noella-rouget-peaudeau               adrien-tigeot


- Noëlla Rouget (née Peaudeau)  - 
article Wikipedia

https://fr.wikipedia.org/wiki/Noëlla_Rouget

La résistante est née à Saumur le 25 décembre 1919
et morte à Genève le 22 novembre 2020.

Elle est arrêtée le 23 juin 1943,
Adrien Tigeot, son fiancé l’a été le 7 juin.
Elle survit à la déportation à Ravensbrück

En 1966, elle obtient la grâce de celui qui les a dénoncés.
Pendant des années, espérant sa rédemption, elle se lance dans une correspondance avec le gestapiste.
Celui-ci meurt en Allemagne en 2009, sans jamais avoir exprimé le moindre remord.


- Adrien Tigeot instituteur, militant communiste, résistant, responsable FTP   -  Le Maitron des fusillés

https://fusilles-40-44.maitron.fr/spip.php?article157464

Le résistant est arrêté le 7 juin 1943 (ou le 2).
Il est condamné à mort par le tribunal militaire allemand à Angers.
Il est fusillé dans la clairière de Belle-Beille à Angers le 13 décembre 1943
après avoir écrit ses dernières lettres à ses parents et à sa fiancée.


Après Le Monde
du 11.09.2019,
https://www.lemonde.fr/societe/article/2019/09/11/la-deportee-qui-a-fait-gracier-son-bourreau-la-lecon-d-humanite-de-noella-rouget_5508871_3224.html

Ouest-France consacre surtout un long article à celui qui les a dénoncés.
https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/angers-49000/exclusif-lancien-gestapiste-dangers-est-bien-mort-en-allemagne-2980155


- Noella Rouget, discours au consulat de France à Genève, 08.05.2005

    http://noellarouget.blogspot.com/2005/05/discours-du-8-mai-2005-au-consulat-de.html

 

- Message de Charles Heimberg (Aggiornamento HG) : 

« Une grande dame, Noëlla Roger, s'en est allée ce dimanche, certes centenaire, mais victime quand même de la manière chaotique dont la pandémie Covid-19 est gérée à Genève et en Suisse (elle en est une victime dans un EMS, équivalent suisse des EPHAD français).

Lors de son centenaire et encore aujourd'hui avec sa disparition, il a été est beaucoup question de sa foi chrétienne qui l'a poussée à demander et obtenir la grâce de son dénonciateur, condamné à mort dans les années 60. Mais cela ne devrait pas occulter pour autant un autre aspect essentiel de sa personnalité, son antifascisme viscéral.

Elle fait partie de ces rescapé-es politiques qui se sont fait-es "témoins-sachant" (selon l'expression de Marie-Jo Chombart de Lauwe) et qui ont donné tort de la plus belle des manières aux regards surplombants sur les témoins d'une certaine historiographie dominante ».

Voir à ce propos ce texte de préface de Noëlla Rouget en 2006 :
https://twitter.com/heimbergch/status/1330876202345787393

Voir aussi ce documentaire de 2005 produit pour des publics scolaires où elle témoigne [Témoigner, un acte de résistance]:
https://edu.ge.ch/site/archiprod/noella-rouget-temoigner-acte-de-resistance/

 

.

.
.