« Roue libre », une série en 5 épisodes - Le Monde août 2020

Des personnalités évoquent les révolutions discrètes de la bicyclette,
ses valeurs et les enjeux politiques qui ont traversé son histoire.

Emilie Quinquis et Yann Tiersen : « Avec le voyage à vélo ce sont tous les sens qui racontent un espace »
Philippe Gaboriau : « Le vélo a été tout au long de son histoire le levier de révolutions »
Claire Foret : « A vélo, il nous reste des sommets à gravir pour une réelle égalité hommes-femmes »
Didier Tronchet : « Les vertus pacifiques du vélo de curé ont été perverties par la volonté de conquête »


Gilles Fumey : « Faire du vélo, c’est prendre la géographie à bras-le-corps »

https://www.lemonde.fr/series-d-ete/article/2020/08/12/gilles-fumey-faire-du-velo-c-est-prendre-la-geographie-a-bras-le-corps_6048809_3451060.html

extraits :

« Le vélo est resté longtemps le mode de locomotion du pauvre  »

« La moitié des Français habitent à moins de 8 kilomètres de leur travail – soit 20 minutes à vélo –
et prennent majoritairement leur voiture

La velomania hollandaise ?
« La reconquête de l’espace public par la bicyclette date du premier choc pétrolier,
quand un gouvernement a défini courageusement un schéma directeur, le Masterplan Fiets, très favorable à la bicyclette :
il lutte contre l’insécurité routière, taxe l’achat des automobiles et les carburants,
labellise les entreprises lorsque leur accessibilité à vélo s’améliore… »

« ... le vélo mondialisé a sa part dans la lutte contre le changement climatique »

« Un virus peut clouer l’aviation au sol, mais rien ne peut venir à bout des passions cyclistes de l’homme à la Terre.
Tom Simpson n’est peut-être pas mort pour rien ».
(Le 13 juillet 1967, Tom Simpson meurt d’épuisement lors de l’ascension du Ventoux.
Il avait utilisé du tonédron, un dopant qui masque la sensation de fatigue ».


.