brunschvig

 «Cécile Brunschvicg (1877-1946), au cœur de la République, Cécile Formaglio, Musea
expo 12.2007
http://www.archivesdufeminisme.fr/ressources-en-ligne/expositions/cecile-brunschvicg-au-coeur-republique/

au sommaire :
De l'opportunité du suffrage des femmes
Une féministe chez les antiféministes
Le pacifisme, un devoir pour les femmes
Une féministe de dimension internationale
 Le secteur social, un autre terrain d'action
Une parenthèse silencieuse : la clandestinité

Cécile Brunscvig,
une militante du mouvement féministe réformateur (l'UFSF - Union Française pour le Suffrage des femmes)
un membre du parti radical
un engagement pacifiste jusqu’en 1938.
Elle est nommée sous-secrétaire d’État à l'Éducation nationale dans le gvt Blum
(Suzanne Lacore est chargée de la Protection de l'Enfance,
Irène Joliot-Curie s'occupe de la Recherche scientifique)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Gouvernement_L%C3%A9on_Blum_(1)


Le féminisme de Cécile Brunschvicg (1877-1946),
Cécile Formaglio thèse Ecole des Chartes, 2006
http://theses.enc.sorbonne.fr/2006/formaglio

Femmes et familles : le Conseil national des femmes françaises pendant l'entre-deux-guerres, Anne Cova
http://www.ics.ul.pt/rdonweb-docs/Anne%20Cova%20-%20Publica%C3%A7%C3%B5es%202008%20n%C2%BA1.pdf

 

« Le fonds Cécile Brunschvicg », Formaglio Cécile, Histoire@politique, n°1, mai 2007 :
http://www.histoire-politique.fr/index.php?numero=01&rub=sources
Le fonds Cécile Brunschvicg, pillé par les Allemands en juin 1940, récupéré par les Soviétiques en 1945, revenu de Russie en 2000 est aujourd’hui conservé au Centre des archives du féminisme d’Angers. C’est un fonds d’une richesse sans précédent pour l’histoire du féminisme

également dans Histoire@Politique,
Les femmes et le pouvoir
http://www.histoire-politique.fr/index.php?numero=01
dont Les premières femmes au Gouvernement (France, 1936-1981), Christine Bard

.