15 décembre 2016

SL : Comment meurent les faits

 

prevair1212


Comment meurent les faits : autopsie de la propagation d’une intox
Samuel Laurent, responsable du site Les décodeurs
http://medium.com/@samuellaurent/

http://tinyurl.com/slaurent-meurentfaits
« C'est l’histoire d’une intox comme il en circule tant chaque jour,
et surtout l’histoire de la manière dont elle est relayée, amplifiée et crédibilisée
par quelques journalistes censément au-dessus de tout soupçon (1 de BFM, 2 des Echos) ».
C’est l’histoire d’un métier qui meurt peu à peu de ces pratiques ».


.

 

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


14 décembre 2016

Copyfraud contre OpenData



- Sur le blog de Lionel Maurel, le choc entre 2 logiques :
celle de l'ouverture des données publiques (loi Lemaire)
celle de la fermeture et des redevances ( loi Valter, copyfraud exigée par la Culture,).

« La ligne Maginot » érigée par la loi Valter comporte visiblement une brèche béante dans laquelle certains ont décidé de s’engouffrer. Une faille a permis à une boîte privée de récupérer des millions de documents numérisés par les archives départementales (sans payer de redevance). Les services d'AD se croyaient pourtant à l’abri derrière leurs licences payantes »

« C’est un bon résumé de la situation schizophrénique dans laquelle se trouve l’Open Data culturel dans notre pays.
Avec l’urgence à repenser la politique de diffusion des données culturelles »
http://scinfolex.com/2016/12/13/une-enorme-faille-dans-la-loi-valter-sur-les-donnees-culturelles/

NB : La boite privée se sert de l'image de Bern pour sa pub.
Ce matin, BFM-TV s'occupe de généalogie
(ou fait la pub de la boite privée précédente ?).
Avec 2 références : La généalogie pour les Nuls + Bern qui parle de Saint-Louis et de Charlemagne



Egalement sur Twitter,

- « J'y crois pas : le gouvernement "socialiste" vend les données de renseignement à Palantir,
la boîte du facho Peter Thiel ». Hervé Le Crosnier : http://twitter.com/hervelc

- Huawei va installer "gracieusement" 217 caméras de vidéosurveillance "intelligente" à Valenciennes
http://twitter.com/manhack cite La Voix du Nord http://tinyurl.com/zkem9f5


.

Posté par clioweb à 08:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Caen : conférences de Michèle Virol



La Régionale de Caen de l'APHG

vous invite aux conférences de

Michèle Virol
professeur à l’Université de Rouen, GRHis
http://grhis.univ-rouen.fr/grhis/?page_id=1141

.
« Les savoirs des ingénieurs,
sciences, techniques et bien public(XVI-XVIIIe) »
.
« Poliorcétique et fortification,
méthodes et techniques militaires
au service des pouvoirs (XVI-XVIIIe) »
.
Mercredi 14 décembre 2016
.
Les conférences de Michèle Virol sont archivées en audio sur La Forge numérique

Les ingénieurs dans l’Europe des XVe-XVIIIe siècles
http://www.unicaen.fr/recherche/mrsh/forge/4382

Poliorcétique, fortifications et techniques de guerre en Europe (XVe-XVIIIe siècles)
http://www.unicaen.fr/recherche/mrsh/forge/4385

 



.

Posté par clioweb à 08:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

13 décembre 2016

L'Histoire, cartes en ligne

 

charles-quint-lh1


Le site web du magazine L'Histoire comporte une rubrique cartothèque
surtout à partir des productions de Légendes Cartographie
http://www.lhistoire.fr/rubrique/carte
http://www.lhistoire.fr/rubrique/carte?page=1
http://www.legendes-cartographie.com/cartographes



Parmi les cartes mises en ligne :

Rome : des guerres civiles aux dimensions d'un Empire
L'Empire romain d'Auguste à Septime Sévère
Le monde à la mort d'Auguste, en 14 ap. J.-C.
La chute de Rome

Une nouvelle Afrique, IXe-XVe siècle
L’Occident à la fin du Moyen Age : un monde de circulations

La France de François Ier
L'Empire de Charles Quint
La guerre de Sept Ans : première guerre mondiale ?

XVIIIe siècle : L’Europe des académies
Le déclin démographique de l'Irlande

La guerre d'Espagne
Les Juifs de Pologne
6 juin 1944 : le Débarquement en Normandie
Asie : la nouvelle donne de 1949
Géopolitique de l'Asie du Sud et de l'Est

La Russie, l’Ukraine et l’étranger proche
Carte : La Crimée est-elle russe ?

