28 février 2015

Hommage à Simon Igel

 

simon-shc

Chanu (61) samedi 28.02 10h30
Une cérémonie civile a eu lieu en hommage à Simon Igel


« Je chanterai le Libera Me de Gabriel Fauré et je vais associer à cet hommage
Markus Igel, son père, Jenta Igel, sa mère, et ses frères, Menassé et Joseph Igel, tués à  Auschwitz
»
confie Patrick Igel, son fils.
http://www.lornecombattante.fr/2015/02/23/chanu-rendra-hommage-a-simon-igel-le-28-fevrier/


revoir Simon Igel témoignant à Birkenau en janvier 2014
http://www.dailymotion.com/video/x1a97b3_voyage-memoire-a-auschwitz-birkenau-un-rescape-temoigne_news

 

 

igel-9516

Le début de la cérémonie dans l'église de Chanu


igel-9529

igel-parents

 Jenta et Markus, ses parents, Menassé et Joseph ses frères, tous assassinés par les nazis à Auschwitz

igel-leconte

Thierry Aubin, le maire et Françoise Comte
Arrêtée en 1943, elle a été déportée à Ravensbruck et Sachsenhausen en août 1944
http://vivelaresistance.unblog.fr/page/13/

 

igel-9556

 Patrick Igel, son fils, avant de chanter le Libera Me de Fauré

igel-9563

Patrick Igel avec le député, le président du CR et le sous-préfet.

 

igel-9571

 La cérémonie au jardin du souvenir, dans le cimetière de Chanu.
Peter Reichmuth, un de ses amis, porte une gerbe.
(Le père de Peter a combattu les nazis et a été détenu dans un camp nazi)

 

dans l'au-revoir à un grand monsieur, à un homme généreux, au sourire malicieux
le chant du marais par l'Harmonie de Chanu, puis par Patrick Igel et Françoise Chanu :
http://www.ouest-france.fr/hommage-simon-igel-reunis-pour-dire-au-revoir-simon-3218969


Laurent Beauvais a plaidé en faveur d'un devoir de mémoire inscrit dans l'histoire et le travail des historiens.
Il a terminé par une citation de Primo Levi :
« Dans la haine nazie, il n’y a rien de rationnel. [...]
Nous ne pouvons pas la comprendre ; mais nous pouvons et nous devons comprendre d’où elle est issue, et nous tenir sur nos gardes. Si la comprendre est impossible, la connaître est nécessaire, parce que ce qui est arrivé peut recommencer »

« ... il se peut qu’un nouveau fascisme, avec son cortège d’intolérance, d’abus et de servitude, naisse hors de notre pays et y soit importé, peut-être subrepticement et camouflé sous d’autres noms ; ou qu’il se déchaîne de l’intérieur avec une violence capable de renverser toutes les barrières. Alors, les conseils de sagesse ne servent plus, et il faut trouver la force de résister... »
Primo Levi, Si c’est un homme, appendice dans l'édition de 1976,
http://ldh-toulon.net/Nous-devons-savoir-par-Primo-Levi.html

.

Posté par clioweb à 15:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,


Tézenas : tourisme de la désolation

 

oradour-tezenas

 

Tourisme de la désolation - Le Monde 19.12.2015
Faire un selfie à Auschwitz ou être emprisonné en Lettonie pour " jouer " au détenu politique : les photos d'Ambroise Tézenas interrogent la fascination du public pour la tragédie, qui devient un atout touristique

Ambroise Tézenas, Tourisme de la désolation, Actes Sud 2014
http://www.lemonde.fr/arts/article/2015/02/19/tourisme-de-la-desolation_4579799_1655012.html

Ambroise Tézenas a photographié des sites devenus célèbres et fréquentés en raison même de la tragédie qu'ils ont abritée – catastrophe naturelle, massacre, bataille… Tchernobyl, le Rwanda, le site de Ground Zero, à New York, le pont de l'Alma, à Paris, le camp d'Auschwitz...

