L. R. Les Silences d’un résistant, de François Rachline, Albin Michel 2015
Le paradoxe du héros invisible, Le Monde  03.09.2015
http://www.lemonde.fr/livres/article/2015/09/03/le-paradoxe-du-heros-invisible_4744193_3260.html 

extraits
Lazare Rachline était modeste. Il taisait ses exploits...

« Et pourtant, quel parcours ! De 1905, où il naît à Gorki, en Russie, à 1968, où il meurt à Paris, il a transformé la petite ­fabrique de lits créée par son père en une entreprise prospère, a fondé au passage la future Licra (Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme), fait la guerre comme engagé volontaire. Prisonnier, il s’évade du stalag, traverse ­l’Allemagne et la France, se métamorphose en Lucien Rachet, guerrier de l’ombre, mettant bientôt sur pied quantité d’évasions pour les services britanniques. En février 1944, il deviendra « Socrate », chargé par de Gaulle de réorganiser la résistance intérieure en France et de préparer le gouvernement provisoire avant le débarquement allié. A Londres, à Alger, dans ses missions clandestines au sein de la France occupée, il a tutoyé la longue liste des gloires de la France libre, Astier de La Vigerie, le colonel Passy, Chaban-Delmas et tant d’autres. Mais la discrétion a un prix : sa silhouette restera longtemps invisible, son nom, à peine mentionné par les historiens ».
Son frère Vila a été torturé par la Gestapo et assassiné par les nazis au bord d’une route de France

En 1928, à 23 ans, avec ­Bernard Lecache et Simon Goldenberg, Lazare Rachline a créé la Ligue internationale contre l’antisémitisme – qui devient la Ligue contre le racisme et l’antisémitisme en 1932.

C’est François Rachline, professeur à Sciences Po, le propre fils du héros, né après guerre, qui découvre et fait découvrir l’existence multiforme de cet homme de haute stature physique et morale...


L’auteur dédicacera l’ouvrage le 15 mars 2016,  17 h
Salon de la FdR et de la FMD
30 Boulevard des Invalides  75008 Paris (source NM)

Voir la page du Cercle d'étude et le CR de Marie-Paule Hervieu
http://www.cercleshoah.org/spip.php?article512

.