Proche-Orient : Evolution des empires de Sumer au premier siècle de l'Islam
XIXe-XXe : le recul territorial de l'Empire ottoman
16 mai 1916 : l'accord "Sykes-Picot"
Avril 1920 : la conférence de San Remo, le partage de l'Empire ottoman
1950s-1970s : La victoire américaine au Proche-Orient
Bagdad, une ville polycentrique
L'Empire abbasside et ses rivaux

Israël : Évolution des frontières, du partage de l'ONU aux accords d'Oslo (1947-1993)

Participation et évolution du vote aux États-Unis
Situation économique et vote aux États-Unis
États-Unis : la géographie électorale
Le vote des Américains par ville



afrique-med-lh


Une nouvelle Afrique IX-XVeme siècle, L'Histoire
http://www.lhistoire.fr/carte/une-nouvelle-afrique-ixe-xve-siècle



Posté par clioweb à 08:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

12 décembre 2016

Dumézil, Les Barbares

 

dumézil-barbares


Bruno Dumézil était samedi l’invité de JN Jeanneney
pour l’ouvrage Les Barbares qu’il a dirigé aux PUF.
http://www.franceculture.fr/emissions/concordance-des-temps

Les barbares et les Grecs (fermeture) , les Romains (ouverture), les peuples germaniques, le XVIe, le XVIIIe (Boulainvilliers / abbé Dubosq), Augstin Thierry, les illustrateurs...
Les barbares, c'est ce qui permet de s'unir contre un ennemi commun, désigné et construit
Les moralistes s'en servent pour dire à leurs contemporains ce qu'ils ne veulent pas entendre (parfois à raison)
C'est plus compliqué, ou plutôt c'est nous qui nous posons des questions compliquées
(ou des questions qui n'avaient pas de sens pour la période étudiée (la nation, la race...)

cf. aussi Sylvain Venayre, Les Origines de la France. Quand les historiens racontaient la nation, Le Seuil 2013
http://www.laviedesidees.fr/IMG/pdf/20130712_venayre.pdf
Boulainvilliers : http://fr.wikipedia.org/wiki/Henri_de_Boulainvilliers
Dubos : http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Baptiste_Dubos

- Attila, la couverture de l’ouvrage doit être une réalisation de Delacroix pour le Palais Bourbon (1843-47)
http://en.wikipedia.org/wiki/Attila

- Les semaines précédentes, Concordances a relayé la promotion Napoléon-le-petit
par le musée d'Orsay (« la Fête », pas « la Curée » de Zola), entre le coup d’état et la débâcle de Sedan,
et s’est occupé de L’actualité de Maurice Barrès. :-)



- Il est possible d'écouter Bruno Dumézil lors du colloque de l’INRAP sur les migrations (nov 2015)
http://www.inrap.fr/les-invasions-barbares-sources-methodes-ideologies-9703
L’ouvrage qui justifie son invitation sur Fculture était en cours de rédaction
http://www.inrap.fr/archeologie-des-migrations-8440


La présentation de l’intervention de 2015 :
« La notion d'« Invasions barbares » a beau être devenue une expression courante, elle pose d'importantes difficultés au regard de la documentation, que celle-ci soit textuelle ou archéologique.

Pour l'histoire nationaliste, l'ampleur des déplacements de personnes entre les IIIe et VIe siècles constituait en effet un a priori idéologique (positif ou négatif, selon le cas) ; on en chercha la confirmation dans les écrits des clercs ou dans les couches de destruction. Apparut alors la carte des « Grandes Invasions », telle qu'on la retrouve encore aujourd'hui dans la plupart des ouvrages de vulgarisation.

Inversement, à partir des années 1960, un courant universitaire dominant eut tendance à réduire l'importance des invasions et à poser la question en termes d'acculturation ou d'ethnogenèse.

Depuis les années 1990, certains historiens et archéologues en sont même venus à récuser l'existence de certaines migrations ou du moins à renoncer à caractériser les transformations observées : un changement brutal de culture matérielle ne signifie pas forcément une arrivée de populations ; une chronique rétrospective n'est pas toujours fiable. D'autres spécialistes insistent donc sur la faillite du concept d'identité : le terme de « barbares » ne désignerait pas partout une même réalité.  Derrière ces interprétations divergentes, on peut deviner des méthodes différentes, mais aussi une adaptation constante à des contextes géopolitiques changeants ».

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


11 décembre 2016

Irlande : La Grande Famine

irish-famine-dublin

Famine Memorial in Dublin
http://en.wikipedia.org/wiki/Great_Famine_(Ireland)


- La Grande Famine en Irlande
http://fr.wikipedia.org/wiki/Grande_Famine_en_Irlande

- The Great Famine in  Ireland
http://en.wikipedia.org/wiki/Great_Famine_(Ireland)

The Great Hunger was a period of mass starvation, disease, and emigration in Ireland between 1845 and 1852
During the famine, approximately one million people died and a million more emigrated from Ireland, causing the island's population to fall by between 20% and 25%
L'article comporte une importante bibliographie et de nombreuses illustrations (avec lien vers Commons)

Sources from the National Archives
http://www.nationalarchives.ie/topics/famine/famine.html
Google  a indexé une page http://www.nationalarchives.ie/famine.html
mais elle a disparu du web **


- La grande famine en irlande, 1845-1851
The Great Famine in Ireland, 1845-1851
un dossier coordonné par Anne-Catherine de Bouvier et Christophe Gillissen
Revue française de civilisation britannique 2.2014
http://rfcb.revues.org/194

