Philippe Meirieu : Ce que l'Ecole peut encore pour la démocratie
http://www.cafepedagogique.net/LEXPRESSO/Pages/2020/08/25082020Article637339375513667991.aspx

« L'école n’est pas seulement faite pour apprendre, elle est faite pour apprendre ensemble, avec les autres et grâce aux autres, pour apprendre à faire société à travers la découverte des savoirs et le débat serein entre les convictions. L’école n’est pas simplement un ensemble de « services » offerts à des usagers, elle est une institution pour permettre à nos enfants de découvrir et de se reconnaître dans ce que Montaigne nommait l'humaine condition ».

« Bernard Stiegler insistait sur un point qui me tient à coeur : le cerveau n'est pas une machine à calculer mais à arbitrer. Or la différence est importante. Dans le calcul, il n'y a qu'une seule solution. Dans l'arbitrage, il y en a plusieurs. Et le choix se fait en fonction des valeurs auxquelles on adhère. Cette différence est fondamentale. Réduire le cerveau à une machine à calculer c'est faire l'impasse sur la question des valeurs et mettre en péril l'humain dans ce qu'il a de plus précieux.


Cette semaine, Télérama titre sur le plaisir d'apprendre, mentionne Meirieu,
mais vante surtout les cogniclasses et la mainmise des neuroscientifiques sur le ministère actuel
et stigmatise tous ceux qui regrettaient que le cerveau passe avant la dimension sociale de l'éducation.


.