utopia-bnf

http://expositions.bnf.fr/utopie/

 

- L'Utopie selon Thomas More (1478-1535)
un billet de Nicolas Lambert en juillet 2014, avec deux cartes. blog Néocarto
http://neocarto.hypotheses.org/726

- L'Utopie, la quête de la société idéale en occident
exposition à la BNF en 2000
http://expositions.bnf.fr/utopie/

« En publiant à Louvain, en 1516, un petit livre intitulé Utopie, traité sur la meilleure forme de république et sur une île nouvelle, Thomas More, haut dignitaire de la cour d’Angleterre, fonde un genre nouveau, au croisement de la littérature, de la politique et de la philosophie. Ce faisant, il donne une forme durable à un motif essentiel de la modernité .
« L’ouvrage se présente comme un dialogue, dont le personnage principal est un voyageur fictif, un compagnon d’Amerigo Vespucci qui aurait poursuivi l’exploration des îles du Nouveau Monde. Au livre premier, il développe une critique sévère de l’Angleterre de l’époque. En contrepoint, au livre II, il décrit les institutions, le mode de vie et l’histoire des habitants heureux de l’île d’Utopie.
« La nouveauté de l’ouvrage tient à ce que cette société idéale est, ici-bas, l’œuvre des hommes eux-mêmes : l’environnement naturel n’est pas idéalisé, comme dans les légendes de l’âge d’or ou des pays de cocagne ; les Utopiens sont des hommes comme les autres, marqués par la Chute et le péché ; ils n’ont bénéficié d’aucune grâce divine particulière. S’ils sont parvenus à chasser les maux et les vices, c’est simplement en construisant une autre organisation sociale.
« Le jeu de More consiste à montrer que l’autre monde est de ce monde »
http://expositions.bnf.fr/utopie/grand/2_02.htm


- Deux sources possibles sur le web (Traduction par Victor Stouvenel 1842) :
. Thomas More, L’utopie
ou Le Traité de la meilleure forme de gouvernement (1516)
http://classiques.uqac.ca/classiques/More_thomas/more_thomas.html

. L'Utopie - Wikisource
http://fr.wikisource.org/wiki/L’Utopie


- Une séquence de première en lettres :
Thomas More, L’Utopie, « Chacun est libre »
http://lewebpedagogique.com/bac-premiere/lutopie-thomas-more-chacun-est-libre/

- Je rêvais d'un autre monde, l'histgeobox 269
http://lhistgeobox.blogspot.fr/2013/02/269-telephone-un-autre-monde-1984.html


- RDV de l'Histoire, Blois 2000 : Les utopies moteur de l'histoire ?
comptes rendus sur le site acaddémique :
http://www.ac-orleans-tours.fr/rdv-histoire/archives/2000/arch-2000-sommaire.htm


- Jean-Pierre Poly, « L’Utopie de Thomas More », Clio. Histoire‚ femmes et sociétés 22 2005,
http://clio.revues.org/1762

« Depuis les éloges d’Érasme, l’Utopie est associée à l’humanisme, et le martyre de Thomas More, face au tyran Henri VIII – et libidineux de surcroît – fait qu’on ne regarde pas plus loin. Martyr catholique, c’est pourtant une qualité bizarre pour un homme qui acceptait n’importe quelle religiosité et souhaitait des prêtres créés par la société. Humaniste ne l’est pas moins pour un homme qui suggérait de rétablir l’esclavage en Angleterre ».
« ...Religion du travail et de la marchandise, aveu public des péchés, mépris du luxe, habits bruns ou noirs et poses réservées, impérialisme colonial. Ne manquent plus que le véritable adversaire, la femme à la lettre écarlate ou les sorcières de Salem ».

.