L’échec programmé de la Loi sur les Pauvres
Les causes de la mortalité
« Il y a des larmes dans leurs chiffres » : L’assistance alimentaire française à l’Irlande, 1847-1884
La Jeune Irlande et les révolutions irlandaises
Périr ou partir ? Flux migratoires dans l’Irlande de la Grande Famine
Portraits de migrants irlandais pendant la Grande Famine (1845-1852)
Famine et émigration au féminin : spécificités et crise des représentations
La Grande Famine irlandaise en chanson
Représentations visuelles de la Grande Famine, 1845-2010
Charles Trevelyan, John Mitchel et l’historiographie de la Grande Famine
La zone grise, le Gros mot, et de nouvelles manières de le raconter :
quelques histoires récentes de la Grande Famine

- La Grande Famine en Irlande, problèmes et historiographie, CCI 12.012.2014
audios et transcriptions
https://www.univ-paris1.fr/index.php?id=521389

Peter Gray, "Government Relief Policy and the Great Irish"
Géraldine Vaughan, "L'émigration irlandaise pendant la Grande Famine - un océan historiographique"
Anne-Catherine Lobo de Bouvier, "La politique irlandaise pendant la Famine : constitutionnalisme et révolution"
Laurent Colantonio, "Héritages et mémoires"

- Laurent Colantonio, La Grande Famine irlandaise : un enjeu de mémoire CVUH 07.02.2015
http://cvuh.blogspot.fr/2015/02/la-grande-famine-irlandaise-un-enjeu-de.html

F Bensimon et L Colantonio ont publié La Grande Famine en Irlande (PUF 2014)
http://www.puf.com/content/La_Grande_Famine_en_Irlande




- Les nationalistes irlandais et la Grande Famine
Irish nationalists and the Great Famine
Laurent Colantonio
https://mimmoc.revues.org/1778


- L'histoire par la chanson :
216. Sinead O'Connor: "Dear old Skibbereen"
http://lhistgeobox.blogspot.fr/2010/08/216-sinead-oconnor-dear-old-skibbereen_31.html


- L'émigration irlandaise aux USA
Le sujet est traité en seconde, avec de nombreux dossiers sur les sites académiques


qq exemples :
Versailles
http://www.histoire.ac-versailles.fr/spip.php?article819
La Réunion
http://hetg.ac-reunion.fr/spip/spip.php?article190
Amiens + RVH Blois2016 ?
L’Europe au XIXe, un espace d'émigration. Le cas irlandais
Claire Lecorcher et Mélanie Weyl
http://histoire-geo.ac-amiens.fr/sites/histoire-geo.ac-amiens.fr/IMG/pdf/travaux_de_groupe_histoire_partir.pdf

 

irlande-famine-lh

 Le déclin démographique de l'Irlande, d'après S Duffy, The concise history of Ireland 2005)
"La famine en Irlande", Géraldine Vaughan, L'Histoire n°419, janvier 2016.
carte disponible en ligne, en version zoomable
http://www.lhistoire.fr/portfolio/le-déclin-démographique-de-lirlande
twittée par JCF http://twitter.com/jcfLPDN/status/807174434536718336 (JCF)

Autre carte reproduite dans
l'article de Wikipedia en anglais

ireland-41-51-chiffres

Les chiffres de l'évolution de la population par comtés
(correspondant au territoire de la République actuelle) d'après Wikipedia
population en milliers, totaux, variation 1841-1851 et 1841-1911 en chiffres bruts et en pourcentages
http://en.wikipedia.org/wiki/Irish_population_analysis

http://clioweb.free.fr/dossiers/europe/irish-1841-1851.pdf

 « En 1841, l’île compte 8,5 millions d’habitants. La Grande Famine provoque la mort de 1 million de personnes
avec une surmortalité supérieure à 10 % dans les comtés du Sud et de l’Ouest.
De plus, 1,5 million de personnes émigrent durant cette période.
Les historiens se sont interrogés sur la corrélation entre taux de mortalité et taux d’émigration.
En règle générale, ils sont inverses ; les plus démunis n’émigrent pas. En 1911, l’Irlande ne compte plus que 4,4 millions d’habitants ».
La famine en Irlande, Géraldine Vaughan, L'Histoire n°419, janvier 2016.

Northern Ireland 2011 census
En 1841, 8,2 M pour toute l'Irande, 6,5 pour le Sud, 1,6 pour le Nord
En 1851, 6,5   /   5,1  /    1,4
En 1911, 4,4   /    3,2   /    1,2
http://www.nisra.gov.uk/Census/Historic_Population_Trends_(1841-2011)_NI_and_RoI.pdf

 

irish-toronto

Toronto, Ireland Park - source Twitter

 

**
[ The Great Famine 1845-1850 - National Archives of Ireland
http://www.nationalarchives.ie/famine.html
l'adresse n'est plus valide.

Commentaire des archives irlandaises :
The contents of the webpage originated as two articles published in the journal of the Irish Society of Archives.
These articles are now available online :
http://www.nationalarchives.ie/topics/famine/Great_Famine.pdf

Other useful sources :
Registered Papers of the Chief Secretary's Office: http://www.nationalarchives.ie/topics/Chief_secretary/CSORP.pdf

The Guide to Poor Law Union records:
http://www.nationalarchives.ie/research/research-guides-and-articles/guide-to-the-records-of-the-poor-law/

Transportation records held in the National Archives:
http://www.nationalarchives.ie/topics/transportation/Ireland_Australia_transportation.pdf

The papers of the Famine Relief Commission are searchable in the online catalogue : http://www.nationalarchives.ie/search-the-archives/
The series reference code is RLFC/

National Archives FAQ
All of these collections must be consulted in the Reading Room of the National Archives.
Further information on visiting is available on our website at the following link :
http://www.nationalarchives.ie/wp-content/uploads/2016/11/FAQ-16.pdf  ]

 .

