micro-1-1998                      micor-48-2002

Micro-Hebdo, n°1 1998 - n° 48 -2002

 

20 ans d'internet à Nantes. Et ailleurs aussi. Olivier Ertzscheid, Affordance 23.09.2015
http://affordance.typepad.com/mon_weblog/2015/09/20-ans-internet-nantes-et-ailleurs.html

Une journée type sur Internet en 1999, Fabian Ropars, 03.09.2013
Windows 95, IE5 ou Netscape, Multimania, Altavista, etc.
http://www.blogdumoderateur.com/journee-type-internet-en-1999/


Internet en chroniques, abécédaire Historiens & Géographes
21.11.2010
http://clioweb.canalblog.com/archives/2015/10/01/32711031.html

Rétrospective dans les Chroniques Internet
389 : http://clioweb.free.fr/chronique/aphg389.pdf
397 : http://clioweb.free.fr/chronique/aphg397.pdf
423 : http://clioweb.free.fr/chronique/aphg423.pdf


Big data et objets connectés - Faire de la France un champion de la révolution numérique
fichier pdf Institut Montaigne

Chercher, trouver, valider
chercher de manière efficace, croiser les sources, s'appuyer sur le travail des personnes ressources, combiner actualité et longue durée, éviter le formalisme (booléens), et faire une lecture distanciée (Make sure you are in the right place)...
http://clioweb.free.fr/peda/valider.htm


History and Computing
La question centrale : qu'apporte l'ordinateur au travail de l'historien de métier ?
http://clioweb.canalblog.com/tag/historyandcomputing

Egotechnohistoire, 25 ans d'ordi en HG
http://clioweb.free.fr/clio/egotechnohistoire.htm


Histoire et Mémoires de la 2 Guerre mondiale :
http://clioweb.free.fr/dossiers/39-45/chronique-3945.pdf

Nuit et Brouillard
http://clioweb.free.fr/dossiers/39-45/chronique-3945.pdf


Wikipédia en débats - Roy Rosenzweig, Eric Bruillard, Christian Vandendorpe, etc.
http://clioweb.free.fr/wiki/wikipedia.htm

Lecture dite lente ?
Les magazines se lamentent à la suite de Nicholas Carr.
Dans des articles de 2 pages, au milieu de pleines pages de pub ou d'innombrables brèves...
Hypocrisie ?

Internet : l'extase et l'effroi.
Manière de Voir, Le Monde diplomatique oct 1996
http://www.monde-diplomatique.fr/mav/HS1/
20 ans plus tard, les médias se servent du web pour faire leur auto-promotion
et en font un bouc-émissaire en l'accusant de tous les maux.

Sur ce terrain, gendarmes, psychologues et profs technophobes réussissent au-delà des prévisions.
http://clioweb.canalblog.com/tag/paucot

 

gt-web20    gt-socialmedia

Dans Google Trends, les mentions de Web 2.0 (2005-2013) et de Social Media (2009-2015)

 

- « 20 ans d'Internet à Nantes. Et ailleurs aussi » - Dans le cadre de la Digital Week de Nantes, Olivier Ertzscheid évoque le chemin parcouru par les internautes, le poids excessif des algorithmes et l’avenir inquiétant du capitalisme numérique. Affordance 23.09.2015

La Chronique n’a pas encore 20 ans. Les entrées de l’abécédaire (2010) sont toujours valides (Liens, métier, Internet militant...) et les chroniques archivées témoignent des controverses (Wikipédia, Nuit & Brouillard...) et des mutations survenues (rétrospectives dans les 389, 397 et 423). http://clioweb.canalblog.com/tag/20ans

L’Internet scolaire ne part pas du vide. Il prend la suite de l’informatique scolaire. La revue de l'EPI choisit 1971 comme date de départ ; des machines arrivent en lycée en 1983, avant les premiers compatibles PC et les premiers Macs. Le plan Informatique pour tous a laissé un mauvais souvenir (Thomson MO5, nanoréseaux), mais beaucoup d’enseignants ont alors mis le pied à l’étrier. Vers 1997, les débuts du réseau ont été laborieux : connexion aléatoire par modem 56 k, tarification à la seconde, chargement très lent des images (d'où le poids essentiel de l'écrit).

Par la suite, l’évolution technique a été impressionnante. Google Trends aide à en dater les étapes : les mentions de l’ADSL, c’est surtout vers 2004, le « web 2.0 », c’est entre 2006 et 2009, les « social media » depuis 2009. Aujourd’hui, il n’y a plus besoin de 30 disquettes pour installer un système d’exploitation. La mode est à « l’Internet des objets » et au « Tout Connecté ». Les images sont omniprésentes. La situation actuelle suscite d’autres difficultés : la massification et la connexion permanente brouillent la frontière entre travail scolaire et loisirs privés influencés par le monde du spectacle.
L’Internet des pionniers était libre et gratuit ; les « jardins fermés » actuels enserrent les internautes et font commerce des données personnelles. Quant à l’Education, beaucoup d’entreprises voudraient en faire un marché lucratif.

L’Internet, ce sont surtout des hommes et des femmes. Ceux qui aident à la rédaction de la Chronique internet sont mentionnés. Les pionniers ont fait le choix de mutualiser les pistes de travail, et leur confiance dans la démarche de chaque enseignant les a dispensé d’attendre une éventuelle validation hiérarchique. « La liste (H-Français) a rempli un vide que l'institution avait laissé se créer » écrivait D. Pascaud en 2002.
Depuis, l’Internet militant a été submergé par le marketing et la promotion ; le web sert de vitrine aux institutions, sans prise en compte réelle des attentes des internautes. De plus, avec la massification, ces professionnels ont découvert que la technologie est à l’image de la société ; le poids des affinités et des inimitiés recouvre souvent des rivalités de pouvoir (cf. Chronique 381).

Les débats sur l’Ecole et le numérique sont en partie biaisés. L’écart entre les discours et les usages réels a été souligné. Pour un journaliste, tout devrait être ludique. Les magazines se lamentent, au milieu de pleines pages de pub, de la disparition supposée de la lecture dite lente. L’édition d’un livre reste une porte d’entrée plus assurée dans les médias que la conception d’un site web de qualité. Quant à la pédagogie, quelle place peut-elle espérer dans une société où les commerciaux et les communicants occupent le haut du pavé ?


.