14 octobre 2016

Blois2016, la suite

 

charlot-temps

Partir, les Rendez-vous de l’Histoire, Blois2016
http://www.rdv-histoire.com/

 

- RDV de l'Histoire, flux rss
http://www.rdv-histoire.com/rss

Twitter : http://twitter.com/RDVhistoire
http://twitter.com/hashtag/RDVH2016?src=hash

Facebook : http://www.facebook.com/rendezvous.delhistoire/

vidéos Youtube, chaîne des Rendez-vous de l'histoire  

chaîne du Conseil départemental Loir et Cher

Archives vidéo 2003-2013 via Canal-C2



- Youtube, chaîne Loir-et-Cher
http://www.youtube.com/user/leloiretcher

2014 Olympe de Gouges

2015 l'empire de la com, le courage de s'en libérer
http://www.youtube.com/watch?v=EU1gg6DqCBg&list=PLhov3nLf0S-17kDwEts5OelUCmJSVFC4Y&index=18

2016 Les vidéos filmées pour le département 41 sont déjà en ligne.
Louise Michel, Guerre d'Espagne, raconter les départs des migrants, La Syrie antique...


- Youtube, chaîne RVH
http://www.youtube.com/channel/UCFQqChKRikqXIh6yvsE-V-Q/videos
http://www.youtube.com/channel/UCFQqChKRikqXIh6yvsE-V-Q

2015 - Le métier d’historien au XXIe siècle : quels enjeux, quelle éthique ?
https://www.youtube.com/watch?v=Ktl1XUvva8M

2015 - A-t-on vraiment besoin de programmes d'histoires ?
Table ronde avec Romain BERTRAND, CERI &Sciences Po Paris, Patrick BOUCHERON, Paris1
http://www.youtube.com/watch?v=AQoHTWxXd6E

2015 - Mona Ozouf - De Révolution en République
http://www.youtube.com/watch?v=stfbu-KTpkQ


Ouverture - Pascal Picq : Partir, le propre de l'homme depuis deux millions d'années
Clôture - Michaëlle Jean : SG de la Francophonie, " Décadenasser nos coeurs "

 

- Nouvelle République
dossier RVH

vu et entendu vendredi
vu et entendu samedi
vu et entendu dimanche


Blois 2017 « Eurêka - découvertes & innovations »


.

Posté par clioweb à 08:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


Bob Dylan Nobel de littérature 2016

 

Bob Dylan, Prix Nobel de littérature 2016 - Le Monde 13.10.2016
L’Académie suédoise a choisi de récompenser le musicien et poète américain « pour avoir créé […] de nouveaux modes d’expression poétique ».
http://www.lemonde.fr/prix-nobel/article/2016/10/13/le-prix-nobel-de-litterature-2016-est-decerne-a-bob-dylan_5013052_1772031.html


Bob Dylan: The death of Emmett Till. lhistgeobox, 02.08.2013
http://lhistgeobox.blogspot.fr/2013/08/bob-dylan-death-of-emmett-till.html

« En août 1955, un pêcheur aperçoit une chose informe, flottant sur la Tallahatchie. Il s'agit d'un cadavre mutilé. Le corps, lesté par un ventilateur d'égreneuse à coton de 25 kg, se trouve dans un état de décomposition avancé.
En septembre 1955, Roy Bryant et J.W. Milam, respectivement mari et beau-frère de l'épicière, sont poursuivis pour enlèvement et meurtre.
La nouvelle de leur acquittement fait la une de la presse nationale et enflamme l'opinion internationale. 

En dépit des demandes formulées par la NAACP et Mamie Till, le dossier reste clôt pendant des décennies.
Ce sont finalement les recherches effectuées par Kenneth Beauchamp - dans le cadre de la réalisation d'un film-documentaire - qui changent la donne. Le réalisateur affirme qu'au moins 14 individus (dont 5 toujours en vie à ce moment là) seraient impliqués dans le lynchage. Il parvient en outre à collecter de nouveaux témoignages. La justice américaine décide alors de la réouverture du dossier en 2004. Le corps d'Emmett Till est exhumé et autopsié, invalidant définitivement la thèse de l'erreur de cadavre.
Cependant, compte tenu de la disparition des principaux protagonistes, les choses en restent là ».