Son protocole est très précis : des photos en couleurs, pudiques et descriptives, prises avec une lourde chambre photographique, dont le maniement interdit toute photo volée. Il a aussi choisi d'accompagner les images uniquement avec les textes livrés aux visiteurs sur place.

John Lennon, professeur à l'université de Glasgow, a le premier utilisé le terme « dark tourism » (« tourisme noir ») avec son collègue Malcom Foley à la fin des années 1990. Pour 14-18 ou 39-45, on parle de « tourisme mémoriel »... « c’est devenu une niche marketing ».
« En Lettonie, la prison de Karosta, qui a reçu jusqu'en  1997 toutes sortes de dissidents, offre aux visiteurs l'occasion de " se mettre dans la peau d'un prisonnier durant une sombre et lugubre nuit ", avec couchage à la dure et interrogatoires ».

Le site du photographe :
http://www.ambroisetezenas.com/serie/i-was-here
http://www.ambroisetezenas.com/about


voir aussi Arte : http://info.arte.tv/fr/photographie-le-tourisme-de-la-desolation

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 février 2015

Dessins : pas de Rencontres 2015

 

willis-medias
Nadia Khiari, Willis from Tunis

 

- Dessin de presse : par peur des attentats, le Mémorial de Caen annule les Rencontres 2015 prévues en avril, AFP, Libération 26.02.2015
Stéphane Grimaldi : « On ne peut pas se permettre de mettre en danger qui que ce soit,
ni les dessinateurs, ni le public, ni les salariés du Mémorial. »

http://www.liberation.fr/societe/2015/02/26/par-peur-des-attentats-le-memorial-de-caen-annule-ses-rencontres-du-dessin-de-presse_1210283
http://www.lemonde.fr/societe/article/2015/02/26/le-memorial-de-caen-annule-ses-rencontres-du-dessin-de-presse-par-crainte-d-attentats_4584143_3224.html


- Christian Delporte : En renonçant aux rencontres du dessin de presse,
le @CaenMemorial renonce aussi définitivement à être un musée d'histoire. #autocensure
https://twitter.com/chdelporte/status/571043226183966720



- Les Rencontres précédentes : 2011, 2013 sur le blog Clioweb

Rencontres 2013, Siné en vidéo
http://clioweb.canalblog.com/archives/2013/04/14/26922045.html
http://clioweb.canalblog.com/archives/2014/04/05/29596168.html

Nadia Khiari, Willis from Tunis
http://clioweb.canalblog.com/archives/2013/04/14/26922174.html

Rencontres 2011
http://clioweb.canalblog.com/archives/2011/04/20/20936625.html

http://www.canalblog.com/cf/search.cfm?q=memorial+dessins&bid=161889&searchbtn=Rechercher

voir aussi TV5 Monde, spéciale Dessinateurs : http://www.tv5monde.com/

Cartooning for Peace : http://www.cartooningforpeace.org/

.

.

 

Posté par clioweb à 08:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Les États généraux de l’Antiquité

 

Les États généraux de l’Antiquité : quels enjeux pour demain ?
APLAES et SOPHAU
En Sorbonne, Amphithéâtre Richelieu, le samedi 28 février 2015, de 10h à 18h
Entrée libre
http://www.aplaes.org/
http://sophau.univ-fcomte.fr/les-etats-generaux-de-l-antiquite/index.php/le-programme


10 h 00 : Accueil et introduction générale

10 h 30 – 12 h 00 : Première table ronde - L’Antiquité et l’éducation  

Augustin D’Humières, Professeur agrégé de lettres classiques au lycée Jean-Vilar de Meaux (Seine et Marne), fondateur et ancien président de l’association Mêtis
Bernard Legras, Professeur d’Histoire grecque, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, vice-président CFVU-Conseil Académique
Dario Mantovani, Professeur de Droit romain à l’Université de Pavie, directeur de la revue Athenaeum et du CEDANT (Centro di studi e di ricerche sui diritti antichi)
Monique Trédé, Professeur de Langue et littérature grecques à l’ENS (Paris), VP de l’association Sauvegarde des Enseignements Littéraires (SEL)