Posté par clioweb à 08:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

10 décembre 2016

1948 : droits de l'homme

 

dudh-eleanor

Eleanor Roosevelt tenant la version espagnole de la DUDH en novembre 1949. wikipedia



La déclaration universelle des droits de l'homme, 10 décembre 1948
http://fr.wikisource.org/wiki/Déclaration_universelle_des_Droits_de_l'Homme

 

Déclaration universelle des Droits de l’Homme
Adoptée par l’Assemblée générale des Nations unies le 10 décembre 1948
http://fr.wikisource.org/wiki/Déclaration_universelle_des_Droits_de_l'Homme


Préambule
Considérant que la reconnaissance de la dignité inhérente à tous les membres de la famille humaine et de leurs droits égaux et inaliénables constitue le fondement de la liberté, de la justice et de la paix dans le monde.

Considérant que la méconnaissance et le mépris des droits de l’homme ont conduit à des actes de barbarie qui révoltent la conscience de l’humanité et que l’avènement d’un monde où les êtres humains seront libres de parler et de croire, libérés de la terreur et de la misère, a été proclamé comme la plus haute aspiration de l’homme.

Considérant qu’il est essentiel que les droits de l’homme soient protégés par un régime de droit pour que l’homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l’oppression.

Considérant qu’il est essentiel d’encourager le développement de relations amicales entre nations.

Considérant que dans la Charte les peuples des Nations Unies ont proclamé à nouveau leur foi dans les droits fondamentaux de l’homme, dans la dignité et la valeur de la personne humaine, dans l’égalité des droits des hommes et des femmes, et qu’ils se sont déclarés résolus à favoriser le progrès social et à instaurer de meilleures conditions de vie dans une liberté plus grande.

Considérant que les États Membres se sont engagés à assurer, en coopération avec l’Organisation des Nations Unies, le respect universel et effectif des droits de l’homme et des libertés fondamentales.

Considérant qu’une conception commune de ces droits et libertés est de la plus haute importance pour remplir pleinement cet engagement.

L’Assemblée Générale proclame la présente Déclaration Universelle des Droits de l’Homme comme l’idéal commun à atteindre par tous les peuples et toutes les nations afin que tous les individus et tous les organes de la société, ayant cette Déclaration constamment à l’esprit, s’efforcent, par l’enseignement et l’éducation, de développer le respect de ces droits et libertés et d’en assurer, par des mesures progressives d’ordre national et international, la reconnaissance et l’application universelles et effectives, tant parmi les populations des États Membres eux-mêmes que parmi celles des territoires placés sous leur juridiction.


Article premier
Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité.

Article 2
1. Chacun peut se prévaloir de tous les droits et de toutes les libertés proclamés dans la présente Déclaration, sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d’opinion politique ou de toute autre opinion, d’origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre situation.
2. De plus, il ne sera fait aucune distinction fondée sur le statut politique, juridique ou international du pays ou du territoire dont une personne est ressortissante, que ce pays ou territoire soit indépendant, sous tutelle, non autonome ou soumis à une limitation quelconque de souveraineté.

Article 3
Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne.

Article 4
Nul ne sera tenu en esclavage ni en servitude ; l’esclavage et la traite des esclaves sont interdits sous toutes leurs formes.

Article 5
Nul ne sera soumis à la torture, ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.

Article 6
Chacun a le droit à la reconnaissance en tous lieux de sa personnalité juridique.

Article 7
Tous sont égaux devant la loi et ont droit sans distinction à une égale protection de la loi. Tous ont droit à une protection égale contre toute discrimination qui violerait la présente Déclaration et contre toute provocation à une telle discrimination.

Article 8
Toute personne a droit à un recours effectif devant les juridictions nationales compétentes contre les actes violant les droits fondamentaux qui lui sont reconnus par la constitution ou par la loi.

Article 9
Nul ne peut être arbitrairement arrêté, détenu ou exilé.

Article 10
Toute personne a droit, en pleine égalité, à ce que sa cause soit entendue équitablement et publiquement par un tribunal indépendant et impartial, qui décidera, soit de ses droits et obligations, soit du bien-fondé de toute accusation en matière pénale dirigée contre elle.

Article 11
1. Toute personne accusée d’un acte délictueux est présumée innocente jusqu’à ce que sa culpabilité ait été légalement établie au cours d’un procès public où toutes les garanties nécessaires à sa défense lui auront été assurées.
2. Nul ne sera condamné pour des actions ou omissions qui, au moment où elles ont été commises, ne constituaient pas un acte délictueux d’après le droit national ou international. De même, il ne sera infligé aucune peine plus forte que celle qui était applicable au moment où l’acte délictueux a été commis.

Article 12
Nul ne sera l’objet d’immixtions arbitraires dans sa vie privée, sa famille, son domicile ou sa correspondance, ni d’atteintes à son honneur et à sa réputation. Toute personne a droit à la protection de la loi contre de telles immixtions ou de telles atteintes.