- "George Jackson"
http://lhistgeobox.blogspot.fr/2009/06/166-bob-dylan-george-jackson_08.html

- "Only a pawn in their game" (en hommage à Medgar Evers)
http://lhistgeobox.blogspot.fr/2008/11/117-bob-dylan-only-pawn-in-their-game.html

- "Oxford Town" . James Meredith tente de s'inscrire à l'université du Mississippi
http://lhistgeobox.blogspot.fr/2015/09/15-bis-bob-dylan-oxford-town.html

- "The time they're A-changin'
http://lhistgeobox.blogspot.fr/2008/05/42-bob-dylanthe-time-theyre-changin_26.html

- "With god on our side". (la destinée manifeste) :
http://lhistgeobox.blogspot.fr/2008/10/102-bob-dylanwith-god-on-our-side.html

 


baez-dylan

Bob Dylan with Joan Baez during the civil rights "March on Washington for Jobs and Freedom", August 28, 1963

Bob Dylan (born Robert Allen Zimmerman, May 24, 1941) is an American songwriter, singer, artist, and writer.
In 2016, Dylan received the Nobel Prize in Literature for "having created new poetic expressions within the great American song tradition"
http://en.wikipedia.org/wiki/Bob_Dylan
http://fr.wikipedia.org/wiki/Bob_Dylan


dylan-2010

Dylan and the Obamas at the White House, 09.02.2010
http://en.wikipedia.org/wiki/Bob_Dylan

 

.

.

Posté par clioweb à 08:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

LM : Face à l’histoire identitaire

 

Le Monde des livres,
spécial Rendez-vous de l'histoire, 30.09.2016

- Face à l’histoire identitaire, Etienne Anheim
http://www.lemonde.fr/livres/article/2016/09/28/face-a-l-histoire-identitaire_5005003_3260.html

extraits

Plusieurs parutions récentes prennent leur source dans une vision nationale et édifiante de la France (Sévillia, De Jaeghere, Casali)
« Nombreux sont ceux qui rêvent d'une école dispensant un catéchisme républicain ou national, au lieu d'une initiation aux sciences de l'homme et de la société. Cette conception instrumentale de l'histoire est même dominante dans les traditions scolaires, de droite comme de gauche ».

Pour les tenants d’une vision nationale et édifiante,  « leur histoire est événementielle, jalonnée de grands hommes et de moments forts qui sont autant de terrains d'affrontement avec ceux des historiens de gauche qui partagent leur focalisation pour le politique et sa mémoire. Les croisades, les rois, l'Empire, la Résistance, la guerre d'Algérie sont les passages obligés d'un récit dont la logique a deux ressorts. Le goût épique, tout d'abord, manifestant la fonction imaginaire d'une histoire qui s'adresse plus à l'âme qu'à la raison. Utiliser Saint Louis et Napoléon à cette fin n'est finalement pas très différent de lire l'Iliade ou Le Seigneur des anneaux. La passion du jugement de valeur, ensuite, qu'on retrouve également chez certains historiens qu'ils combattent. C'est le même " Tribunal de l'Histoire " qui condamne la monarchie ou la Révolution, la colonisation ou la Commune : seuls les juges changent ».

« Or, l'histoire, au sens scientifique du terme, n'est pas un procès. Elle ne relève pas non plus de la politique, de l'esthétique ou de la morale, mais des sciences sociales. Elle se caractérise par des méthodes et des procédures appliquées à des sources, par des hypothèses, des interprétations et leur discussion dans une communauté et des institutions savantes, enfin, surtout, par un horizon : comprendre et expliquer les sociétés humaines dans le temps et l'espace, à travers des travaux érudits, mais aussi des livres, des magazines, des expositions et des émissions destinées au grand public.
Cette histoire n'est pas partisane, ne donne pas de leçons et, pourtant, n'est pas neutre. Elle représente un point de vue, celui de la science, et accomplit une tâche liée au projet démocratique, celle d'essayer d'élucider le monde. Même si elle n'est pas étanche à la société qui l'entoure, à ses conflits et à ses valeurs, son projet intellectuel vise du moins à tenter de les mettre à distance pour construire un savoir autonome. Cette ambition scientifique, qui n'est pas toujours mise en œuvre au sein même de l'Université, mais à laquelle des historiens amateurs, des enseignants ou des lecteurs peuvent apporter leur pierre, est très différente de celle qui anime les auteurs de ces livres [nationalistes] ».