Modérateur : Maurice Sartre, Professeur émérite d’Histoire ancienne à l’Université de Tours


13 h 30 – 15 h 00 : Deuxième table ronde  -  L’Antiquité et la culture européenne

Barbara Cassin, Directrice de recherche au CNRS, dir. du centre Léon-Robin, présidente du Collège International de Philosophie. Philologue, helléniste, germaniste et philosophe
Nicolas Grimal, Professeur au Collège de France (chaire Civilisation pharaonique), dir. honoraire de l’Institut Français d’archéologie Orientale – Le Caire
Györgi Karsai,Professeur de Philologie classique à l’Université de Budapest
Alain Schnapp, Professeur d’Archéologie grecque à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, ancien dir. gl de l’Institut national d’histoire de l’art (INHA)
Michel Zink, Professeur au Collège de France (chaire des Littératures de la France médiévale), Secrétaire perpétuel de l’Académie des Inscriptions et Belles Lettres

Modérateur : Jean-Noël Jeanneney, Ancien Président de la Bibliothèque Nationale de France


15 h 30 – 17 h 00 : Troisième table ronde - L’Antiquité et la recherche  

Jean-Paul Demoule, Professeur de protohistoire européenne à l’Université Paris-1 Panthéon-Sorbonne, ancien Président de l’INRAP, membre de l’IUF
Alexandre Farnoux, Professeur d’archéologie à l’Université de Paris-Sorbonne, Directeur de l’École française d’Athènes
Francis Joannès, Professeur d’Histoire ancienne à l’Université Paris 1-Panthéon-Sorbonne
Catherine Virlouvet, Professeur d’Histoire romaine à l’université d’Aix Marseille, directrice de l’École française de Rome
Arnaud Zucker,Professeur de langue et littérature grecques à l’Université de Nice Sophia Antipolis, directeur de la revue électronique RURSUS

Modérateur : Emmanuel Laurentin, « journaliste d’histoire » à France Culture



17 h 00 – 17 h15 : Conclusions : Christophe Ono-dit-Biot, Directeur adjoint de la rédaction du Point

17h15 – 17h45 : « Poésie, musique, danse, théâtre » par la compagnie Démodocos
Direction : Philippe Brunet, Professeur de Langue et littérature grecques à l'Université de Rouen

Les débats seront filmés, les vidéos mises en ligne sur le site de la Sophau (d'après Jean-Christophe Couvenhes dans La Fabrique)

 

 

.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

26 février 2015

Réussir l'Ecole connectée ?

 

libe-debuguer

Numérique - Débuguer l'école
Libération a consacré sa Une du 23.02.2015 et 4 pages à l'école connectée.


- Peut-on réussir l’Ecole connectée ?
http://www.liberation.fr/societe/2015/02/22/peut-on-reussir-l-ecole-connectee_1207977

«Je veux que la France soit exemplaire sur le numérique à l’école », a lancé F. Hollande en juillet
« Un vœu pieux ? C’est bien possible ».
Le ministère a demandé au CSP de plancher sur un enseignement d’exploration qui sera expérimenté à la rentrée 2012 en seconde. Pas de bac Humanités numériques à l’horizon.
L’article souligne l’insuffisance de la formation des profs, évoque les écoles privées et termine pas une question : « les pédagogies innovantes vont-elles infuser dans l’EN ? »

