farre-15121941


Le 15 décembre 1941, 100 résistants étaient fusillés par l'occupant allemand, en représailles à des attentats.
Au Mont-Valérien, mais aussi à Caen, à la caserne Claude-Decaen.

Les 13 fusillés du 15 décembre 1941 à Caen

Billot Emile
Darracq Henri
Di Fusco Joseph
Farré Michel
Friedmann Bernard
Hérisson Garin Léon
Lamand Octave
Langouet François
Morvan Jean
Moussu Robert
Sampaix Lucien
Thibert Léon
Vaguet Paul Yves

Parmi les treize otages fusillés à Caen, se trouvait ainsi Lucien Sampaix, journaliste et secrétaire général de L’Humanité. Henri Darracq, lui, avait été candidat communiste aux élections municipales de mai 1935, dans le IIIe arrondissement, puis secrétaire de section dans ce même quartier. Cuisinier de profession, il avait également créé le syndicat CGT de l’hôtel Lutétia, où il travaillait, et animé de grandes grèves en 1936 et 37.

Seule exception à cette règle, le jeune Michel Farré. Ce mécanicien de 20 ans était originaire de Mondeville et vivait à Colombelles. Il avait été arrêté le 26 septembre 1941, alors qu’il distribuait des tracts du Parti communiste clandestin.

Liberté de Normandie

https://actu.fr/normandie/caen_14118/qui-sont-les-13-otages-fusilles-a-caen-il-y-a-80-ans_47043532.html


Maitron des fusillés

https://fusilles-40-44.maitron.fr/spip.php?page=recherche_avanc



.