- Patrick Boucheron bouscule (toujours) l’histoire - Le Monde 09.02.2019
http://www.lemonde.fr/idees/article/2019/02/09/patrick-boucheron-bouscule-toujours-l-histoire_5421394_3232.html

Le médiéviste, professeur au Collège de France, signe « La Trace et l’Aura », autour de Milan et de saint Ambroise.
On y retrouve les traits qui font la singularité du directeur, en 2017, d’« Histoire mondiale de la France ».

« Pierre Nora, artisan des Lieux de mémoire (Gallimard, 1984-1992), s’est montré cruel pour l’ouvrage « Histoire mondiale de la France »,.. Patrick Boucheron relativise aujourd’hui la polémique, même s’il l’a mal vécue. Veut-il, en historien de la trace, de la marque ou de la cicatrice, proposer un contre-modèle aux lieux de mémoire ? « La plasticité de cette notion, qui, dans le travail dirigé par Pierre Nora, pouvait être alternativement un lieu, une institution, une idée ou une valeur, en a fait la force historiographique et éditoriale, reconnaît-il. Comme historien de la matérialité urbaine, je pense que les lieux de mémoire doivent être architec­turés et habités en mettant en avant les stratégies des entrepreneurs de mémoire. Mais, pour Pierre Nora, se profilait une autre thématique. Elle consistait à soutenir que l’histoire doit être protégée contre les assauts et les effervescences des “mémoires”, au pluriel. Or de cela on sortira un jour. L’histoire à venir reviendra sur cette opposition entre histoire et mémoire si fermement brandie. » A sa manière, La Trace et l’Aura montre ce que leur nécessaire réconciliation apporte à la recherche ».


- Souvenirs, fictions, croyances. Le long Moyen Âge d'Ambroise de Milan
Cours au Collège de France


boucheron-ambroise

dont

04.04.2016 La trace et l'aura, une histoire de mémoire et d'oubli
http://www.college-de-france.fr/site/patrick-boucheron/course-2016-04-11-11h00.htm