Article 13
1. Toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l’intérieur d’un État.
2. Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans son pays.

Article 14
1. Devant la persécution, toute personne a le droit de chercher asile et de bénéficier de l’asile en d’autres pays.
2. Ce droit ne peut être invoqué dans le cas de poursuites réellement fondées sur un crime de droit commun ou sur des agissements contraires aux buts et aux principes des Nations Unies.

Article 15
1. Tout individu a droit à une nationalité.
2. Nul ne peut être arbitrairement privé de sa nationalité, ni du droit de changer de nationalité.

Article 16
1. À partir de l’âge nubile, l’homme et la femme, sans aucune restriction quant à la race, la nationalité ou la religion, ont le droit de se marier et de fonder une famille. Ils ont des droits égaux au regard du mariage, durant le mariage et lors de sa dissolution.
2. Le mariage ne peut être conclu qu’avec le libre et plein consentement des futurs époux.
3. La famille est l’élément naturel et fondamental de la société et a droit à la protection de la société et de l’État.

Article 17
1. Toute personne, aussi bien seule qu’en collectivité, a droit à la propriété.
2. Nul ne peut être arbitrairement privé de sa propriété.

Article 18
Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction seule ou en commun, tant en public qu’en privé, par l’enseignement, les pratiques, le culte et l’accomplissement des rites.

Article 19
Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit.

Article 20
1. Toute personne a droit à la liberté de réunion et d’association pacifiques.
2. Nul ne peut être obligé de faire partie d’une association.

Article 21
1. Toute personne a le droit de prendre part à la direction des affaires publiques de son pays, soit directement, soit par l’intermédiaire de représentants librement choisis.
2. Toute personne a droit à accéder, dans des conditions d’égalité, aux fonctions publiques de son pays.
3. La volonté du peuple est le fondement de l’autorité des pouvoirs publics ; cette volonté doit s’exprimer par des élections honnêtes qui doivent avoir lieu périodiquement, au suffrage universel égal et au vote secret ou suivant une procédure équivalente assurant la liberté du vote.

Article 22
Toute personne, en tant que membre de la société, a droit à la sécurité sociale ; elle est fondée à obtenir la satisfaction des droits économiques, sociaux et culturels indispensables à sa dignité et au libre développement de sa personnalité, grâce à l’effort national et à la coopération internationale, compte tenu de l’organisation et des ressources de chaque pays.

Article 23
1. Toute personne a droit au travail, au libre choix de son travail, à des conditions équitables et satisfaisantes de travail et à la protection contre le chômage.
2. Tous ont droit, sans aucune discrimination, à un salaire égal pour un travail égal.
3. Quiconque travaille a droit à une rémunération équitable et satisfaisante lui assurant ainsi qu’à sa famille une existence conforme à la dignité humaine et complétée, s’il y a lieu, par tous autres moyens de protection sociale.
4. Toute personne a le droit de fonder avec d’autres des syndicats et de s’affilier à des syndicats pour la défense de ses intérêts.

Article 24
Toute personne a droit au repos et aux loisirs et notamment à une limitation raisonnable de la durée du travail et à des congés payés périodiques.

Article 25
1. Toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille, notamment pour l’alimentation, l’habillement, le logement, les soins médicaux ainsi que pour les services sociaux nécessaires ; elle a droit à la sécurité en cas de chômage, de maladie, d’invalidité, de veuvage, de vieillesse ou dans les autres cas de perte de ses moyens de subsistance par suite de circonstances indépendantes de sa volonté.
2. La maternité et l’enfance ont droit à une aide et à une assistance spéciales. Tous les enfants, qu’ils soient nés dans le mariage ou hors mariage, jouissent de la même protection sociale.

Article 26
1. Toute personne a droit à l’éducation. L’éducation doit être gratuite, au moins en ce qui concerne l’enseignement élémentaire et fondamental. L’enseignement élémentaire est obligatoire. L’enseignement technique et professionnel doit être généralisé ; l’accès aux études supérieures doit être ouvert en pleine égalité à tous en fonction de leur mérite.
2. L’éducation doit viser au plein épanouissement de la personnalité humaine et au renforcement du respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales. Elle doit favoriser la compréhension, la tolérance et l’amitié entre toutes les nations et tous les groupes raciaux ou religieux, ainsi que le développement des activités des Nations Unies pour le maintien de la paix.
3. Les parents ont, par priorité, le droit de choisir le genre d’éducation à donner à leurs enfants.

Article 27
1. Toute personne a le droit de prendre part librement à la vie culturelle de la communauté, de jouir des arts et de participer au progrès scientifique et aux bienfaits qui en résultent.

2. Chacun a droit à la protection des intérêts moraux et matériels découlant de toute production scientifique, littéraire ou artistique dont il est l’auteur.

Article 28
Toute personne a droit à ce que règne, sur le plan social et sur le plan international, un ordre tel que les droits et libertés énoncés dans la présente Déclaration puissent y trouver plein effet.

