Marignan 1515
La méconnaissance de cette bataille est une des récriminations habituelles sur l’effondrement supposé de la chronologie. Passons sur le chiffre 15-15...

La propagande autour de Marignan a peut-être gagné en intensité après la défaite de Pavie (1525) : pour le roi et son entourage, il fallait tenter de faire oublier le désastre et la capture du roi chef de guerre.

Marignan et Pavie, Le Point 12.08.2010
A la victoire ont succédé l'humiliant désastre de Pavie et la capture de François  Ier en 1525. Un an avant, Bayard a péri d'un coup d'arquebuse. Le chevalier sans peur et sans reproche tué sans gloire, la fine fleur de la noblesse décimée et le roi prisonnier : tel est le triste état de la chevalerie et de la monarchie en 1525. C'est alors que Marignan brille de tous les feux d'un éclat rétrospectif. Dans le contexte troublé de l'après-Pavie, François Ier saisit tout l'intérêt de restaurer le lien censé l'unir à sa noblesse en misant sur la valeur chevaleresque de l'honneur.
http://www.lepoint.fr/culture/operation-marignan-12-08-2010-1226676_3.php

« Marignan est une victoire qui cache une forêt de défaites et de rencontres indécises ». BNF, expo François 1er, pouvoir et image
La défaite de Pavie incite à exploiter le discours sur les valeurs chevaleresques. La première mention de l'adoubement par Bayard n’apparaît qu’après Pavie. Armé chevalier, le roi ne pouvait fuir. Vaincu par le nombre, le monarque ne pouvait que se rendre.
« Madame, pour vous faire savoir comment se porte le reste de mon infortune, de toutes choses ne m'est demeuré que l'honneur et la vie qui est sauve. » écrit le roi à sa mère.
http://expositions.bnf.fr/francoisIer/arret/02.htm
http://expositions.bnf.fr/francoisIer/plan/index.htm
http://expositions.bnf.fr/francoisIer/icono/index.htm


2 illustrations :

- « Quant au glorieux épisode de l’adoubement du roi par Bayard, il est totalement controuvé et n’apparaît que dix ans plus tard, au lendemain du désastre de Pavie ». L'Histoire, 290, 09.2004
http://www.histoire.presse.fr/mensuel/290?page=2


- La guerre, une chanson de Clément Janequin est publiée en 1528, au lendemain de Pavie.
La chanson a été présentée à Caen lors d’un séminaire sur Guerre et Culture (CRHQ 2015).

« Escoutez, tous gentilz Galloys,
La victoire du noble roy Françoys...»
Les paroles sont sur Wikisource :
http://fr.wikisource.org/wiki/La_guerre_(Janequin)
http://static.canalblog.com/storagev1/brich59.canalblog.com/docs/JANEQUIN_LaGuerre2.pdf

Chansons de maistre Clement Janequin nouvellement et correctement imprimeez à Paris en 1528
par Pierre Attaingnant demourant à la rue de la harpe devant le bout de la rue des Mathurins près l'église saint Cosme
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b55007129b/f10.image

MAR 1515 : http://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_Marignan
http://it.wikipedia.org/wiki/Battaglia_di_Marignano
1515 : Marignan ! Janine Garrisson, L'Histoire 114, sept 1988

Pavie 1525 L'honneur perdu de François 1er Jean-Marie Le Gall Payot 2015
http://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_Pavie_(1525)
http://it.wikipedia.org/wiki/Battaglia_di_Pavia_%281525%29
http://es.wikipedia.org/wiki/Batalla_de_Pav%C3%ADa
Tout est perdu sauf l'honneur... Collections de L'Histoire 16, juillet 2002


Francois1-louvre

Portrait de François Ier en costume d’apparat
Jean et François Clouet, vers 1527.
Musée du Louvre
http://fr.wikipedia.org/wiki/François_Ier_(roi_de_France)



- L'éclat de François 1er, p 47 -
Un manuel d’histoire à consulter en ligne : Morazé-Wolff, Armand Colin classe de 4eme, 1951
http://www.centre-charles-moraze.msh-paris.fr/IMG/pdf/moz6.pdf

.