phynance



Les fenêtres de l’histoire
Frédéric Lordon, blog La pompe à phynance 19 avril 2017
http://blog.mondediplo.net/-La-pompe-a-phynance-


extraits :
« En 1981, l’élection de Mitterrand venait fermer le cycle keynésien-fordien de l’État social :
commencement de la grande régression néolibérale. Quelles mobilisations pouvait-il y avoir
dans un tel contexte de recul et d’adversité idéologiques ?
36 ans plus tard, c’est le néolibéralisme lui-même qui arrive en bout de course,
et fait lever une contestation internationale ».


« L’histoire se montre parcimonieuse quand il s’agit d’ouvrir quelques fenêtres aux dominés.
Mais il lui arrive de le faire, même si c’est sur le seul mode de l’entrebâillement.
Sans doute les luttes sociales n’ont-elles pas à attendre que les fenêtres s’ouvrent toutes seules,
et il leur arrive de les forcer elles-mêmes — 1968, 1995…
Mais elles ne se portent pas plus mal quand quelqu’un vient leur tirer le loquet.
La moindre des choses c’est de ne pas dormir à ce moment-là
et, bien réveillé, de donner de l’épaule comme il faut, pour qu’enfin on respire ».


.