23 novembre 2020

débuts du livre de poche

 

zola-bete-lp1953

Zola, la bête humaine, Livre de poche 1953

- Les débuts du livre de poche, février 1953

Inventée par Henri Filipacchi, la collection « Le Livre de poche » a cinquante ans.
Ses premières publications datent du 9 février 1953 : « Koenigsmark », de Pierre Benoît, et « Les clés du royaume », de A.J. Cronin 
https://www.lesoir.be/art/inventee-par-henri-filipacchi-la-collection-le-livre-de_t-20030210-Z0MTQX.html

« Son idée : adroitement transformer la collection « Pourpre », établie par Hachette en 1938, en collaboration avec Calmann-Lévy. Le maître mot de cette mutation : l'économie. Fini les coutures, les livres seront rognés, et collés ! Adieu l'impression feuille par feuille, bonjour les rotatives avec papier en bobine ! Et bienvenue aux couvertures bariolées, pelliculées pour être résistantes... Originalité : Henri Filipacchi ne réédite pas seulement des classiques ou des textes à succès à sa disposition, genre Alexandre Dumas, Anatole France ou Pierre Loti, tous trois publiés en collection « Pourpre », mais il puise également dans le fonds des maisons d'éditions distribuées par Hachette, parmi lesquelles Gallimard ».


- Les débuts de l’édition de poche en France : entre l’industrie et le social (1953 – 1970)
   Bertrand Legendre, Mémoires du livre Vol 2, No 1, 2010 
   https://www.erudit.org/fr/revues/memoires/2010-v2-n1-memoires3974/045320ar/


- Penguin Books est une maison d’édition britannique fondée en 1936 à Londres par Allen Lane et V. K. Krishna Menon
    https://en.wikipedia.org/wiki/Penguin_Books

Allen Lane commença sa carrière d’éditeur chez Bodley Head, la maison d’édition progressiste appartenant à son oncle John Lane. Il devint directeur de la société en 1925 et président en 1930. Dès 1935, avec une traduction en anglais d'Ariel d'André Maurois, il commença à publier en indépendant des rééditions en format livre de poche à couverture souple (appelée paperback) et, un an plus tard, fonda Penguin Books pour les proposer à un plus grand public. Ce format, très original au Royaume-Uni, s'inspire des collections de l'éditeur allemand Albatross Books.

 

Nelson-1910-Balzac

- Collection Nelson 
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Collection_Nelson

 

Créée à Paris en 1909-1910, la collection Nelson,
née d'un partenariat entre le groupe britannique Thomas Nelson & Sons et un éditeur français (Grasset ?), est l'un des ancêtres du livre au format poche

« Les ouvrages sont tous de même format, 11,5 cm sur 16,3 cm,
   et font tous appel à différents papiers caractérisés par leur faible main, et faisant penser au papier bible » 




          
ferro-gg14


- 1953, c'est environ 3 générations après les lois Ferry et la scolarisation primaire obligatoire

 - Le collage des feuilles était parfois de qualité médiocre.
   Elles pouvaient se détacher rapidement.
    
(cf Marc Ferro, La grande guerre 1914-1918, idées NRF )



.

Posté par clioweb à 08:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


Les débuts du livre de poche

 

- Les débuts du livre de poche, février 1953

Inventée par Henri Filipacchi, la collection « Le Livre de poche » a cinquante ans.
Ses premières publications datent du 9 février 1953 : « Koenigsmark », de Pierre Benoît, et « Les clés du royaume », de A.J. Cronin 
https://www.lesoir.be/art/inventee-par-henri-filipacchi-la-collection-le-livre-de_t-20030210-Z0MTQX.html

« Son idée : adroitement transformer la collection « Pourpre », établie par Hachette en 1938, en collaboration avec Calmann-Lévy. Le maître mot de cette mutation : l'économie. Fini les coutures, les livres seront rognés, et collés ! Adieu l'impression feuille par feuille, bonjour les rotatives avec papier en bobine ! Et bienvenue aux couvertures bariolées, pelliculées pour être résistantes... Originalité : Henri Filipacchi ne réédite pas seulement des classiques ou des textes à succès à sa disposition, genre Alexandre Dumas, Anatole France ou Pierre Loti, tous trois publiés en collection « Pourpre », mais il puise également dans le fonds des maisons d'éditions distribuées par Hachette, parmi lesquelles Gallimard ».

- Les débuts de l’édition de poche en France : entre l’industrie et le social (1953 – 1970)
   Bertrand Legendre, Mémoires du livre Vol 2, No 1, 2010 
   https://www.erudit.org/fr/revues/memoires/2010-v2-n1-memoires3974/045320ar/


- Penguin Books est une maison d’édition britannique
fondée en 1936 à Londres par Allen Lane et V. K. Krishna Menon
    https://en.wikipedia.org/wiki/Penguin_Books

Allen Lane commença sa carrière d’éditeur chez Bodley Head, la maison d’édition progressiste appartenant à son oncle John Lane. Il devint directeur de la société en 1925 et président en 1930. Dès 1935, avec une traduction en anglais d'Ariel d'André Maurois, il commença à publier en indépendant des rééditions en format livre de poche à couverture souple (appelée paperback) et, un an plus tard, fonda Penguin Books pour les proposer à un plus grand public. Ce format, très original au Royaume-Uni, s'inspire des collections de l'éditeur allemand Albatross Books.


- Collection Nelson 
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Collection_Nelson

Créée à Paris en 1909-1910, la collection Nelson,
née d'un partenariat entre le groupe britannique Thomas Nelson & Sons
et un éditeur français (Grasset ?), est l'un des ancêtres du livre au format poche

« Les ouvrages sont tous de même format, 11,5 cm sur 16,3 cm,
   et font tous appel à différents papiers qui font penser au papier bible » 



       
ferro-gg14


- 1953, c'est environ 3 générations après les lois Ferry et la scolarisation primaire obligatoire

 - Le collage des feuilles était parfois de qualité médiocre.
   Elles pouvaient se détacher rapidement.
     (cf Marc Ferro, La grande guerre 1914-1918, idées NRF )

Posté par clioweb à 08:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,