16 mai 2021

Courbet et la colonne

 

« La Commune de Paris,

Considérant que la colonne impériale de la place Vendôme est un monument de barbarie,
un symbole de force brute et de fausse gloire, une affirmation du militarisme,
une négation du droit international, une insulte permanente des vainqueurs aux vaincus,
un attentat perpétuel à l’un des trois grands principes de la république française, la fraternité.

décrète :

Article unique. La colonne de la place Vendôme sera démolie.

Paris, le 12 avril 1871. »

Amis de la Commune, éphéméride
   https://tinyurl.com/2rayeuad


.

colonne-verlet-cripeuple4avril71

La colonne Vendôme

Henri Verlet, Le cri du peuple  4 avril 1871 - Gallica

L’engagement des républicains contre l’Empire
et leur vigoureux combat contre un régime autoritaire a peu de place
dans une actualité de 2021 où la police est très présente.

http://clioweb.canalblog.com/tag/lecridupeuple
 

.

colonne-vendome

La chute de la colonne Vendôme
https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Chute_de_la_colonne_Vendôme


- Photos de Bruno Braquehais

https://fr.wikipedia.org/wiki/Bruno_Braquehais

https://commons.wikimedia.org/wiki/Category:Bruno_Braquehais

- Photos des versaillais


Courbet-atelier-Nadar-1860s

Gustave Courbet (1819-1877) , atelier Nadar 1861 ?

https://fr.wikipedia.org/wiki/Gustave_Courbet

 https://commons.wikimedia.org/wiki/Gustave_Courbet



- Courbet et la colonne

« Devenu révolutionnaire en art par la première place accordée dans sa peinture à la beauté du monde réel,
il devient, avec la Commune, révolutionnaire en politique ».

« Elu président de la Commissiondes musées, il défend l’accès de tous à l’art.
Délégué des Beaux-Arts, puis président de laFédération des artistes, il est partout ».

« La mise à bas de la colonne Vendôme lui sera imputée, à lui seul,
lors de la répression qui a suivi la prise de Paris par les versaillais.
Il sera condamné au remboursement des frais de remise en place ;
son atelier, 32 rue Hautefeuille, sera dévasté, ses œuvres mises aux enchères.
Il meurt en exil en Suisse, la veille de la première échéance.

Cette année pourrait être l’occasion de lever l’inadmissible condamnation
et de poser une plaque en son honneur et celui de ses deux compagnons, Pottier et Moulin,
à l’École de Médecine qui accueillit l’assemblée générale de 400 artistes pendant la Commune.

courbet-commune77

2019, bicentenaire de la naissance de Gustave Courbet,
Amis de la Commune, bulletin 77, 2019
https://www.commune1871.org/images/PhotothequeAmis/pdf/Bulletin_77.pdf

 

- 16 mai 1871 : la colonne Vendôme déboulonnée, Revolutions19e, Twitter

https://twitter.com/Revolutions19e/status/996658806334640128

 

.

.

Posté par clioweb à 08:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


La colonne Vendôme, Le Cri du peuple

 

vendome-bbraquehais

La chute de la colonne Vendôme
photo Bruno Braquehais
https://commons.wikimedia.org/wiki/Category:Bruno_Braquehais


La colonne Vendôme
Henri Verlet, Le cri de Paris, 4 avril 1871
https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k4683767z/f1.item.texteImage.zoom

Laide et maigre, noire et sombre, couverte
du sang des vieux guerriers de la République,
elle supporte sur un piédestal de boue
et de fumier la copie grotesque
du despote Napoléon.

Il faut l'abattre !

La Commune n'a pas besoin de rendre
un décret. La justice universelle ordonne.
Le peuple de Paris sera son exécuteur.
Il déboulonnera un à un les cylindres
de ce monument d'infamie.

On en fera des sous pour les malheureux,
ou des canons pour sauver la patrie.

Et ainsi disparaîtra le dernier souvenir
de notre esclavage et des débauches
napoléonniennes.

Ne l'oublions donc pas. Bonaparte fut
le bourreau de la Révolution, que déjà
Robespierre avait enchaînée.

Bonaparte, Robespierre à cheval, suivant
la pittoresque expression de Madame de Staël.
Robespierre, Bonaparte à pied.

Tous deux, ils ont pris le peuple à la gorge.
Robespierre a guillotiné la Commune,
Bonaparte a ramené les prêtres. Tous deux
ils ont poursuivi avec une haine égale le parti
révolutionnaire. L'un l'a envoyé à l'échafaud,
l'autre l’a mitraillé sur les champs de bataille.

La colonne de la place Vendôme perpétue
ces sinistres souvenirs. Elle a été élevée
sur le cadavre de la Révolution.

Aujourd'hui, le peuple de Paris a ressuscité
de son souffle puissant la Révolution.
Il doit rejeter au creuset la masse de bronze
qui, soixante ans durant, a pesé
de tout son poids sur l'humanité,
entravant le progrès, obstruant l'avenir.

D'ailleurs il nous faut du bronze pour donner
du pain à ceux qui ont faim. Il nous faut
du bronze pour réduire au néant les factieux
et les insurgés de Versailles.

Puisque l’assemblée ne veut pas rentrer
dans la légalité, il faut des canons et l'atta-
quer vite et bien. L’armée attend notre arrivée
pour se joindre à nous et exterminer,
avec notre aide, les mouchards et les chouans,
dont Jules Favre s’est fait une garde d'honneur.

Allons! décrochons nos fusils, roulons
nos canons, et rendons au bagne les faussaires
et les assassins, les traîtres et les capitulards.


Le Cri du peuple
https://gallica.bnf.fr/conseils/content/le-cri-du-peuple


Henry Verlet ( Place Henri ) 1847-1902

journaliste, militant blanquiste, membre de l’Internationale et de la franc-maçonnerie ;

Officier sous la Commune de Paris, déporté en Nouvelle-Calédonie ;
socialiste vaillantiste.
https://maitron.fr/spip.php?article87731


colonne-verlet-cri040471

Henri Verlet.
Le Cri de Paris, 4 avril 1871 – Gallica 
  https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k4683767z/f1.item.texteImage.zoom

 


Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,