Article 29
1. L’individu a des devoirs envers la communauté dans laquelle seule le libre et plein développement de sa personnalité est possible.
2. Dans l’exercice de ses droits et dans la jouissance de ses libertés, chacun n’est soumis qu’aux limitations établies par la loi exclusivement en vue d’assurer la reconnaissance et le respect des droits et libertés d’autrui et afin de satisfaire aux justes exigences de la morale, de l’ordre public et du bien-être général dans une société démocratique.
3. Ces droits et libertés ne pourront, en aucun cas, s’exercer contrairement aux buts et aux principes des Nations Unies.

Article 30
Aucune disposition de la présente Déclaration ne peut être interprétée comme impliquant pour un État, un groupement ou un individu un droit quelconque de se livrer à une activité ou d’accomplir un acte visant à la destruction des droits et libertés qui y sont énoncés.


La DUDH, rédacteurs, sources et limites
http://en.wikipedia.org/wiki/Universal_Declaration_of_Human_Rights
http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9claration_universelle_des_droits_de_l%27homme


René Cassin, La déclaration universelle et la mise en œuvre des droits de l'homme
CR - Revue internationale de droit comparé, 1955
http://www.persee.fr/docAsPDF/ridc_0035-3337_1955_num_7_3_9552.pdf

Qu'entend-on au juste par Droits de l'Homme ? [article]
Pierre Lantz, L'Homme et la société 1987
http://www.persee.fr/docAsPDF/homso_0018-4306_1987_num_85_3_2309.pdf


Les droits de l'homme, 60 ans après la déclaration universelle
Bibliographie sélective BNF 2008
http://www.bnf.fr/documents/biblio_droits_homme.pdf


Le portail Droits humains
http://droits-humains.org/

Amnesty, Eduquer aux droits humains
http://www.amnesty.org/fr/human-rights-education/

rappel : 
1789, 1793, 1948 : http://clioweb.canalblog.com/archives/2015/05/29/32134355.html

.

Posté par clioweb à 11:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

09 décembre 2016

Les naufragés de la Méduse

 

TG-radeau-meduse

 

- Les naufragés de la Méduse (Belin)
L'invité de la marche de l'histoire est l'auteur, Jacques-Olivier Boudon, président de l'Institut Napoléon
http://www.franceinter.fr/emissions/la-marche-de-l-histoire


- La Méduse
http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Méduse

C’est le 2 juillet 1816, que La Méduse s’échoue sur le banc d’Arguin, une zone de hauts fonds au large de la Mauritanie.
Environ quatre cents passagers faisaient route vers le Sénégal pour y rétablir l'occupation française.
Chaumareys qui commande la frégate est un noble royaliste qui n'a quasiment plus navigué depuis 1789
Dix-sept hommes restent sur l'épave. Trois ont survécu.
Le 4 juillet, les six canots et chaloupes sont mis à l'eau. Par la mer, elles atteignent Saint-Louis en quatre jours.
Des hommes tentent leur chance dans le désert, mais beaucoup meurent.
Sur un radeau, 152 marins et soldats sont entassés. Leur calvaire dure treize jours.
L'Argus retourne sur le lieu du naufrage, récupère 15 rescapés, dont 5 meurent avant l'arrivée à Saint-Louis.


Savigny (chirurgien) et Coréard (géographe), deux survivants rapportent la tragédie dans la presse et dans un livre.
Relation du naufrage de la frégate La Méduse, version wikisource :
http://fr.wikisource.org/wiki/Naufrage_de_la_frégate_La_Méduse

version Gallica - vol 1 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k840063s - vol 2 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k850111v



- Théodore Géricault s'est inspiré des récits et de l'ouvrage
pour réaliser Le Radeau de la Méduse (1819), un tableau célèbre et monumental (491 * 716 cm).
http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Radeau_de_La_Méduse


- un manifeste du Romantisme - L'histoire par l'image
avec une animation de 2 mn pour présenter le tableau
http://www.histoire-image.org/etudes/manifeste-romantisme

- Le radeau de la Méduse, un documentaire d'Alain Jaubert dans la série Palettes
http://boutique.arte.tv/f597-palettesgericault

- Une page du site du Louvre
http://www.louvre.fr/oeuvre-notices/le-radeau-de-la-meduse


rappel : Lors d'une expo en 2012
des liens vers des supports d'étude du tableau,
et de nombreuses présentations pédagogiques
http://clioweb.canalblog.com/archives/2012/07/18/24726690.html



.

 

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

08 décembre 2016

Blois2016 : Partir en utopie ?

 

partir-utopie

Partir en utopie - RDV histoire Blois 2016
Vidéo de 1h25 mn - Halle aux Grains, 08.10.2016
Sirinelli, Garrigues, Bouchet, Porret
http://www.youtube.com/watch?v=LHhkSkj4ZLY


un détail sur l'usage du web par les RVH :
l'adresse en 2016
http://www.rdv-histoire.com/edition-2016-partir/partir-en-utopie
En 2017, c'est devenu
http://www.rdv-histoire.com/edition-2017-eureka-inventer-decouvrir-innover/partir-en-utopie
Pourquoi le thème de 2017 figure-t-il dans l'adresse web d'une table ronde de 2016 ?


avec Jean Garrigues (Orléans + SciencesPo),
Jean-François Sirinelli (SciencesPo)

