Bac 2017 : plutôt que de moquer les « perles » des candidats, une enseignante recense leurs traits de génie
Violaine Morin  Big Browser, Le Monde 05.07.2017
http://www.lemonde.fr/big-browser/article/2017/07/05/bac-2017


« Je vois des choses merveilleuses se passer chaque année dans mes oraux.
On écoute des élèves qui ont vraiment rencontré la littérature et nous le montrent de manière étonnante. »
Françoise Cahen, est une professeure de lettres du Val-de-Marne.
Elle a créé un site participatif pour recenser des réussites des candidats.
http://padlet.com/francoisecahen/antiperles


En général, les médias préfèrent occuper leurs lecteurs avec les stupidités écrites par des candidats.
Elles peuvent être vraies ou fabriquées : en principe, les journalistes n'ont pas accès aux copies d'examen.
Ce qui n'a pas empêché en 2005 un journaliste du Monde de colporter une bourde sur Clovis,
sans s'étonner de la trouver dans un programme traitant de l'histoire du monde après 1945 :-)
sa source ? sans doute le site web d'un internaute facétieux.
S'il avait ouvert de vraies copies, il aurait trouvé de vraies bourdes...  sur Khrouchtchev ou sur Kennedy. :-)
http://clioweb.free.fr/peda/perles.htm


« De plus, quand il s'agit de vraies perles, pas de perles fabriquées et factices, les perles du bac » ne sont pas toujours relevées avec humour et bienveillance. « Avec mes collègues, on se demande comment on peut aller jusqu’à photographier une copie horrible pour la partager », déplore Françoise Cahen. « Il y a presque de la jubilation à trouver les élèves nuls ». Et puis il y a cette porte ouverte que l’on persiste à enfoncer, selon laquelle « le niveau baisse ». Dans les commentaires d’articles sur les « perles du bac », les lecteurs semblent regretter l’époque enchantée – qui n’a jamais existé – où tous les élèves étaient excellents ».

Certains perles peuvent être provoquées par une formulation imprécise ou ambigue de l'épreuve.
Elles rappellent que tous les élèves ne travaillent pas avec la même conviction...

Ne pas confondre cette stigmatisation des perles avec la prise en compte de l'erreur dans le travail en classe.
L'erreur peut aider à comprendre le cheminement de quelques élèves sérieux et tenter de corriger le tir.
Au bac, les erreurs au bac n'ont d'intérêt que pour le ministère, s'il veut améliorer les formulations des bacs suivants.
Lire Gérard Hugonie, Erreurs et traitement des erreurs dans le cours de géographie, L'information géo 2002
http://clioweb.free.fr/peda/erreurs.htm


cnn-hongkong

Dans la presse, même les plus grands n'échappent pas aux plantages...
un classique : CNN place Hong-Kong au Brésil ! -:)
http://www.mirror.co.uk/news/world-news/video-cnn-use-graphic-showing-2349565


En 2017, Le Gorafi prend le parti d'en rire et imagine un réseau de trafiquants de perles diffusées sur le web :
« Don Cha, 83 ans, le parrain de l’organisation aura récolté durant cette période,
grâce aux différentes publicités affichées sur son blog, la coquette somme de 492 euros » :-)
« le BAC 2 tout facons, ils le donnes à tous le mond, »

http://www.legorafi.fr/2017/06/26/copies-volees-la-police-demantele-un-vaste-reseau-de-trafiquants-de-perles-du-bac/


« Le site recensant les traits de génie des candidats existe depuis le 4 juillet.
[Il est plus difficile de mettre en avant la qualité du travail qu'une collections de stupidités]
Pour l’instant, ce sont surtout les collègues de Françoise Cahen qui y ont participé,
mais il faudra trouver un moyen de vérifier les antiperles envoyées par des inconnus.
Car l’autre défaut des perles, « c’est qu’on se demande parfois si c’est vrai ou pas, car certaines réapparaissent d’une année sur l’autre »


rappel :
http://clioweb.free.fr/peda/perles.htm
http://clioweb.canalblog.com/tag/perles
.