05 avril 2020

Bruno Latour, Et après ?

 

Imaginer les gestes-barrières contre le retour à la production d’avant-crise

Bruno Latour, philosophe et sociologue,
AOC - 29.03.2020
http://www.bruno-latour.fr/sites/default/files/downloads/P-202-AOC-03-20.pdf


extraits :

« La première leçon du coronavirus est aussi la plus stupéfiante :
la preuve est faite, en effet, qu’il est possible, en quelques semaines,
de suspendre partout dans le monde et au même moment,
un système économique dont on nous disait jusqu’ici qu’il était impossible à ralentir ou à rediriger ».

« Si tout est arrêté, tout peut être remis en cause ».

« La dernière des choses à faire serait de reprendre à l’identique tout ce que nous faisions avant ».

Pour les globalisateurs [ou les privatiseurs]
« L’occasion est trop belle de se défaire du reste de l’État-providence,
du filet de sécurité des plus pauvres,
de ce qui demeure encore des réglementations contre la pollution,
et, plus cyniquement, de se débarrasser de tous ces gens surnuméraires qui encombrent la planète »

« C’est à nous de leur opposer un contre-inventaire »

Si en un mois ou deux, des milliards d’humains sont capables, sur un coup de sifflet,
d’apprendre la nouvelle « distance sociale », de s’éloigner pour être plus solidaires…
ils peuvent appliquer les nouveaux gestes-barrières contre la reprise à l’identique …
et devenir des « efficaces interrupteurs de [la] globalisation » [néolibérale] .


6 questions pour une « auto-description  » :
http://www.bruno-latour.fr/fr/node/841.html

Question 1 : Quelles sont les activités maintenant suspendues dont vous souhaiteriez qu’elles ne reprennent pas ?

Question 2 : Décrivez
a) pourquoi cette activité vous apparaît nuisible/ superflue/ dangereuse/ incohérente ;
b) en quoi sa disparition/ mise en veilleuse/ substitution rendrait d’autres activités que vous favorisez plus facile/ plus cohérente ?
(Faire un paragraphe distinct pour chacune des réponses listées à la question 1.)

Question 3 : Quelles mesures préconisez-vous pour que les ouvriers/ employés/ agents/ entrepreneurs
   qui ne pourront plus continuer dans les activités que vous supprimez se voient faciliter la transition vers d’autres activités ?

Question 4 : Quelles sont les activités maintenant suspendues
   dont vous souhaiteriez qu’elles se développent/ reprennent ou celles qui devraient être inventées en remplacement ?

Question 5 : Décrivez
a) pourquoi cette activité vous apparaît positive ;
b) comment elle rend plus faciles/ harmonieuses/ cohérentes d’autres activités que vous favorisez ;
et c) permettent de lutter contre celles que vous jugez défavorables ?
(Faire un paragraphe distinct pour chacune des réponses listées à la question 4.)

Question 6 : Quelles mesures préconisez-vous pour aider les ouvriers/ employés/ agents/ entrepreneurs
à acquérir les capacités/ moyens/ revenus/ instruments permettant la reprise/ le développement/ la création de cette activité ?



PS :  2 observations :

- En ce moment, la priorité absolue est la recherche médicale,
surtout celle qui met en avant la santé de toute la planète, avant de s'occuper des dividendes à distribuer.
L'urgence, c'est bien d'arrêter la pandémie, comme cela a été fait en 2003

- Quelle structure pour collecter les analyses et imposer une nouvelle politique ?

- Qu'en diront les politiques comme T. ou Bolsonaro ?

- Qu’en penseront les patrons des multinationales qui ont bâti leur fortune sur
la privatisation de nos conversations privées,

l’évasion fiscale,
la surveillance de masse,
et une destruction systématique du salariat avec la prolétarisation des « tâcherons du clic » ?

Lire aussi
« Pour sortir de cette crise pandémique il faut abattre la surveillance de masse »
(Antonio C. Casilli, grand entretien, AOC, 28 mars 2020)
http://clioweb.canalblog.com/tag/casilli
http://www.casilli.fr/2020/03/28/pour-sortir-de-cette-crise-pandemique-il-faut-abattre-la-surveillance-de-masse-grand-entretien-aoc-28-mars-2020/

 

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


Casilli : Abattre la surveillance de masse

 

pandemie-sortir-casilli


« Pour sortir de cette crise pandémique
il faut abattre la surveillance de masse
 »
Antonio A Casilli, grand entretien, AOC, 28 mars 2020)
https://tinyurl.com/v9cftge
http://www.casilli.fr/2020/03/28/pour-sortir-de-cette-crise-pandemique-il-faut-abattre-la-surveillance-de-masse-grand-entretien-aoc-28-mars-2020/



extraits : 

« À chaque crise (terrorisme, pandémie), [les états limitent les libertés] ;
et ce parasite de nos libertés publiques se manifeste de manière toujours plus violente…
il faut toujours se demander pendant combien de temps va durer cette limitation nouvelle ...


« À mon sens, le grand succès de la Chine dans ce contexte de pandémie
ce ne sera pas les exploits médicaux, la preuve de sa capacité pharmaceutique,
ni même l’aide internationale qu’elle assure déjà auprès de certains pays
comme l’Italie, mais l’export d’un modèle idéologique.

C’est le pire du Parti communiste chinois qui triomphe :
l’alliance des outils déjà mis en place comme le système de crédit social,
la surveillance généralisée par la reconnaissance faciale,
les applications de contrôle des m
vts de pop dans un contexte de pandémie ».

 

« Ma profonde conviction est que pour sortir de cette crise pandémique
il faut abattre définitivement et sans délai le système actuel de surveillance
de masse numérique. Nous nous en sortirons avec des mesures comme
la généralisation du port du masque dans l’espace public, donc en invalidant
de fait les systèmes de reconnaissance faciale. Nous nous en sortirons
en responsabilisant les citoyens et en les incitant à mettre en place
des formes d’entraide locale, non pas en les menaçant avec les drones
ou d’autres jouets dystopiques. Nous nous en sortirons en garantissant
une application stricte du secret médical... »


Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,