Thomas Bouchet (Bourgogne)
http://tristan.u-bourgogne.fr/CGC/chercheurs/bouchet/thomas_bouchet.html

Michel Porret (Genève),
http://www.unige.ch/lettres/istge/hmo/enseignants/porret/
Dictionnaire critique de l’utopie au temps des Lumières
Sous la direction de Bronislaw Baczko, Michel Porret, François Rosset
http://www.fabula.org/actualites/b-baczko-m-porret-f-rosset-dir-dictionnaire-critique-de-l-utopie-au-temps-des-lumieres_74396.php
http://www.fabula.org/actualites/documents/74396_2.pdf


« Depuis La République de Platon, le projet d’une société idéale est l’un des moteurs les plus actifs de la pensée et du débat public. Thomas More l’a dénommé Utopie en 1516, et depuis lors les sociétés humaines n’ont cessé d’imaginer, de rêver leur avenir. »


.
Quelques notes, en cours de rédaction (vos suggestions sont les bienvenues) :

- Quels moments prédisposent au départ, hors des normes sociales et spatiales dominantes ?
Les Lumières, les socialistes utopiques au XIXe, les idéologies entre 1919 et 1939, les libertaires de Mai 68 -

- Michel Porret : L’utopie est une forme littéraire établie par Thomas More au XVIe, dans le contexte de la république des Lettres et des voyages (découverte et conquêtes pour les Européens). L'utopie, c’est à la fois un non lieu, et le lieu du bonheur absolu.

L’utopie, ce sont des formes canoniques : l’île, l’égalité parfaite, une cité en transparence avec des murs en verre,
un mode de production ruraliste, le mépris de l'or (pots de chambre), le carnaval et l’inversion


- Thomas Bouchet cite les Cahiers d’histoire 124 : Pour en finir avec le socialisme utopique

Le mot « utopie » donne du fil à retordre.
Pour Fourier, l'utopie, c’est le rêve du bien sans moyen d'exécution, sans méthode efficace.
Cabet revendique le mot, mais il est minoritaire.

L'idée de rêve n'est pas centrale, l’espoir d’une société parfaite non plus.
Mais au milieu du XIXe, la question sociale est sans solution.
D’où l’idée de partir, de fuir les autorités (police, église) pour rejoindre un autre lieu qui attire
(en 1832, pour les saint-simonniens l’ailleurs, ce sont les pentes de Ménilmontant).
Le monde est mieux connu, le développement des transports facilite le départ.
Beaucoup ont une boussole, la science sociale, celle des écrits de Fourier, de Cabet, d’Owen.


- Sirinelli :
Le XXe, c’est l’affirmation d’un monde fini, cadastré (Paul Valéry)
Les idéologies qui attirent lors du premier XXe s’incarnent dans des états qui se visitent (URSS, Chine..)
Les années 1960, c’est une génération tentée par la sécession à l’égard de la société du moment.



- Quels acteurs ? Qui est poussé vers l’ailleurs ? dans quelles conditions ?

- Porret
Au XVIIIe, la production littéraire applique le format inventé par Thomas More.
Elle est abondante : Morelli, Rousseau, Beccaria, Brissot de Varville...
+ beaucoup d’auteurs qui sont oubliés aujourd’hui.
Dans les récits de voyage (et de naufrage) du XVIIIe, on se dépouille de ce que l’on emportait avec soi.
Le récit n’existe que par un observateur qui analyse et participe.

Swift déconstruit le modèle et montre que le bonheur obligatoire mène au cauchemar
Sébastien Mercier change le paradigme : la promesse n’est plus dans l’espace (l’ailleurs, l’île) mais dans le temps.
« L'An 2440, rêve s'il en fut jamais » (1771). « Fictionner » pour faire passer des idées nouvelles.
http://fr.wikipedia.org/wiki/L'An_2440,_r%C3%AAve_s'il_en_fut_jamais
http://fr.wikisource.org/wiki/L%E2%80%99An_deux_mille_quatre_cent_quarante


- Bouchet,
Pour les hommes et les femmes du XIXe, l’essentiel est de se mettre en mouvement,
de joindre le geste et la parole : Enfantin veut aller chercher « la mère » en Orient, Considérant s’installer au Texas.

Joseph Déjacque qui a forgé le mot « libertaire » fuit la France, s’exile en Angleterre,
à Jersey, vit à New York, à la Nouvelle-Orléans, et finit dans la misère en France.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Joseph_Déjacque
Joseph Déjacque, À bas les chefs ! Écrits libertaires (1847-1863), Paris, La Fabrique, 2016
http://mutineseditions.free.fr/introdejacque.pdf

A Citeaux, en 1841 le phalanstère regroupe des artisans et de la petite bourgeoisie.
Chantal Guillaume, « La Colonie de Cîteaux  », Cahiers Charles Fourier , 2009 / n° 20
http://www.charlesfourier.fr/spip.php?article722
Pierre Merckle, La « science sociale » de Charles Fourier et les expérimentations sociales de l’École sociétaire au XIXe siècle 2001
http://theses.univ-lyon2.fr/documents/lyon2/2001/merckle_p
Cîteaux :
http://theses.univ-lyon2.fr/documents/getpart.php?id=lyon2.2001.merckle_p&part=49104

Au Brésil arrivent des agriculteurs français, des menuisiers, des tisserands, des fabricants d’entonnoirs...
Des inspirateurs nourrissent ce mouvement : Cabet, Kropotkine, Considérant...


