Kodak et Rochester, combat pour une renaissance, Le Monde éco 18.11.2017

L’inventeur de l’appareil photo moderne a raté le virage numérique
et entraîné la ville de Rochester dans sa chute.
Récit d’une lente mue après le drame.

http://www.lemonde.fr/economie/article/2017/11/18/kodak-et-rochester-combat-pour-une-renaissance_5216870_3234.html

 
extraits :

L’entreprise fondée en 1892 par George Eastman (1854-1932) employait au milieu des années 1960
près de 80 000 personnes dans le monde (dont 22 000 à Rochester).
En 2013, Kodak se déclare en cessation de paiement.

Kodak n’a pas raté pas le virage du numérique, mais elle a fait de mavuais choix stratégiques :
elle a misé sur la reproduction de la qualité (de l’argentique), pas sur la simplicité du numérique.
Elle n’ignore pas l’échange des photos, mais elle préfère continuer à vendre de l’impression.

Rochester a survécu à l’effondrement de Kodak et de Xérox.
L’explication se trouve sur le campus du Rochester Intitute of Technology (RIT), l’une des meilleures universités d’ingénieurs

Le sursaut a été organisé sous la férule de l’Etat de New York. AMPrint est ainsi financé pour moitié, à hauteur de 1 million de dollars (environ 850 000 euros) par l’Etat, et l’autre moitié par les entreprises.

Un long chemin reste à parcourir...

.