« Même si ces auteurs aiment à se considérer comme ... des minoritaires victimes de terrorisme intellectuel, le rapport au passé qu’ils promeuvent est aujourd’hui majoritaire dans la plupart des médias, les discours politiques et une grande partie de la population. Ils sont bien de leur temps et en ont adopté les pratiques : victimisation, utilitarisme du savoir, mise en scène du récit relevant du storytelling des communicants politiques, passion de l’évaluation des hommes et des choses, qui n’a rien à envier au management néolibéral.

En greffant leur vision idéologique sur un imaginaire hérité de l’histoire populaire d’André Castelot et d’Alain Decaux, ces ouvrages participent d’une révolution culturelle dans laquelle « l’histoire », c’est-à-dire une vision manichéenne du passé, tient une place essentielle. Cette histoire, ce n’est pas la nôtre ; elle en est même le contraire.

Pour le chercheur comme pour l’élève, l’histoire doit être un problème intellectuel stimulant, non une solution rassurante pour distinguer le bien du mal. Raoul Girardet, Pierre Chaunu ou Philippe Ariès, de vrais hommes de droite et de vrais historiens, l’avaient compris, aussi bien que Jean-Pierre Vernant, Jacques Le Goff ou Marc Bloch ».



- Egalement dans ce spécial Rendez-vous de l'histoire,

Un nouveau départ, Nancy Green sur l’ambivalence du mot Partir
http://www.lemonde.fr/livres/article/2016/09/29/les-rendez-vous-de-l-histoire-un-nouveau-depart_5005246_3260.html

A la conquête du fils du Ciel
Antonella Romano, Impressions de Chine, L’englobement du monde (XVI-XVIIe)

L’effort d’imagination, Alain Corbin, Sylvain Venayre
dialogue entre deux historiens en liberté.

Vichy, machine à dénaturaliser,
Claire Zalc, Les dénaturalisés. Les retraits de nationalité sous Vichy, Le Seuil

Comme un Allemand en France, lettres inédites sous l’Occupation

Une comédie des erreurs, Nell Zinck déconstruit le mythe de la famille US idéale
Comme les deux doigts de la main, Marta et Alan, E. et M. Guibert
Amélie Nothomb, joyeuse mystique



.

Posté par clioweb à 08:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

Libé des historiens 2016

 

libe-hist-2016jpg

Le Libé des historiens, 06.10.2016
http://www.liberation.fr/liseuse/publication/06-10-2016/1/


http://www.liberation.fr/direct/libe-des-historiens_190/
http://twitter.com/libeidees

 

au sommaire :
[pour établir ce sommaire absent du site du quotidien,
7 adresses web gratuites ne suffisent pas.

Les liens sont donc indiqués, mais volontairement, ils n'ont pas été activés.]


L’air frais des Rendez-vous de l’histoire

Refaire l'histoire, idée fixe de la droite.
L'histoire, matériel de récupération politique.
http://www.liberation.fr/debats/2016/10/05/l-histoire-materiel-de-recup-politique_1519950
La droite en manque de « roman national » (Olivier  Loubes)
http://www.liberation.fr/debats/2016/10/05/la-droite-en-manque-de-roman-national_1519935

Les Gaulois, des ancêtres à rebrousse-poil
http://www.liberation.fr/france/2016/10/05/les-gaulois-des-ancetres-a-rebrousse-poil_1519945
Au XIXe, ce qu’on aimait chez les Gaulois, c’était leur défaite.
Si la Gaule s’est civilisée, c’est parce qu’elle a été battue par César.
En 1870, les républicains étaient heureux de se souvenir que le pays avait survécu au désastre militaire (Sedan pour Napoléon III et le Second Empire)
On pouvait tirer de l’histoire une morale politique. Les Gaulois ont été vaincus parce qu’ils étaient désunis. Il leur avait manqué un chef.

Les faiseurs d'histoire dans les médias, une minorité très visible (Sylvain Venayre)
http://www.liberation.fr/debats/2016/10/05/les-faiseurs-d-histoire-dans-les-medias-une-minorite-tres-visible_1519946