- Sirinelli
Au XXe, des états portent une vision anti-capitaliste et attirent des intellectuels :
l’URSS stalinienne des années 1930, la Chine maoiste des années 1960
L’utopie peut aussi être meurtrière : les Khmers rouges au Cambodge


- Bouchet :
« Le concept de totalitarisme n'a pas de pertinence pour l'histoire du XIXe »
Vivre dans l’Icarie ?
au début de 1848, des chants accompagnent un départ du Havre. Mais très vite les difficultés surgissent : vents contraires, mal de mer, maladies, dissensions entre les migrants. Sur place, les sauterelles détruisent les récoltes. Cabet veut imposer son ascendant. Il est expulsé et meurt peu après.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Étienne_Cabet

Certains pionniers restent et font souche, d’autres rentrent en France (ou en Angleterre pour New Harmony),
d’autres encore ne cessent de partir et de revenir
http://en.wikipedia.org/wiki/New_Harmony,_Indiana
http://en.wikipedia.org/wiki/Robert_Dale_Owen


Sirinelli :
L’été 1969, c’est à la fois les premiers pas sur la lune et Woodstock.
L’utopie, n’est-ce pas dans ce cas un luxe de pays riche, avancé techniquement ?
Repli sur la musique : concert des Rolling stones et mort Meredith Hunter, un noir assassiné par des Hells Angels
http://fr.wikipedia.org/wiki/Festival_d'Altamont
+ More, le film de Barbet Schroder
http://fr.wikipedia.org/wiki/More_(film)


Débat :

- Porret : L’utopie est une forme littéraire, mais ce serait un cauchemar : le bonheur obligatoire, un monde figé dans sa perfection, le refus de l’histoire, la fermeture aux échanges avec l’extérieur qui corrompt. L'utopie est portée par des moralistes, des moines défroqués, des protestants rigoristes. Tous ont un énorme problème avec la morale. Pour M. Porret, ils inventent des systèmes clos et insupportables.

- Bouchet : Le Familistère de Guise a deux priorités, faire tourner une entreprise ET explorer les chemins de l'émancipation,
Godin retravaille le message de Fourier, son expérience est plus intéressante que celle du paternalisme patronal classique.

cf. Jessica Dos Santos, L’utopie en héritage. Le Familistère de Guise (1888-1968)
http://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00862866/document
compte rendu : http://lectures.revues.org/20598
rappel :
http://clioweb.canalblog.com/tag/godin

- Michel Antony évoque les réalisations libertaires dans l’Espagne des années 1930.
Elles sont malmenées par les autres républicains et balayées par la dictature de Franco

Pour lui, l'utopie n'est pas seulement un procédé littéraire.
C'est aussi un engagement déterminé en faveur du changement social :
création de 3 à 4000 collectivités, avec dispensaires, crèches, et accent sur l'éducation.
La CNT, le syndicat libertaire, regroupe 1 500 000 membres.
Anarchie et utopie, liens libertaires : http://www.acratie.eu/
Espagne : http://www.acratie.eu/UtopiesAdresses.htm
Ressources sur l'utopie : http://www.acratie.eu/UtopiesIntro.htm


.
.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,

07 décembre 2016

Montréal 1989 : 14 femmes tuées

 

Montreal-1989-8

montreal-1989-6

National Post 05.12.2014



- 6 décembre 1989 : Quatorze femmes tuées en vingt minutes. Parce qu’elles étaient des femmes.
Tuerie de l’Ecole polytechnique à Montréal
Rebellyon, 06.12.2016
http://rebellyon.info/6-decembre-1989-tuerie-de-l-ecole


- Antiféminisme: le massacre qui a traumatisé le Québec. Le Monde 11.12.2009
http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2009/12/11/antifeminisme
Le 6 décembre 1989, Marc Lépine, 25 ans, aasassine quatorze femmes et en blesse douze
à l'Ecole polytechnique de Montréal, par haine du féminisme, avant de se donner la mort.


- « I heard the gunman say, “I want the women”‘:
25 years later and the Montreal Massacre still hangs over us all » - National Post 05.12.2014
http://news.nationalpost.com/news/canada/i-heard-the-gunman


- The Montreal massacre: Canada's feminists remember, The Guardian, 03.12.2012
http://www.theguardian.com/world/2012/dec/03/montreal-massacre-canadas-feminists-remember


- Tuerie de l'École polytechnique de Montréal
http://fr.wikipedia.org/wiki/Tuerie_de_l'%C3%89cole_polytechnique_de_Montr%C3%A9al

- École Polytechnique massacre
http://en.wikipedia.org/wiki/Ecole_Polytechnique_massacre

- sur Twitter ce matin :
http://twitter.com/ADAN_Officiel/status/806175080199946241

 .

montreal-06121989

Plaque apposée sur le mur extérieur de l'École polytechnique
2014 : http://fr.canoe.ca/infos/galeries_photos/20141206134109_polytechnique25/11.jpg

.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,