03 février 2015

RTS : Histoire de l'Afrique du sud

 

De Chaka à Mandela: Les mirages de l'arc-en-ciel

dont 3/5 L'apartheid - Tout est dans la loi, RTS Histoire vivante
http://www.rts.ch/docs/histoire-vivante/6489738-afrique-du-sud-3-5.html

1948 constitue l'année de la vraie ligne de partage en Afrique du Sud. La discrimination raciale s'institutionnalise. L'étau de la répression se resserre sur les Noirs. Le terme "apartheid", apparaît pour la première fois dans le quotidien. Le parti nationaliste donne à l'apartheid un contenu philosophique. Il le transforme en une conception de vie et rationalise les préjugés raciaux. L'instauration d'une séparation systématique des races s'organise. Elle aboutit finalement à la politique du développement séparé qui confine les Africains dans les Bantoustans à l'écart des villes blanches.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


02 février 2015

SPL : Que peut le numérique pour l'Ecole ?

.

Serge Pouts-Lajus, C’est le numérique qui a un problème avec l’école, pas l’inverse, Educavox, 01.02.2015
http://www.educavox.fr/alaune/c-est-le-numerique-qui-a-un-probleme-avec-l-ecole-pas-l-inverse

Le numérique ?
« La résistance qu’il rencontre s’explique, non pas par le conservatisme d’un milieu qui refuserait tout changement, mais par une offre qui ne répond simplement pas aux besoins qui lui sont présentés ».

« Pour penser la question de la contribution du numérique à l’éducation, la question gagnerait à être posée dans le bon sens : partir de l’organisation scolaire dans sa forme actuelle, c’est-à-dire partir des établissements, écoles, collèges, lycées, et chercher à y repérer des forces internes, des besoins susceptibles d’être satisfaits par des techniques informatiques.

Dès lors, le numérique ne se présente plus comme un phénomène inéluctable auquel il faut se soumettre mais comme une possibilité de servir des aspirations qui existent au sein des établissements, indépendamment du numérique.

La question n’est plus : que devons-nous faire, que devons-nous transformer de nous-mêmes et de notre organisation, pour tirer parti du numérique ? mais : que peut le numérique pour répondre aux aspirations de notre organisation ? »


rappel : 2001
Démontrer l'efficacité pédagogique de l'ordinateur, une question impossible ?
Evaluating ICT efficiency in schools : an impossible question ?
http://clioweb.free.fr/debats/impossible.htm

.

Posté par clioweb à 08:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

01 février 2015

Thomas More, l'Utopie

 

utopia-bnf

http://expositions.bnf.fr/utopie/

 

- L'Utopie selon Thomas More (1478-1535)
un billet de Nicolas Lambert en juillet 2014, avec deux cartes. blog Néocarto
http://neocarto.hypotheses.org/726

- L'Utopie, la quête de la société idéale en occident
exposition à la BNF en 2000
http://expositions.bnf.fr/utopie/

« En publiant à Louvain, en 1516, un petit livre intitulé Utopie, traité sur la meilleure forme de république et sur une île nouvelle, Thomas More, haut dignitaire de la cour d’Angleterre, fonde un genre nouveau, au croisement de la littérature, de la politique et de la philosophie. Ce faisant, il donne une forme durable à un motif essentiel de la modernité .
« L’ouvrage se présente comme un dialogue, dont le personnage principal est un voyageur fictif, un compagnon d’Amerigo Vespucci qui aurait poursuivi l’exploration des îles du Nouveau Monde. Au livre premier, il développe une critique sévère de l’Angleterre de l’époque. En contrepoint, au livre II, il décrit les institutions, le mode de vie et l’histoire des habitants heureux de l’île d’Utopie.
« La nouveauté de l’ouvrage tient à ce que cette société idéale est, ici-bas, l’œuvre des hommes eux-mêmes : l’environnement naturel n’est pas idéalisé, comme dans les légendes de l’âge d’or ou des pays de cocagne ; les Utopiens sont des hommes comme les autres, marqués par la Chute et le péché ; ils n’ont bénéficié d’aucune grâce divine particulière. S’ils sont parvenus à chasser les maux et les vices, c’est simplement en construisant une autre organisation sociale.
« Le jeu de More consiste à montrer que l’autre monde est de ce monde »
http://expositions.bnf.fr/utopie/grand/2_02.htm


- Deux sources possibles sur le web (Traduction par Victor Stouvenel 1842) :
. Thomas More, L’utopie
ou Le Traité de la meilleure forme de gouvernement (1516)
http://classiques.uqac.ca/classiques/More_thomas/more_thomas.html