L’homme africain ? comment répondre à NS? Avec le rhinocéros d’or de F-X Fauvelle.
Erudition, engagement ET imagination. Sylvain Venayre Libé 06.10.2016

extraits :
« Les historiens sont partout. Leurs livres sont débattus dans les journaux et les magazines, souvent par des historiens eux-mêmes. Ils ont leurs revues en kiosque - la principale, l’Histoire, existe depuis 1978. Ils parlent à la radio - au micro de Jean-Noël Jeanneney à Concordance des temps, d’Emmanuel Laurentin à la Fabrique de l’histoire et de Jean Lebrun à la Marche de l’histoire. On les voit même parfois à la télévision. Historiquement show accueille les chercheurs qui travaillent à l’université. Sur Arte, une chronique d’histoire a été confiée, dans 28 Minutes, à un journaliste également titulaire d’un doctorat en histoire, Xavier Mauduit.
Ajoutons à cela d’innombrables événements : le Festival international du film d’histoire de Pessac depuis 1990, les Rendez-Vous de l’histoire de Blois depuis 1998 - et plus encore peut-être les innombrables et chaleureuses invitations que les libraires adressent aux historiens, afin que ceux-ci viennent présenter leurs livres aux lecteurs.

Alors d’où vient le malaise ?
Les historiens sont partout, mais les chiffres de vente des livres de Dimitri Casali, Lorànt Deutsch, Max Gallo ou Eric Zemmour sont étourdissants, sans comparaison possible avec ceux des livres qui présentent la recherche en train de se faire. Les historiens sont partout, mais les émissions les plus populaires, celles de Stéphane Bern, sur France Télévisions, ou celle de Franck Ferrand, sur Europe 1, ne présentent pas les résultats de leurs recherches.
Et puis il faut voir comment on utilise l’histoire dans le débat public. L’actuelle primaire à droite n’est que le signe le plus récent d’un phénomène qui date du début des années 2000. Bien sûr, rien n’est vraiment neuf. L’immense succès de Jacques Bainville dans les années 20 et celui d’Alain Decaux et d’André Castelot dans les années 70 posaient déjà des problèmes du même ordre. On ne va pas faire semblant de découvrir que l’histoire fait l’objet d’appropriations politiques. Tout de même, l’enjeu semble être devenu étonnamment important ces temps-ci, en relation avec le débat sur l’identité de la France.
Alors « Que faire ? », se demandent les historiens ? ... »

« Avec Buisson, la confusion entre histoire et nostalgie est si puissante que même le Minitel semble ne pas encore exister » Christian Ingrao Libé 06.102016.
Casali ? Un siècle après, il voudrait coller à la roue de Lavisse. Sans aucun de ses titres. Il vient de le doubler. Par la droite.  
Peu lui importe que la France, le monde et l’histoire aient tant changé depuis. Sylvain Venayre
Les manuels ? En classe, les maîtres réorganisent ce qui leur a été transmis (Benoît Falaize)

Le masque de la plume
Ecrire dans la nuit, écrire pour Alep
http://ihtp.hypotheses.org/2149
Klaus Vogel, historien de la cosmographie et marin sauveteur de réfugiés
Réfugiés : une répartition sans merci pour les pays pauvres (Estelle Pattée)
La Syrie n’est pas notre guerre d’Espagne (Célia Keren)
http://www.sciencespo-toulouse.fr/celia-keren-2-articles-dans-le-libe-des-historiens-597597.kjsp?RH=ecole

Trump et le fisc
Kaepernick dans la foulée de Smith et Carlos

Commerce : La loi des dollars et la plus forte
Giscard, Jospin, Chirac, Adieux en politique, la tragi-comédie française  (Jean Garrigues)
http://www.liberation.fr/france/2016/10/05/adieux-en-politique-la-tragi-comedie-francaise_1519917
1946 : La France renaît sur une fiction (Ph Douroux et Anne Simonnin)
http://www.liberation.fr/debats/2016/10/05/1946-la-france-renait-sur-une-fiction_1519910
Mélancolie de gauche (Traverso), partis d’échecs

Crazy Horse, Le miroir aux silhouettes, le nu proche et inaccessible
La Chine est proche (Serge Gruzinski)
Mauvaises filles, le parcours de jeunes femmes en marge (Ph Artières)
Riad Sattouf, L’Arabe du futur arrive à maturité (JP Filiu) -

La vie, vaste figure de styles (E. Loyer)

Nos égaux les bêtes
Estelle Mossely, l’or du ring (Ivan Jablonka)

Dans les coulisses du «Libé des historiens» - Libération
http://www.liberation.fr/debats/2016/10/05/dans-les-coulisses-du-libe-des-historiens_1519897

Migrations, réfugiés, exil. Colloque de rentrée 2016 au Collège de France, 12-13-14 octobre 2016
http://www.college-de-france.fr/site/colloque-2016/Colloque-de-rentree-2016-.htm

 

.

Posté par clioweb à 08:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,