- La révolution du «Do It Yourself»
http://www.liberation.fr/societe/2015/02/22/do-it-yourself_1207974
Le tsunami numérique nous impose pourtant d’aller plus vite. Pour y parvenir, il faut révolutionner les façons d’apprendre. En intégrant quel que soit le cours les usages nés du Web (le travail collaboratif avec ses pairs, l’entraide, la recherche d’informations, le jeu vidéo, le hacking), l’interaction avec le professeur change du tout au tout : il est celui qui valide et guide plus qu’il ne fait la leçon, celui qui encourage la curiosité et la bidouille. C’est la révolution du «Do it yourself» des pionniers du Net adaptée à une école qui donnera envie d’apprendre, d’imaginer.
L’édito rappelle les contraintes : « classes et emplois du temps surchargés, disparités sociales, manque de matériel et de personnels formés, règlements intérieurs hypercontrôlés antinomiques avec la liberté que permet Internet… »

- Montreuil, passer son code à 10 ans
http://www.liberation.fr/societe/2015/02/22/a-montreuil-comment-passer-son-code-a-10-ans_1207973
« Les ateliers du Kids Coding Club, mis en place par l’association les Compagnons du dev, apprennent aux enfants la programmation informatique, vue comme «une clé qui donne accès à la citoyenneté» »
Manon teste l’oculus rift, un masque de réalité virtuelle, Ali planche sur Scratch pour créer un site web et s’envoyer des messages dans le futur.

- « Sans projet pédagogique, ça ne prendra pas »
http://www.liberation.fr/societe/2015/02/22/sans-projet-pedagogique-ca-ne-prendra-pas_1207975
« L’Education nationale y viendra, c’est une évidence... Mais je ne pense pas qu’il faille généraliser et rendre obligatoire les cours de programmation au collège et lycée. C’est encore trop tôt. Peu de profs sont formés, il faut du temps. Le risque en allant trop vite, c’est de reléguer la programmation aux profs d’informatique et de perdre tout le potentiel de création. Si c’est pour coder sans projet pédagogique derrière, ça ne prendra pas ».

- B. Bayart : une initiation au code dès le primaire, mais pas plus. Une option au bac, ce n’est pas idiot non plus. L’essentiel est d’apprendre à vivre dans la société qui vient, grâce à une littératie numérique. Dans un monde qui ne méprise pas les développeurs.
http://www.liberation.fr/societe/2015/02/22/une-initiation-au-code-des-le-primaire-mais-pas-plus_1207992

- Libération parle d’inégalités en Israël, de révolution au Royaume-uni et cite Michael Gove, l’ex-ministre tant décrié.


rappel : le forum de la Concertation numérique
http://www.forum.ecolenumerique.education.gouv.fr/

Le numérique, les apprentissages et la réussite de tous les élèves : 355 contributions
Le numérique, renouvellement et diversification des pratiques pédagogiques et éducatives : 318 contributions


.
.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Jean Salem, fils d'Henri Alleg

 

Jean Salem, fils d'Henri Alleg, l'auteur de «la Question», demeure fidèle aux idéaux de son père. Libération 18.02.2015 source NM
http://www.liberation.fr/livres/2015/02/18/tel-pere-tel-fils_1205288

Il s'intéresse à Démocrite, Epicure et Lucrèce, aux Lumières,
à l’art de la Renaissance, aux libertins du XVIIe siècle, à Maupassant, Spinoza, Marx et Lénine

Il a fait sa thèse sur l’Ethique épicurienne d’après Epicure et Lucrèce.
Le séminaire qu’il anime à la Sorbonne - « 150 à 200 auditeurs qui se pressent dans l’amphithéâtre Lefebvre » - s’appelle « Marx au XXIe siècle ».

Jean Salem Résistances Entretiens avec Aymeric Monville. Delga

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 février 2015

F. Hollande et la censure du Net

 

- Discours de haine sur Internet : Faut-il écouter François Hollande ? Olivier Tesquet, Télérama 24.02.2015
http://www.telerama.fr/medias/discours-de-haine-sur-internet-faut-il-ecouter-francois-hollande,123404.php

Expliquant au Crif qu'il voulait s'attaquer aux contenus haineux en ligne, François Hollande a dit sa volonté de renforcer la régulation du Net
(en confiant la censure à une autorité administrative existante [Hadopi, le CSA ou la CNIL] ?)
Quitte à vider de sa substance la loi sur la presse de 1881.
Une fois la loi de 1881 démembrée, qui fixera les limites de la liberté d’expression ?

