02 juillet 2021

AD 14 - Vire en 1860

 

vire-industrie1860


La chambre (consultative de Vire), en arrêtant ainsi le tableau de la situation de l’industrie de sa circonscription,
elle ajoute :
« La draperie est dans un état de souffrance qui excite les plus vives inquiétudes,
par le peu de vente de ses produits. Cette mévente n’a d’autre cause que l’attente des draps anglais
qu’un grand nombre de négociants persistent à espérer obtenir à meilleur marché que nos produits indigènes * ;
dans cette idée, ils s’attachent donc à écouler ce qu’ils peuvent avoir en magasin ;
le besoin, cependant, se fait sentir, et en présence de l’année à attendre,
ils se verront obligés de se réassortir dans nos fabriques,
si toutefois, comme ils le demandent avec insistance, le délai de l'entrée n'est pas abrégé.

Déjà, des chômages considérables, en pesant sur la classe ouvrière, **
causent aux usiniers, surtout à ceux qu’alimentent les fabricants sans usines, des pertes très notables,
ces fabricants, dans le mauvais état de la vente, ayant beaucoup réduit leur fabrication,
et un certain nombre l’ayant tout à fait suspendue :
à cette cause capitale de détresse, il faut ajouter la privation de prompts moyens de transport et de communications,
qu’un commencement de travaux au chemin de fer concédé de Granville à Argentan
ne vient au moins donner quelque espoir d’un remède à ce malaise.

Délibéré en séance le 15 8bre 1860
Pour copie conforme
Vimont ainé, secrétaire

AD Calvados, série M Situation industrielle, 1856-1861
in Guy Bouillon L'industrie et la vie ouvrière dans le Calvados sous le Second Empire.
Service éducatif des AD du Calvados + CRDP de Caen 1969

version manuscrite du tableau et du texte :

http://clioweb.free.fr/dossiers/vire/vire1860ms.jpg

 

* Le 23 janvier 1860, un traité de commerce franco-britannique voulu par Napoléon III
   réduit les droits de douane pour 45 articles britanniques.

** Un autre texte du dosier évoque le chômage en 1862 à St Denis-de-Méré, près de Condé,
du fait de la « famine de coton » provoquée par la guerre de Sécession aux Etats-Unis.


Prix de la journée d'ouvrier

Filature et tissage de coton 
Hommes de 2 à 3 F
Femmes de 1 à 1,50 F
Jeunes 16-18 ans de 1 à 1,50 F
Enfants 0,75 F
La journée est de 12 heures de travail


Voir aussi les cartes d'Anne-Marie Fixot et C Goubert pour l'ouvrage "Vivre en Bocage" (1982) :

Artisanats et industries du Bocage Normand à la fin de l'Ancien Régime

Les industries du Bocage Normand vers 1890


.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,