’université !
7 février 2020


.

Posté par clioweb à 08:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

07 février 2020

Retraites : paupérisation des enseignants

 

- Retraites : « L’étude envisage une forte paupérisation des enseignants et plus généralement des fonctionnaires »

Henri Sterdyniak, économiste - Le Monde opinions, tribune 02.02.2020
http://clioweb.free.fr/debats/retraites/retraites-pauperisation-sterdy-02-2020.pdf

https://www.lemonde.fr/idees/article/2020/02/05/retraites-l-etude-envisage-une-forte-pauperisation-des-enseignants-et-plus-generalement-des-fonctionnaires_6028460_3232.html

 

- La prolétarisation des enseignants, au-delà du salaire

Guy Dreux, Membre de l’institut de recherches de la FSU
et Francis Vergne, Membre de l’institut de recherches de la FSU - Libération - 16 septembre 2011
http://clioweb.free.fr/debats/retraites/profs-proletarisation-dreux-2011.pdf

https://www.liberation.fr/societe/2011/09/16/la-proletarisation-des-enseignants-au-dela-du-salaire_761521


.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 février 2020

Kirk Douglas, les Sentiers de la Gloire

 

kirk-sentiers

 

Kirk Douglas (1916-2020)
https://en.wikipedia.org/wiki/Kirk_Douglas

1957 : he produced and starred in the film Paths of Glory (director Stanley Kubrick)
https://en.wikipedia.org/wiki/Paths_of_Glory

1958 The Vikings
1960 Spartacus

Douglas, a fluent French speaker, plays a sympathetic French officer during World War I who tries to save three soldiers from the firing squad.

Le film est diffusé en Belgique.
Sous la pression et la menace de représailles d'associations d'anciens combattants, le gouvernement français, alors plongé dans la guerre d'Algérie, fait pression sur la United Artists. Les producteurs du film décident, par auto-censure, de ne pas le distribuer en France, et ne demandèrent pas de visa d'exploitation.
Ce n'est que dix-huit ans plus tard, en 1975, que le film est finalement projeté en France ».

https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Sentiers_de_la_gloire

 

 

kirk-technicalities

La cour martiale, l’armée et la « justice »
https://www.dailymotion.com/video/x3k5gz


« Messieurs,

- J’ai parfois honte d’être un humain, et c’est le cas aujourd’hui.

- Contestez vous l’authenticité de ce tribunal ?

- Oui.

- Je proteste contre le fait d’avoir été empêché de présenter des preuves vitales pour la défense.

Le procureur n’a convoqué aucun témoin ;
Aucun acte écrit n’a listé les charges retenues ;
enfin je proteste contre le fait qu’il n’y ait aucun compte rendu (sténo) de ce procès.

L’attaque d’hier matin n’a pas souillé l’honneur de la France.
Elle ne peut pas être reprochée à ces combattants.

Le procès fait à ces hommes est une parodie de justice.
Cette cour martiale est un déshonneur et une ignominie.

Messieurs, condamner (à mort) ces hommes serait un crime
qui hanterait chacun de vous jusqu’à la fin de sa vie.

Je ne peux pas croire que l’élan le plus noble de l’homme,
- sa compassion pour autrui - soit complètement absente ici.
Je vous demande donc humblement de montrer votre pitié envers ces hommes ».

 

kirk-broulard

Voir plus loin sa réponse au général Broulard,
qu’il traite de vieillard « dépravé et sadique ».
(vers 7mn30)
https://www.dailymotion.com/video/x3k5oc

Les sentiers de la gloire

extraits disponibles en ligne avec sous-titres en français
http://clioweb.canalblog.com/archives/2014/02/17/29235919.html

http://clioweb.canalblog.com/tag/pathsofglory

« Paths of Glory. Aux croisements de l’Histoire », Clément Puget, Essais , Hors-série 4 2018,
http://journals.openedition.org/essais/574

 

humanisme, précision historienne et ironie macabre se croisent
dans l’adaptation par Stanley Kubrick du roman de Humphrey Cobb

.
.

 

Posté par clioweb à 08:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 février 2020

Van Eyck, expo Gand 2020

 

vanyeck-msk2020

Van Eyck , une révolution optique

expo Gand 2020

dossier de presse : bio, œuvres exposées, images et légendes, textes de salle
https://vaneyck2020.be/fr/une-annee-thematique/

 Du 1er février au 30 avril 2020, le Musée des Beaux-Arts de Gand (MSK Gent) accueille
plus de la moitié de la vingtaine de tableaux et dessins conservés dans le monde.



.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,