Maurice Audin et les chemins torturés de la mémoire

Le Monde M 29.03.2019
http://www.lemonde.fr/m-le-mag/article/2019/03/29/maurice-audin-et-les-chemins-tortures-de-la-memoire_5443107_4500055.html


« Dans la nuit du 11 juin 1957, des parachutistes français lâchés par le général Massu viennent arrêter Maurice Audin à son domicile, à Alger, dans une HLM de la rue Gustave-Flaubert. Son épouse, Josette, et leurs trois enfants, Michèle, 3 ans, Louis, 18 mois, et Pierre, 1 mois, sont présents. Maurice a 25 ans. Il est mathématicien, assistant à la faculté des sciences d’Alger et, comme son épouse, membre du Parti communiste algérien, qui milite pour l’indépendance. Emmené au centre de triage d’El Biar, il ne réapparaîtra jamais. Aussitôt, Josette Audin alerte l’opinion publique. L’armée affirme que son mari s’est évadé lors d’un transfert en Jeep. Ce sera, pendant des décennies, la thèse officielle de la République.

Josette a la conviction qu’il a été assassiné après avoir été torturé. Il faudra attendre soixante-et-un ans avant que l’Etat ne reconnaisse solennellement (le 13 septembre 2018) l’assassinat de Maurice Audin »

.
« L’Association Maurice Audin s’est donné pour mission de perpétuer à travers leur souvenir celui des crimes commis en Algérie. Donner leur nom pour ne pas que cette histoire sombre à nouveau dans l’oubli. A Paris, on élèvera, le 11 juin, un monument commémoratif au Père-Lachaise, à proximité du mur des Fédérés. Les cendres de Josette seront répandues. « Cette fois, le texte, qui sera gravé sur un dessin figurant la carte de l’Algérie, relève de la Ville de Paris », explique Pierre Mansat. Il dira la vérité ».

L'article évoque les combats de Josette Audin (décédée le 2 février 2019), de Laurent Schwartz, de Pierre Vidal-Naquet (L'Affaire Audin, ed de Minuit 1958), de Pierre Mansat, de Gérard Tronnel, de Maud Vergnol et de Cédric Villani, etc.

.

audin

Maurice et Josette Audin
rappel :
http://clioweb.canalblog.com/tag/audin

 

.



.