Et si l’union sacrée face au coronavirus accouchait d’un État maître,

Nicolas Patin, historien et mdc Bordeaux-Montaigne - Rue 89

https://rue89bordeaux.com/2020/03/et-si-lunion-sacree-face-au-coronavirus-accouchait-dun-etat-maitre/

« Quelles solidarités face à l’épidémie du covid-19 en France ? De quel État va accoucher la consigne d’un confinement total ? Quel lendemain pour cet État qui prétend assurer une totale prise en charge de la crise et de ses conséquences ?
En piochant dans les issues de la guerre de 14-18, Nicolas Patin, historien et maître de conférence à l’Université Bordeaux-Montaigne, appelle à garder « les yeux ouverts ».



« Rester les yeux ouverts », oui, bien sûr
mais « conserver nos indignations » ?
pour quels résultats si les rapports de force actuels ne changent pas ?

Territoires, tests, confinés,..
la concordance des temps n’est pas une affaire simple,
pas plus que l'histoire des choix politiques (égalité ? liberté - au sens de privatisation ?...)


Pour l’histoire, relire les manuels anciens …

>> « L’union sacrée » ?
Elle est mise en place en 1914 (en France après l'assassinat de Jaurès)
Elle disparaît en 1917 en France (Clemenceau) et en Allemagne
nb : pourquoi l'attrait de plusieurs de nos chefs pour « le premier flic de France » ?


>> La journée des 8 heures ?
http://clioweb.canalblog.com/tag/8heures

Naguère les manuels abordaient la crise éco et « l’agitation sociale » en 1919-1922.
En rappelant l’impact du financement de la guerre (hyperinflation allde, franc Poincaré)
et le rôle de la révolution russe (avec la cassure décisive à gauche).
On mentionnait alors le doublement du nombre des syndiqués,
les conflits sociaux parfois très durs
(cheminots en France en 1919, grève générale en Italie en 1920).

La répression a été très brutale, pas seulement en Italie avec les fascistes.
En France le Bloc national a mené une politique xénophobe,
fait sanctifier Jeanne d’Arc
et interdit en 1920 avortement et contraception
(ce qui a pourri la vie de 2 générations de couples - jusqu’en 1967+).


Le long centenaire a eu 1 coté positif :
la numérisation des archives a permis de remettre de l’humain
dans une boucherie qui a tué plus de 9 millions de personnes en Europe.

Mais il a centré le regard à l’excès sur la guerre, la violence et les discours martiaux
(combien de cours et d’ouvrages traitent des conditions d’une paix entre les hommes ?),
avec une lecture surtout franco-française.
Cette violence a servi de prétexte à Mussolini, à Hitler mais pas seulement.

Alors, beaucoup de vigilance...


.