10 avril 2020

Des « colonies éducatives » ?

 

Des « colonies éducatives » ? Chiche !
Jean-Paul Delahaye, IG honoraire, blog Mediapart 

https://blogs.mediapart.fr/delahaye-jp/blog/090420/des-colonies-educatives-chiche

extraits :

En ce moment, des « colonies éducatives » existent et se portent bien. Elles sont essentiellement fréquentées par les enfants des classes moyennes et favorisées qui se voient proposer, pendant un séjour de quelques jours à la montagne ou à la mer, des maths et du tennis, ou du français et du cheval, ou de l’anglais et de la natation, etc. ».

Pour les étendre à toute la population,
« plusieurs conditions doivent impérativement être remplies :

- que les organisations et mouvements d’éducation populaire
  dont c’est la vocation historique soient associés à l’initiative dès le début du processus ;

- que le projet soit réellement éducatif avec des apports culturels, sportifs,
   et qu’il ne soit pas uniquement centré sur du soutien scolaire ;

- que l’encadrement (enseignants volontaires, éducateurs) soit, sur chaque site retenu, partie prenante du projet

- que la gratuité (séjour et transport), décidée sur des critères sociaux,
  soit assurée aux familles les plus démunies.
L’argent consacré inutilement au SNU trouverait là une utilisation
répondant pleinement aux impératifs du moment ».

rappel : histoire des colos
  http://clioweb.canalblog.com/tag/colos


.

Posté par clioweb à 09:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Histoire, livres, comptes rendus



 

André Loez, sélections de supports en histoire
https://docs.google.com/document/d/1C_NuEneaWGYWerfD2R0LxAXxF242HHLW25nGwOGg4s8/edit#


Merci pour cette veille collective très fournie (sans Apocalypse ni Shoah).

Côté livres, naguère, en première année d’histoire, un grand historien faisait lire (et acheter)
Marc Bloch (Les rois thaumaturges),
Philippe Ariès (L’enfant et la vie familiale...)
et René Rémond (La droite en France).
Quelques ouvrages, pas une longue liste.

A l’approche des vacances pas encore « apprenantes »,
des listes de diffusion font choisir des coups de cœur par les collègues internautes.
Twitter permet de le refaire, en demandant par ex 3 titres préférés.

.
Les magazines adorent se lamenter sur le déclin supposé de la lecture.
Ils règlent leur compte avec les fournisseurs d'Internet.
Tout en multipliant les brèves et les pleines pages de pub. :-)

Mais ces dernières années, l’édition a publié des ouvrages (collectifs) de plus de 1000 pages.
Faut-il en conseiller la lecture intégrale aux étudiants ?


S’il s’agit de lister des classiques,
le site web de L’Histoire mérite le détour, avec environ 150 titres
https://www.lhistoire.fr/classique/sommaire-des-classiques

Les comptes rendus sont aussi une entrée utile,
souvent en accès gratuit
grâce à Persée ou Openeditions (Le Monde des livres est payant :-)

1 exemple :
« Le livre se lit avec beaucoup de plaisir.
Pourquoi faut-il qu'il ait été écrit à propos du Beauvaisis ? »
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/ahess_0395-2649_1963_num_18_4_421052


Pour éviter le pillage du web, il semble qu'aux USA,
certaines universités fournissent aux étudiants une sélection d'articles à étudier.
Cela permet de mettre l'accent sur des articles accessibles, plutôt concis
et cela oblige de mesurer le temps de travail nécessaire et attendu.



.

.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,