Dans l'émission Les Matins du 29.01.2016, à partir d'1h52,
Politique et numérique : les connexions dangereuses ?
avec Benoït Thieulin (CNNum) et Benjamin Bayart (La quadrature).

Le site web de F-Culture a été bouleversé.
La lecture est encore plus émiettée que dans l'interface 2010
Dommage que cette partie de l'émission ne soit pas documentée ni écoutable séparément.


Thieulin se félicite de la loi République numérique votée en première lecture par l'Assemblée.
Il suggère de mesurer la loyauté des plateformes
et de créer une agence de notations pour mesurer l'impact des api et des algorithmes.


vers 1h58 -
Bayart ne le suit pas sur ce terrain.

Il mentionne l'ouvrage de Dominique Cardon,
A quoi rêvent les algorithmes - Nos vies à l'heure des big data - Seuil 2015
http://www.liberation.fr/debats/2015/10/09/dominique-cardon-en-calculant-nos-traces-les-algorithmes-reproduisent-les-inegalites-entre-les-indiv_1400735

BB se méfie des mots utilisés dans les médias quand ils ne sont pas compris par le grand public.

Le biais existe, il conduit à une vision faussée : si vous racontez vos vacances sur Facebook,
seuls ceux qui acceptent FB pourront y accéder (et engraisser Zuckerberg - 12 dollars par utilisateur actif écrit Libération)
D'une manière générale, BB dénonce l'enfermement des internautes par les grands systèmes clos
(les jardins fermés écrivait Olivier Ertzscheid).
Il cite la posture pudibonde de l'Apple store (FB en est aussi)
Ces plateformes ne sont pas là pour faire de l'internaute un être de raison et éclairé,
mais pour vendre le maximum de publicité ciblée et engranger des profits énormes
(cf. Facebook affole les compteurs, Libération Ecrans à nouveau).

Il existe des alternatives qui font le même travail,
mais encore faut-il que les internautes les adoptent
au lieu de plébisciter au quotidien les plateformes des multinationales US.

Wikipedia, c'est un cas où le modèle contributif a éclipsé tous les autres (Universalis, le Quid).
Sans recours à la publicité.
C'est le seul qui répond aux attentes des internautes, qui permet les mises à jour permanentes,
et qui montre ce qu'Internet permet quand il n'est pas centralisé pour le profit d'une multinationale.




Benjamin Bayart, Internet, rente et copyright - liberté et censure - Neutralité du Net
http://www.agoravox.tv/actualites/societe/article/benjamin-bayart-internet-rente-et-42595

2011 : Benjamin Bayart: protéger la biodiversité du Net
http://owni.fr/2011/08/10/benjamin-bayart-proteger-la-biodiversite-du-net/

RMMl 2007 : Apple et le Minitel 2.0
http://www.360emedia.fr/2010/04/22/au-fait-cest-quoi-le-minitel-2-0/

02.2014 - La surveillance généralisée, Benjamin Bayart, entretien La Taverne des Pirates
http://wiki.april.org/w/La_surveillance_g%C3%A9n%C3%A9ralis%C3%A9e_-_B._Bayart_-_La_Taverne_des_Pirates

 

 .
.

.