Les chantres de la privatisation intégrale de toutes les activités humaines
ont lancé une offensive médiatique pour vendre les données personnelles
(Koenig invité de Quotidien, tribune avec Parisot dans Le Monde).

2 réponses, parmi beaucoup d'autres

- Pourquoi la vente de nos données personnelles (contre un plat de lentilles) est une très mauvaise idée,
Antonio A. Casilli  13.01.2018
http://www.casilli.fr/2018/01/13/pourquoi-la-vente-de-nos-donnees-personnelles-contre-un-plat-de-lentilles-est-une-tres-mauvaise-idee/

. A-t-on le droit de vendre un bras ou un œil ? Pourquoi vouloir créer un enième « marché répugnant » ?
. « Quoique personnelles, ces données, ces productions digitales, ne sont pas du ressort de la propriété privée, mais le produit d’un commun, d’une collectivité. Par conséquent, la rémunération devrait chercher à redonner aux commons ce qui a été extrait des commons ».


La domination des géants du numérique est-elle un nouveau colonialisme ?
Antonio Casilli plaide en faveur d'un « tournant décolonial numérique » - Télérama 05.02.2018
http://www.telerama.fr/idees/la-domination-des-geants-du-numerique-est-elle-un-nouveau-colonialisme,n5460338.php 


- « La propriété des données personnelles est une fausse bonne idée »
réponse de Serge Abiteboul et Gilles Dowek via Le Monde
http://www.lemonde.fr/idees/article/2018/02/05/la-propriete-des-donnees-personnelles-est-une-fausse-bonne-idee_5252158_3232.html

 

.