03 mai 2016

1936 : le programme du Front populaire

 

populaire-110136


Le programme du Front populaire, 10 janvier 1936

d'après la version publiée dans Le Populaire 11 janvier 1936 (page 4)
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k822170c

Transcription
http://clioweb.free.fr/dossiers/1936/1936-pgm-front-populaire.pdf


extraits :
... « Ce programme est; volontairement limité aux mesures immédiatement applicables ».

« dans l’ordre politique, il définit les mesures indispensables pour assurer le respect de la souveraineté nationale, exprimée par le suffrage universel, et pour garantir les libertés essentielles (liberté, d'opinion et d'expression, libertés syndicales, liberté de conscience et laïcité – que, dans l'ordre international, il pose les conditions nécessaires à la sauvegarde et à l'organisation de la paix, suivant les principes de la Société des Nations - et que, dans l'ordre économique et financier, il s'attache à lutter, dans l'intérêt des masses laborieuses et épargnantes, contre la crise et contre les organisations fascistes qui l'exploitent pour le compte des puissances d'argent »

REVENDICATIONS POLITIQUES
I - Défense de la Liberté
II - Défense de la Paix

REVENDICATIONS ECONOMIQUES
I - Restauration de la capacité d’achat supprimée ou réduite par la crise
II - Contre le pillage de l’épargne - Pour une meilleure organisation du crédit.
III. - Assainissement financier.


- Désarmement et dissolution EFFECTIVE des formations paramilitaires, conformément à la loi.
- Abrogation des lois scélérates et des décrets-lois restreignant la liberté d'opinion
- Assurer aux journaux des moyens normaux d'existence, qui les obligent à rendre publique l'origine de leurs ressources, qui mettent fin aux monopoles privés de la publicité commerciale et aux scandales de la publicité financière, et qui empêchent enfin la constitution de trusts de presse.

- Assurer la vie de l'école publique, non seulement par les crédits nécessaires, mais par des réformes telles que la prolongation de la scolarité obligatoire jusqu'à 14 ans et la mise en pratique, dans l'enseignement du second degré, d’une sélection indispensable comme, complément de la gratuité.
- Garantir à tous, élèves et maîtres, la pleine liberté de conscience, notamment par le respect de la neutralité scolaire, de la laïcité et des droits civiques du corps enseignant.

- Effort incessant pour passer de la paix armée à la paix désarmée

- Réduction de la semaine de travail sans réduction du salaire hebdomadaire.
- Appel des jeunes au travail par l’établissement d'un régime de retraites suffisantes pour les vieux travailleurs
- Réduction de la semaine de travail sans réduction du salaire hebdomadaire.
- Exécution rapide d'un plan de grands travaux d'utilité publique

- Réforme démocratique du système des impôts
- Contrôle des sorties de capitaux et répression de leur évasion

.

Posté par clioweb à 08:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


Les Naufragés de la Méduse

 

gericault-meduse

Théodore Géricault (1791-1824), Le Radeau de La Méduse, 1818-1819, 716*491 cm - Le Louvre
http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Radeau_de_La_Méduse



Les Naufragés de la Méduse, Jacques-Olivier Boudon, éd. Belin
compte rendu par L. Joffrin, Libération 29.04.2016

extraits :
« le Journal des débats publie in extenso le texte de Savigny, le médecin survivant. Le scandale est national.
... La Méduse jetée sur le banc d’Arguin devient le symbole d’un pays conduit au désastre par un gouvernement monarchiste revanchard et incapable. L’affaire fait toutes les conversations et atteint au cœur la légitimité de Louis XVIII. Pour calmer l’opinion, le roi décide de traduire Chaumareys en justice. Le capitaine sans honneur risque la peine de mort, mais la solidarité nobiliaire le sauve de l’exécution. Il est condamné à cinq ans de prison et finira ses jours tranquillement sur ses terres ».

« Indigné par le récit du naufrage... Théodore Géricault décide d’en faire le thème du grand œuvre qu’il projette d’exécuter en vue du salon de 1819 ».

« Tout dans l’image est une protestation contre l’injustice sociale et la morgue aristocratique qui ont transformé de braves soldats en bêtes sauvages ou bien en cadavres pantelants ».

« au fond de l’horizon, un rayon de soleil éclaire le vaisseau l’Argus, qui incarne, autant que le sauvetage prochain, l’espoir d’un monde meilleur ».


Rédigé à chaud, à peine quelques jours après le sauvetage, le témoignage de Savigny est publié
dans Le Journal des Débats, le 13 septembre 1816 et édité en novembre 1817.
http://www.plume-mag.com/magazine/62/recit-dun-naufrage-annonce

Wikipedia et Commons
http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Radeau_de_La_Méduse
http://fr.wikipedia.org/wiki/Théodore_Géricault

Le Louvre - « Ceux qui ne purent prendre place sur les chaloupes en nombre insuffisant durent construire un radeau pour 150 hommes, emportés vers une odyssée sanglante qui dura 13 jours et n’épargna que 10 vies ».
http://www.louvre.fr/oeuvre-notices/le-radeau-de-la-meduse

L'Histoire par l’image
http://www.histoire-image.org/etudes/manifeste-romantisme

 

Posté par clioweb à 08:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,