13 mai 2021

Parcours de Communards

 

Les retours de la Commune, 72 jours qui ont 150 ans
Jean-Louis Robert, En attendant Nadeau, 24.03.2021
https://www.en-attendant-nadeau.fr/2021/03/24/retours-commune-historiographie/


« Nous ne rendrons pas compte ici du livre coordonné par Michel Cordillot,
La Commune de Paris, 1871. Les acteurs, l’événement, les lieux,
mais profitons des biographies présentées dans cet ouvrage désormais de référence
pour concevoir à travers quelques exemples l’infinie variété des parcours individuels
des communards jusqu’au plus haut niveau de responsabilité ».


« En effet, quoi de commun entre ceux mêmes qui furent « ministres » de la Commune ?

Entre un Gustave Cluseret, fils de colonel, élève de Saint-Cyr, capitaine à Sébastopol,
puis, quittant l’armée, général nordiste pendant la guerre de Sécession,
devenu délégué à la Guerre de la Commune à 47 ans
qui sera après la Commune nationaliste et antidreyfusard ;
  https://fr.wikipedia.org/wiki/Gustave_Paul_Cluseret

un Francis Jourde, fils d’un petit commerçant de la rue Saint-Placide,
tour à tour clerc, employé et même manœuvre, reçu maçon chez les Zélés philanthropes,
où il devient vite Orateur, tenant d’un socialisme modéré,
devenu délégué aux Finances de la Commune à 27 ans,
qui abandonne toute politique après 1880 ;
  https://maitron.fr/spip.php?article24866

un Pompée Viard, fils d’artisan potier, employé de commerce, Bellevillois,
actif d’abord à la Garde nationale, fondateur de son comité central,
délégué aux subsistances de la Commune,
qui après 1880 se fait artisan en couleurs et devient anarchiste ;
   https://maitron.fr/spip.php?article154712

et un Edouard Vaillant, fils d’industriel, ingénieur centralien,
faisant ensuite de longues études de philosophie et de médecine à Heidelberg,
proche de Blanqui, délégué à l’enseignement pendant la Commune, qui sera après 1880
un des trois grands responsables du socialisme français avec Jaurès et Guesde :
   https://maitron.fr/spip.php?article24386
   https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89douard_Vaillant

les destins humains, sociaux et politiques sont très divers,
et encore n’avons-nous pas évoqué le délégué au travail hongrois Frankel
ou le délégué à la police Rigault, le jeune blanquiste de 24 ans !
On ressent aussi toute la diversité des parcours dans l’anthologie de récits réalisée par Éléonore Reverzy,
Témoigner pour Paris, qui livre en outre une réflexion approfondie sur le témoignage,
très utile aux historiens pour aller au-delà de la seule lecture critique des documents à laquelle ils sont formés ».

.

 

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,