L'article évoque le poids des multinationales américaines dans les médias sociaux.
Pourquoi accepteraient-elles d'obéir aux politiques français quand le droit américain leur donne toute latitude ?


- rappel :
Olivier Ertzscheid, Lutter contre la haine sur internet - Affordance.info
http://affordance.typepad.com//mon_weblog/2015/02/lutter-contre-la-haine-sur-internet.html

« il existe déjà un arsenal de textes largement suffisant pour encadrer, pour surveiller et punir dirait Foucault, l'expression des discours de haine. Des lois certes controversées, mais des lois existantes et directement applicables. A condition de ne jamais zapper la case justice »


.



Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

24 février 2015

Radio : les communs, la ville, Rome

 

paris1572

Paris 1572 (Braun Hogenberg)
http://historic-cities.huji.ac.il/france/paris/maps/braun_hogenberg_I_7_b.jpg

 

Programme plein pour cette semaine à la radio :

- Représenter la ville, La Fabrique,
Le Moyen-Age lundi et mercredi.
Flamands et impressionnistes jeudi.
http://www.franceculture.fr/emission-la-fabrique-de-l-histoire-1

Historic Cities, un site très documenté pour les villes de la période 1486-1800.
http://clioweb.canalblog.com/tag/historiccities

des plans anciens de Paris souvent disponibles en ligne
http://clioweb.free.fr/carto/plansParis.htm


- Nouvelles Vagues
http://www.franceculture.fr/emission-les-nouvelles-vagues

. semaine sur le Commun et les communs, comme principe révolutionnaire
Pour Pierre Dardot, le commun (Commons en anglais) ne désigne pas une une co-possession mais plutôt une co-activité.
Le terme traduit une volonté de dépasser l'opposition Etat/marché, public/privé, biens publics / biens privés.
(il faut semble-t-il ne plus parler de "biens" communs (ni de camps ... :-)

Christian Laval et Pierre Dardot, Commun. Essai sur la révolution au XXIe siècle, La Découverte, 2014
http://www.franceculture.fr/emission-la-grande-table-2eme-partie-penser-le-commun-au-xxie-siecle-2014-04-14

. Le secret (3/5) : Bienvenue sur Tor, l’internet secret


- NCC Philo :
Tous les chemins mènent à Rome
http://www.franceculture.fr/emission-les-nouveaux-chemins-de-la-connaissance

1/4 : L’Enéide de Virgile (Florence Dupont) 23.02.2015
2/4 : Marc Aurèle 24.02.2015 (Christelle Veillard)
3/4 : Mémoires d’Hadrien de Marguerite Yourcenar (Bruno Blanckeman) 25.02.2015 -
4/4 : Fellini Roma (Jean A. Gili) 26.02.2015


- A Voix Nue
http://www.franceculture.fr/emission-a-voix-nue-0
une semaine consacrée à André Brink (rediffusion d'une émission d'octobre 2006)

.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

23 février 2015

17.03.2015 : Sartilly et les caporaux de Souain

 

caporaux-souain

Les 4 caporaux fusillés en 1915 et réhabilités en 1934 (60e DI, 336e RI, 21e compagnie).
http://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_des_caporaux_de_Souain

 

Du lundi 16 au mercredi 18 mars 2015
la commune de Sartilly (50) rend hommage aux soldats Morts pour la France
et aux quatre caporaux de Souain fusillés le 17 mars 1915 et réhabilités en mars 1934.