. L'Utopie - Wikisource
http://fr.wikisource.org/wiki/L’Utopie


- Une séquence de première en lettres :
Thomas More, L’Utopie, « Chacun est libre »
http://lewebpedagogique.com/bac-premiere/lutopie-thomas-more-chacun-est-libre/

- Je rêvais d'un autre monde, l'histgeobox 269
http://lhistgeobox.blogspot.fr/2013/02/269-telephone-un-autre-monde-1984.html


- RDV de l'Histoire, Blois 2000 : Les utopies moteur de l'histoire ?
comptes rendus sur le site acaddémique :
http://www.ac-orleans-tours.fr/rdv-histoire/archives/2000/arch-2000-sommaire.htm


- Jean-Pierre Poly, « L’Utopie de Thomas More », Clio. Histoire‚ femmes et sociétés 22 2005,
http://clio.revues.org/1762

« Depuis les éloges d’Érasme, l’Utopie est associée à l’humanisme, et le martyre de Thomas More, face au tyran Henri VIII – et libidineux de surcroît – fait qu’on ne regarde pas plus loin. Martyr catholique, c’est pourtant une qualité bizarre pour un homme qui acceptait n’importe quelle religiosité et souhaitait des prêtres créés par la société. Humaniste ne l’est pas moins pour un homme qui suggérait de rétablir l’esclavage en Angleterre ».
« ...Religion du travail et de la marchandise, aveu public des péchés, mépris du luxe, habits bruns ou noirs et poses réservées, impérialisme colonial. Ne manquent plus que le véritable adversaire, la femme à la lettre écarlate ou les sorcières de Salem ».

.

Posté par clioweb à 08:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Nuit et Brouillard, ce soir sur HD1

 


La chaîne HD1 a diffusé le dimanche 1er février, à minuit, Nuit et Brouillard,
le chef d'oeuvre d'Alain Resnais en 30 minutes,
avec un texte de Jean Cayrol lu par Michel Bouquet, musique d'Hanns Eisler.

Le film est une commande du Réseau du souvenir et du Comité d'histoire de la 2GM,
après l'exposition de la rue d'Ulm « Résistance, Libération, Déportation » (nov 1954-jan 1955).
Il est financé en partie par les ministères de l'éducation et des anciens combattants.

voir également :
La déportation dans les camps nazis :
http://clioweb.free.fr/camps/deportes.htm

http://clioweb.free.fr/camps/deportation1.htm
http://clioweb.canalblog.com/tag/auschwitz

Le Cercle d'étude : http://www.cercleshoah.org/


Dans Télérama, François Ekchajzer répète l'attaque simpliste habituelle (« pas de juif » dans le commentaire)
de ceux qui oublient qu’un film ce sont aussi des images, par exemple celles du convoi de Westerbork
[Resnais n'avait pas accès aux images des militaires français].
FE laisse aussi planer une ambiguïté sur le képi (une exigence de la gendarmerie française) ...


Il mentionne « Nuit et Brouillard, Face aux fantômes » un docu de Jean-Louis Comolli et Sylvie Lindeperg
et « Nuit et brouillard, un film dans l'histoire », l’ouvrage de référence de l'historienne (2007).
http://clioweb.free.fr/camps/lindeperg.htm
.
http://clioweb.free.fr/camps/nuitetbrouillard.htm

Y lire comment un film sans juif est exploité lors du procès Eichmann,
utilisé en classe en France (en 16 mm en noir & blanc, puis en VHS
et aujourd'hui en couleurs en DVD, avec pause possible pour l'analyse des images)
diffusé par la TV française en 1980 après l’attentat de la rue Copernic,
ou distribué en cassettes VHS après la profanation de Carpentras.
Ou encore déstructuré par une chaîne de TV américaine en 1959...


En mars dernier, j'avais regroupé quelques réponses aux détracteurs de ce film,
http://clioweb.canalblog.com/archives/2014/03/06/29373720.html

Une formule récurrente peut lasser :
« redécouvrir ce film hors du cadre scolaire
et de la pompe mémorielle permet d'en apprécier la valeur intrinsèque »

« Hors du cadre scolaire ? »
Pourquoi ce dénigrement systématique du travail mené dans les classes ?
Pour donner raison à ceux qui voudraient privatiser toute l’éducation ?
Pour vanter les industriels qui truquent les images d’archive, sous prétexte de rendre tout « ludique » et vendeur,
y compris les amoncellements de cadavres produits
par une dictature portée au pouvoir dans un pays considéré jusqu'alors comme civilisé ?

.

Posté par clioweb à 07:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,