Pour donner un éclat particulier aux céremonies de 2015, le conseil municipal a créé un comité d'organisation avec le renfort des Anciens Combattants, de la section Patrimoine et Histoire Locale d'Union des Arts et la participation des établissements scolaires

Le programme des 3 jours :

Lundi 16 mars 20 h 30, salle St Michel, L'affaire Maupas conférence d'Olivier Jouault

Mardi 17 mars, 9h30, Cérémonie du souvenir
cérémonie au Monument aux Morts,
au cimetière, inauguration de la plaque indiquant la présence du Monument aux fusillés de Souain
puis cérémonie à la mémoire des soldats de la guerre14-18 Morts pour la France et inhumés dans le cimetière et à celle des 4 caporaux de Souain.

Mardi 17 mars, 20 h30 : salle culturelle, rte de Carolles, projection du film Les Sentiers de la gloire
(Blanche Maupas serait allée à Bruxelles voir ce film que les distributeurs n'ont pas osé diffuser en France avant 1975)

Lundi et mardi 14-18 h, mercredi 9-12 h
Exposition  Maupas, des tranchées à la réhabilitation

version pdf du programme : http://clioweb.free.fr/dossiers/14-18/monuments/souain/sartilly-maupas-100.pdf


rappel : 15 mars 2015  cérémonie à Le Ferré

 

maupas-sartilly

Dans le cimetière de Sartilly (50), la tombe monument dédiée en 1925
aux caporaux Maupas, Lechat, Girard et Lefoulon.
bas-relief en bronze de Paul Moreau-Vauthier
A proximité, la tombe de Blanche Maupas, décédée en 1962 (et de Jeanne, décédée en 1939)

 

Lettres de Théophile Maupas à Blanche Maupas
lues le 16 février 2003 lors d'une cérémonie au Chefresne
http://lechefresne.fr/Lettres-de-Theophile-Maupas-a.html


 
rappel : Théophile et Blanche Maupas
http://clioweb.free.fr/dossiers/14-18/souain.htm
http://clioweb.canalblog.com/tag/maupas

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

OE : Combattre la haine sur internet

 

2e Convention nationale du CRIF : combattre la menace antisémite
Prendre la mesure des menaces
Menaces contre les pratiques religieuses
Peut-on guérir de l'antisemitisme ?
Comment lutter contre la haine sur internet ?


Olivier Ertzscheid aurait dû y intervenir. Il a mis en ligne le texte et les diapos préparées
Lutter contre la haine sur internet
http://affordance.typepad.com//mon_weblog/2015/02/lutter-contre-la-haine-sur-internet.html

Selon lui, « il n'y a pas de discours type de la haine. A quelques rares exceptions qui font l'unanimité, comme la diffusion de ces vidéos de décapitation ou les insultes ouvertement racistes, la plupart des cas qui posent problème ne sont des discours de haine qu'au regard de certains contextes ou de certaines communautés : c'est le cas des caricatures du prophète, c'est aussi le cas de certaines "blagues" accolées au hashtag #UnBonJuif ».

« Ces discours de haine sur internet obéissent à des logiques propres qui tournent autour de 4 effets contre-intuitifs : l’effet petit pois, l’effet miroir, l’effet Streisand (la demande de suppression dope l’audience), l’effet cigogne (confondre corrélation et causalité) »

« La question essentielle est alors de savoir qui décide de laisser diffuser ces contenus, et surtout sur quels critères... »
« Pour Olivier Ertzscheid, le vrai problème, c’est une déclaration arrogante de Mark Zuckerberg qui place, de facto, sa plateforme au-dessus et à l'extérieur des lois : « nous ne laissons jamais un pays ou un groupe de gens dicter ce que les gens peuvent partager à travers le monde »».

OE estime qu'il faut en finir avec l’opacité et « imposer aux plates-formes comme Facebook ou Twitter de rendre publique la partie du code (algorithmes) qui détermine les choix d’éditorialisation »


.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,